Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Un random qui aime rien

La sexuallité, un atout ou du fan-service ?

par Un random qui aime rien  il y a 2 ans

Question que je me pose car dans mon light novel la sexualité est trés presente. (Pas pour du fan-service)

Image de profil de Le Grand Méchant critique
Le Grand Méchant critique
Ni l'un, ni l'autre : une nécessité.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
En fait, je pense que comme une scène de baston, une relation amoureuse, ou toute la tribu dans le genre, il faut que ce soit là pour une raison et non pour dire "je veux faire une scène de cul". Si c'est justifié, why not mais sinon, c'est juste pour attirer le client (ou le faire se pignoler devant ton texte, au choix voire les deux). Après, je rejoins Gom sur un point: Faut que ce soit fait de manière intelligente et non pas comme un fil porn. Dans ce cas, la suggestion est de mise, les ambiances, omniprésentes, la poésie aussi, la pudeur également ^^
Image de profil de Romane de Joriis
Romane de Joriis
je suis d'accord avec ton dernier point. Le héros est humain... et c'est ce raisonnement qui m'a poussée à incorporer sa vision de la sexualité dans le récit (chose qui fut assez délicate car ma morale en a prit un sacré coup xD)
et pourtant, jamais je ne pensais à écrire / inclus un tel détail dans mes histoires x)
Image de profil de Tocca
Tocca
Le héros est humain, oui. Il mange, il boit, dort, va aux toilettes, se cure le nez, et plein d'autres activités super passionantes qu'on n'intègre dans un récit que quand elles apportent vraiment quelque chose.
Cela dit, la sexualité apporte certainement des enseignements beaucoup plus enrichissants sur la personnalité/pulsions/problèmes/... du héros que la fréquence de ses curages de nez ou le contenu de son assiette (encore que...)...
Image de profil de GoM
GoM
On peut parler de sexualité de manière intéressante, intelligente, voir instructive. Je pense notamment aux orientations sexuelles des personnages, comment en parler sans l'exposer. je dirais même que cacher la sexualité peut être un défaut.
Mais il faut en parler juste pas seulement que ça soit en bien et en beau.
Pas du 50 nuances de Grey où tout est trop réussi pour être honnête et trop lisse.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Si vous êtes MAJEUR, je vous recommande cette lecture qui montre de manière humoristique les tenants et les aboutissants possibles de l'introduction de la sexualité dans la littérature ^^ :
https://www.atramenta.net/lire (lire "madame agathe")

(Il faut être inscrit sur le site pour le lire, ce qui permet un filtrage, le site de l'auteur, lui, ne faisant état que d'un engagement sur l'honneur de vérifier que la diffusion ne sera pas donnée à des mineurs. Je rappelle par ailleurs que la loi française demande à tout mineur de moins de 15 ans d'avoir l'autorisation de ses parents pour s'inscrire à un site, Et je signale qu'à 15 ans (et plus ^^), si l'on a une certaine maturité sexuelle, on n'a pas pour autant d'office une maturité suffisante pour comprendre ce que le sexe cache ^^)

PS: je peux donner le lien direct en privé ;)
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
Quand j'aurai fini mes lectures IRL, oui peut-être.
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
i'm very chocking, oh my god !
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Au passage, sans le moindre rapport avec le sujet, je fouille le site et je tombe sur une oeuvre fort peu connue d'un certain Homère intitulée "Batrachomyomachia"

Et là, coup de foudre... il faut que j'en fasse un pastiche.

Merci donc pour ce lien qui va bien m'aider...
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
C'est marrant parce que dans tout ce qui est light novel/visual novel c'est là où ça a tendance à être fanservice

Je dirais que la sexualité soit le bouquin est complètement focalisé dessus, soit y'en a pas vraiment en général, c'est assez rare de lire quelque chose où je me dis que la sexualité est là histoire d'aguicher (surtout que le lectorat masculin, il me semble, n'est absolument pas intéressé par ça dans la littérature, c'est pour ça qu'on retrouve plus facilement le fanservice en visual novel ou anime)

Généralement quand une scène de cul débarque dans un roman qui ne parle pas essentiellement de ça, elle a un minimum de sens

Perso si j'en écris ce sera souvent accompagné de sujets sordides donc typiquement plus un ressort scénaristique qu'un effort pour exciter, je crois que ma seule scène de cul en roman c'est un viol
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
Le viol, c'est cracra, faut pas faire ça
Image de profil de philippemoi
philippemoi
peut être qu'il y a un entre les deux plus romantique...
Image de profil de Angeldiary
Angeldiary
La sexualité peut être ou ne pas être du fan service, ça dépend. Perso, je pense à du fan service dès que la scène arrive comme un cheveux sur la soupe. L'exemple du fan service qui me vient plus à l'esprit c'est celui des animes ecchi où un personnage féminin finira en sous-vêtement voire à poil pour un oui ou pour un non. Ou encore la célèbre chute d'un personnage féminin et d'un masculin, se dernier se retrouvant face à la culotte de cette dernière. En somme, si tu déshabilles ( ou plus hein ) un personnage sans justification qui tienne un minimum la route ( Oh, le méchant il a envoyé un sort qui a soufflé les vêtements de la meuf au plus gros atouts ! ) bah c'est du fan service. Enfin personnellement c'est comme ça que je le perçois ^^
Image de profil de Kathelyn Hemet
Kathelyn Hemet
Je te rejoins la dessus, c'est la cohérence qui fait tout ! Rester cohérent c'est la clé du succès :)
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
Oui, mais je veux dire quand les personnages en parle beaucoup et devient comme un fil rouge n'est pas dérangeant
Image de profil de Angeldiary
Angeldiary
Bien amené et servant ton histoire, le fait qu'il soit omniprésent n'est pas gênant. Au contraire si tu le gères bien, ça pourrais te permettre de montrer une relation entre deux personnages, de montrer la mentalité de ton univers d'un angle de vue particulier et plus encore. Le tout c'est que ça ne vire pas aux ridicules et aux situations absurdes et sans logique juste pour caler une scène de cul. En résumé, mettre du cul car ça sert l'histoire, tes personnages et ton univers et non parce que mettre du cul t'apportera plus de vue.
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
On va pas dire que je cherche les vues, je cherche à me défouler (oui, oui ça défoule l'écriture (pas de pulsions sexuelles ça ne sert que mon histoire))
Image de profil de Angeldiary
Angeldiary
Chercher les vues comme tout le monde un peu non ? Genre tu n'as pas choisis spécialement d'écrire du cul uniquement parce que tu pourrais en avoir plus avec ( telle une personne qui écrirait une histoire cliché de bad boys trop dark et de la gentille intello super belle mais sans ami ( ou qui a juste un ami gay ) maltraités par un père alcoolo jusque parce que tout le monde en écrit et que c'est en vogue ). Le plus important c'est que ça serve ton histoire et que tu t'amuses aussi et te défoule bien ;)
Image de profil de Angeldiary
Angeldiary
Je n'ai jamais dit le contraire, c'est bien pour ça que je n'en n'écris pas ^^
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
Pour moi, la scène la plus dur à écrire, la scène de sexe, 2 ligne en police 14, 1h de réécriture parce que soit c'était trop, soit pas assez
Image de profil de Un random qui aime rien
Un random qui aime rien
En soit, je vais (pub et défendre) mon livre, le sexe est présent pour essayé de montrer, l'esclavage moderne (même si c'est SF/Fantasy) et la prostitution encore bien encrée dans notre société.
Image de profil de Angeldiary
Angeldiary
Donc c'est bien tout sauf du fan service ;)
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Quand la prostitution est seulement encrée, ce n'est que de la littérature.
0