Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Tintin

Auto-édition

par Tintin  il y a 6 mois

Comme beaucoup d'entre vous, j'aimerais avoir mon livre édité. Cependant, les restrictions étant très élevées dans les maisons d'édition, beaucoup d'auteurs se tournent vers l'auto-édition. Je me suis énormément renseigné sur le sujet, j'ai même publié quelques nouvelles sur le KDP d'Amazon (5 malheureuses ventes :)) mais je me pose plusieurs questions.

- Tout d'abord, question classique, comment se démarquer des autres ? Faut-il être dans l'innovation ou au contraire suivre le mouvement ?


- Ensuite, la promotion. Comment promouvoir efficacement son livre ? S'il faut faire des blogs, des sites internet, du bouche-à-oreilles etc... A savoir que tout le monde n'a pas forcément le temps de se lancer dans beaucoup d'activités de la sorte.


Si vous avez d'autres questions posez les, je les indiquerai dans ce corps de texte. Ceux qui ont des réponses, ou du moins des conseils à donner, même s'ils ne répondent pas aux questions, dîtes toujours ;)


Bonne journée / soirée !

Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Bonjour
La question est, pour moi, à la lecture des deux sujets postés :

Pourquoi tiens-tu autant à être édité ou à auto-éditer ?

Je n'ai jamais entamé un projet d'écriture (que cela soit un roman, une biographie ou une monographie, ou même un recueil de poèmes) en me disant : bon, alors, qui va m'éditer ? Je vais l'écrire comme ça pour coller aux éditions actuelles...

Non, il faut avoir un univers propre, une écriture et une ligne directrice dans ses écrits. Vouloir transmettre une idée, faire passer un témoin afin que le lecteur (même le seul) soit heureux après la fermeture du roman.... qu'il ait aimé l'histoire et éventuellement l'auteur (mais la plupart du temps, il s'en fout le lecteur de cet auteur publié qui est sûrement un peu égocentrique et qu'il se la joue :) !.... lecteur jaloux, va !... je plaisante)....
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Bon, tout d’abord, je dois l’admettre… J’ai un peu pouffé en voyant le titre de cette discussion, surtout en pensant à celle que tu avais créée avant. Cependant – et ceci n’est pas dans le but de te rabaisser – je crois que ma réaction était justifiée. Je ne connais pas ton âge, et je ne jugerai pas la qualité de tes œuvres, car on vit dans un monde où un livre tel que Twilight a été publié par une grosse maison. Donc je vais simplement dire que je crois que tu te précipites un peu, et que peut-être tu devrais te concentrer sur ton art avant de le vendre. Affûte ta plume encore et encore; elle ne peut jamais être trop pointue et précise.

Pourquoi tiens-tu autant à éditer ou faire éditer? Ce n’est pas un grand but ultime, c’est plutôt une sorte de bonus qui peut possiblement t’arriver si les circonstances sont bonnes. Je ne te châtie pas pour l’avoir fait, mais ne fais pas la même erreur que moi et ne bâtis pas de grands rêves là-dessus. Soit réaliste. Comme tu as pu le voir dans ta discussion précédente, discuter de ça, dans un lieu tel qu’ici où beaucoup y rêvent… c’est inévitable de voir beaucoup de cynisme et de pessimisme. Je ne me qualifie pas de l’un ou de l’autre, mais mes réponses seront inévitablement teintées.

Comment se démarquer des autres? Eh bien, prenant en compte la quantité phénoménale de livres numériques sur Amazon, je dirais qu’il faudrait que les planètes soient alignées pour que tu puisses te démarquer. Un coup de marketing du génie, tu entres en contact avec une célébrité du web, tu commets un vrai scandale crasse qui dégoûte tout le monde. Ce genre de choses.

La plupart des auteurs purement numériques qui ne se feront jamais remarquer – et qui le savent – se contentent de faire la merde la plus banale et populaire qui soit. Ils font dans l’érotisme, le gros cul de vampire à la Bella Swan, la romance clichée. Le sexe vend, et ils ne pensent plus qu’aux piécettes qu’ils font. Ou encore, ils sont assez chanceux pour trouver une niche et ils l'exploitent jusqu’à ses tripes (par exemple, les livres érotiques qui fétichisent Donald Trump. Oui, ça existe, et ça vend plutôt bien.) Je t’implore de ne pas devenir comme eux. Ne te laisse pas décourager si ça ne fonctionne pas. Ne t’abaisse pas, reste haut et fort, et continue d’écrire ce que toi, avant tout, tu veux écrire.

La promotion en soit, honnêtement, je ne saurais dire. Oui, ça l’aide de le dire aux proches, mais cet effet est assez minime. Soit tu payes pour avoir un peu plus d’importance, du genre une bannière, une pub en bordure d’un site, ou tu espères que quelqu’un trouve tes écrits. Naturellement que ça l’aide d’avoir déjà une bonne présence en ligne; blogues populaires, Youtubeur avec des centaines de milliers d’abonnés, personnalité Twitter…

Et le pire, c’est qu’il y a de ces gens qui sont des écrivains de merde, et qui sont publiés dans la cour des grands seulement parce qu’ils sont quasiment garanti de faire un profit. Triste, vrai, mais surtout compréhensible. Il faut comprendre que les jeunes auteurs inconnus sont un immense risque. Dans ces cas, quasiment tout dépend sur la qualité du texte et du marketing (encore là, le marketing, il faut qu’il y ait de quoi travailler. Par exemple, Paolini et le concept d’un auteur prodige qui a vraiment capté l’attention). Et parce que nous vivons dans un monde guidé par l’argent, et que les maisons d’édition hésitent énormément, les chances sont minces.

C’est pourquoi je dis qu’il faut le voir comme un bonus. C’est bien, c’est plaisant, mais ce n’est pas la priorité, et ne devrait jamais l’être. Tu écris d’abord par passion, et pour toi. Mes excuses si je sonne condescendant, ce n’est pas mon intention. Je veux simplement t’éviter de faux espoirs (après, il est possible que j’aie complètement tort, dans quel cas je mangerai mes mots avec joie).

Garde ta flamme intacte, et continue d’écrire si c’est ça qui te rend heureux. Bonne continuation. J’espère que tu réussiras à obtenir un certain succès, avec tes livres numériques.
Image de profil de Tintin
Tintin
Merci pour ton long commentaire, oui j'écris par passion avant tout. Je pense que décrocher le contrat d'édition me monte à la tête, je ne sais pas pourquoi. Ah oui et je suis assez jeune, j'ai 19 ans. Merci de ton commentaire encore une fois ;)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
N’oublie pas que ce n’est pas une course. Prend ton temps, ne te précipite pas, sinon ça peut t’exploser au visage. Et heureusement, l’écriture (du moins, relatif aux autres domaines de l’art) n’est pas tellement axée sur le culte des auteurs. Ça l’existe, mais l’idée d’un auteur sérieux et renfermé, plutôt discret, est encore bien répandue. Il n’y a pas d’âge pour publier et y trouver son succès. J’espère que tu trouveras le tien, un jour.
Image de profil de Tintin
Tintin
Merci beaucoup ;)
Image de profil de .
.
En effet, je crois que tu es très jeune pour déjà penser à éditer à tout prix. Quand je regarde ce que j'écrivais à 19 ans, c'est à dire y a trois quatre ans, je trouve ça aujourd'hui très mauvais. Bien sûr, ça ne veut pas dire que tout doit être jeter, mais tu es en pleine construction littéraire, en plein apprentissage disons.

L'auto édition à tout prix te sera très chronophage, et ne te donneras pas ou peu de retour d'expérience.

La moyenne de publication chez un grand éditeur c'est en moyenne à 35 ans, et le roman consécration plutôt vers les 50 ans... Il y a des exceptions, bien sûr, et ça ne coutera pas tant que ça d'envoyer un manuscrit chez un ou deux éditeurs, histoire de voir, mais l'édition à tout prix te prendra beaucoup de temps, que tu pourrais passer à écrire, à réfléchir.

Essaie aussi des revues littéraires qui font des appels à nouvelles, puisque tu parles de nouvelles. Certaines d'entre elles font des retours, d'autres non, mais c'est un bon départ. Il faut chercher ces appels à textes, parfois cachés, mais il y en a plusieurs qui rodent.
Image de profil de Tintin
Tintin
D'accord je ferai ça merci pour ton retour
0