Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de .

Ces beaux mots que l'on découvre

par .  il y a 1 an

Hier soir, j'ai relu les Fictions de Borges et, dans la nouvelle Tlön, Uqbar, Orbis Tertius, j'ai lu cette magnifique phrase :

Bioy Casarès se rappela alors qu'un des hérésiarques d'Uqbar avait déclaré que les miroirs et la copulation étaient abominables, parce qu'ils multipliaient le nombre des hommes.

Si la définition d'hérésiarque semble naturelle ( CNRTL : Auteur et propagandiste d'une hérésie; chef d'une secte hérétique. ), ce fut la première fois que je crus le lire et je vous demande donc, vous aussi, de me citer ces beaux mots que vous avez découverts dans un livre, si possible avec une citation. Ce peut également être des néologismes inventés par l'auteur ou des noms propres (tissus, régions, etc.).

À vos livres donc !

Image de profil de JBITZ
JBITZ
« Le marcheur, lui, porte ses impedimenta sur son dos et reste toujours en contact avec le sol. Le sable du littoral, l’enlacement ou délitement des pentes, les chablis et les racines à nu dans la forêt, les marelles d’herbe ou de sphaignes sur la praire, les pierres du chemin, l’asphalte de la route : tout concourt à rendre le mouvement de la marche irrégulier, et inconstant le rapport avec le sol ».
« L’ivresse de la marche. Petit manifeste en faveur du voyage à pied », Emeric Fisset.

A la lecture de ce mot, « sphaignes », que je rencontrais alors pour la première fois, je m’imaginai naïvement un objet situé quelque part entre la châtaigne et l’araignée, et pourquoi pas même l’araignée de mer ; une bête des bois au dehors étrange, alambiqué et lubrique, trouvant ses conditions de vie favorites dans les lieux humides… Quelque chose comme le scolopendre, mais en plus charnu, avec des élytres de coléoptère, des mandibules de hanneton… Faux. Il s’agit en fait, s’il faut prêter foi en la raison du dictionnaire plutôt qu’en la créativité de sa propre imagination, d’une mousse des tourbes à la forme des fleurs d’anis dont la capacité d’absorption de l’humidité est effectivement exceptionnelle. On la retrouve aussi bien dans les milieux marécageux que dans les forêts, où elles lambrissent bois morts, sols et encoignures très ombrageuses où elle s'implante aisément à la place de la végétation héliophile.

C’est un petit clin d’oeil à toi . car il m’a semblé au travers de ce que j’ai lu de toi — et ce n’est sans doute pas qu’une impression — que ta sensibilité particulière, et à vrai dire captivante, te liait spécialement à la flore. Étant donné la culture que tu sembles posséder à ce sujet, je ne suis pas certain de t’avoir permis de découvrir un mot nouveau, néanmoins considère ceci comme un remerciement pour l’excellent sujet de discussion que tu as initié. Je trouve l’idée vraiment plaisante, ça témoigne de ce que tu démontres à travers tes textes, à savoir le goût de la langue et l’amour sincère de la littérature.
Image de profil de .
.
J'avais déjà vu ce mot mais jamais dans un roman. Cela aurait fait une très bonne araignée de mer, la sphaigne. Cependant, ma culture du sujet est assez limité, je lis des noms et je les retiens sans avoir très peu de connaissances approfondies. C'est plus pour la beauté des noms, des étymologies et des figures de style qui peuvent en découler. Mais merci pour tous ces compliments, je me sentirais presque gêné.
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
J'ai lu "camérière", autre mot pour désigner une "camériste". Dans un texte travaillé sur Scribay.

"Après avoir échappé aux représailles de son père quand le vase indien du salon avait miraculeusement basculé de l’étagère, elle était montée dans sa chambre où Carmelle la camérière attendait." - Contemptibilia de Gabrielle Askell Naer
Image de profil de .
.
J'ai également lu ce texte, qui est très bon par ailleurs. Cela sonne bien, "Carmelle la camérière"
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
Ah ? Je trouvais l'assonance malheureuse justement.
Image de profil de .
.
Justement, est-ce que cette sonorité agressive ne donne pas un caractère à la servante ?
0