Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de NM Lysias

Correction et déprime !

par NM Lysias  il y a 1 an

Bonjour, bonsoir,

Une petite discussion où chacun pourrait se reconnaître.

Je ne sais pas si cela vous est arrivé, d'être la tête la première, dans une correction chargée et que soudain vous la terminez. Partez-vous en déprime ?

Vous savez le genre de corrections qui vous enseveli et qui un jour vous dit : bon, bha à la prochaine. Vous aviez un timpo puis plus rien.

Est-ce qu'à ce moment là, vous dépérissez ou au contraire vous allez siroter un diabolo menthe à la terrasse d'un café ?

Parlez de vos corrections, de vos sentiments lorsque vous l'entamez, quand vous y êtes jusqu'à la taille et quand madame décide de se conclure ! Vos états d'âme...

Parlez de vous, de vos textes et surtout de vos corrections...

Bis Noc !

Image de profil de Eva Lord
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Donc une correction aboutit est une digestion pour un autre récit ? c'est ça? XD c'est drôle, mais pertinent.
Genre tu manges, mastique, avale, ( écriture), les aliment vont des l'estomac, l'acide et compagnies (correction) puis ... (on va s'abstenir d'en dire plus) ^u^
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
XD... T'es hilarante...
Sinon, j'ai l'impression que tu me donnes un conseil ( je suis juste déprimé lorsque je termine une oeuvre, enfin lorsqu'elle me satisfait, c'est-à-dire quand elle est passé au mixeur scribay) XD
Je suis curieux des états d'esprits des autres...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Déprime oui :) ou nostalgie. Puis comme pour un deuil ça passe on survit. Je lis des réponses et je pense pas que ce soit pareil avec un texte long sur lequel on a passé du temps, on s'attache aux personnages, etc. Le court pour moi c'est sans sentiment.
A ce sujet j'avais créé un "défi" pour parler de ce sentiment.
Ça c'est pour la fin. Après il y a toujours des idées.
La correction est autre chose ! Oui on peut être dépassé par l'énormité de la tâche. Je pense qu'il il y a plusieurs niveaux de corrections : la forme est plus simple, le fond est plus dur. J'ai commencé par le simple et j'ai déprimé par le manque de créativité. Je l'ai fait pour éviter le plus dur :revoir les passages dont je n'étais pas satisfaite. Finalement j'ai laissé passer du temps et j'en suis fière du travail accompli jusqu'à maintenant. Certes pas fini mais on voit que ça a plus de gueule. Puis à un moment faut savoir s'arrêter tout comme faut savoir ce qu'on veut. Puis le texte vivra sa vie, comme quand les enfants quittent la maison.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Merci pour ton vécu...
Les corrections tourmentes l'auteur^^
Image de profil de Tocca
Tocca
Pour moi, la frustration vient plutôt d'un sentiment "Bon, maintenant que j'arrête d'y toucher, qu'est-ce que j'en fais ?". Parce que la partie publication, promotion, communication et tout le tralala, c'est vraiment pas ma tasse de thé. Et que je trouve ça con d'être arrivé à un résultat qui me satisfait pour finalement le ranger dans un placard.
Après, j'ai suffisamment d'autres projets en tête et d'autres textes à écrire (puis corriger) pour m'occuper l'esprit, et pour que cette frustration ne devienne pas gênante :)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Oui, c'est souvent ce que l'on se dit: et après?
noyé son chagrin et travaillant sur d'autres projets pas mal aussi !
Image de profil de Gérard Legat (Kemp)
Gérard Legat (Kemp)
Les corrections ça fait toujours mal !
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
à ce qui parait !
Avant ou après ?
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pendant, bha oui, aussi !!! Et comment, tu le gères?
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
Ça ne se gère pas, ça se vit.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
certes...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Bon, j'ai un truc très perso contre les frustrations de l'écriture, que je ne devrais pas partager pour éviter de donner des idées à ceux qui ne les exploiteront que "mal" :
de temps à autre, pas souvent, j'essaie en général de ne pas le faire même quand ça me tente, je le fais plutôt comme une récompense que je m'octroie, genre je me fais un rail pour me booster un coup tout en sachant que c'est de la poudre de perlimpinpin, alors voilà : je publie un truc court, mal embouché, mais plein de bons sentiments, avec un fond de mignonitude et toutes les maladresses qui vont avec, tout en sachant que je n'y apporterai pas de correction. Comme ça, j'ai juste le plaisir de discuter de mon texte, sans la corvée de nettoyage ;) C'est comme recevoir des visites et ne pas avoir à s'occuper de ranger après, ni avant, c'est que du plaisir, il n'y a pas de frustration. Et comme je sais que je ne vais pas avoir la gueule de bois, je profite de la fête autant que les autres ;) Faut pas le faire souvent, mais de l'ordre d'une fois par an maxi, ça peut faire du bien ^^
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
Je vois pas bien l'intérêt en tant que stimulation.
Je vois plutôt ça comme un remède contre l'ennui, quoi que, peut-être même pas.
Après, comme tu dis, c'est très perso.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
XD, carrément !
Je vais tenté avec un sucre ...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Je ne sais pas toi, mais de mon côté j'ai beau essayer de présenter un texte aux petits oignons, j'ai toujours des corrections à y apporter suite au passage des lecteurs ^^
Alors, publier un petit truc sachant qu'on n'aura pas de correction à faire, pour moi c'est imparable dans le remède anti-frustration. C'est juste ça, juste publier une fois un truc qui n'engendrera aucune frustration question correction ;)
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
En fait, j'ai toujours des corrections à apporter sur un texte. Commentaires lecteurs ou non. T'as déjà été pleinement satisfait d'un seul de tes textes toi ? (Si tu réponds oui, je me marre.)
Sinon, je comprends maintenant le côté "juste pour le fun", même si je n’adhère pas.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Vis9vies Si je n'ai pas de correction je dépéris pour ma part. Pourquoi ? parce que je sais que même si j'ai relu, réécris, et sur corrigé, il y aura toujours de fautes (peu importe sa forme). J'ai pas mal de lacune, je sais au moment où je mets un texte sur scrib, qu'il y aura des tas de corrections. D'une part, les avis diverges, d'une secondes, je suis un boulet aveugle XD. Je peux rapidement me dire en voyant le nombre de lecture ( sans coms ni annot): Putain, c'est si minable que ça (et je déprime)...
Du coup, lorsque tu le termine, tu le gardes pour toi ou tu le note en texte final?

Angie Edengac ça ne m'est pas adressé, mais jamais satisfait totalement.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
NM Lysias, comme je l'ai dit, je publie une bricole, pour le cas cité, et je la garde, bien sûr, peut-être qu'un jour j'en ferai quelque chose. J'écris plein de bricoles que je ne publie pas, parce que pas finies, pas mises en forme, parce que c'était juste pour m'entrainer, essayer un truc. Ce que je publie et que je ne corrige pas ira rejoindre le tas des bricoles anonymes ;) Je ne jette rien, et même si je supprime de Scribay, je garde les comms et les annots ;)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Il y a beaucoup de textes qui ne sont pas annotés. Pour différentes raisons. Parfois juste parce qu'ils ne rencontrent pas leur lectorat. C'est arrivé pour certains de mes textes (travaillés ^^), et il n'y a pas grand-chose à y faire, hormis se plonger les mains dans le cambouis et ne pas toujours compter sur les autres pour faire le sale boulot ^^
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
C'est pas faux... et lorsque tu as finis de mettre la mains dans le cambouis, que fais-tu ? xD
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Je laisse reposer, et je reprends quelques mois plus tard ^^

Parfois je retente une publication pour tester ;)
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
En fait, c'est pas forcément la correction qui déprime (le mot est un peu trop fort, je lui préfère également nostalgie).
Ce qui rend nostalgique, pour ma part en tout cas, c'est la notion de fin d'une époque et de début d'une autre. On a passé des heures, des jours et/ou des nuits à écrire, réécrire, transformer, annoter, repenser, corriger, reformuler un texte.
À peu près satisfait, on publie pour avis et autres corrections, on a de nouvelles corrections, reformulations, transformations, annotations... Puis plus rien.
Le texte est terminé. C'est la fin d'une grossesse. C'est le début de la vie de l'œuvre.
Certains dépriment quand ils coupent le cordon, Pour ma part, je suis nostalgique un instant, puis un autre projet me happe et j'y replonge volontiers. Ces grossesses-là sont moins compliquées que les vraies, mais parfois tout aussi douloureuses.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Pas mal le lien avec la grosse. C'est vrai, on laisse son tout petit gambader, découvrir la vie, se prendre les pieds dans les racines ou gravir une colline...
( je pars loin, la vache)... Nostalgie donc, pour toi aussi ^^
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
Oui, nostalgie, mais pas longtemps. Ce sont des enfants que l'on peut laisser grandir, ou abandonner complètement à son sort.
(Et n'allez pas sortir cette phrase de son contexte hein !)
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Perso, pas de déprime, car j'ai un autre texte dans la tête... Par contre, l'envie de le faire lire, de le faire comprendre, de toucher l'autre avec mes mots, oui...
La déprime, non... mais une nostalgie, sûrement...

Les corrections ne me gênent pas mais en règle générale, je laisse cela à des pros, surtout si cela doit être publié officiellement... ;)

Sinon, personne n'est parfait ;) (j'adoore).
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Nostalgie des temps où tu l'écrivais ? ^^
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
nostalgie de mon texte à l'instant fini NM Lysias ! Dieu merci j'écris tous les jours, longuement... sinon, oui, voilà la déprime ;)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Ha, ha... C'est donc la page blanche qui te déprimes?
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
NM Lysias Absolument pas ! Je ne sais pas ce qu'est une page blanche ... c'est la nostalgie du texte fini, comme un enfant qui s'en va (mais on en a d'autres sous la main !)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
tu es déprimé parce que tu as fini de corriger, j'ai le remède pour toi : publie ton texte corrigé sur scribay, fais en sorte que des lecteurs pointilleux viennent y jeter un coup d'oeil, et paf magie tu as de nouveau plein de corrections à faire, c'est pas chouette ça ?
(j'ai pas compris "vous aviez une timpo", c'est quoi une timpo ?)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Un tempo c'est moi qui ne sait pas écrire XD.
Oui, mais quand la correction concerne justement scribay... Lorsque les lecteurs ont terminé et que vous avez fait le tri, puis relu par-dessus. Attendre de nouveaux ?
Et toi Vicomte comment gères-tu tes corrections? (c'est forcement de moi qu'il faut parler XD)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
pour éviter la déprime de la fin, j'évite de commencer ;-)
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
XD Comme ça c'est réglé. Pas de stess, ni rien... Juste la satisfaction d'avoir terminer son écriture ^^. Tu m'as fait rire.
0