Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de TeddieSage

Qu'est-ce qui vous a inspiré à écrire ?

par TeddieSage  il y a 1 an

De mon côté, ce fut le suicide de ma tante en 2005 et la mort de mon père en 2010 où j'ai décidé que j'allais laisser ma trace en ce monde avec mes écrits, mes vécus et j'en passe. J'avais commencé à écrire bien avant ça, mais je n'avais aucune motivation à continuer ce passe-temps.

Maintenant, je le fais par plaisir et pour montrer que j'ai vécu sur cette planète. Je ne compte pas vraiment devenir célèbres, mais j'espère au moins gagner en sagesse au fil des années et d'améliorer mon art -- parce que oui, pour moi l'écriture c'est de l'art et ce n'est pas que des mots sur du papier.

J'aime lire des textes forts en émotions, donc à force de lire la série Harry Potter et de visionner tout plein de films de science-fiction et de fantasy, j'ai fini par développer mon propre monde dans ma tête. Maintenant, je ne veux plus faire qu'une chose et c'est d'écrire.

Donc... pour toutes ces raisons, je me suis plongé dans l'écriture qui m'a permis de m'échapper des nombreuses cruautés de ce monde et de faire plusieurs deuils.

Image de profil de Orion
Orion
Pour ma part c'est grâce à un atelier Slam.
Me complimentant sur mon imagination fertile, j'ai décidé de viser plus haut. Le véritable tremplin ce fut. Pourquoi pas un roman entre deux j'ai tiré un trait dessus parce que j'estimai avoir grandit et mon personnage était un petit gars pour une escale en mer mais le gain en matière de maturité en a décidé autrement. Puis je me suis spécialité dans les courtes nouvelles. J'étais d'avantage plus douée il semblerait.
Aussi je me consacre à la poésie depuis peu.
L'univers de Jules Vernes ma fasciné à l'époque que ce soit à la Télé ou en livre.
Voyage au centre de la terre et cette forêt tout de bleue vêtue mdr Mais gamin j'étais un rêveur invétéré puis j'étais comme seul au monde une grande partie à cause de la cruauté des esprits hostiles et malsains comme pas permis donc voilà.
Image de profil de izuchux
izuchux
j'allais dire que c'est le plaisir que j'ai eu à lire pour la première fois, vraiment, un roman (le Comte de Monte-Cristo) mais en fait ça m'a donné l'envie d'écrire, sans me donner l'idée du quoi. J'ai eu l'idée d'un quoi trois années plus tard mais je n'ai pas osé le faire, jusqu'à récemment (et j'ai commencé par une autre histoire que j'avais dans la tête mais qui n'a rien à voir ^^)

J'ose maintenant sans doute parce que depuis j'ai pris 30 ans dans les dents et que je n'ai plus rien à prouver à personne, sinon à moi-même. Y a des gens, comme ça, qui ont aussi peur de réussir que d'échouer.
Image de profil de AnemaryColin
AnemaryColin
J'ai toujours beaucoup lu et j'ai toujours eu une imagination débordante. Mais je ne me suis mise à écrire qu'il y a deux ans, déjà bien avancée dans la vingtaine. Qu'est ce qui à changé? Des années en thérapie pour travailler sur ma confiance en moi. j'ai toujours voulu écrire, il m'a juste fallu du temps avant d'en avoir le courage!
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
En tout cas, bravo ! Ne lâche pas.
Image de profil de AnemaryColin
AnemaryColin
Merci!
Et non, je n'en ai pas l'intention! L'écriture est la meilleure thérapie que j'ai jamais eu.
Image de profil de William-Taylor
William-Taylor
Salut !
Je pense que ce qui m'a poussé à écrire c'est le fait que mes parents me lisaient et me racontaient des histoires durant mon enfance.
Image de profil de Chanel Lackaday
Chanel Lackaday
Personnellement, tout a commencé en 2008, à 8 ans, lorsque quelqu'un m'offrit un cahier avec décorations médiévales dessus. C'est là-dedans que naquit mon premier texte, qui était un conte (depuis, je n'écris plus de contes). C'était sur une princesse qui se transforme en colombe pour échapper à une sorcière qui l'a emprisonnée. Depuis ce jour de 2008, il y a dix ans, je n'ai jamais arrêté d'écrire, et n'arrêterai probablement jamais.
Image de profil de KagomeAohane
KagomeAohane
Ouh la Robin Parady, tu aimes bien faire de la spéléo dans les discussions ! ^^

Pour ma part, j'ai toujours écrit quand j'étais plus petite (environ 1m20). Des tonnes d'histoires farfelues ainsi que des poèmes dégoulinants de naïveté sont sortis de mon esprit fertile en l'espace de quelques années (Maria et la Licorne, la "saga" Mon cheval sauvage, bref, les chevaux c'était mon dada).
Puis vint le collège, et les nouvelles amies fans du Seigneur des Anneaux et de fantasy. Grâce à elles, j'ai pu maintes fois m'essayer à la rédaction de romans (ça dépassait rarement le prologue completement cliché avec une scène de bataille épique qu'on ne comprend qu'à la fin de la trilogie de pavés de 700 pages). Mais bon, malgré ces différents échecs, je ne renonçais pas pour autant. Après tout, je suis une grande lycéenne (1m52) !
Du coup, l'an dernier, j'ai eu le plaisir d'être hospitalisée du 20 décembre au 24 janvier (oui, j'ai la poisse), et de me faire chier au-delà du réel.
Donc quand je suis sortie, j'avais plein d'idées pour écrire un roman (ayant déjà tenté à 2 reprises de l'écrire les 2 années précédentes, j'abais déjà les persos et grossièrement la trame). Et en mars, j'ai commencé à l'écrire. J'ai eu des coups de mou, j'ai fait des pauses plus ou moins longues, mais j'en suis actuellement à la moitié du premier jet (dont une partie est déjà sur scribay).

Donc voilà, on peut dire que ça a été le petit coup de boost qui a fait que je me suis vraiment mise à l'écriture, puisque je me suis promis de finir le premier jet d'ici mon bac, donc en avril 2020. Je verrai bien si j'arrive à me tenir à cet objectif!
Image de profil de Robin Parady
Robin Parady
Peu importe la profondeur, je ne résiste jamais à une mine d'or ! :-D
Image de profil de Robin Parady
Robin Parady
Au début, j'écrivais pour passer le temps avec des amis. C'était un simple RPG sans prétentions et ça me convenait. Et puis, j'ai été obligé de tout supprimer (parents inquiets par les "meuporg", etc) . C'est à ce moment que, par frustration, j'ai décidé d'écrire tout seul dans mon coin ce qui aurait pu arriver à mes différents personnages si j'avais pu les jouer.

Bien des années plus tard, j'ai franchi un cap lors de la mort d'une fille qui m'était particulièrement chère. Pour ne pas devenir fou et pour tout évacuer, j'ai rédigé une multitude de poèmes (plus d'une cinquantaine, même si je n'en ai publié que très peu).

Maintenant ça va beaucoup mieux. J'ai même pris conscience que ce que je veux n'est pas devenir écrivain. Enfin, pas que... Ce que je veux, c'est devenir un porteur d'histoires, faire voyager les gens dans mes écrits comme je peux voyager dans celui des autres, leur faire découvrir des tas de choses qu'ils ne soupçonnaient peut-être même pas.
Image de profil de unpamplemousseausucre
unpamplemousseausucre
Je trouve cela incroyable de pouvoir inventer, créer. Créer des personnages, des situations, un monde, ou une situation dans un monde qui existe déjà... Alors, je me suis dit : pourquoi pas moi ? Et j'ai commencé à raconter des histoires.
Plus tard, c'est devenue ma catharsis.
Image de profil de phillechat
phillechat
Je ne pouvais pas lire les histoires que j'aimais : j'ai donc choisi de les raconter.
Par exemple ;
https://www.scribay.com/text/1251585762/reponse-a--la-ville-la-plus-horrible-de-l-univers--
Image de profil de Mouquet Louis
Mouquet Louis
Ce qui m'a donné envie d'écrire, c'est que j'ai parfois du mal à exprimer ce que je ressens à l'oral. L'écrit m'aide à mieux communiquer, mieux m'exprimer. J'ai une arrière grand mère,décédée en 2005-2006 qui écrivait elle aussi, dans le Nord de la France. Et en tant que féru de lecture, je voulais créer mes propres histoires. Dans mes récits, je m'inspire aussi beaucoup de ma vie. Le récit : "les aventures de Louise Moumercrodel", je l'ai bâti a partir de mes lectures et de mon expérience. Le côté handicap peut parfois bloquer certains. Mais me concernant, j'ai fréquenté pendant de nombreuses années et fréquentes toujours des personnes en situation de handicap. Le handicap fait partie de ma vie et je n'aurais pas l'impression qu'il s'agisse d'un de mes textes, si ce sujet n'était pas présent. Voilà, principalement ce qui m'a inspiré, mon arrière grand mère et ma vie.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Je voulais me libérer de la vie qui me guettait. J'ai trop souvent vu mes parents souffrir de leur travail minable qu'ils haïssaient. Je ne voulais pas d'une vie comme ça... Et rien que d'y penser, je flippe. Je veux être à part, comme dans ces univers parallèle dans lesquels je plonge quand la vie m'afflige.
Prouvé que je peux devenir qui je veux et pas ce que la société désire.
J'ai osé, j'ai bossé et je suis presque arrivé. Certes, ce n'est que le début... Mais je sais que même avec mes lacunes, je réussirai, pour la simple raison que j'ai la hargne. Je veux y croire... et rare sont les choses auxquels je crois. ^^
Image de profil de philippemoi
philippemoi
Bon courage!!
Image de profil de Bill
Bill
En ce qui me concerne, l'écriture est arrivée lorsque la violence gangrénait la plupart de mes anciens compagnons d'enfance, alors au lieu de succomber à mon tour, j'ai préféré me réfugier dans ma chambre et de créer un univers imaginaire par le biais de mots et de laisser se construire une toute autre histoire que le monde qui tournait autour de moi.
J'ai, il est vrai, une légère préférence pour le fantastique, mais que voulez-vous on oublie pas d'où l'on vient...
Je viens d'arriver sur cette plate-forme et je la trouve fort attrayante avec tant de gens à découvrir par le biais de leurs écrits.
Je constate que le genre horreur/fantastique n'est pas dominant mais cela me permettra de rédiger d'autres thèmes dans l'avenir.
Image de profil de Laurie T Pirès
Laurie T Pirès
Déjà à la maternelle et au primaire, je crée ce que j'appelais "des aventures" souvent des scénarios catastrophes et dont tous mes camarades d'école et de récré devaient être protagonistes.
Mes parents m'achetaient des cartes d'acteurs et d'actrices célèbres. Avec ce jeu, pareil, j'ai développé des scénarios. ( Je ne vous parle pas des barbies parce que là ça frise le ridicule).

J'ai commencé à savoir lire et écrire à quatre ans, et mes premiers livres étaient des Chair de Poule, puis il y a eu Fahrenheit 451 de Ray Bradbury qui m'a donné l'envie d'écrire des petites nouvelles de SF. Enfin, les années lycée sont passés et les malheurs avec. J'ai commencé à écrire des textes sur l'actualité, de l'autobiographie et mon premier roman inachevé : un thriller. Je me suis sentie incapable de faire une telle besogne. J'ai abandonné. 10 ans sont passés avec les études d'Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie, l'Art Dramatique. Puis, cette année seulement, un réalisateur de court-métrage est venu me proposer d'écrire son scénario. J'ai ressorti mes vieilleries afin de me remettre dedans et Oeuvre d'Art est né grâce à mon imagination débordante, ma passion pour l'art et la symbologie, l'histoire et la théologie. Grâce à des musiques qui m'inspirent où j'arrive à transformer une mélodie à un genre de fiction, à lui donner un scénario.

J'en suis là. J'ai fini mon premier roman Oeuvre d'art et j'en ai trois autres à finir. Ainsi que deux autres livres en projet. J'aime les recherches (bibliothécaire de métier, que ce soit archiviste ou conservatrice ça serait le pied pour moi avec l'écriture à côté) :)

Mmmmh le long pavé xD
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
lol ! pareil, entre les Barbies (toujours mille à se disputer 1 seul Ken ! XD ) et les playmobil (où à mon époque les premières playmobilettes venaient de sortir) que je mélangeais avec mes figurines Star Wars ! quelles histoires j'inventais ! lol toujours amoureuse de mon Luke Skywalker(https://goo.gl/images/mnT4zy) je l'ai encore au Mexique mais mon frère se l'est approprié. Je l'ai trouvé dans une brocante ici ! ohhh ma joie !! XD et je me suis offerte Leia aussi (https://goo.gl/images/3NsqRU)
Image de profil de Laurie T Pirès
Laurie T Pirès
Mon frère, lui, coupait les cheveux de mes barbies. J'avais un Action-man en guise de Ken parce que Ken c'était le méchant avec Quasimodo xD

Fan de Star Wars alors ? :D Mais qu'est-ce que c'est que ces figurines immondes qui ne les représentent pas du tout ? Leia ils ne l'ont pas respecté xD
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ben pour les figurines Star Wars c'était le must des gosses des années 80 !!!! (en tout cas dans mes contrées). Au moins Action man était plus viril quoi ! parce que Ken... ahem ! faisait pitié ! dommage qu'il était petit Action man XD ! j'avais un très beau "faux" Ken que j'adorais une imitation bien meilleure sans le sourire idiot. C'est à partir de ce modèle là http://www.manbehindthedoll.com/totallyhair.htm que Ken a eu grâce à mes yeux. XD
Image de profil de Laurie T Pirès
Laurie T Pirès
Oh non ! xD même petite je l'aurais fichu en "mechant" tellement il est laid. Avec sa coupe à la Patrick Swayze ! Il n aurait pas touché une seule de mes barbies ha ha
Ouais action man, viril il inspirait la sécurité du moins.
Image de profil de lonelydreamer
lonelydreamer
C'est à cause de l'auteure India Desjardins si j'ai commencé à écrire. J'avais huit ans et j'étais fan de ses romans " Le journal d'Aurélie Laflamme ". Je voulais faire comme elle, alors j'ai pris un cahier et un crayon et j'ai commencé à écrire xd J'aimais beaucoup m'imaginer des histoires, alors ça n'a pas été compliqué pour moi de commencer. Avec le temps, je suis devenue accro xd J'écris pour partager des sujets qui me tiennent à cœur et pour m'évader de mon quotidien quand je traverse des périodes difficiles.
Image de profil de Robin Parady
Robin Parady
Au départ, c'est une frustration qui a déclenché mon envie d'écrire : l'administrateur d'un forum RPG a supprimé son forum sans avertir personne. Du coup, je me suis demandé ce qui aurait pu se passer s'il avait pu continuer (on était en plein dans un évènement important). De fil en aiguille, j'ai tout écrit (ou presque).

Maintenant, c'est un peu différent. Je n'aspire pas à devenir écrivain ("écrire pour écrire") mais à faire en sorte que les gens qui me lisent puissent "voyager" dans mon écrit comme il m'arrive de le faire dans certaines histoires que je lis depuis tout petit. Devenir un "porteur d'histoires", en quelque sorte... :)
Image de profil de Maioral
Maioral
Moi aussi, une petite frustration suite aux forums... Comme quoi... Et puis ça devient aussi un plaisir qui nous permet de voyager à travers notre imagination tout en gardant une trace de cela :)
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Les rédactions de français du samedi matin !
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Juste l'envie d'essayer ! Depuis mes 7 ans environ, je m'inventais des films et des histoires en tout genres que je gardais en mémoire. Souvent, il me fallait deux ou trois jours pour en venir à bout. Ce que je trouvais juste parfait pour meubler mes longues nuits d'insomnie.
J'écrivais aussi de petites histoires plus ou moins longues qui me prenaient une à deux pages A4 recto/verso (j'écris très petit en général).

L'idée d'écrire un roman m'est venu il y a... Pfff for for longtemps, dans une lointaine époque où j'avais pas encore 20 ans. Mais je ne m'y suis jamais vraiment penché sérieusement. Du coup, les années ont passé, se sont changés en décennies, puis en siècles. Et un beau jour... Bingo ! (oui, parce qu'il ne faut pas perdre espoir, c'est pas bien) ! Une toute autre histoire qu'une banal romance autobiographé sous des traits fantaisistes à prit forme. Donc, (on va dire que j'avais 20 ans), j'ai entamer mon roman en fin 2012, après une bonne année de préparation et de recherche, pour une aventure qui, le croyais-je alors, allait se terminer en décembre 2016, après avoir réécrit une seconde fois l'intégralité des tomes 1 et 2 alors que j'avais 20 ans. (oui, j'ai toujours 20 ans et ça, depuis si longtemps que même ma mémoire d'éléphant ne s'en souvient plus).

Pour le futur, c'est encore incertain. Un quatrième volet et toujours en projet, de même qu'une saga plus pointilleuse sur les vécus de plus de 200 protagonistes des trois premiers tomes. Il y a également une fiction futuriste mélo-dramatique qui se dessine, tout comme mon premier projet jamais achevé, d'une complication déconcertante. (j'aime bien me compliquer la vie, je sais). Donc, à voir. C'est selon...

Tout ça pour dire que j'ai décidé d'écrire sous un simple coup de tête. (mais du haut de mes presque 20 ans et demi, j'aime bien mettre des pavés) :'D
Image de profil de Camille Ardanerre
Camille Ardanerre
J'ai commencé à inventer des histoires dès le début de la primaire.
J'étais une petite fille qui adorait les épopées épiques et imaginait des princesses qui bottaient le cul des dragons. Je ne les notais pas, mais c'est l'origine de ma passion pour l'écriture.

Ensuite, j'ai appris à lire et j'adorais ça ( à tel point que je lisais le dictionnaire pour découvrir de nouveaux mots). Puis il a fallu écrire des rédactions, et j'ai découvert que je pouvais faire vivre mes idées sur le papier. On m'a dit que j'écrivais comme si j'étais au collège, et ça m'a rendue heureuse. J'ai persévéré.
J'ai écrit des histoires pour faire plaisir surtout. Mais quand j'ai vu que l'écriture ou le dessin ne pouvaient pas acheter l'amitié et que personne ne m'aimait vraiment pour ce que je faisait, j'ai arrêté d'écrire. Je n'ai plus rien montré à personne.
Puis au lycée j'ai rencontré une bande d'amis vraiment fantastique. Chacun était fier de ce qu'il faisait. BDs, fanfictions, JDR, roman, tous montraient leurs projets sans gêne. Je me suis remise à inventer des histoires.
Maintenant je ne les couche plus sur papier pour la reconnaissance des autres mais avant tout pour moi :)
Image de profil de Fadoua Charki
Fadoua Charki
Pour moi c est mon enfant qui ma donné cet envie
Image de profil de Rémi Silvergold
Rémi Silvergold
Tout bête :

- Une ou deux fanfictions de The Legend of Spyro

- Un simple "ça pourrait faire un super livre" partie d'un "rp" délire fait sur un mini-jeu Minecraft dont mon pote et moi étions champions

Et la suite, ben l'écriture a évolué et y aura bien d'autres choses qui feront qui m'inspireront (ou qui m'auront inspiré, on ne sait pas, j'ai pas tout dit) à être écrivain.
Image de profil de Idyllis
Idyllis
J'ai l'impression de grandir en écrivant.
Et y'a aussi cette idée que vu que je ''pense beaucoup'' (bon c'est très relatif, et ça veut tout et rien dire), lorsque mes pensées s'orientent sur un sujet et le creusent, j'ai comme un besoin de marquer ça, de concrétiser mes recherches et les vagabondages de mon cerveau. :D
Y'a aussi cette idée que le travail sur la forme vient magnifier/cristalliser les pensées, que j'aime bien (une forme de sublimation ?) !
Image de profil de Olymp_e
Olymp_e
J’ai toujours eu un imaginaire plutôt prolifique. À mon entrée au collège, j’ai mobilisé toute cette créativité pour me créer une « vie alternative » et échapper à un monde qui ne m’intéressait pas ou me faisait peur. Ce n’était encore que dans ma tête jusqu’à ce que je ressente le besoin de garder une trace de ce que j’inventais, puis de les structurer. De fil en aiguille, j’ai commencé à écrire sans m’en rendre compte.
A cette époque, mon intérêt pour la lecture et en particulier pour le fantastique était grandissant. Avec le bagage que j’avais, ça m’a décidé à lancer mon premier projet de roman. Depuis, je n’ai pas lâché ma plume. Pourquoi ? Difficile à dire simplement mais je pense qu'il y a toujours une bonne raison d'écrire :)

Excellente continuation à tous et au plaisir de vous lire.
Image de profil de Tara Jovi
Tara Jovi
Personnellement, j'ai perdu ma sœur et 3 de mes filleuls le meme jour, j'ai été au fonds du trou pendant des semaines. Je me levais, j'allais bosser, mais sans aucune envie, pourtant il parait que j'ai un caractère fort. Cela me faisait rire, fort ou pas, j’étais au 50eme sous-sol. Une beau jour, ma chere et grande amie E. m'a dit "bouge-toi le cul, cela suffit, il faut réagir". J'ai été choquée de sa façon de me parler, mais aujourd'hui je l'en remercie. Elle sortait d'un burn-out et elle avait eu un super psy qui lui a expliqué qu’écrire pouvait aider et c'est ce que j'ai fait. J'ai pris un PC et un clavier et j'ai écrit. En un peu moins d'un mois j'ai pondu 250 pages. Je n’arrêtais plus et puis elle m'a dit, fais corriger, fais relire, cela ne pourra que mettre une touche positive et c'est comme cela que je suis arrivée ici.

Je suis bien contente de l'avoir fait. Cela m'a permis d'avoir d'autres idées, des corrections, des avis et depuis je passe presque tous les jours ici et cela me fait un bien fou.

Merci a mon amie, mais aussi merci a tous ceux et celles qui ont pris le temps de me lire, de me corriger, merci a ceux qui prendront le temps de le faire. C'est une formidable communauté d’échanges - en écriture, mais aussi une communauté humaine.

Prenez soin de vous, la vie est courte et tout peut basculer sur un claquement de doigts.
Merci a tous et excellente journée.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Ouch, ma pauvre <3 Franchement chapeau bas !
Image de profil de Renaud COLLILIEUX
Renaud COLLILIEUX
Bravo d'avoir réussi à rebondir !

Take care :)
Image de profil de Tara Jovi
Tara Jovi
Merci, tu sais aussi bizarre que cela puisse paraître, j'ai l'impression d'avoir grandi suite à cela. Cela a fait 4 ans au mois de mai et aujourd'hui j'apprécie la vie d'une autre façon. La mort de ma sœur m'a permis de voir les choses autrement et surtout cela m'a permis de comprendre que rien n'est acquis et qu'il faut profiter de toutes les petites choses que la vie donne.
Image de profil de Renaud COLLILIEUX
Renaud COLLILIEUX
Je partage complètement cette philosophie de vie. L'important n'est pas le temps que nous avons à vivre, mais ce que nous faisons de chaque jour.
Image de profil de Mijak
Mijak
Salut,
Perso c'était en gros la lecture, les films, et l'envie de raconter moi aussi des histoires.
A 13 ans je sortais des Chair de Poule et je me mettais à Harry Potter, donc la SFFF n'est pas venue que de là.
J'avais fait un topic sur le même sujet ici, il y a un moment... Ce forum est plutôt pas pratique, impossible de remonter dans les archives :p
Image de profil de Renaud COLLILIEUX
Renaud COLLILIEUX
Pour moi l'arrivée du cancer dans mon corps il y a 6 ans m'a donné du temps libre pendant quelques semaines suite à ma première opération, pour m'ôter le rein droit. Pour ne pas rester inactif, j'ai écrit une histoire pour l'une de mes filles. Et ça m'a tellement plu que je continue, 6 ans après, 10 opérations, 3 chimiothérapies, 2 radiothérapies et des centaines d'examens plus tard. Tant que ce cancer ne m'aura pas emporté, soit d'ici 4 ou 5 ans probablement, j'écrirai.
Image de profil de Tara Jovi
Tara Jovi
Beaucoup de courage et bravo pour avoir fait le pas.
Image de profil de Sin
Sin
La fin de ce que l'on nomme communément le premier amour.
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
personnellement, j'étais amoureuse de Peter Pan, et j'ai imaginé la suite... à 8 ans... puis mes cousins l'ont lue et ont adoré "l'imagination" de la petite dernière... Voilà comment Peter Pan a décidé de mon addiction pour l'écriture ... (heu, au final, j'ai grandi, pas lui !).
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
SI je comprends bien, tout le secret réside dans la poudre de fées ? Elle permet à la fois de voler de ses propres ail.. bras (pardon) et de s'envoler dans ses propres histoires ?
Qui ose dire, après ça, que lire n'est pas quelque chose de magique ???
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
R. F. Castel en tous les cas, la poudre de fées a fonctionné sur moi... pour s'envoler, ça va, c'est pour l'atterrissage que c'est plus dur... ;)
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
L'atterrissage est effectivement réputé être le plus dur à effectuer dans un envole. Il en va de même pour un bon livre qui s'achève, alors qu'on aimerait qu'il se poursuive encore et encore. Mais en vérité, qui impose que l'on atterrisse un jour ? Tant que souffle le vent, la feuille tourbillonne, elle ! ;-)
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
R. F. Castel Mais je survole toujours ;)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
One Piece
Image de profil de Youg
Youg
kaizoku oni, ore wa naru !
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Av ò souê, unk lin ex p'tètr ?
Image de profil de Youg
Youg
N'Omar Sy.
Image de profil de take five
take five
moi c'est à cause de mes parents - ma mère était ouvrière dans l'industrie du livre, elle en rapportait beaucoup à la maison, c'était gratuit. Je savais à peine lire que je voulais déjà être "écrivaine", je clamais ça partout. J'ai eu quelques encouragements, ensuite une crise d'ado (ce n'était pas très bien vu d'être bon élève dans mon collège, et l'écriture était un peu associée à ça, être "l'intello de service") Donc j'ai déclaré officiellement à ma prof de français que j'arrêtais d'écrire en 5ème (en fait j'écrivais toujours mon journal, des poèmes, et je réfléchissais à un roman "total" qui ferait autrement que La comédie humaine... bref j'étais totalement mégalo quoi). Ensuite au lycée j'ai gagné des concours de nouvelles, j'ai eu quelques encouragements de pros et j'ai recommencé. C'était la mode de l'auto fiction et j'écrivais tout à la première personne, au premier degré de mon expérience. Je détestais absolument tout ce que je faisais, je trouvais ça infect ! pendant des années, j'ai cherché à écrire sur un ton juste à propos de ce qui m'était extérieur, je voulais m'extraire de ce que j'écrivais. Quand j'ai trouvé cette "justesse-selon-moi", je suis passée à mes problèmes de structure et de construction, en écrivant d'abord sur des nouvelles, d'abord bancales, puis achevées. J'ai commencé un roman, je l'ai terminé, j'en ai quelques autres en cours mais j'ai tout interrompu pour me concentrer sur la mise au point d'exercices techniques qui me permettront de travailler l'écriture comme si je faisais mes gammes ou mon échauffement avant de me mettre "dans le texte". Je ne sais pas combien de temps ça va me prendre, j'imagine deux ou trois ans. Sinon, j'aime bien aller sur l'Inventoire pour lire un peu et écrire à partir des propositions d'écriture d'Aleph, même si je n'ai jamais fait leurs ateliers et que je ne leur renvoie jamais mes textes. Et sinon, ta question m'a interpellée parce que j'ai vécu beaucoup de deuils, aussi (mais ça n'entre pas en jeu dans mon envie d'écrire, j'écris juste parce que ça me botte)
Image de profil de MaddyMoon Rhodian
MaddyMoon Rhodian
Coucou!

Je dirais que ce qui m'a vraiment poussé dans l'écriture fut une fanfiction sur préhistoric Park, et une adolescence solitaire.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Une fanfiction-documentaire que tu aurais donc rédigé ? Je l'ai pas vu dans tes n’œuvres ?
Image de profil de MaddyMoon Rhodian
MaddyMoon Rhodian
Oui, c'est plus ou moins ça ^^ Je ne pense pas qu'un jour, il sera dans mes oeuvres sur scribay, j'avais 10 ans quand j'ai commencé à l'écrire et je l'ai retrouvé il y a pas longtemps et c'est assez moche ^^'
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Rien ne t'empêche d'y apporter des amélioration ! ;-)
Image de profil de MaddyMoon Rhodian
MaddyMoon Rhodian
Je verrais ça après mes deux histoires en cours actuellement ^^
Image de profil de Kindaichi
Kindaichi
Hello !
J’espère que tu vas mieux après toutes ces épreuves qui ont l'air d'avoir forgées ta plume.
Pour ma part, j'ai commencer à écrire sérieusement parce que je voulais raconter une grande de tragédie. Une tragédie mettant en scène plusieurs types de comportement humain, plusieurs personnes, plusieurs façon de voir le monde et un crime "presque" parfait.

Mais un crime artistique, une mise en scène dans laquelle le lecteur pourrait lui aussi trouver le coupable avec de l'investissement. Une sorte de "test du cerveau" tragique.
J'aime beaucoup penser et du coup ça canalise un peu mes pensées dans un sens, elles essaient de créer ce casse-tête.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
En regardant le fil de posts, je me suis dit bah, encore une question bateau. Mais j'y suis revenu, me la posant pour moi-même, sans le support d'un clavier, et la réponse n'était pas évidente.
Je me souviens de mes premiers textes, écrits pour séduire et aussi pour expurger des sentiments enfouis.
La littérature était un objet de vénération, presque quelque chose de mystique et de tabou, comme les filles qui m'en parlaient tel un continent nouveau, autant que celui que je voyais dans leurs yeux. J'en étais exclu et en même temps invité, un appel ténu, lointain, lancinant.
Et je me suis mis à lire. L'influence des écrivains sur moi a été énorme. Camus, Vian, Sartre surtout. Leur manière de parler à tout le monde, des choses que l'on a dans la tête mais que l'on ose pas dire. Des mots qui traversent l'esprit de tout un chacun, que l'on met sous son mouchoir parce que le monde est bête, parce que les railleurs ont la part belle.
J'ai compris, sans vraiment me l'expliquer, que je voulais dire la vérité du monde. Sans prétention, une vérité qui a plus avoir avec ma sensibilité, forcément partagée par d'autre, qu'avec la Vérité supposée de la religion, de la politique ou de la science.
Et pour dire merde au réalisme aussi, le réaliste qui dit "si tu ne penses pas comme moi, c'est que ce que tu dis n'est pas réel, tu n'es pas réaliste". Fuck le réalisme du bon sens et de la complaisance intellectuelle.
Image de profil de Zoe Matthias
Zoe Matthias
Hello, je rêve énormément, au point ou parfois c'est douloureux. Le seul moyen que j'ai trouvé pour rendre mes nuits plus tranquilles et ne plus boucler sur des histoires sans fin, a été de les écrire et par la suite, d'essayer de les partager en améliorant mon style.
Image de profil de Tara Jovi
Tara Jovi
continue de rêver !!!!!!!!1
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
J'ai des choses qui me viennent et elles doivent sortir. Si d'autres peuvent les apprécier, c'est encore mieux haha
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Les seuls individus à m'avoir un jour donné l'impression d'être des pairs étaient écrivains, alors je me suis dit que je devais être de cette race-là
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, alors je dirais que j'ai commencé à écrire lors des fameuses rédactions de collège et qu'ensuite, elle a agi comme une drogue et que je n'ai jamais arrêté ^^
Image de profil de Tara Jovi
Tara Jovi
et cela en vaut la peine, tes récits sont tres prenants !
Image de profil de GoM
GoM
Les pertes nous rappellent souvent la brièveté de la vie et le stade d'accomplissement de notre propre être. J'ai vécu pas mal de départ, mais ils nous recentrent sur notre propre être; Notre course continue.
Je pense que c'est l'évasion face cloisonnement de nos existences qui me pousse à écrire, ça fait ronflant comme ça. Mais vivre dans un monde où tout est conquit et sans vrai mystère (ceux de contes et légendes), vivre dans un monde où seul l'humain domine sans autres sagesse que celles de l'Homme. Tout ça me travaille depuis gosse, on est cloisonné et créé comme une fourmi, on vit et revit les mêmes cycles. Cette "normalité" me tue, ma porte de sortie c'est l'art à défaut d'être la science (et de vous emmenez avec moi dans l'espace), je crée donc et au fur et à mesure je me suis rapproché de l'écriture pour poser mes rêves et histoires quelques part. Avoir écrit pour ne pas mourir avec, comme je te comprends.
Image de profil de svartur dauði
svartur dauði
En ce qui me concerne c'est surtout que j'ai des idées qui viennent et qui me restent en tête. Alors je me dis que ça serait dommage de pas les exploiter, surtout qu'il y en a des bonnes. J'aime développer des univers, des personnages et leurs vécus. Alors je les utilise tout en traitant de certains sujets qui me tiennent à cœur.
Image de profil de Nelliama
Nelliama
Je suis désolée d'apprendre tes pertes, j'espère que tu t'en sors. Tant mieux si l'écriture a pu t'aider. Pour ma part, ce sont surtout des idées qui trottent fréquemment dans ma tête. Elles ont besoin de sortir et de s'imprimer sur le papier ou l'écran. Je n'ai pas de motivation, j'aime juste le faire. Les défis sur ce site m'ont permis de me découvrir et de me présenter à cette communauté. C'est surtout le partage que j'aime par l'écriture. Lire ça permet d'écrire. Et j'ai beaucoup lu dans mon enfance. Un peu moins aujourd'hui malheureusement.
0