Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Laurie Prs ☽

Que trouvez-vous intéressant dans un roman d'amour ?

par Laurie Prs ☽  il y a 8 mois

Bonjour à tous !

Je m'adresse aux auteurs de romans d'amour mais aussi aux lecteurs.

Je m'explique : longtemps j'ai été une dévoreuse de romans fantastiques, de science-fiction mais surtout de thriller et d'horreur. Ça c'était avant les livres sur d'Histoire, d'Art et d'Archéologie....

Je me suis mise à lire des romances et même de l'érotisme que depuis ce début d année car j entamais ma tétralogie "Oeuvre d'Art".

Ma question pour les auteurs, comment faites-vous pour ne pas tomber dans le cliché ou dans le gnan-gnan ? Je pense être proche du réalisme pour éviter ce genre de banalité mais comment vous vous y êtes pris ?

Et les lecteurs, qu'est ce que vous aimez retrouver dans les romans d'amour ? Ainsi que pour ceux qui n'aiment pas ce genre, pourquoi ?

J'aimerais avoir vos avis. Merci pour votre attention et vos réponses.

Image de profil de Biking John Burke Black Junior
Biking John Burke Black Junior
J'aime le suspens dans un roman d'amour.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C'est ce qui le façonne sinon c'est lent et sans intérêt c'est sûr :)
Image de profil de Biking John Burke Black Junior
Biking John Burke Black Junior
Bref il faut que cela aille mal.
Image de profil de Ali
Ali
Pour ma part, j'ai souvent du mal à adhérer au roman érotique précisément pour ça : les histoires sont globalement toujours les mêmes.
Mais j'ai eu l'occasion de tomber sur de rare perle. Notamment la trilogie "S.E.C.R.E.T" dont le scénario était original (une association secrète qui aide les femmes à retrouver confiance en elle en réalisant leur fantasmes).
Aussi, j'ai lu "Au bonheur de ces dames" de Angela Behelle qui m'as envoûtés. La rencontre entre un étudiant de 19 ans qui ne connais rien au sexe et une bibliothécaire d'une quarantaine d'année qui va tout lui apprendre. Mais l'histoire est un peu plus complexe. Là c'est surtout le personnage de Claudia (la bibliothécaire) qui m'as emporter ainsi que les scènes érotiques impeccablement dosée (il n'y en a pas de trop, ni trop peu. Elle sont décrite de manière explicite sans tomber dans la vulgarité, c'est de l'érotisme très visuel sans sombrer dans le porno, presque poétique je dirais).
Donc voilà : un bon scénario, de bon personnage et les scènes érotiques qui doivent être décrite de manière très juste sans chercher à en faire trop.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
J'ai lu aussi plusieurs livres érotiques et je suis tombée sur les scénarios basiques, pas du tout innovant. Et une trilogie italienne qui a mélangé l érotisme à l art j'ai beaucoup apprécié. Un livre aussi un thriller érotique et là vraiment un coup de coeur ! Mais faut savoir trouver le juste milieu ce qui n est pas facile. Heureusement qu' il y a des perles ! :)
Image de profil de Ali
Ali
Exactement ! Un genre où il est difficile de trouver des livres intéressants. Tu aurai les titres et les auteurs des livres dont tu parle ici stp ?
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
-Maestra- Lisa Hilton (thriller érotique sur des enquêtes de faussaires)
-La trilogie italienne - Irène Cao
Image de profil de Ali
Ali
Merci à toi ;)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Je t en prie ;) tu m en diras des nouvelles.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C est ce que j'ai fait :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui ! Faut d abord que ça nous plaise sinon on ne fait rien passer aux lecteurs de toute façon ^_^
Image de profil de Margo
Margo
Pour ma part je dirais que j'aime lorsque l'histoire n'est pas uniquement centrée sur la romance des personnages principaux. Que ce soit une histoire d'amour mais pas uniquement. Je veux sortir de là avec autre chose en tête que "Ah, cool, ils finissent ensemble." Quand l'enjeu d'un livre ne repose que sur la relation de deux personnages, j'ai tendance à m'ennuyer x)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui c est ce qui est le plus souvent ressorti dans les préférences en roman d'amour. C est un peu comme les téléfilms de Noël sur M6 et TF1 on en veut plus xD
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Laurie Prs ☽ "on en veut plus" est différent de "on N'en veut plus". ^^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C était pour savoir si on suivait bien ^_^
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
On va dire ça.
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Qu'il parle de tout, sauf d'amour ^^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Mais qui êtes-vous vous autres ennemis de l'amour ! xD
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
L'amour est partout. A-t-on besoin d'écrire un roman ? ;)
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
J'ai aucun ennemi, par contre j'ai des préférences ;-)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Et c est tout à ton honneur ! :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
♪♫ Lana ♀ ♥ oui. Comme on écrirait un livre d'humour, de thriller ou de sociologie. Il y a tant de choses à dire sur des émotions ou des sentiments courants et dont tout le monde peut ressentir. Perso, mes préférences : je m'adapte à tous genres tant que c est accrocheur tant que c est bien mené et si un roman d amour l'est aussi et ne tourne pas autour que de ça. Oui, dans ce cas, le roman où il y a une romance peut s écrire et se lire :)
Image de profil de Mouquet Louis
Mouquet Louis
Ce n'est plus le cas actuellement car l'histoire est en train de totalement évoluer. Mais avant dans les premières versions de "Les Aventures de Louise Moumercrodel" que j'ai pu publier ici,(et qui est actuellement en travaux), je m'intéressais à l'après histoire d'amour. Cela commençait sur une rupture et ça devait aboutir à la fin de l'histoire à la reformation du même couple qu'au début.

Dans la version sur laquelle je travailles actuellement, l'histoire d'amour est plus ambiguë. Et depuis l'avant dernière version,j'emprunte des sentiers que je n'aurais jamais empruntées avant. Si depuis que j'ai commencé à écrire, j'écrivais sur des relations amoureuses entre homme et femme, depuis cet été, ce n'est plus exclusivement cela.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C'est une bonne idee de commencer par la rupture. On en parlait dans les commentaires plus bas : ca donne une autre vision du couple et ce n est pas banal. L'intrigue peut etre plus interessante en sachant deja la fin :)
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Ah oui, comme dans Columbo.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
XD j'ai jamais regardé il commence par quoi lui ?
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Dans Columbo, on sait dès le départ qui est le meurtrier. Tu as l'impression que le meurtre est parfait, et qu'il n'y a aucune erreur.
Arrive ensuite l'inspecteur Columbo qui arrive à détecter le meurtrier d'une manière que tu n'aurais pas imaginé.
J'adore cette idée où le spectateur est manipulé et tombe sur le cul à la fin. ;)
Pour les histoires d'amour, il faudrait arriver à penser de la même manière.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Donc faut que je m'y inspire. Moi qui pensait que c était naze Columbo. C est que les anciens avaient d'l'idee :))
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Oui, c'est un peu comme si tu faisais une belle scène d'amour autour d'un anniversaire et qu'à la fin tu tombes sur une info de dingue sur l'un des persos du livre.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
XD ! Ah ouais ? Oui on s'y attend pas et là on se dit 《ah l'auteur nous a bien balader》 ha ha
Image de profil de korinne
korinne
L'humour et la poésie :))
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Ça me rappelle la réalisatrice Maiwenn qui parlait de ces couples dans ces films, 《le Bal des actrices》, 《 Polisse 》ou encore 《 Mon Roi》 où l'amour est un jeu d'enfants au sein du couple : des vannes, des petites crasses bon enfant car le gnan-gnan ennui disait-elle et qu'elle ne trouvait rien de beau et d'exaltant dedans. Et je partage son avis et le tien : humour et poésie.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Son épaisseur.

J'ai une armoire avec un pied cassé et le roman d'amour qui cale la dite armoire fait pile poil la bonne épaisseur.

Bêtement, j'ai placé le dos du roman coté mur. Je ne peux malheureusement pas vous en donner le titre, mais je sais qu'il traite de la variation du taux d'ocytocine de l’héroïne...
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
L'épaisseur est toujours utile, pour caler confortablement. Comme quoi chacun trouve son petit plaisir dans ce genre de romans :D
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Mhhhhhhhhhhhhh ! Oh Hoouiiiiiii.... ;-))
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Pepito Resk
C'est pas celui-ci ?
https://www.instagram.com/p/BnyeYJDFcvb/

(je fais de la pub ^^)
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
La vache ! T'as réussi à soulever l'armoire pour faire tourner le bouquin ?

MDR ! ;-)))
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Ah tien !!! Je n'y avais pas pensé, aux bouquins barbant. Jusque là, j'ai toujours utilisé les factures excessives pour calé mon mobilier. Qu'il soit bancale ou non. À force de persévérance, je suis parvenu à surélever tout mes meubles d'une bonne vingtaine de centimètre. Vingt de plus, et ils donneront l'impression de léviter ^_^'
Image de profil de DLD
DLD
MDR
Jean Frotsec ! Ça alors ! J’en ai rêvé, scribay l’a enfanté !
Image de profil de DLD
DLD
Ne seriez-vous pas un lointain cousin des Kulasec dont le dernier représentant porte le même prénom que vous ?
(J’espere Que la brigade des mœurs est encore en pleine digestion)
Image de profil de DLD
DLD
Elle est dirigée par un certain Bandolino qui en appelle aux chef de la milice, Manuel Darcelade et Arnaud Lavemont dés que que l’on ôte son slip en public.
Ça m’ennerve De pas savoir qui vous êtes mR Frotsec !
Image de profil de DLD
DLD
Sinon, dans la partie deux du tome deux, avec le retour du printemps, on verra enfin se nouer plusieurs histoires d’amour pour montrer que la vie est plus forte que tout. Mais comme le narrateur, vous l’avez certainement remarqué, est un peu coincé du popotin, il n’y aura quasiment pas de sexe, ou alors suggéré.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
DLD es-tu sûr qu'enlever son slip soit, ici, plus répréhensible que dire ce que l'on pense ? ^^

Tu me diras qu'enlever son slip, en certaines circonstances confine à l'aveu. ^^
Image de profil de Renard .
Renard .
Dites Dédé-La-Défonce, rectifiez-moi je vous en prie, mais le narrateur soi-disant coincé n’est-il pas,si je me souviens bien, responsable des premières pénétrations subies par une orpheline mineure, ne la trahit-il pas ensuite avec une téméraire aventurière au cœur tendre qui au passage la brave lui sauve la vie quelquefois et qu’il quitte, sans un mot d’explication !, pour pouvoir à nouveau culbuter la mineure dont on ignore si elle prend les moyens de contraception haddock alors qu’ils n’ont pas hésiter à dévaliser moult pharmacies,! et qui risque bien de finir comme la narratrice de Gigie-l’angeliqque, avec un polichinelle dans le placard, alors Dede coincé du popotin je m’insurge et dénonce !!!
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
... peut pas dire. Pas eu la "force" de retourner le bouquin en question.
Image de profil de DLD
DLD
C’est un excellent résumé, la Renarde Maligne !
Je reconnais, un peu gêné, que les personnages m’ont échappé, qu’ils se sont livrés sous ma plume trempée dans le vieil XO, à des horreurs que je reprouve, que madame Bovary c’est moi et leurs fantasmes les miens. (Heu non, pas tous)

Vous avez oublié de signaler aussi l’alcoolique vitupérant et violeur de cadavres, la petite face-de-rat blême et pedophile, la bonne sœur qui se fait sauter par un faux veuf joyeux...

Je vous rassure, l’orpheline n’est pas naïve-naïve. Elle a tapé dans la pharmacie et fait de l’auto prescription au mépris de toutes les recommandations des autorités sanitaires depuis des années. Pour les risques de chaude-pisse, elle s’est probablement dit qu’il y avait des dangers plus urgents à gérer.

Allez, la Renarde, reconnaissez qu’un roman sur la fin du monde, survivaliste et féministe à la fois, ça mérite d’être salué, même si le narrateur est un goujat et que vous avez envie de le baffer !
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
D'où la question intéressante : ne vaut-il pas mieux écrire les romans d'amour du point de vue féminin, constatant que le masculin, lui n'y connait rien ?
Image de profil de Renard .
Renard .
Oh mais je salue et m’incline devant la longue nuit qui a cet énorme avantage de se lire.
Quant aux conneries de mister v sur les points de vue, je m’incline aussi tiens, autant en profiter, surtout que Lulu est enfin out.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Lulu dans son cercueil écrit des romans d'amour ;p)

... au lieu d'en discuter des bienfaits ou des satanités ^^
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
L'amour est un puits, et un puits, oui, c'est aussi l'image de la mort, de la mort et de ce qui est trouble ^^
Image de profil de DLD
DLD
L’amour est ce qu’on en fait. Pourquoi s’obstiner à faire le bonheur d’une seule personne alors que l’on peut en rendre des dizaines heureuses ?
(DLD, gros vantard, va !)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Vis9vies Eh non ! Le puit ne représente pas la mort malheureusement. Par sa forme vaginale et profonde il est symbole du féminin de l'abondance et de la vie. (C est ma seule connaissance et aide dans cette longue discussion xD)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui ! XD Et le vagin est appelé le puit d'amour (pour ton roman hein au cas où :D) Auteur inconnu
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Je te laisse le bon soin de lancer le défi alors xD
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Une réponse au défi non né ^^ :

https://www.scribay.com/text/1155310844/le-vieux-puits

Dans le thème de la discussion ;)
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Le roman d'amour, pour qu'il ne sombre pas dans le cliché, ne doit pas être celui d'un amour banal ou traditionnel. Il faut que 'amour' devienne 'interdit' pour attirer l'intérêt du lecteur.
Le roman d'amour doit devenir le roman interdit.
Les histoires de Barbie et Ken n'attirent plus personne, sinon les gamines et les ménagères assoiffées de télé-réalité, de marseillais, de ch'tis à tout va.
Non, il faut un sujet grave, un sujet qui fait du mal. Il faut des gens qui s'aiment tout en dérangeant les autres. C'est ce qui fera que leur liaison sera encore plus forte, plus violente, moins accessible à tout un chacun. C'est ça l'amour... S'aimer en se moquant des autres et non pas pour donner du plaisir aux autres.
Tu auras moins de lecteurs, mais tu auras un vrai public. De ceux qui auront compris que tu parles d'eux.
Le complexe de l'écrivain est d'écrire pour faire plaisir aux autres, alors qu'il faut écrire pour animer et faire plaisir à ses personnages. ♥
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C'est si bien dit ma Lana ! Je suis tout à fait d'accord avec toi !
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
Tu as tout dit ! Et c'est sans doute parce que, sur le marché, il n'y a pas tant d'ouvrages de ce type dans la catégorie "romand d'amour", que la plupart des gens disent "berk j'aime pas, c'est toujours la même chose !".

(Perso, les triller et les polar, je trouve que... c'est toujours la même chose xD)

- N
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Bien sûr ! C'est devenu banal de dire "baaaah les romans d'amour" parce qu'on prime aujourd'hui des "After" et style du genre alors qu'il y en a qui méritent bien plus de pubs et de lectures. M'enfin je pourrais en faire un debat sans fin en fait xD
Image de profil de Jérémy S
Jérémy S
L'évolution de l'amour des personnages et comment ils peuvent faire face aux obstacles ensemble.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Happy end ?
Image de profil de Jérémy S
Jérémy S
Oui plutôt, si l’histoire finit mal tout dépend de comment elle est tournée, mais en général je trouve que c’est plus une prise de tête qu’autre chose :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui encore une fois cela dépend comment l'auteur mène son histoire.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Oh ! Les happy end !!! :-D
C'est toujours les meilleurs qui finissent bien ! "Roméo et Juliette", "Love Stoy"... Y a pas à dire, c'est ceux qui ont une bonne fin qui marquent le plus. ;-)
Image de profil de Jérémy S
Jérémy S
Exactement :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Celui qui m'a le plus marqué c est 《Un jour》de Nicholls. La fin est comme tu aimes R. F. Castel ;)
Image de profil de ♪♫ Lana ♀ ♥
♪♫ Lana ♀ ♥
Ceux qui ont une bonne fin marquent le plus... je ne suis pas d'accord.
Ceux qui ont une fin terrible, les moins évidentes sont par contre les plus réalistes... et là, on ne tombe pas dans le cliché du roman d'amour.
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
J'aime bien les série coréene, mais elles sont toujours basées sur le même shéma: une fille pauvre dont le meilleur ami est amoureux qui rcontre un gars riche et qui en tombe amoureuse( et chouette c'est réciproque)!
Dès le moment où leur relation devient sérieuse et qu'il y a moins de situations et de quiproquo amusant j'arrête souvent de regarder parce que je connais déjà la fin.
Son meilleur ami restera son meilleur ami et elle épousera le riche alors qu'il est détestable.

J'aimerais bien voir des fins où la fille choisis tout simplement de vivre sa vie parce que ça n'a pas fonctionné, que tout les opposaient trop( la famille, leur milieu sociaux, les amis, leur caractère respectifs et même ce damné chinchilla qui mangeait les chaussures de monsieur!) Mais ça n'arrive quasiment jamais!

Parfois, il y a des séries coréenes où les deux protagonistes ne finissent pas ensembles et n'ont pas une fin heureuse, et là en générale la fin n'est pas heureuse du tout! On part sur un petit: un personnage sur deux qui meurent.
J'avoue que j'adore ces drames romantiques, mais entre le happy end et Hiroshima y a un entre deux. À la fin de la série j'ai un tel sentiment de vide et de frustration!
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
C'est précisément pour ça que les fins malheureuses restent plus en mémoire que les banales fins heureuses. Ça provoque une rébellion interne qui pousse le lecteur ou le spectateur à imaginer une autre fin, Puis encore une autre et une autre encore. C'est une frustration interne qui n'en fini pas. Du moins, jusqu'à ce qu'on se confronte à une autre fin tragique.
Je ne dis pas que les happy end ne sont pas bien, attention ! Juste qu'on les oublie plus facilement voir même qu'on s'y intéresse que d'un œil, vu que c'est plus proche de l'irréalité que de la vie courante que tout le monde aimerait changer. (ou presque tout le monde) ! ;-)
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Dans une comédie je comprends plus facilement la fin heureuse( et encore pas toujours faut que ce soit justifier parce que finir ensemble pour finir ensemble ça ne rime à rien).

Je me souviens d'une série où après seize épisodes à voir les deux protagonistes d'abord se détruire mutuellement ou personnellement: l'un veux se venger de l'autre car elle a détruit( mais en fait cest pas elle cest sa mère) le frère du premier qui était très amoureux d'elle( et c'était réciproque d'où le fait qu'elle ne comprenne pas la rupture et qu'elle se détruise à cause de ça). Et après tout ça enfin pour le dernier épisode ils sont tous les deux réunis dans un chalet en montagne et ça pourrait s'achever là sur une fin ouverte ou nous, téléspectateurs y collerions la fin qui nous plais, mais non: ça se finis avec elle qui sort de nuit en pleine tempête de neige pour pleurer( elle est enfin libérée de la tyranie de sa famille et peu vivre en paix après tous ce qu'elle as traversée) et lui vas pour la consoler.
Dans le dernier plan on les vois morts de froid( litérallement) dans les bras l'un de l'autre).
Pourquoi!?
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
J'adore ces fins qui finissent bien ! Et hop, deux de moins. Au deux suivant maintenant !!! ^_^'
Image de profil de Tocca
Tocca
Que l'histoire d'amour ne soit pas le coeur de l'intrigue du roman, ni son seul point d'intérêt.

Comme n'importe quel élément sur les liens sociaux, le caractère, les sentiments, les émotions, ... : il faut que ça serve une intrigue plus large, que ça raconte autre chose. L'amour et tout le reste ne doivent servir qu'à ajouter du réalisme / de la consistance aux personnages, aider à susciter l'empathie du lecteur. C'est comme le sel dans un plat ou le sucre dans un dessert : il en faut un peu pour que ce soit bon, mais s'il y en a trop ça devient écoeurant.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Je voyais comme cela une romance realisme/coherence/ une intrigue autre que l'union des deux protagonistes/ poesie (oui j'aime bien) beaucoup de passions (oui j'aime bien aussi) et surtout que ce ne soit pas bâclé mais travaillé : les personnages, les lieux, le fond... C est important et je trouve encore plus dans un roman d amour car c est à la portée de tout le monde l'amour et il faut que ce soit travailler pour ne pas ennuyer. Faut dire ce qui est le lecteur aime lire parce qu il recherche, certes, du réalisme mais un certain fantasme pour l'adrénaline.
Image de profil de Stelena P.
Stelena P.
Perso, je crée mes personnages en fonction de ce que je n'aime pas dans mes lectures.

Par exemple " tous les bad boys ont des tatouages dans les autres livres ". Ça me fait tiquer, je crée un bad boy sans tatouage et ainsi de suite.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Ha ha ! J'adore... j'avoue faire un peu ça aussi. :D
Image de profil de Le Grand Méchant critique
Le Grand Méchant critique
Pareil, j'en avais marre de lire des histoires d'amour entre des grands bad boys musclés aux yeux bleus et des filles timides un peu coincées.
Du coup j'ai écrit une histoire entre une fille timide, un peu coincée avec un grand bad boy musclé MAIS aux yeux marrons.
ça me permet d'éviter le cliché :)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
tout pareil sauf que j'ai gardé les yeux bleus et le tatouage, mais le bad boy a des lunettes à la harry potter et la fille n'a pas les yeux verts... je pense que c'est révolutionnaire !
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
XDDDDD ! Moi il n'est pas musclé mon héros et il porte des lunettes aussi... bon pour la fille bah elle est pas naïve est-ce un bon point ?
Image de profil de Stelena P.
Stelena P.
Haha le mien il a un petit soucis de sexualité. Révolutionnaire, nan ?
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Ça dépend l'envergure du souci. Si c'est : je me fais toute la Terre ainsi que la mémé du coin, c'est limite banal dans les histoires d'amour bad boy-nunuche non ?
Image de profil de Nelliama
Nelliama
C'est assez compliqué un bon roman d'amour, pour ne pas tomber dans le cliché tout en créant des personnages reconnaissables.

En fait, les histoires d'amours intéressantes sont celles qui ne se veulent pas faîtes exprès. Je m'explique : un amour qui se créé dans un livre de science-fiction, un polar, un post-apo, se voudra plus important, plus accrocheur car tout un monde sera imaginé derrière. Un roman d'amour qui tourne autour des deux amoureux devra employer une originalité incroyable pour me plaire.
Les amours impossible, ça a toujours été les plus connus non ? ^^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui c est toujours plus accrocheur les amours impossibles sauf que de nos jours c est quasi-récurrent non ? On sait déjà souvent la fin du livre et c est dommage.
Image de profil de Nelliama
Nelliama
Vrai. Pour ça qu'on recherche LE truc qui diffère du reste maintenant :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Et c'est pour cela, sans doute, que la couverture, le résumé et le titre sont importants pour attirer l'attention et faire la différence. En fait, c'est très dur d'écrire une romance xD
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Les amours impossibles existent depuis l'antiquité.
Je pense qu'on aient accros à ça, on veux que les deux protagonistes trouvent le moyens d'être ensembles malgré tout
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Parfaitement. Je suis la première à trouver ça récurrent et pourtant si c est bien écrit et bien mené, je me laisse prendre par cette passion dévorante. :D
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Ah mais je l'ai celui ci dans ma liste de lecture. Je viens de le voir ! La gourde -_-
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
L'instant de la rupture. Ou l'instant où les z'amoureux apprennent qu'ils ne pourront jamais être ensemble.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Tiens ça m'aurait pas étonné de ta part xD
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Bha ouais, normal. Il faut toujours mettre un peu de piment. Quitte à vider le poivrier. ^_^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui un roman d'amour qui vire au crime passionnel avec toi ^_^ j'y penserai, j'y penserai !
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Non, non. Bien trop classique pour moi le crime passionnel. Faut plus de profondeur. Plus de complication et inattendue. ;-)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Je te signale que tu t'es souvent gourré pour mon roman et tu n'y étais pas du tout. Bon et la profondeur... évitons les gros mots y'a des mineurs dans le coin, voyons !
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Je ne fait que de la profondeur de surface, comme tu t'en es sans doute rendu compte. Pour la spéléologie, il y a des spécialistes plus qualifiés sur la plateforme.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
J suis claustrophobe donc la surface me va à ravir. :))
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Alors fais nous savoir quand il sera prêt, je lirai avec grand plaisir !
Image de profil de Isabelle K.
Isabelle K.
Si ça peut aider, ce n'est pas un roman mais un film et sûrement pour moi le plus abouti en terme d'histoire d'amour : Eternal Sunshine for a Spotless Mind de Michel Gondry.
Pourquoi ce film et surtout cette histoire : parce qu'elle commence par la rupture, par ce qui se passe après, bien après la rencontre, et que de ça on ne parle pas, de nos disputes, de nos médiocrités, de ces mots qui blessent l'autre parce qu'on le connaît si bien qu'on sait exactement où appuyer pour le blesser, où faire mal dans ses faiblesses que l'on trouvait touchantes avant, que par amour il a laissé paraître.
Parce qu'il pose aussi la question de cette envie d'effacer l'autre et la douleur de le perdre au risque de perdre aussi le beau d'une histoire qui certes se termine mais valait le coup d'être vécue.
Parce que lorsqu'on se déchire on oublie trop souvent qu'on s'est aussi dit oui et pourquoi.
Un contrepied qui traite avec beaucoup de réalisme à travers un scénario surréaliste les rapports de couple.
Voilà ce que j'aime lire aussi, l'après rencontre, pas l'avant, l'avant tout le monde le connaît.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Bonsoir !

Eternal Sunshine for a Spotless Mind marche en plus du scénario mais des acteurs comme les personnages dans un livre : si les personnages sont banales sans aucune personnalité ni de profondeur, que l'auteur n'a pas travaillé cela, ça peut évidemment tomber dans le cliché. C est mon simple avis.

Nombres d'histoires qui peuvent avoir du potentiel mais que l'écrivain n'approfondit ni le dialogue ni la profondeur des protagonistes si je puis dire, aucune description des lieux, sans recherches et bien ça me lasse. En fait c est tout le travail derrière qui fait que l'histoire cliché ou banal peut être un chef d oeuvre ou non. :))
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Et bien c est super d'essayer ! Mon prochain livre sera une science Fi et j'ai hâte de l'écrire.

Dans la romance ce que j'ai pu introduire ce sont des sentiments déjà ressentis et parfois ça a pu me mettre dans un état très nostalgique.
En tout cas, si tu n'aimes pas les "clichés" prends une poudre de passion, l'intrigue que tu considères exaltant, de poésie et de réalisme mélangeant de fantasmes. Je trouve que ça peut faire un très bon roman quand il est propre à l'auteur aussi comme dit Clem Laysler plus haut.
Image de profil de Clem Laysler
Clem Laysler
D'un côté, être réaliste dans une romance s'avère si chiant à lire. De l'autre, lire des clichés / des œuvres du type "Branda aime Brandon, mais Sabrina aime Brandon, qui Brandon aimera-t-il en premier" c'est pire. Je me suis fait connaître avec des histoires que moi-même je trouve très enfantin, mais es-ce un problème ?
Moi, j'adore les romances alors que la réalité est bien un problème. Les textes qui mélangent la poésie au récit, de la simple amitié à l'amour enflammé. C'est pour moi le meilleur sujet et le pire : on peut y écrire n'importe quoi ou y faire un gros scénario.
La meilleur chose à faire quand vous voulez écrire de l'érotisme ou de la romance... c'est de l'écrire comme vous le semblez parfait, même si ça peut paraître gnan-gnan, cliché, ou non-original.
Surtout que les histoires d'amour, ce n'est pas toujours un homme et une femme, et ça c'est très cool.
Bref, lisez de l'amour, écrivez de l'amour et faîtes l'amour (mais protégez-vous).
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Ha ha j'aime beaucoup le dernier paragraphe :))

Oui j'avais omis la poésie qui peut aller de pair avec la romance et l'histoire peut donc aussi se trouver très feeling good ou un drame bien mené. Ça change même !
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Alors, je ne suis pas une grande dévoreuse de romance, loin de là, j'ai surtout lu du classique et de la SF avant de me pencher sur la question, quelquefois matinées d'histoires d'amour qui m'ont donné envie d'aller voir ce qui se passait dans le genre en lui-même.
J'ai eu de bonnes surprises comme de mauvaises, des choses parfois très matures, qui posent des questions existentielles, philosophiques ou spirituelles, puis des choses très bas de gamme, en général avec un mec torse poil sur la couverture (parait que ça se vend mieux), des clichés à la pelle et écrit avec les pieds.

Ce que j'aime? Les beaux gosses (vous m'excuserez de pas fantasmer sur Jean Boulet et Kévin Kéké). Les persos torturés, qui ont autre chose à offrir que leur bogossitude. Les bad boy fonctionnent bien chez moi, du moment qu'on ne me parle pas d'amour rédempteur ("je vais changer parce que je t'aime d'amouuuuur"), les thèmes trash ou malsain, et le fait de pouvoir lire de la romance dans à peu près tous les genres qui existent (SFFF et contemporain principalement, vu que j'aime pas le policier).

Ce que j'aime pas? Les Mary Sue et Gary Tsu, le principe de l'élu(e) qu'on retrouve dans bien d'autres genres que la romance mais sous d'autres prétextes, l'érotisme mal géré (je préfère pas d'érotisme que de lire le mode d'emploi sur comment jouir trois fois avec un 30cm dans l'anus), le happy end obligatoire, en particulier si c'est pas cohérent avec les persos, le mièvre, feel-good, fluffy, appelez ça comme vous voulez et l'histoire qui tourne exclusivement autour de la romance, les gentils d'un côté, les méchants de l'autre, le millionnaire et sa souillon... Bref, y'en a beaucoup en fait ^^'

Concernant l'écriture, bah y'a forcément certains clichés que je reprends (ceux que j'aime du moins), en espérant avoir créé des persos suffisamment forts pour voir au-delà. Je crois que du moment que c'est assumé, ça passe. Sur la littérature de genre c'est parfois compliqué de passer outre. Mais si mon perso est un connard manipulateur, y'a aucune chance de le voir changer par amour, ce qui va m'intéresser, ce seront plutôt les mécanismes qui amèneront l'héroïne à lui céder, ou alors ce qui pourrait le faire évoluer en dehors de la romance. J'aime pas quand c'est tout noir ou tout blanc, je n'aime pas la moralisation des rapports humains, et je ne crois pas vendre du rêve à ce niveau-là, même si parfois, je le fais sûrement un peu en jouant avec les codes d'écriture ;)

EDIT: Ah et j'ai oublié de dire que j'aimais pas les contextes accessoires, souvent là pour servir la cause des bons sentiments. Je me rappelle avoir lu une histoire sur un jeune syrien dont la mère épousait un australien, et lui tombait amoureux du fils de son beau-père, sauf que je n'ai senti ni la Syrie, ni l'Australie, et j'avoue ne pas avoir compris pourquoi ce contexte si ce n'était pas pour en parler.

Voilà voilà, je crois ^^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Bon déjà merci pour les bons fous rires de ton commentaire.

Ensuite, quoi dire de plus ? Tu as également tout dit. Chacun a sa propre vision de la romance mais impliquer un bad boy, une origine etc... doit être travailler et rester objectif vis à vis des personnalités. Tomber amoureux alors que le type c est un mec sans coeur sans sentiments, autant le mettre pour être pygmalion et non dans ube romance mature et qui evolue.
Quant à l'origine, un minimum de rapports avec le pays concerné sinon autant rester français. On est bien d'accord.
Le fin mot = cohérence. Ce n est pas parce que l amour rend aveugle qu'on doit l'être même en l'écrivant. ;)
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
"Tomber amoureux alors que le type c est un mec sans coeur sans sentiments, autant le mettre pour être pygmalion et non dans ube romance mature et qui evolue."
Oui, c'est tout à fait ça, du coup on tombe parfois sur des trucs un peu limites, genre le viol par amour ou ce genre d’aberration sans même aller dans la Dark romance (qui mériterait d'ailleurs d'être mieux traitée parce que pour l'instant, y'a encore et toujours l'effet 50 shades of grey avec l'héroïne qui se fait kidnapper, torturée, violée, mais son bourreau fait ça par amour tu vois, et à la fin ça finit bien parce que qui dit romance dit happy end, alors qu'on pourrait développer ces sujets de façon beaucoup plus subtile).

Bon je critique, mais j'aime bien les histoires d'amour hein, c'est juste qu'il faut beaucoup fouiller et ne pas se contenter de ce que nous sert les ME soumises aux règles du marketing :) (même si en réalité, chacun lit ce qu'il veut pour les raisons qui lui plaisent et que dans l'absolu, ça ne me pose pas de problème, je ne fais pas partie des gens qui pensent que romance cucul = lectrice cucul, contrairement à ce qu'on pense, elles sont très conscientes de leurs lectures et c'est justement pour ça qu'elles les aiment).
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Pour avoir vu juste le premier film de 50 nuances de Grey, je n'ai rien trouvé exaltant peut être le livre est meilleur donc je ne peux pas m'avancer mais effectivement j'étais tombée sur des textes (je ne considère pas cela comme un livre) sur de l'inceste répugnant où limite la mère approuvait ce que la fille et le père faisaient sous leurs yeux... Je ne savais pas si je devais pleurer ou rire du coup, tellement c était mal écrit et du grand n'importe quoi !

Et oui il en faut pour tout les goûts, moi qui n'aime pas les romances gnan-gnan bad boy etc j en ai lu un où le personnage est odieux envers les femmes mais avec tellement d'humour qu' à chaque page j'avais un fou rire. Le type est pourtant très macho, sans coeur mais j'ai accroché parce que l'auteure a tellement mis de personnalité que c'en était hilarant. Donc je pense que cela vient avant tout de l'écriture de l'auteur et de sa façon dont il ou elle décrira cette évolution et ses personnages.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
J'aime pas le gnangnan / eau de rose / etc. Et je t'ai déjà dit que mettre ton histoire dans ce panier n'est pas lui rendre l'honneur qu'elle mérite :) ton histoire se suit plus comme la "survie" d'un veuf après la mort de sa femme. Puis presque comme une enquête avec une fille mystérieuse. Pour moi une "romance" ne traite que de la quête d'amour (prince charmant / badboy / etc.). Les personnages de ton histoire ne cherchent pas ça. D'un côté le protagoniste "profite" de sa liberté mais est obsédé par ton héroïne. De l'autre elle a beaucoup de secrets, et au milieu de tout ça, la symbologie, la peinture, donc c'est profond.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Merci Gigi ça me fait plaisir de ne pas rentrer dans le moule. Mais je ne saurais où le mettre bien que dans le tome 3 et 4 cela ressemblera à une enquête. Qui plus est il y a des scènes érotiques. Donc romance, érotisme, enquête, art... bon c est assez complexe. :/
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Cela n'empêche pas l'autre ! Comme les avis précédents je préfère une "romance" distillée dans une vraie histoire qu'une romance pure où le but de l'histoire est "oh ! Finiront-ils ensemble ?" (même si on le sait !)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Je partage ton avis. On a l'impression qu'avec certains auteurs de ce genre ne connaissent même pas leur personnage, que ce n'est pas travaillé. On met la rencontre, les sentiments, les crasses et le happy end. Merci- au revoir. C est dommage car c est un genre qui pourrait être très apprécié.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Rien :)

Je les fuis ;)

Mais je n'ai pas eu le même parcours. Quand j'ai commencé à lire beaucoup, j'ai lu principalement des classiques, où l'intrigue reposait sur des histoires d'amour. Et quand j'ai découvert la SF, je me suis dit que c'était quand même une autre vie ;))

Les histoires d'amour passent mieux quand elles sont dans les romans noirs, parce que justement plus crédibles. Les romances, pour moi, sont à côté de la réalité. Je ne connais personne qui vive sa vie centrée sur des histoires d'amour, même si ce n'est que de l'érotisme. C'est pourquoi, quitte à lire du décalé, je préfère du carrément décalé, comme la sf.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Bonjour !

C est ce que je répondais effectivement plus bas à Le molosse, le manque de réalisme dans les romans d'amour. Une intrigue qui puisse sortir hors l'idylle en question serait bien mieux qu'une banale histoire d'amour fantasmée. :)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Tu as employé le mot : fantasme :)
C'est parce que j'ai l'impression que les romances ne sont que des histoires fantasmées que ça me sort. Quel est l'intérêt de lire des fantasmes s'ils ne nous apprennent rien ? Peut-être qu'ils nourrissent l'imagination de gens vraiment frustrés sentimentalement, mais quand ce n'est pas le cas, qu'est-ce qu'ils apportent ?
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
C est ce qu'il faut absolument éviter dans un roman d'amour mais il faut aussi ce petit piquant de passion, cette fougue d'un début de relation et que je pense les lecteurs cherchent. D'ailleurs, je fais souvent mon avis sur la "rencontre" si l'histoire sera bonne ou non.
Mais je te rassure il y a des romances particulièrement bien menées et dont l'intrigue passé au-delà de la simple histoire d'amour. C est à cause des classiques aussi. Lesquels as-tu lu ?
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Te dire lesquels, je ne sais plus, des Balzac, des Stendhal, des Lamartine, ce genre-là, c'était ce qu'il y avait mis gratuitement à ma portée lorsque j'avais 12 ans. Un peu plus tard j'ai découvert les OSS et San-Antonio, ça a presque révolutionné ma manière d'aborder la lecture ;))
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oh mon Dieu ! Le choc ! Le dégoût de la littérature... surtout Balzac. Je compatis alors... C est une des raisons aussi pour laquelle en dix ans je J'ai plus touché un livre et surtout qui traite d amour.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Salut ! :)

Comme toi je ne me suis mise aux romances que récemment (il y a deux ou trois ans). Grande lectrice de fantasy, je ne voyais pas ce qu'un livre basé uniquement sur l'amour pourrait m'apporter en terme d'aventures... Mais, finalement, j'aime assez bien le genre.
Certes, il a souvent des clichés (l'homme ténébreux et bourru qui vit dans un château lugubre au fin fond de la campagne anglaise mais qui cache en fait une âme sensible ; la fille belle et rebelle ; les retrouvailles/rencontres sous une pluie battante ; le triangle amoureux...). Bref, il y a de ça dans les romances, mais pas que. Certaines m'ont même vraiment surprise.
Le point fort de ce genre ce n'est pas l'intrigue. Même avec une intrigue d'espionnage ou sur fond historique, il n'y a guère de suspens : les deux protagonistes finiront ensemble et se marieront (sauf si c'est une romance tragique). Non, le grand point fort des romances, ce sont les personnages. Même si certains sont un peu clichés, la grande majorité des personnages que j'ai pu rencontrer dans les romances sont tous uniques et on quelque chose, un je-ne-sais quoi en plus qui les rend vivants. L'humour peut aussi être un point fort des romances. Je ne me souviens plus le nombre de fois où j'ai éclaté de rire en lisant un passage particulièrement drôle. Les romances peuvent aussi très bien s'allier à d'autres genres, comme le policier, l'historique, la fantasy. Cela leur donne une autre saveur qui fait que, même si l'intrigue est axée sur l'amour, on suit tout de même une enquête, des événements historiques, une trame fantasy. Cela offre une autre dimension à ces histoires d'amour.
Perso, ce que j'adore trouver dans une romance (et qui en fait selon moi une bonne romance), ce sont des personnages drôles et touchants (et qu'importent leurs petites touches "clichées" du moment qu'eux-mêmes ne soient pas juste un cliché), des rebondissements imprévisibles (qui même si on sait la fin, peuvent nous surprendre, comme par exemple la mort d'un personnage secondaire, une révélation incroyable...), une évolution réelle et palpable dans les sentiments (genre dans le roman (qui n'est pas une romance, mais qui contient malgré tout une pointe d'amour) Le Château de Hurle, Sophie tombe amoureuse d'Hurle au fur et à mesure mais Hurle, lui, ne change jamais de comportement, sauf à la fin où il lui révèle son amour, ce qui du coup arrive un peu comme un cheveu sur la soupe quoi...), et un amour pas trop cucu (les "je t'aimerai toute ma vie, tu es mon étoile, mon soleil, mon nord, ma direction et mon coeur ne pourrait battre sans toi", bof quoi ^^" au lieu de le dire, je préfère quand le perso le montre).

Voilà mon (long) avis sur la question ! :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Bonjour !

Et bien je partage ton (long) avis sur la question. En me mettant aux romans d amour, je suis souvent tombé sur les clichés habituels du beaux ténébreux italiens hyper macho, grossier, d'une notoriété extrême, et de la jeune fille innocente qui se trouve rebelle rien qu'à son contact. Ce que je trouve en soi très banal et très cul cul. D'ailleurs entre nous je lis un résumé bad boy du lycée, je file droit vers la sortie.

Mais là où je suis ENCORE plus d accord avec toi c est effectivement les personnages qui peuvent faire toute la différence dans le genre. Une personnalité, une réelle, qui peut ressembler à n importe qui en fin de compte et non comme un dieu vivant.
Et je trouve aussi bien qu' une romance se mélange avec un autre genre : double intrigue ! ;)
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Ça me fait plaisir qu'on soit sur la même longueur d'onde ! ^o^ Les romances sont souvent critiquées, ce que je peux comprendre vu le nombre de clichés qu'on retrouve dans un paquet de romances, mais il y a aussi tellement de bonnes romances qui nous font vibrer, rire, pleurer à côté... que ce serait dommage de mettre toutes les œuvres du genre dans le même panier ! :)
Perso je suis comme toi, si je lis une histoire avec le mauvais garçon super populaire et la fille que personne ne voit, je m'enfuis ! Par contre, dans le même schéma, si les rôles sont inversés et que c'est la fille qui est populaire et pas le garçon, là je risque de m'attarder plus longtemps sur le résumé... :)
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oui souvent critiquée merci 50 nuances de Grey et les bad boys qui marient de force les nunuches de la fac de Wattpad ! On se retrouve à être mis dans le même sac xD

J'ai lu un livre où c était justement la fille qui était libéré et l'homme un peu plus sur la réserve. Dommage que ce soit mal ecrit et que l'auteure se perdait. Mais effectivement ça change la donne.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, perso, je n'aime pas la romance car je n'aime pas l'idée que l'histoire d'amour soit au centre de l'intrigue. Tout ce que j'ai lu dans ce genre était chiant, cul cul et sans aucun intérêt. Et cliché aussi sur tous les plans (physiques, scénaristiques...) . Beaucoup trop. C'est souvent l'éternel schéma du sauveur et du sauvé alors qu'une relation saine ne se bâtit pas sur ce genre de choses. Puis entre nous, la fille qui limite veut mourir car son mec l'a largué, alors que lui, refait sa vie, ça va 5 min ^^

Il y a tellement de tout qu'en fait, je pense que mon commentaire peut paraître réducteur alors qu'il ne relate que mon expérience personnelle, désolée ^^""
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Salut ! Ne sois pas désolée c est ton point de vue.

L'éternel schéma du sauveur et de la sauvée. Je vois très bien le genre. C est effectivement un des "clichés" dont je fais allusion dans ma description, mais aussi le suicide collectif des filles et de l'homme qui sifflote après la rupture. Non je n'adhère pas non plus.

Donc, si une romance qui semble réaliste et dont l'intrigue seule ne se limite pas à cette idylle, peut pouvoir t'intéresser ?
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Bah je n'ai rien contre la romance, à partir du moment où c'est dosé, et c'est fait de manière crédible. Genre pas le : "Ouah, je t'ai vu une fois, je suis amoureuse, ça y est". Je pars du principe qu'une relation, quelle qu'elle soit, prend du temps. Donc bon, les sentiments qui se développent sur deux pages, déconnons pas ^^

Je pars du principe que c'est comme un plat gastronomique, il en faut, mais en petite quantité et que ce ne soit pas l'intrigue principale.
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Oh merci ça me rassure dans ce cas pour mon travail.
Du réalisme et c est pourquoi cela prend du temps à l écrire. Se mettre dans la peau de son personnage et trouver l'ascension des sentiments petit à petit et non pas un coup de foudre. Même si cela existe, j'ai trouvé certaines romances où coup de foudre = dépression.
Je te suis sur le manque de réalité (oui je le dis souvent) dans les romances et c est ce que je souhaite éviter. Renouer les liens entre roman d amour et les non lecteurs de ce genre xD
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Disons que j'ai été bercée par les éditions Harlequin quand j'étais ado donc j'ai fait une overdose XD

Bah je suis d'accord, le coup de foudre existe mais aller trop vite dans le dévoilage est pas sain du tout. Je sais que même en cas de coup de foudre, prendre son temps est primordial. Sinon oui, grosse dépression comme tu dis.

T'inquiète, je ne juge pas les auteurs de romance, surtout si je ne connais pas leur travail ^^
Image de profil de Laurie Prs ☽
Laurie Prs ☽
Il n'y aucun mal là dedans. Cela m'aide pour ma part à ne pas rentrer dans ce concept de roman d'amour cliché et comme retenir le lecteur. :))
0