Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de AnemaryColin

Que pensez-vous des insertions de discussions par mail ou sms dans un roman?

par AnemaryColin  il y a 1 an

Bonjour tout le monde!

Comme le ttitre de cette conversation le dis, je suis ici aujourd'hui pour vous demander votre avis sur les insertions de discussions par mail ou par sms dans un roman.

De nombreux livres se passe dans un univers contemporains ou la présence des ordinateurs téléphones ou autre et omniprésente. On retrouve donc parfois des conversations entières sous forme "texto".

Par exemple :

16h56 ; Roméo : Oh, Juliette tu es si belle, sur ton balcon!

17h01 ; Juliette : Roméo, mon Roméo...

Bref, vous voyez le principe?

Alors POUR? CONTRE? PARFOIS?

Merci d'avance pour vos réponses !

Image de profil de CsharpCello
CsharpCello
Je trouve que ça peut très bien rendre si c'est bien employé. Au milieu de la narration, quand on écrit des histoires qui ont lieu dans un contexte moderne, ça peut parfois s'avérer très intéressant.
D'autre part, j'aime bien le concept des histoires intégralement écrites via des SMS, malheureusement j'en croise très peu qui ont une histoire intéressante et prenante. C'est plutôt un problème de fond, mais la forme peut selon moi donner quelque chose de très original
Image de profil de Sonio
Sonio
Certes cela peut paraître moderne , mais il ne faut pas en abuser car on risque de tomber dans un style télégraphique stéréotypé , pauvre.
Voir un peu ennuyeux et redondant.
Ex: horloge parlante
Bonjour il est 5h 10 minutes 40 secondes
Il pleut !
Je caricature un peu ...
Image de profil de Romane de Joriis
Romane de Joriis
J'y réfléchis aussi car mon héroïne use de son téléphone portable pour communiquer avec d'autres personnages mais pour une raison qui m'échappe, je n'arrive pas à intégrer cet ajout dans le texte.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Je n'ai rien contre. D'ailleurs, on en trouve de plus en plus, que ce soit dans les romans ou les nouvelles.
Où je bûche par contre, c'est lorsque les phrases données ne sont pas francophone. Genre abrégées, en verlan, ou codée. Dans de tels cas, j'ai plutôt tendance à me dire que l'auteur ne souhaite pas être lu. Qu'il veut juste attirer son cercle d'ami. Donc, aussi à faire attention à la manière de procéder.
Un très bel exemple, très bien mené par Darzel ici : https://www.scribay.com/text/1528547516/sms
Image de profil de Darzel
Darzel
Merci XD En revanche, dans mon cas c'est beaucoup plus que de l'insertion, puisque j'ai exclu toute autre forme de narration.

Pour ce qui est de trouver des passages en SMS ou autre au milieu d'un roman, je ne vois pas le problème, et ça ne date pas d'hier. Par exemple Pennac, dans la Fée carabine, il me semble, recourt à plusieurs reprises de dialogues du style :

Machin : blablabla
Truc : blablabla

Dans l'histoire ils parlent face à face, mais la présentation reste là même : un dialogue épuré à l’extrême, façon théâtre mais sans didascalies. C'est pas tellement différent du SMS.

Personnellement, j'adore voir des narrations atypiques, voir les auteurs essayer de nous raconter une histoire d'une façon différente. Je suis fasciné par les structures narratives complexes (pas compliquées), et par toutes les façons de raconter sortant du schéma classique.

Alors intégrer des mails, du SMS, ou je ne sais quoi d'autre, je ne vois pas où serait le problème. C'est l'évolution naturelle de l'épistolaire pour moi. On voit même des SMS apparaître dans les séries ou les films, maintenant.

En revanche, je ne suis pas tellement d'accord pour l'abrégé, le verlan ou ce genre de choses.
A titre personnelle, j'essaie quand j'écris de coller le plus possible au parlé normal. Et je déteste lire des dialogues qui ne font pas naturels. Par exemple, je ne comprends pas qu'on puisse écrire en utilisant le "nous" au lieu du "on". A part le serveur au restau, je crois que personne ne dit "nous".
C'est une question de contexte. Je trouverai ça con de faire parler des ados de façon intelligible pour quelqu'un de 50 piges. Déjà moi qui en ait (presque) 30, je vois le décalage avec mes collègues plus âgés. Dans le langage, mais aussi dans la culture générale, les références, etc.

Mais est-ce que c'est si grave, de ne pas se comprendre ?
La beauté de la littérature je m'en fous complètement, à la fois comme lecteur et comme auteur. C'est autre chose que je recherche.
Image de profil de Scrib .
Scrib .
POUR A 100%.

Quand ça reste sobre, ça laisse assez d'espace au lecteur pour imaginer les détails de la situation et l'environnement. En plus ça te permet de montrer l'évolution et la profondeur de tes personnages à travers leur propre plume.

Je te conseille de lire "Inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor. C'est un roman qui est basé sur une correspondance épistolaire et ça rend tellement bien !
Image de profil de Jolac
Jolac
Pourquoi pas? En quelques mots est suggérée une personnalité, ça titille l’imagination du lecteur, les e-mails plus longs sont aussi intéressants , plus vivants qu’une simple description mais à mon avis à utiliser à faibles doses pour ne pas lasser.
A moins d’en faire la structure du roman, par exemple, toute l’histoire se raconte entre les e-mails, sms, etc... idée à creuser
Image de profil de Margo
Margo
Tant que ce n'est pas ennuyant, tout va bien...!
Image de profil de Silky Wombat
Silky Wombat
Marrant parce que j'ai justement dû en intégrer dans mes textes récemment et... c'était la 1ère fois que j'en écrivais. Je pense que c'est très facile d'en abuser et qu'à moins que toute ton histoire tourne autour de conversations textos (messagerie ou sms), il vaut mieux ne pas trop en mettre. Un SMS peut très bien être résumé en une phrase narration, du coup je ne serai pas contre sur le principe mais je pense que ça peut être reproché comme une solution de facilité.
Image de profil de Tarah W. Anderson
Tarah W. Anderson
Tout à fait d'accord avec toi.
D'ailleurs, la manière de l'insérer varie. Je m'en suis servi au début de mon chapitre 2 pour installer un peu de tension dramatique, tout en essayant de donner un côté réaliste à mon histoire, et de faire rire en sus, parce que pourquoi pas ?
Ce qui donne

"Les annonces dans et hors du train me font grincer des dents, mais je me sens quand même un peu mieux. J’avale le reste de ma bouteille, branche mon chargeur dans la prise française, et entreprend de consulter mes messages. Orange m’informe, une fois encore, que ma couverture est assurée partout en Europe, y compris au Royaume-Uni. Jessica veut savoir si je suis toujours partante pour un pot la semaine prochaine avec Morg’ et les anciens de la promo. Nature et découverte m’informe que j’ai une réduction pour tout achat chez eux avec le code FETEDESPERES.

- Là j'ai essayé d'être réaliste. Le genre de trucs que tu trouves sur ton téléphone quand tu l'as laissé de côté un moment -

Ensuite, toute une file de messages de Tiphaine :
- Tiphaine est la meilleure amie de mon personnage principal, et ses réflexions sont là à la fois pour faire avancer l'action et faire rire. Donc je détaille -

« Raconte-moi tout ! Je veux savoir comment vivent les 1% ! »

« Au passage, n’oublie pas : s’il n’est pas grand, avec un sourire à tomber, une musculature à faire pâlir James Bond et un compte en banque avec au moins six zéros, je ne prends pas. J’ai des standards ! »

« Est-ce qu’il y a des gens célèbres ? »

« Ou est-ce qu’ils connaissent des gens célèbre ? Il n’y a pas quelqu’un qui a le numéro d’Idriss Elba ? (Je me contenterai de celui de Léonardo, sinon). »

« Je suppose que tu es très occupée à boire du champagne et à croquer du caviar. Attention ! Je veux un rapport détaillé demain matin. Prends des notes ! »"

Chacun son truc après, mais je trouve que si, comme tu dis, on en abuse pas, ça peut donner des effets très intéressants. Comme tout, en fait XD.

Ps : j'adore ton pseudo.
Image de profil de Silky Wombat
Silky Wombat
Voilà oui dans le cas de ton extrait, ça apporte une note d'humour et ça permet de cerner le caractère de son amie et aussi d'en découvrir un peu sur ton histoire en quelques lignes !
C'est comme tout oui. Y'a surement des lecteurs et des lectrices qui n'aimeront pas ce genre et d'autres que ça dérangera pas. J'écris de la romance du coup je trouve plus "justifié" d'intégrer des conversations SMS, mais p-e que si j'écrivais de l'action-aventure je limiterais... c'est vraiment selon le ressenti et l'expérience en tant que lecteur/lectrice aussi. On a l'habitude de voir les SMS dans les romances j'imagine.

Merci pour le pseudo, j'ai mis du temps à trouver xD
Image de profil de Tarah W. Anderson
Tarah W. Anderson
Oui, et fortiori, comme tous les outils, le résultat dépend du maçon, j'ai envie de dire. C'est à nous d'y réfléchir et de choisir ce qu'on compte en faire... puis à travailler pour obtenir le résultat voulu.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Le format messenger ou SMS est intéressant à lire parce qu'il nous laisser imaginer certaines scènes à partir des conversations des personnages. Par contre ce n'est pas la tasse de thé de tout le monde. S'il est bien exploité, il peut servir d'un outil de narration intéressant.
Image de profil de Tarah W. Anderson
Tarah W. Anderson
Je dirais : ça dépend du contexte. Et de la manière de l'intégrer. Dans des romans contemporains, les SMS et autres mails ont tout à fait leur place, car ils font partie de notre monde, et ils ont une influence directe sur l'intrigue.
J'y ai touché pour la première fois depuis que j'écris une romance ,où mon héroïne a une relation proche avec sa meilleure amie, et elles échangent des SMS. Je trouve que c'est également une manière intéressante d'injecter un peu d'humour dans l'histoire.
0