Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Castor

Qu'est-ce qui toi te fais douter que ton "texte" ne soit pas terminé ?

par Castor  il y a 4 mois

Une question que j'aimerai partager avec vous.

Que m'a posé @korinne@ dans un autre fil .

Une question qui semble au premier abord somme toute anodine,

Mais qui finalement si on commence à s’y pencher dessus peut devenir riche pour sa progression personnelle dans l'écriture.

Et toi, qu'est-ce qui te fait douter que ton "texte" ne soit pas terminé ?

Image de profil de Stéphane Gallay
Stéphane Gallay
Pour moi, un texte n'est jamais terminé.

Mais il faut bien, à un moment, dire "stop" et le publier. C'est ce qui est le plus dur, surtout qu'on arrive souvent à un problème de "retour décroissant" (le temps passé sur un texte produit de moins en moins de changements).
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Si je peux encore changer des phrases, si je sens que je ne suis pas satisfaite du résultat ou que je peux rajouter des détails qui enrichissent l'ambiance. Si je trouve encore de petites fautes, que ce soit d'orthographe ou de syntaxe ou même de conjugaison. Bref, pour moi un texte n'est vraiment fini que lorsqu'en le lisant je me dis "je ne peux pas faire mieux".
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Le fait que hersen, Anne-Christine B. , Vis9vies et plein d'autres, trouvent toujours des fôtes dans ma prose.
Image de profil de hersen
hersen
Oué, ben is se géne pa tout ceu las
Image de profil de hersen
hersen
jé oublié, il fô un tiré à ceu-las
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
... c'est du portugalet ? ;-))
Image de profil de hersen
hersen
ou de l'espagnolé ?
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Moi je trouve que ça ressemble à du scribaylé ;-)
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Haaaargh ! Aude Vesselle je t'ai oublié dans les correctrices de mes textes. Toutes mes plus plates excuses... ;-)
Image de profil de Castor
Castor
Comme c'est le premier (waouh quel optimisme...), j'ai trouvé le processus de la correction extrêmement long. Surtout pour appréhender les règles d'écriture d'un roman au fil des annotations et des commentaires.
Tu découvres un commentaire et tu dis "Oui faut que je rectifie cela sur tout l'écrit." Puis tu patientes... tu patientes...
Puis, en lisant un commentaire sur l'oeuvre d'une autre personne, tu découvres que tu fais la même erreur et tu recommences à recorriger tous tes chapitres pour rectifier l'erreur.
Tu essayes le bradburry challenge et là tu découvres au fur et à mesure plein de choses et tu essayes donc de corriger à chaque fois.
Depuis que je me suis inscrit, il y a 18 mois en publiant ce qui était un premier jet. J’ai certains chapitres qui ont eu plus de 25 versions différentes... C'est pour dire mon niveau de départ. Heureusement que les coquilles orthographiques me laissent plutôt tranquille, car sinon ce serait sans fin...
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
"Comme c'est le premier (waouh quel optimisme...)"

Justement, tu as de quoi être optimiste. Tu as écrit ton premier jet en intégralité et tu as déjà beaucoup corrigé celui-ci. Il ne fait aucun doute que tu finaliseras ton projet :)
Le cap du premier roman est essentiel : quand tu te lances dans un tel défi, tu doutes en permanence : "est-ce que j'ai les épaules assez solides (et les capacités) pour écrire un roman ? Est-ce que j'arriverai à écrire l'histoire dans son ensemble ? Garderai-je la motivation et l'envie tout du long du processus ? Combien de temps ça va me prendre ? Ma prose a-t- elle la moindre qualité ? Etc..".

Quand tu as écrit ton premier roman et que tu te lances dans ton second, tu n'as plus ces questionnements (moi en tout cas ^^). Si tu as en fini un, tu en finiras d'autres ! C'est donc le cœur léger que tu abordes tes projets suivants :)

Je parle de la question d'achever un projet. Pour la qualité de celui-ci, le doute demeure toujours (et c'est normal, l'auteur n'a pas de recul sur sa prose ).
Image de profil de DLD
DLD
Personnellement, j’ai ma petite astuce toute simple.
Elle consiste à surveiller ma ponctuation.

Avant, il m’arrivait très souvent d’ecrire Un ou deux chapitres inutiles qui n’apportaient rien. J’étais Obligé de revenir en arrière, relire soigneusement en surveillant la ponctuation. C’etait Une grosse perte de temps.

Je ne me fais plus avoir, je surveille la poctuation en temps réel. Les points surtout. Et lorsque arrive le point final, qui est très légèrement différent du point tout court, j’arrete Net, même s’il me semble que j'aurais Pu broder encore et encore...

Je me fais plus avoir, disais-je. En réalité, ça m’arrive encore et j’en rajoute. Comme là, en ce moment.
Image de profil de mytifle
mytifle
Je ne sais pas vous mais moi j'ai souvent le sentiment que mes textes vivent leur vie. Mes personnages s'enflamment, se déchirent, s'expliquent, s'aiment, s'aident, se vengent et quand la fièvre me guette, je couche les idées sur le papier, ce serrait sans fin jusqu'à ce que j'ai tout sorti, sauf que c'est impossible avec une famille et un travail. Alors je dois m'arrêter... et reprendre. Au début ça passe, puis un jour, un arrêt au mauvais moment, un arrêt trop long et c'est la FIN. Impossible de relancer l'inspiration, je rame. Parfois elle revient des semaines plus tard, parfois mon texte reste orphelin de sa fin. Je relis pour me remettre dans le "bain" mais je découvre avec surprise mon texte en me disant, c'est moi qui ai écrit ça? Mais comment j'ai fait ?Alors je m’emploie à corriger, reformuler, améliorer... mais la fin se fait désespérément attendre. C'est sans fin.
Image de profil de korinne
korinne
Il ne faudrait jamais se relire tant que le premier jet n'est pas complétement terminé :) Mais je comprends très bien ce que tu veux dire...
Image de profil de mytifle
mytifle
C'est tout à fait ça korinne, c'est le solution... mission impossible donc. Ah désespoir!
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ben faut mettre le mot "Fin" ;P
Je pense que tu connais la réponse déjà. Je dirais qu'il faut que toi tu sentes qu'il est abouti. Je parle de l'histoire, structure essentiellement. La forme on peut toujours voir et revoir.

Si tu sens qu'il "manque" un truc, laisse reposer et les idées viendront. Sinon peut être que tu as déjà des idées ?

Perso, puisque tu as vu que j'avais rajouté un chapitre si tu te rappelles XD dans mon cas j'avais mis le mot "Fin" mais il y avait 3 choses dont je n'étais pas convaincue et que j'ai changé une fois la tête reposée.

Après c'est toujours à toi de voir, si tu écoutes les lecteurs trop, ton histoire peut changer à leur goût alors que c'est à toi et à toi de juger ce que tu fais de ton histoire.
Image de profil de Castor
Castor
Oui tout à fait, l'histoire doit rester la mienne. Mais ce serait mieux si elle était bien écrite.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Un premier jet reste un premier jet, après il peut en avoir plein d'autres avant d'aboutir à la version qui te plaira. Parfois faut récrire en gardant l'histoire mais en évitant toutes les erreurs de "jeunesse". Enfin c'est toi qui doit être satisfait tout en étant réaliste :)
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Hello Castor,

Un texte n'est jamais vraiment terminé. Tu peux le modifier à l'infini. C'est à toi de dire à un moment : "OK, là c'est bon, j'y touche plus."
Et tu passes à un autre projet :)

C'est un travail sur soi. Un auteur est souvent perfectionniste et donc, il doutera TOUT LE TEMPS de la qualité de son texte. Il voudra toujours l'améliorer.

Pour parler de mon cas personnel, je suis à la fois perfectionniste et je n'aime pas passer dix ans sur un projet. Donc, je me donne à fond sur le premier jet et sur une grosse phase de correction et hop, je passe au projet suivant ^^

Sinon, je passerai ma vie à réécrire mes textes, alors que j'ai pleins d'autres idées qui n'attendent qu'à être couchées sur le papier.

D'ailleurs, je vais commencer à écrire le tome 3 de mes "Chroniques de Black River" très bientôt :)
Image de profil de Castor
Castor
C'est vrai que les idées d'histoires n'arrêtent pas de se bousculer dans ma tête et il me tarde de les mettre par écrit lorsque j'aurai mis un point final à cette première histoire.
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Et il ne faut pas retarder ce moment ^^

Avec l'expérience acquise dans tes futurs projets, tu pourras revenir éventuellement sur ce premier roman et le peaufiner avec un regard neuf :)
Image de profil de Castor
Castor
Depuis que j'ai cette question en tête, je commence à lister des points d'amélioration de mon écrit. Merci korinne pour ta question à effet rebond :)
Image de profil de korinne
korinne
De rien... Je pense comme Chuck que de toute façon un texte pourra toujours être amélioré mais qu'après une certain temps il vaut mieux se lancer dans un autre projet. Sinon on pourrait passer notre vie à réécrire le même livre :)

L'important c'est d'apprendre et de progresser un peu plus à chaque fois. Et puis dans les périodes de manque d'inspiration, en cas de syndrome de la "page blanche" ben tu pourras toujours revenir dessus pour ronger un os :))
0