Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de AlexandraKean

Plan, fiches personnages et refléxion....Vraiment?

par AlexandraKean  il y a 1 an

Bonjour à tous!

Je suis une jeune auteure depuis pas mal de temps maintenant, près de deux ans, dans l’écriture d’un vrai roman, mais j’écris en général depuis que j’ai cinq ans.

je n’ai pas toujours eu la même relation avec l’ecriture, mais à peine me suis je lancée dans l’aventure d’une oeuvre compléte que cette sensation de dingue d’avoir ça dans les veines m’a prise aux tripes.

Je me suis lancée dans la rédaction des chapitres avec une grande idée: un bad boy sadique, une fille détruite, et une histoire d’amour... et c’était tout.

Et puis j’ai commencé à discuter avec des auteurs et je me suis soudain rendue compte que j’étais la seule à ne pas faire de plan.... ( marquer le nom des persos et leur descriptif, ou même les gandes idées avec les intrigues de l’histoire compte aussi en plan)

alors deux questions:

- Faites vous un plan?

- Que vous apporte ce plan? Ne vous gêne t il pas dans la rédaction, dans l’imagination de votre chapitre? Et pour les plans les plus poussés et les plus détaillés, une simple question, comme arrivez vous à créer et imaginer si « tout est déjà fait »?

J’ai conscience que certaines de mes questions ne sont peut être pas tout à fait juste mais c’est justement ce que je cherche à comprendre. Mes personnages vivent en moi, dans ma tête et quand je les écris ils ont leur propre volonté. Ecrire leur destin à l’avance.... c’est impossible pour moi.

Alors comment faites vous pour concilier ces sensations?

Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Je ne sais pas avec quels auteurs tu as parlé, mais sache que ne pas faire un plan est bien normal. Beaucoup d’auteurs fonctionnent au pif et y vont, se contentant d’écrire et de voir où ça mène. Le meilleur exemple étant Stephen King qui aime découvrir l’histoire avec ses personnages, comme il l’explique dans ses mémoires (que je recommande, au passage. Excellente lecture).

Pour chaque auteur il y a une approche différente. Certains sont impulsifs, d’autres sont méthodiques et révisent sans relâche. Aucun des deux est moins valide que l’autre. Une fiche et des plans, ça l’aident, oui, mais seulement si tu en as réellement besoin. Si tu peux t’en passer, et que tu es parfaitement à l’aise comme tu es, aucun besoin, et ne t’en fais pas à ce sujet.

Personnellement, je planifie à un niveau excessif chaque moment dans mes récits. Je n’y peux rien, c’est ma façon de faire. J’aime pouvoir écrire ces scènes avec un bon niveau de détail sans devoir me soucier d’un bon langage et d’une prose propre. Je les écris bêtement mais avec plein de petites précisions, puis, quand j’écris le brouillon et enfin le propre, je n’ai qu’à me concentrer sur la qualité de la prose. Autrement dit, j’ai fait tout mon squelette pendant le plan, et après, je peux juste m’occuper de garnir les os de viande.

Il y a un peu plus que ça au processus, mais c’est l’idée générale. J’espère que ça t’aidera!
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour

Lors de mon premier récit, je suis parti bille en tête avec quelques idées et l'envie d'écrire 50 000 mots... je n'avais pas bien imaginé ma fin, j'ai galéré pour la trouver, j'ai souffert au point de presque abandonner.
Pour mon second récit j'ai fait le contraire en faisant un plan et j'ai failli abandonner, l'histoire était déjà racontée et je ne voyais pas pourquoi je devais l'écrire.
Ensuite j'ai pris l'habitude de travailler en amont sur la conception, cela me permet de savoir si je vais dans le mur ou si j'ai un objectif. Ce travail me permet aussi de savoir si mon histoire est mûre ou non.
Je me suis aperçu que la créativité s'exprime pleinement dans la conception mais que l'émotion s'exprime lors de la rédaction.
Ceci ne vaut que pour moi, beaucoup d'auteur ne fond pas de plan, certains rédigent plusieurs premiers jets sans faire de plan et s'arrêtent quand ils jugent leur travail assez bon. D'autres partent à l'aventure.
Chaque démarche est respectable, reste à chacun de trouver la sienne :)
A+
GEO
Image de profil de Expos-ito
Expos-ito
Je crois qu'on va de plan en plan, car l'idée nous est envoyé comme une boulette de papier, que l'on croit bien voir au creux de sa paume.
L'aplanir tel que, je crois que se serait l'aplatir. Car si on ouvre le papier, de pli en déplie se font, défont et refont d'autres plans, Jusqu'au brouillon chiffonné, qu'il faut repasser, c'est à dire réécrire. Lisser jusqu'au verso dont on ne montre que le recto. C'est pourquoi écrire est long, que cela semble sans fin, on ne sait pas la surface du papier tant qu'on n'a pas fait face à toutes ses bosses. Faire un plan c'est empêcher de son texte l'étendue d'un préalable, ne pas le faire c'est traverser un paysage si long que l'on pourrait s'y épuiser. Tu vois, plan ou pas, au final c'est selon ce que tu veux.
Image de profil de Mistyque
Mistyque
Je n'ai pas de plan, mais j'ai des fiches personnages. Car quand on te dit "bah tiens, elle était pas blonde elle ?) et que tu te tapes la relecture de ton texte juste pour être certaine alors que tu un million de choses à écrire, bah ça fait chier ^^
Image de profil de ....
....
Justement j'en parlais hier avec Kirsten Reeves et ça me fait bien plaisir de te lire.
Je suis d'accord, à fond ! Pas de plan, pas de fiches, que dalle !
Image de profil de Kirsten Reeves
Kirsten Reeves
Et c'est comme ça qu'on oublie le nom des beaux-parents... ;)
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Loki : C'était le plan !
Iron Man : Mauvais plan....
Image de profil de ....
....
Arrête Peter j'en peux plus d'attendre un mois encore !!
Image de profil de ....
....
Quel qu'en soit le prix !
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
ca dépend.
La place de ciné plus les pop corn, ça fait un brin cher xD
Image de profil de Kirsten Reeves
Kirsten Reeves
Attendez Messieurs dames... sortez vos mouchoirs ET les porte-monnaie... ^^
Image de profil de ....
....
Cela faisait référence au teaser, gros bide que j'ai fait !!
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
(16 euros 3 pop corns moyen xD)
Image de profil de Kirsten Reeves
Kirsten Reeves
Mais vous aurez l'expérience en 4D... ça n'a pas de prix !
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Euh, pas chez moi xD
Image de profil de Hubert Pozac
Hubert Pozac
Faire des plans, ce n'est pas le job d'un architecte :D ?
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Voui.
Moi j'ai essayé de faire des plans...
Sur la comète, puis dedans.
Ça ne fonctionne pas xD
Image de profil de Hubert Pozac
Hubert Pozac
C'est normal, ton équerre n'était pas d'équerre :D.
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Peut être également avais je le compas planté dans l'œil :D
Image de profil de Hubert Pozac
Hubert Pozac
Ainsi, tu n'as pu tracer des lignes horizontales et vertigineuses, voire même sphériques ;).
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Admets que j'étais vraiment mal embarqué xD
Image de profil de Hubert Pozac
Hubert Pozac
Je l'admets. Finalement, le bateau a rejoint le port et son architecture. Même un compas planté dans l’œil, tu as su développer tes autres sens.
Image de profil de Antony Aulin
Antony Aulin
Sans aller jusqu'au plan hyper détaillé tenant sur plusieurs tableaux Excel, il m'est indispensable d'avoir le début (l'incipit), la fin précise (la chute) en écrivant celle-ci, et au moins de vagues idées de ce qui se passera au milieu. Je tente ainsi d'esquiver les incohérences, les redites, et surtout les problèmes de rythme. Ainsi, la fin de mon histoire doit être complète afin de savoir où je vais et d'éviter de "bricoler" des événements qui tombent comme un cheveu sur la soupe. Bref, j'ai besoin d'une direction, d'une destination.

Cela-dit, mes personnages sont libres et me surprennent à travers leurs réactions, leurs pensées et leurs émotions. Ils donnent vie à cette trame, alors que celle-ci est déjà écrite. Ce sont comme des acteurs, en sommes. A moi de créer la pièce et de la mettre en scène ! :-)
Image de profil de Océane D. River
Océane D. River
Perso, oui je fais un plan ^^ Parce que ça m'aide justement à suivre l'évolution de mes personnages. Et aussi à caler toutes les scènes que j'ai en tête xD Pour que ça reste cohérent... Et surtout, ça permet de savoir où on va, comme le dit si bien Maï Maï... C'est toujours plus facile quand on sait ce qu'on a à faire. Mais ça n'empêche pas de modifier totalement le plan au fil de ta "rencontre" avec tes personnages...
En général, je note les grands tournants, les passages importants, mais c'est tout. Souvent, très souvent, des idées de scènes me viennent en vrac, je les note et j'essaye de les intégrer au plan initial... Mais je garde une immense liberté, je me laisse un peu porter par l'histoire aussi ; surtout car au début, je ne connais pas encore bien mes personnages.

Donc en gros c'est un plan évolutif, des fois je commence même à écrire sans en avoir, mais j'ai toujours besoin d'avoir une trame à un moment quand même. :)

Après on peut aussi voir ça autrement. Imagine, faire le plan c'est justement avancer avec les personnages : tu les découvres petit à petit, dans ta tête, et tu avances avec eux tout le long de la construction de l'histoire. La rédaction, c'est comme si tu voulais raconter ces "souvenirs", mais comme tout souvenir, il te manque des détails, et tes personnages sont là pour te les rappeler... Voir même des scènes que tu avais complètement "oublié"... ça permet de savoir de quoi on va parler, tout en se "rappelant" plein de petits (ou gros) détails en cours de route...
Je sais pas si c'est très clair xD Mais en gros tu "vivrais" ton histoire avec tes personnages pendant la construction d'un plan, et la rédaction serait juste l'étape de mettre tes "souvenirs" sur papier/ordi :)
Image de profil de Maï Maï
Maï Maï
Alors pour ma part, je suis de ceux qui se laissent un minimum de liberté... tout en se bridant un peu à l'aide de ce que tu appelles "un plan".

Je m'explique. Lorsque j'ai commencé à écrire, j'étais comme toi et laissais évoluer l'histoire en fonction des humeurs et caractères de mes personnages. Sauf que je me suis rapidement heurté à un problème : celui de la finalité, du déroulé de l'histoire et du réel intérêt de cette dernière... Ecrire pour écrire, c'est bien. Mais ce n'était pas l'objectif que je m'étais fixé au départ. Je voulais aller d'un point A à un point B, et en laissant vivre totalement mes personnages je perdais le fil et mon objectif de vue.

J'ai donc décidé de recadrer tout ça grâce à une "trame" (qui reste assez large), marqué de points importants, étapes incontournables, lieux à visiter, personnages clés à rencontrer... pour que mon histoire tienne la route, reste cohérente et logique (en temporalité, notamment). Après, tout n'est pas écrit à l'avance ce qui laisse la possibilité à mes ami(e)s imaginaires de vivre et exister de façon pleine et entière =)

Est-ce que ça t'aide ?
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Oui totalement. Tu écris quoi comme genre d’histoire? Personnellement je n’ai aps ton probleme car mes personnages ont une telle identite et une telle histoire qu’ils sont indetachables
Image de profil de Maï Maï
Maï Maï
C'est effectivement peut-être lié au style que j'écris... qui se rapproche d'une enquête. Mes protagonistes ne sont pas policiers, je ne peux donc pas dire enquête policière mais l'idée est là : mon histoire ne découle pas du caractère de mes personnages (comme ça peut être le cas dans un récit de vie), mais bien de l'enchaînement d'éléments plus ou moins extérieurs et indépendants de mes personnages.
Pour ne pas me retrouver avec une histoire sans queue ni tête, dans laquelle les chemins de mes personnages se sont croisés par l'intervention du saint-esprit, il me faut suivre un minimum la trame que je me suis fixée...

Mais maintenant que tu les dis, certaines histoires nécessitent sans doute moins de "recadrage".

Et je viens d'avoir une sorte d'étincelle ; l'idée, c'est d'orchestrer le tout pour que ça ne fasse pas trop fouillis... Au départ j'ai tous les instruments, le gros des partitions et une vague idée de ce à quoi ça doit ressembler. Ma trame est ce qui pourrait s'apparenter au chef d'orchestre ! Oh la belle image =)
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Pour chaque histoire je créé un plan avec les moments qui doivent vraiment se trouver dans l'histoire, et je prends note des choses les plus importantes que j'ai écrit, pour ne pas me mêler les pinceaux plus tard.

Pour les personnages je remplit des fiches personnages pour les principaux (j'ai découvert que sinon tous mes personnages principaux se ressemblaient et qu'ils étaient bien plats) Pour les personnages secondaires, je l'imagine et le décrit quand il arrive dans l'histoire et je retranscrit dans un document "Note" pour me rappeler à quoi il ressemble.
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Mais qu’en est il de ta relation avec tes personnages dans ta tête? Comment fait tu pour t’accorder avec eux?
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Ils sont bien présents dans ma tête, j'ai tout leurs caractères et leurs défauts encrés (Seulement que lorsque j'écris je les rends trop plats^^') ^^ Lorsque j'écris, je ne réfléchit pas je tape sur mon clavier en les laissant faire ce qu'ils veulent, puis lors de ma relecture j'essaie de faire ressortir leur personnalité ^^
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Non ce n’est pas ce que je veux dire. Tes personnages. Eux. Tu ne discutes pas avec eux? Ils n’existent pas dans ton monde? Ils ne vivent pas en toi? Je ne parle pas de personnalité mais d’existence. De cette relation personnage auteur. Ne disparait elle pas avec le plan? Comme tu sais tout à l’avance rien n’est pareil!!
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
^^' Ah! Si, si ils vivent tout de même en moi, je "discute" avec eux. Je ne pense pas qu'elle disparaisse avec le plan, je pense que c'est même un peu le contraire car en créant leur fiches tu rentres plus dans le personnage tu complètes leur existences.
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Le fait que je construise mes persos au fur et a mesure permet aux persos de se construire eux aussi au fur et a mesure. Si je les connnais par coeur, comment puis je represeter la facette d’eux qui apparait dans l’histoire? L’être humain est complexe, si tu as deja detaille ses moindres trefonds alors il n’y a plus cette hesitation du debut, cette hesitation tremblante ou confiante, ce grand sentiment intense qui te donne l’imrpession que ta vie va changer.... exactement comme celle de tes personnages. Je vis avce eux. J’avance avec eux, comment puis je les connaitre avant alors que je viens de les rencontrer ?
Image de profil de Maddymoon Rhodian
Maddymoon Rhodian
Il y a toujours un part d'inconnu, comme comment l'assagir ou le faire grandir entre le début et la fin de l'histoire.
Image de profil de Cléo Didée
Cléo Didée
Je n'arrive pas à faire de plans, mes idées sont fades car je reste dans le "classique déjà vu" et je me rends compte de contraintes lorsque j'écris (notamment quand mes personnages virent dans un sens non prévu). Du coup… il me faut un personnage qui m'intéresse une idée accrocheuse et de temps en temps réfléchir à des événements pour éviter de me perdre en sachant très bien que ceux-ci peuvent évoluer au fur des notes.
Image de profil de Cléo Didée
Cléo Didée
Cela étant, je pense que si je devais m'essayer au roman policier, il faudra que j'en travaille un histoire d'être cohérente ^^
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Oui a mon humble avis pour un policier ce doit etre drolement plus complexe
Image de profil de Kiran Syrova
Kiran Syrova
*Surgit comme la brume du matin*
Je n'ai pas cette impression, keuf keuf !
https://media3.giphy.com/media/ZQrVQtav6gnzG/giphy.gif
Cela rend le tout plus excitant : et après, qu'est-ce qu'on fait ? xD
Ok, c'est par où la sortie ?
===> [ °]
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Pour mon première histoire j'avais commencé comme toi, tout était dans ma tête. Mais la construction s'est étalée pendant des années. Bien sûr j'avais écrit des petits trucs mais je l'ai réécrit mille fois. Pendant ces années au moins j'avais échauffaudé une intrigue, des situations clés et personnages clés. J'ai noté tout ça et un résumé pour ne pas oublier (avec l'âge, on oublie XD). C'était mon "plan" et ça m'a aidé à savoir où j'allais. Pour les fiches personnage cela est arrivé en cours d'écriture "sérieuse" , pour "étoffer" : tel personnage habite quel quartier ? comment c'est chez lui ? déco, etc. (si je m'en sers évidemment et cela je le sais grâce au plan), la couleur des yeux, des traits physiques, le parfum, ce qu'ils aiment manger, boire, etc. C'est con mais cela permet d'étoffer ton récit.

Pour un nouveau roman j'ai tenté le plan, car j'ai une idée, mais pas tout en tête. J'ai tenté de faire un plan mais c'est un gros bordel, idem pour les personnages. Au moins ça m'a permis de cadrer la chose et je l'étofferai plus tard si besoin.
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
J’ai précisé. En fait, rien n’etait dans ma tete. Rien n’etait la du tout a part une vague idée. Alors tes personnages ne vivent pas dans ta tête?
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Si, mais va te rappeler des petites choses après quelques années et pour les secondaires XD aussi ça m'a aidé à ne pas chercher certaines choses, ambiances en écriture. En tout cas cela a fonctionné pour moi. J'aimerais être encore plus carrée, mais parfois tout schématiser revient aussi long et complexe que d'écrire. En tout cas je pense que minimum toi dois savoir où tu veux aller.
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Totalement pas. Quand j’ai commencé ma seule idée était une banale histoire d’amour mais au fur et à mesure mes personnages sont devenus bien plus que ça et je me suis laissée aller. Quand j’écris je ne pense pas à l’impact qu’il y aura dans les prochains chapitres, j’écris et puis c’est tout. Je n’ai vraiment pas de mal à me mettre dans l’ambiance parce qu’à vrai dire je deviens mon personnage qui est déjà dans la scène. C’est assez complexe comme une idée et pourtant c’est vrai. Je ne me vois jamais vraiment en tant qu’auteur, plutot en tant que narrateur. Etre carré est pour ma part un synonyme d’échec. Quand je sais où je veux aller je ne m’en sors pas. J’ai trop d’idées ;D
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
J'écris également sans plan. J'ai un concept de base et je me lance. J'ai pu ainsi déjà achevé 2 romans et le troisième est en cours d'écriture.
J'ai déjà tenté de faire un plan et je me sens enfermé dedans, ça bride mon imagination. Au final, mes personnages n'en ont fait qu'à leur tête et mon plan ne me servait à rien ^^
Image de profil de Kiran Syrova
Kiran Syrova
Bonjour,
Pour ma part, j'écris sans plan. Je me laisse porter par mes personnages, leurs personnalités, leurs choix. Il m'arrive de me retrouver piéger dans une scène où je n'aurai jamais mis les pieds en tant normal. Cela demande du temps de s'échapper, mais le plaisir est toujours au rendez-vous. Si je devais établir à l'avance le déroulé de chaque chapitre, à mes yeux, il n'y aurait plus ce plaisir, cette aventure d'écrire. Il s'agit bien évidemment de ma façon de faire et de voir.
On m'a déjà signalé que c'était dangereux, surtout lorsqu'on écrit un thriller, mais je persiste dans cette aventure sans cordon de sécurité et je trouve que le voyage en vaut le détour.
0