Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Guillaume Roussard

Quel modèle en écriture ?

par Guillaume Roussard  il y a 1 mois

Voilà une petite discussion que j'aimerais lancer : qui est votre modèle en écriture ?
Celui dont chaque livre est un exemple. Vous aimeriez écrire comme lui, les même idées, les même thèmes.

Celui dont le style influence le vôtre jusqu'à la caricature. Quel écrivain a publié avant vous et mieux que vous le livre que vous souhaiteriez écrire ?

En un mot : Apprenti écrivain, quel maître as tu choisi ?

Image de profil de Eris
Eris
Stephen King ... Je pense souvent à son écriture, ses romans pendant que j'écris et des fois je pense que sans m'en rendre compte je plagie 2/3 trucs :(
Image de profil de Mat. C.
Mat. C.
Hugo pour la technique et la puissance, Tolstoï pour les idées.

Je n'ai qu'une passion dans la vie : ces deux là.
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Comme disait Bradbury : Au début vous allez copier vos écrivains préférés, mais ça sera nul jusqu'à ce que vous mélangiez tout pour faire votre propre mixture.
Il y a plein d'auteurs dont j'apprécie le style : King, Asimov, Sapkowski, mais, pour en avoir fait l'expérience à l'époque où je lisais Tolkien et Lovecraft, des incontournables de la description, ça dénature tes écrits, ça donne l'apparence d'écrire "à la manière de" et ça réduit le charme de la patte de l'auteur.

Vous êtes votre meilleur maître ;)
Image de profil de Reidrev
Reidrev
Dure ta question T_T
En tout cas je me suis pris deux maîtres et non un je n'arrive pas a trancher entre les deux donc
Charles Baudelaire pour son style poétique ou l'horreur devient beauté et ou la beauté devient horreur
Et George Orwell pour sa compréhension du fonctionnement humain
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Oui, ce n'est pas une question facile. :)
Les fleurs du mal. Oui, c'est une référence. Beau travail sur la langue et les goûts/dégoûts. Je me surprends à penser que c'est un écrivain pour notre époque inversée. Il mêlait de la bassesse à la beauté. Il faudrait de nouveau de la beauté dans notre bassesse.
Quant à George Orwell... Il faut absolument que je lise ses articles.
Image de profil de Ihriae
Ihriae
Je dirais, sans hésiter : Terry Pratchett.
J'aurais aimé inventer Le Disque-Monde et toutes ses histoires, ainsi que ses personnages. Mais comme je n'ai pas une once du talent qu'il possédait pour écrire ses histoires complètement folles et pleines d'humour, j'écris donc totalement autre chose, dans un tout autre style, bien personnel, et me contente de quelques clins d’œil respectueux en guise d'hommage.
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Assez incontournable en effet. Je dois à Terry Pratchett/Patrick Couton mes plus beaux fous rires de lecteur ( et Dieu sait que j'ai le rire difficile )
Mais comment faisait il pour manier le non-sense britannique en évitant l'absurde ?
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
J'ai pas trouvé, c'est pour ça que j'écris ^^
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Je suis mon propre modèle. :D
Est ce que je peux suggérer Oscar Wilde "En voyage, j'amène toujours mon journal pour être sûr de trouver une lecture intéressante."
Image de profil de Kirsten Reeves
Kirsten Reeves
La plume de la majorité des auteurs me semble tellement inaccessible, dans une dimension inatteignable et pour beaucoup, nourris d’une époque qui nous échappe. Quand je lis, je ne me pose pas cette question, j’aime le style, les idées, mais à aucun moment, je n’ose penser que j’aimerais l’avoir écrit. J'admire, j'apprécie...
Néanmoins, je m’aperçois, avec ce sujet, que j’ai ce sentiment avec un auteur plus proche et dans ma réalité. A le lire, le voir travailler, j’apprends, progresse et l’envie… Une émulation plus saine, je trouve, car une étoile qui n’est pas hors de portée. Et une interaction possible. Un modèle, je sais pas, une locomotive sûrement ! Idées, méthodes et styles, au pluriel.
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Je ne crois pas avoir choisi de maître.

L'auteur qui m'a laissé la meilleure impression sur le fond est certainement Orwell, sur la forme romanesque Hugo, sur la forme (et le fond) poétique Baudelaire.

En termes de pure structure narrative et de planification du récit, Eiichiro Oda.

à vrai dire j'ai beaucoup de mal à choisir entre la préférence classique pour l'esthétique et celle, moderne, pour l'histoire en elle-même.
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Ah, Hugo. Indépassable. Je dois dire que, comme Kirsten Reeves l'exprime très bien, il est tellement au dessus que je n'oserai pas le revendiquer comme maître.
Image de profil de Un pseudo
Un pseudo
Flaubert. Je suis encore très loin de lui et je n'ai pas non plus envie d'écrire exactement à sa manière mais je suis vraiment inspiré par sa manière d'écrire et de retravailler ses textes. Je relis souvent des passages de Salammbô quand je cherche à améliorer une tournure, et toi ?
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Ah Flaubert et son gueuloir. Beau modèle. Un auteur capable aussi bien de Salammbô que de Bouvard et Pécuchet. C'est aussi un de mes écrivains de référence. “La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles.”
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Mais si je devais me choisir un maître et un seul, ce serait Julien Gracq. Pour sa capacité à enchanter les paysages, à poser des aatmosphères en deux phrases, et aussi pour sa liberté d'écriture. Compagnon de route éloigné du surréalisme, critique littéraire, vogageur et observateur du monde.
0