Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Tintin

Roman terre à terre VS imaginaire

par Tintin  il y a 7 mois

Bonjour à tous et à toutes. Voilà, depuis hier je me rends compte qu'il y a des domaines que je maitrise et d'autres non. Je m'explique. Hier, j'ai débuté un roman fictif comportant un divorce (que j'ai vécu à travers mes parents, mais dont mes seuls souvenirs restent des morceaux plus ou moins flous), et je me suis rendu compte que pour imaginer un roman terre à terre (style une femme qui fait le tour du monde, l'évolution d'un médecin, la réussite d'un sportif etc...), je n'arrive pas à faire plus de 1000 mots et après je bloque. Pourtant, je lis énormément de livre (notamment du domaine de l'imaginaire donc SFFF) et j'en ai quand même lu quelques-uns dans un style beaucoup plus terre à terre. Je voulais savoir comment vous autres lecteurs et auteurs abordiez-vous la chose. Si pour vous, un bon écrivain c'est comme un bon chanteur : s'il est de qualité, il peut faire valloir son talent dans des domaines complètement opposés. Merci d'avance !

PS : J'ai déjà terminé plusieurs livres, tous dans le domaine de l'imaginaire. Ils comportent entre 50 000 et 90 000 signes espaces comprises. J'en ai écrit cinq en 1 an et demi

Image de profil de Julian R
Julian R
Bonjour à toi,

En fait il y à quelque chose de particulier à écrire de la SFFF : vu qu'on imagine, on est libre d'imaginer ce qu'on veut. C'est tellement foisonnant que les détails que l'on souhaite inclure sont parfois trop nombreux et nous devons en évincer.
Ecrire du réaliste, c'est différent. On n'imagine pas . Enfin comprenons-nous bien, nous sommes dans le réel et devons donc composer avec certaines contraintes. Au final, écrire du réaliste demande plus de travail de documentation.

Comme dans ton exemple : pour écrire sur un divorce, on a, en gros, deux options :
— l'émotion
— la technique
Dans le premier cas, rien de compliqué, on se livre ou on imagine un ressenti.
Dans le second, il faut se renseigner. Les avocats, le jugement, résolu à l'amiable ou pas etc...

Donc, je conclurais la dessus : si tu veux écrire du réaliste, du terre-à-terre, il faut te tenir prêt à travailler, rassembler une documentation que tu ne peux tout simplement pas te permettre de créer toi-même.
Image de profil de Tintin
Tintin
C'est vrai. Tu as raison, il faut travailler.
Image de profil de .
.
"s'il est de qualité, il peut faire valoir son talent dans des domaines complètement opposés"
Je ne suis pas sûr justement. Un auteur a un style, qu'il peut retranscrire partout certes. Pour autant, il faut une passion, une envie, une connaissance et il y a des auteurs qui ont tenté des nouveaux genre et se sont ramassés. Il y a des auteurs qui écrivent de tout, d'autres qui restent dans un genre, et ce n'est pas un hasard. Cela ne veut pas dire que les premiers sont meilleurs que les seconds.
Perec, Sartre, Pouchkine ou j'en passe ont fait des travaux très variés. Montaigne n'a écrit qu'un livre, Kafka a deux romans très similaires, le Procès et le Chateau, etc.

Si tu veux t'exporter dans un autre genre, la première chose c'est peut-être de lire dans ce style. "Terre à terre", pour moi ça ne veut rien dire. Lis des choses que tu aurais voulu écrire. Ensuite, il faut du travail, de la patience, l'idée ne vient pas en un claquement de doigt.
Image de profil de Tintin
Tintin
Oui tu as raison
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
"Voilà, depuis hier je me rends compte qu'il y a des domaines que je maitrise et d'autres non."
avant cette révélation tu pensais maîtriser tous les domaines ?... l’atterrissage a dû être violent, ça va ? tu supportes le choc ? ;-)
Image de profil de Tintin
Tintin
Je me suis mal exprimé désolé ;). Ce que je veux dire c'est que je me rends compte qu'il y a des domaines où j'y arrive moins que d'autres.
Image de profil de Jahan Cavenbatch
Jahan Cavenbatch
Je trouve que la comparaison avec le chanteur n'a aucun sens : tu peux avoir un excellent chanteur qui péte tout sur du métal bourrin, il sera une buse en opéra. Tu peux avoir un écrivain qui écrit des excellents thrillers et qui n'est pas capable d'écrire une romance et ce, même s'il est en couple. Si tu souhaites écrire sérieusement (cad en restant le plus proche du contexte réel), que tu te renseignes et qu'à côté tu tombes sur une page blanche quelques instants plus tard, c'est la faute qu'à une chose : tu ne sais pas où tu vas dans ton histoire, ni ce que tu veux dire. A mes yeux, le problème se règle rapidement si tu réfléchis bien en amont à l'histoire, à son squelette et ses évènements forts. Et si cela ne passe tout simplement pas, c'est que t'es pas capable d'écrire ce genre de choses comme je suis pas capable d'écrire une romance. Y a pas de mal à ça. T'as le choix aussi de te forcer jusqu'à que ça devienne plus naturel, le prendre comme un exercice ou repartir sur des sujets que tu maîtrises mieux et qui te viennes plus naturellement.
Image de profil de Tintin
Tintin
Merci. Effectivement, le squelette a beaucoup de mal à se former dans ma tête, donc je pense qu'il faut que je test d'autres domaines que je n'ai pas encore côtoyé. En effet, je suis encore en phase de recherche du domaine qui me conviendra le mieux, voire même le genre si possible.
0