Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Stéph Loup'tout

Alphabet en fantasy, peut-on tout se permettre ?

par Stéph Loup'tout  il y a 7 mois

Bonjour, bonsoir tout le monde ! :)

Il m'arrive parfois de lire des romans fantasy où certains mots sont orthographiés différement (par exemple "mékanique" ou encore "alchymystes"). Si je trouve ces variantes plutôt jolies et immersives, je me pose quand même quelques questions... Dans un roman fantasy, une auteure a décidé de mettre des "y" à la place des "i", cependant, est-ce gênant pour la lecture ? Et doit-on respecter à fond cette règle que l'on se met (remplacer tous les "i" par des "y", même pour les mots basiques que l'on emploie dans la narration comme "il", "lui", les verbes etc.) ou vaut-il mieux ne la faire que sur les mots vraiment particuliers, comme une classe sociale, un métier, des noms propres etc ? Perso je voulais faire pareil avec la lettre "c", en la remplaçant par des "k", des "q" et des "s", le souci c'est que cette lettre est présente dans pas mal de mots... et écrire "S'était ainsi" au lieu de "C'était ainsi" ou même "dessendre" à la place de "descendre", je trouve que ça peut choquer le lecteur et troubler sa lecture, alors même que le but premier était de l'immerger dans l'histoire... Après, si on écrit un récit et que l'alphabet du monde où se passe ce récit ne comporte que 25 lettres, comment faire pour écrire cette histoire sans perdre le lecteur ou le faire bondir à la vue de fautes... qui en fait n'en sont pas, les mots étant orthographiés autrement ? :)

J'aimerai bien savoir ce que vous en pensez et si, comme moi, vous avez déjà voulu supprimer ou rajouter des lettres à l'alphabet ! ^o^

Image de profil de Vireluba
Vireluba
Si je vois écris "dessendre" ou "s'était ainsi", il est clair que je refermerais tout de suite le bouquin car j'aurais l'impression que l'auteur se fout de moi et qu'il n'a pas corrigé son texte! Cela reste un avis personnel bien sûr.

J'arrive à comprendre ce dont tu parles mais je ne suis pas persuadée que modifier les lettres apportent une immersion dans l'univers. Ce qui nous immerge, c'est les descriptions des paysages, des personnages, de l'ambiance, le style d'écriture y est pour beaucoup aussi.
En revanche, la création de mots ne me choque pas du tout (comme les Moldus par exemple ^^) au contraire même, je dirais que ça, cela permet une vraie immersion dans ton univers.
Image de profil de Daegann
Daegann
Quand il s'agit de changer l'orthographe de nom pour plus d'immersion ou marquer une différence entre le nom commun et l'usage particulier qui est fait de ce nom dans un univers, pourquoi pas, au contraire ça peut être sympa (tant que c'est pas tout les noms).

Changer tout le i du récit en y par contre, amha ça n'apporte pas d'immersivité, ça apporte juste de l'inconfort. Perso si j'ouvre un bouquin et qu eje vois ça je repose direct le livre.

Plus précisément, on lit une histoire, nous lecteur du monde IRL écrit dans une langue et un alphabet que l'on a apprit à lire. Même si cette histoire traduit les paroles de peuplade ne parlant pas notre langue, on va lire en français (quand on est francophone), même si l'histoire se passe en france au moyen age, on va lire une narration en français moderne (il y aura un choix dans le type de langage ou dans les tournures ainsi que quelques mots de vocabulaire pour l'ambiance, mais ça restera du français moderne, ça ne sera pas écrit en vieux françoys) simplement car à ce stade ce ne serait plus immersif mais gênant. Le lecteur doit être transporter par l'histoire, pas lui imposer un exercice de traduction.
Image de profil de izuchux
izuchux
Dans le même genre j'avais écrit les mémoires -le début seulement- d'un personnage nain (monde med-fan). Celui-ci les destinait à ses fils. Bref, dans ce monte là les Nains utilisent des runes et pas des lettres tout à fait donc il avait une écriture de merde. Pour que ça se "voit" sans géner la lecture, j'avais mis tous les R en majuscule. ;p
c'était amusant à faire.
Image de profil de Aulos
Aulos
Je suis assez d'accord avec AudreyLD, il n'y a aucune raison pour que l'alphabet latin soit utilisé dans un univers totalement fictif.
A mon avis, il vaut mieux écrire en bon français.

Mais après rien n’empêche de créer de nouveaux mots, soit totalement (p.ex.: Lothlórien dans le Seigneur des Anneaux), soit en s'inspirant de mots existants (p.ex.: Forgefer dans Warcraft).
Il est aussi possible de créer (ne serait-ce que très partiellement) une langue pour l'univers.
Image de profil de AudreyLD
AudreyLD
Il me semble assez naïf de croire qu'un monde imaginaire emploierait l'alphabet latin. Rien que sur Terre, il existe déjà quantité d'alphabets différents, encore employés ou non.
À mon sens, un récit de fantasy se fait en français parce que... pas le choix... mais je n'imagine jamais que les personnages parlent français.

L'auteur est le traducteur du récit, il n'y a pas de raison qu'il déforme la langue dans laquelle il traduit.
Image de profil de Edwyn
Edwyn
A mon sens, changer des lettres pour changer des lettres et créer des mots pour créer des mots est vain. Les modifications apportés au texte doivent servir le récit, mais si c'est juste inverser certaines lettres ou en supprimer certaines c'est un peu inutile et artificiel, il y a bien mieux à faire pour soigner l'ambiance de ton oeuvre.
Il est intéressant de créer des mots et d'en rajouter, si et seulement si, la structures de ceux-ci a été étudié et réfléchie (c'est d'ailleurs le soucis que j'ai avec certains de mes textes qui sont en pause car il demande une recherche linguistique).
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
Cbhedhbv fr pbagragre qr erzcynpre har bh qrhk yrggerf ? P'rfg ha crh zrfdhva, vy zr frzoyr. Cbhe zba ebzna qr snagnfl w'nv pubvfv qr erzcynpre pundhr yrgger cne har nhger yrgger : yr "n" cne ha "a", yr "o" cne ha "b"... yr "m" cne ha "z". Ahy yrpgrhe ar qrienvg erfgre vafrafvoyr nh cneshz rkbgvdhr qr zba brhier !

https://www.rot13.com/

"Après, si on écrit un récit et que l'alphabet du monde où se passe ce récit ne comporte que 25 lettres, comment faire pour écrire cette histoire sans perdre le lecteur ou le faire bondir à la vue de fautes... qui en fait n'en sont pas, les mots étant orthographiés autrement ?"
certains y arrivent : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Disparition_(roman) ;)
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
XXD pour être exotique, elle doit l'être, vu ce que j'en lis ! :) Après, je trouve que ça ressemble plus à un code d'agent secret qu'à une langue pure et dure, mais ce n'est que mon opinion XD
J'aime bien inventer de nouvelles langues et récemment je me demandai jusqu'où je devais aller dans la crédibilité... Si mon narrateur est un historien et qu'il parle et écrit une langue spécifique, le récit en lui-même devrait porter les marques de cette langue, logiquement. Même si je peux jouer sur les traductions et dire qu'un autre l'a traduit, m'enfin x)
Pour La Disparition, si l'oeuvre de l'auteur est juste génialissime, il a fait en sorte de n'utiliser aucun mot comportant la lettre disparue... C'est donc une sorte de contournement. Si je décidai de ne pas mettre de "c" mais de le remplacer par des "k" et des "q", cela ne donnerait pas du tout la même chose. Genre cela ferait un truc comme "Sela n'aurait pas dû se passer qomme sa et pourtant... les floqons qontinuaient de tomber, rekouvrant peu à peu le kadavre de leur linsseul blanq." Même si j'adore m'amuser avec la langue, je trouve que c'est juste trop quoi ^^"
Image de profil de DLD
DLD
Ah ah Vicomte !
Je crois me souvenir que sur un autre monde tu nous avais fait le coup des messages codés. On s’etait Bien amusés...
Image de profil de rvrchristian
rvrchristian
C'est une question difficile que je m'étais posé pour une ancienne oeuvre. J'ai décidé d'appliquer un conseil que l'on m'avait donné à l'époque du bac. A part pour les termes spéciaux (ici le mekaniste par exemple) n'utiliser les spécificités linguistiques que dans les dialogues. Cela permet une lecture fluide. Un index peu aussi être utile, si tu as vraiment beaucoup de termes spécifiques.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
C'est un bon compromis, qui donne à entendre la voix et les spécificités de la langue des personnages tout en promettant au lecteur un récit correctement orthographié ! :)
Image de profil de EpsicrOnn
EpsicrOnn
La question à ce poser, c'est de savoir si cela sert ton récit ou pas. Cela est t'il du à une différence régionale ? A une évolution de la langue ect ...
Si c'est de la pure esthétique, la question peut être discutée en effet. Mais si cela rentre dans l'univers de ce que tu écris, cela me semble légitime de le faire.

Orange mécanique est un bon exemple (quoique assez dur à lire du fait des nombreux mots "mals orthographiées". Mais cela sert le contexte )
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Disons que la question est : qu'est-ce que cela apporte au récit ? Si on met en scène une langue simplifiée, par exemple, cela fait sens de remplacer tous les "c" par des "K" et de supprimer les "y" histoire de.
Si c'est pour montrer une évolution sémantique, c'est possible aussi.
Après, l'orthographe n'est pas aussi fixe qu'on voudrait bien nous le faire croire, hein, il a été codifié tardivement, vers la fin du 17eme / début du 18eme si je ne m'abuse, quand l'académie a été créée et que les premiers dictionnaires sont apparus. Mais avant, tu avais plusieurs orthographes différentes pour un seul mot sans que cela choque, et de toutes façon, les "s" n'écrivaient comme des "f" et les "f" comme des "g", les "w," "n," "u", et "v" étaient quasiment indistinguables les uns des autres XD (pardon, c'est ma frustration paléographique qui s'exprime XD.
Tout cela pour dire que l'orthographe est plus fluide qu'on voudrait le croire, mais encore faut-il qu'il y ait une raison dans l'histoire pour qu'il y ait un tel changement. Récemment, on m'a parlé d'un livre anglais, apparemment intraduisible en Français, ou en tous cas personne ne s'y est risqué, qui se passe dans un lointain futur, où les mots sont devenus des transcriptions phonétiques, pour ainsi dire. Le temps a donc impacté le langage, et cela se voit Il est par contre très difficile de comprendre le roman si on ne le lit pas à haute voix, m'a-t-on dit XD.
Image de profil de KagomeAohane
KagomeAohane
Ça peut m'arriver, mais dans ce cas c'est que je veux emprunter un mot à une autre langue (japonais, vietnamien, tibétain - pas à ce point-point-là non plus XD), et manque de bol, certains caractères ne font pas partie de notre alphabet romain (c'est ce que tu veux dire certainement quand tu parles de l'alphabet en général). Bon, en général, ce n'est pas trop gênant, un ū par ci, un á par là, voire un ž si je suis d'humeur un peu fofolle, mais ça reste des caractères qui existent. Ça peut choquer, c'est surtout chiant à taper parce qu'il faut sans arrêt les chercher dans la liste des caractères spéciaux, mais à part ça, ça va, c'est cool, ça rajoute de la couleur et de l'exotisme sans partir trop loin !

Je ne te conseille pas de changer entièrement l'orthographe dans une œuvre, ça fait trop... dérangeant. Et puis, pour reprendre ton exemple, si je vois "c'était ainsi" orthographié "s'était ainsi", je peux te garantir qu'à moins de lire du Cheng ou du Troyat, je jetterais le livre en me disant que l'auteur ne sait pas écrire correctement et qu'il a fait ça pour se faciliter la tâche et ne pas avoir à corriger ses erreurs. Mais si jamais tu deviens le prochain Max Gallo, je t'en prie, lâche-toi ! En attendant, retiens-toi, c'est plus prudent... ^^'

En résumé : ajouter des lettres, oui, en supprimer pour changer l'orthographe, bof, voire non.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Merci pour ton avis ! :) Il est vrai que changer l'orthographe des mots plus que de raison serait très perturbant pour le lecteur ! ^^
Image de profil de Mansuz
Mansuz
Perso, ça me dérange pas pour des noms de métiers ou autres (condition que ça soit différent de l'original).
Mais après je vois pas l’intérêt de changer l'orthographe. Comme tu le dis, ça va rebuter tes lecteurs.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Pour l'orthographe, ce serait dans une logique... pour reprendre l'exemple de l'auteure qui a remplacé le i par le y, elle ne l'a fait que dans les noms de métiers et autres, sauf que dans son monde, la lettre i n'existe pas... du coup je trouvai un peu étrange qu'elle raconte l'histoire avec des i, malgré cette absence dans son monde, même si tout remplacer serait en effet un poil choquant ^^
0