Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de MEILLEURS

Trop gnangnan ?

par MEILLEURS  il y a 1 an

 Je fais appel à vous car je suis actuellement en train d'écrire le story-board de mon histoire et une question se pose : est-ce que je ne fais pas trop dans la romance ?

C'est un roman de science-fiction et d'aventure, bref, plutôt centré sur l'action. Toutefois, il compte en tout et pour tout trois histoires d'amour différentes :

-la première est à double sens, les deux sont fusionnels et s'entendent très bien ; cependant leur relation reste discrète (de petits gestes par-ci par-là, pas plus), et ils ne sont à aucun moment "en couple" officiellement.

-la deuxième est innavouée ; un des deux refuse ses sentiments envers l'autre et finira par s'en aller (pour des raisons trop longues à expliquer ici). Cela va créer un traumatisme chez l'autre, qui va voir naître en lui une peur de l'abandon anormale.

-la troisième est une relation à sens unique. Un des deux est désespéremment amoureux de l'autre mais cette personne ne ressent rien envers elle.

Je me demande si autant de "love" a sa place dans mon histoire, sachant que je n'écris pas dans le romantique... D'un côté, je pense que c'est trop. Mais de l'autre, si mon histoire reste centrée sur l'action et l'inrtigue principale...ça peut le faire ? Bref, je suis perdue XD

J'aimerais connaître votre avis à ce sujet. :)

Image de profil de Antony Aulin
Antony Aulin
- Fais toi plaisir avant tout, quitte à modifier plus tard certains passages. Rien n'est figé.

- Écris ce que, toi, tu aimerai lire. Il y a forcément quelqu'un sur cette planète, ou plusieurs personnes, qui partagent tes goûts :-)
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Les histoires d'amour ne sont pas ma tasse de thé, et je trouve souvent certaines histoires guimauves, mais je dois avouer que l'attente est la plus intéressante dans une histoire d'amour.
Par exemple, il me vient à l'idée deux films (dont un tiré d'un roman célèbre) quand je parle d'amour... The Bright Star et Persuasion (version BBC)...
Je trouve souvent que le côté amour contrarié est le thème le plus traité, car il évoque, bien souvent, aux lecteurs, un souvenir propre.
Image de profil de GoM
GoM
Les histoires d'amour ne sont pas mièvres par défaut, la vie est faite d'histoire d'amour, brèves, longues.
En faite la plupart des mièvreries portent sur le flirt : vont ils se mettent en couple ou non ? puis ils se séparent, puis ils retournent ensemble.
Des tas d'histoires très sombres, ou très actions comportent leur lot de romances. Celles-ci ne sont pas culcul, il faut éviter les personnages qui en font des tonnes comme les amoureux au premier jour (ils répètent sans cesse le prénom de l'autre, se disent sans cesse qu'ils s'aiment, s'étreignent, bref du vent)
Il y a des amours fait d'engueulade, de blanc, mais en un regard tout est dit.
Je trouve toujours très intéressant quand les personnages sont liés aux autres de manière un peu complexe.
Il faut que ça colle à l'histoire, pas que ça sent le rajout. Rien de pire qu'un amour qui sortent de n'importe où et qui n'a pas de base solide.
Image de profil de Mickaël Glenn
Mickaël Glenn
Tu ne sombreras pas dans la mièvrerie avec des histoires d'amour, cela arrivera si tu laisses des sentiments de façade dominer ton texte. Regarde Sur la route de Madison, c'est une histoire d'amour et ce n'est pas gnangan comme tu dis, pourquoi ? Parce que les sentiments sont suggérés plus que tartinés comme dans les mauvaises romances. Tout est question de dosage et d'intelligence. Dans un roman d'aventure, c'est parfois difficile au premier abord, mais je te conseille d'insérer totalement tes intrigues amoureuses dans ton histoire générale. Et dans ton roman sf-aventure, je suppose qu'il y a aussi des opposants à tes héros, et une sorte de quête, donc je te conseille de faire que certains événements soient provoqués par tes intrigues amoureuses. La peur de l'abandon peut amener ton personnage à faire une bêtise qui mette tout le groupe dans la mouise, le dépit de l’indifférence de l'autre peut pousser ton personnage à des actions suicidaires, ou même à se venger, la trahison peut naître de ce genre de situations. Tu peux même transformer un de tes héros en méchant comme Anakin Skywalker par exemple...
Image de profil de MEILLEURS
MEILLEURS
Tu as raison ! autant m'en servir ;)
Image de profil de JPierre
JPierre
Where is problem ? Sauf à ne pas faire partie de l'action qui ne doit pas se définir uniquement à coup de bang, crac, splash, etc.
Il y a le temporel, l'intemporel et pas sûr que les sentiments se rangent uniquement dans l'intemporel.
Tu vas t'apercevoir si tu poursuis, que ça complexifie tout, à s'arracher les cheveux parfois (pour ceux qui en ont encore…)
Image de profil de MEILLEURS
MEILLEURS
Déjà, merci pour toutes vos réponses :)
Tout compte fait, je pense que je vais foncer et je verrai bien… J'essaierai quand même de faire en sorte que la romance n'empiète pas sur l'action. Comme certains d'entre vous l'on dit : je vais me faire plaisir avant tout !
Bonne continuation à Daegann, Gigi Fro,
Vis9vies, Mansuz et philippemoi ;)
Image de profil de Daegann
Daegann
J'ai envie de dire, fait toi plaisir avant tout. Si c'est l'histoire que tu as envie de raconter alors n’hésites pas.

Après, faut voir le contexte. Si ces romances sont complètement déconnecté du reste de l'histoire, si elles n'apportent rien à l'histoire et qu'au contraire la ralentissent et rendent donc l'histoire moins "efficace" - et que ton but est de présenter ça à une maison d'édition - tu peux envisager de les couper. Mais s'ils ont un rôle dans l'évolution des personnages ou qu'elles sont connectés à l'intrigue, alors il n'y a pas de question à se poser.

Donc, pose toi la question de savoir pour quoi et pour qui tu écris : je le redis, si c'est avant tout pour toi, pour coucher une histoire qui te plait, vas-y.

Et pour te rassurer, je suis un peu dans le même contexte : j'écris une série de nouvelle se déroulant dans un univers mixant space opera et cyberpunk, c'est plutôt orienté vers l'action, mais il existe des romances qui évoluent autours de mes personnages principaux. Hésite pas à jeter un oeil si tu veux avoir une idée par contre je dois préciser que les romances n'apparaisse qu'à partir de l'épisode 2 et prennent progressivement plus de place ensuite sans que l'on oublie le côté action des histoires). Bref, ça se fait très bien :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ben, je ne vois pas le problème, tu peux écrire un polar, SF, fantasy avec des histoires d'amour sans pour autant faire une romance. Pour moi une romance est une histoire gnagnan qui n'a pour but autre que de raconter l'histoire et moultes péripéties d'un couple. Si ton histoire traite d'autres sujets, dont ces couples, ben ça ne me choque pas. Au pire tu verras !
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Faut voir ^^

La SF accepte les histoires d'amour s'il y a assez d'aventure à côté. La romance peut avoir de l'importance, mais si c'est de la romance avant d'être de la SF ou de l'aventure, tu vas perdre tes lecteurs, car ceux qui aiment la romance n'apprécient pas en général que ce soit dans de la SF, et ceu qui aiment l'aventure et la SF n'aiment pas trop y trouver trop de romance. Tout dépend donc du dosage, et si cela se justifie.
Image de profil de Mansuz
Mansuz
Ne pense pas aux lecteurs ;) On écrit avant tout pour soit ;)
Image de profil de philippemoi
philippemoi
Si la romance prends plus d'importance que l'action il sufffira de dire que ce n'est pas un roman de SF etavanture mais SF et romance..voilà..
0