Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Ingirum Nocte

Ah, la hache !

par Ingirum Nocte  il y a 1 an

Etes-vous comme moi, quand vous vous relisez ?

Souvent, je m'aperçois que mon texte est trop long, qu'il contient trop d'amplifications, que j'en ai écrit des tonnes par crainte de ne pas produire assez, que j'ai trop expliqué, que mon histoire est trop linéaire ou au contraire, trop alambiquée, que mes personnages ne sont pas assez incarnés, ou bien trop chantournés...

Comment allez vous à la simplicité et à l'efficacité ?

Ma méthode à moi, c'est la hache :) mais c'est un instrument bien imprécis et furieusement mutilateur...

Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Si quelqu'un à le secret, qu'il me le donne !
J'ai essayé divers méthodes. dont celle qui consiste à relire et supprimer 10 à 15% du texte à chaque repasse. J'ai bien supprimé... au début ! Mais le manque de détails initialement non écrit m'a rattrapé et du coup, mes textes se sont rallongés au lieux de se restreindre. (point positif, j'ai quand même supprimé jusqu'à 20% de textes inutile ! ...avant de me retrouver avec plus de 10 pages A4 en plus).
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
toi tu fais la double technique Ingirum + Andy Clarbann :
d'abord j'élague pour revenir à l'essentiel puis je développe :D
c'est peut-être la bonne pour faire un roman
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Possible que ce soit efficace, il faudra que je le teste sur un prochain roman moins complexe.
Image de profil de Margo
Margo
Généralement quand je suis sur le premier jet, j’écris tout ce qui me vient en tête, tout ce que j’ai envi d’écrire, et tant pis si c’est trop long. Après lors de la relecture, j’ai tendance à modifier l’entièreté de mon texte, je reformule tout. A ce niveau là, je pense que j’envoie tout à la déchetterie pour un bon recyclage. (au revoir petite hache, place à une autre méthode plus radicale) :D

J’adore les phrases courtes. Ça donne du rythme et parfois elles ont beaucoup plus d’impacts qu’un paragraphe entier pour décrire exactement la même chose. Je pars du principe que ce qui peut être dit en une phrase, doit le rester x)

Concernant les descriptions de paysages (etc.), j’avoue que je n’en fait quasiment jamais. il m’arrive de donner quelques éléments pour situer le lecteur, mais j’ai tout à fait confiance en lui pour faire fonctionner son imagination. Je ne donne que les bases nécessaires.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
ah ben c'est ça les méthodes modernes et industrielles :D
je ne suis qu'un modeste artisan, mais il m'arrive d'utiliser aussi une déchiqueteuse à bois (genre celle dans Fargo à la fin)

les phrases courtes pour rester dans l'action c'est bien
j'aime aussi lire des passages plus longs avec des notes plus subtiles, mais il faut que ce soit réussi
Image de profil de Margo
Margo
Oui, c'est ça tout le problème et la difficulté, il faut que ce soit bien fait ...!
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Heigh-ho ! Heigh-ho ! on rentre du boulot ! tada dada tada dada Heigh-ho ! Heigh-ho ! Heigh-ho !
Bon voilà ce à quoi me fait penser ton titre.

Alors je ne suis pas naine (pourtant je ne suis pas grande) mais je n'arrive pas à découper mon texte pourtant trop long. En fait j'ai déjà coupé pas mal avant de publier ici et là, je ne vois pas ! à part évidemment quelques phrases, mais je ne peux (ne veux pas) toucher à l'histoire ni personnages. Donc bravo :P car bien avant, quand j'ai vu toutes mes feuilles de cahier écrites à la main avec tout un passage où je n'ai gardé qu'un bouquet de roses (et encore) j'ai failli pleurer ! Non, j'ai pleuré ! Mais après on est content du résultat ! :)
Par contre, si tu fais des phrases longues avec des descriptions de la mort, vas-y, HACHE !! :)
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
ne mange pas la pomme, blanche neige ;)

pour les nains c'est du côté de Gobbolino qu'il faut voir :D

stephen king dit que les cahier c'est juste un cimetière de mauvaises idées... perso i say ok stephen, but wait... f*** you! j'écris dans des cahiers si ça me chante

pour les descriptions super longue, oui je le confesse, j'ai parfois péché, ma soeur, mais bon, j'ai coupé aussi, mais il faut s'y prendre à plusieurs fois et les coups ne tombent pas toujours au mêmes endroits...
Image de profil de Jacques IONEAU
Jacques IONEAU
J'aime bien la hache également et même la tronçonneuse parfois. Mais je préfère quand même les ciseaux.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
ah mais pour ça il faut être fine lame :)

les ciseaux, c'est peut-être pour faire une lecture plus fine, quand l'énergie coule déjà, pour fluidifier

la hache c'est quand il y a des gros bouchons à trancher ou des coupes sombres à faire
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Haha, non, c'est tout l'inverse

Je me suis toujours battu avec mes profs parce que j'étais "trop synthétique", que je prenais pas la peine d'expliquer mes idées vu que je les tenais pour acquises, et que mes dissertations finissaient par faire une page

L'écriture c'est pas bien différent, le premier jet est souvent le plus court, généralement j'écris l'essentiel, c'est une sorte de script, un squelette. "là il se passe ça, puis ça, lui il ressent ça, là je développe telle idée"

Puis quand je relis après quelques jours je sens que c'est trop visible, trop mécanique, et j'étoffe petit à petit en rajoutant des choses plus "littéraires", je m'autorise un peu plus à divaguer ou suivre le cheminement de pensée que m'évoque un paragraphe, une description etc

du coup pour qu'un texte ait de la gueule ça me prend souvent un temps fou, mon premier jet sert pratiquement toujours à coucher une idée bien prédéfinie, donc aucune place pour la créativité

par contre quand je pars sur un texte sans avoir aucune idée de ce que je vais faire j'arrive plus facilement à ne pas écrire étriqué
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
oui c'est parlant
je devrais peut-être essayer de faire un squelette sur lequel je viendrais mettre de la viande

mais le pb c'est que j'y vais toujours plus ou moins à l'estime, et l'idée de faire un plan ça me bride (mais cela dit je devrais peut-être essayer, quitte à l'exploser ensuite - au marteau de guerre bien sûr)
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Quelqu'un avait posté cette excellente vidéo sur le dilemme improvisation/préparation, donc je relaye https://www.youtube.com/watch?v=glPLTNuhfxA&t=16s
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Mais t'es un nain !

Personnellement, dans l'oeuvre que j'écris là, je me demande toujours (enfin... je veux me demander toujours wishful thinking et tout ça), "est-ce que cette phrase est importante ? Qu'est-ce qu'elle apporte de plus que la précédente ?" Donc plus du biseau que de la hache dans ce cas.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
talking to me ?
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Ca dépend, si je dis AD&D, ca te parle ? :D
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
peu
les nains ont des haches dans AD&D ?
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Les nains cools, oui. Et des pipes. (désolé, un peu private joke). Mais sinon, si tu prends Dragon Age par exemple, c'est moins discriminatoire.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
Hahaha !! Belle entrée en matière :D
Image de profil de GoM
GoM
Dans warhammer la hache pour les nains c'est l'outil classique, le bel ouvrage, l'arme sérieuse c'est le marteau de guerre.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Bon c'est pas pour dire, mais on dérive ! Vous croyez qu'on peut redresser la trajectoire avec un coup de marteau de guerre, ou bien ?
Image de profil de GoM
GoM
Au marteau et au burin faisons tomber les mots en trop de nos textes !
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
ah ouais! corriger ses textes au marteau de guerre, ça c'est un conseil qu'il est bien!
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Subtilité ? Ché, pas c'est qui, ctun elfe ptet ?
Image de profil de GoM
GoM
Je ne le fais pas assez mais d'habitude je synthétise. J'essaye de condenser en une ou deux phrases plus fortes ce que je disais en 5 phrases.
Mais je fais beaucoup d'amplification j'ai une façon romantique d'écrire dans le style, ce qui fait très charger et appuyer. C'est un défaut que j'ai dans la vie courante, je fais inutilement long (le gars chiant qui vous redit 10 fois la même chose avec d'infimes nuances).
Après synthétiser c'est bien, mais la hache c'est parfois utile quand tout est bon à jeter.
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
j'évite la synthèse, trop peur de retomber dans le travers du scientifique qui aime le résumé-discussion :)
mais en disant cela je m'aperçois qu'il peut y avoir un type de synthèse créatrice, qui apporte du nouveau et pas seulement du raccourci.
Intéressant...
j'ai bien fait d'ouvrir ce post :D
Image de profil de GoM
GoM
La synthèse peut être utile lorsqu'on corrige son premier jet. Des fois, je m'aperçois que j'ai écrit un paragraphe descriptif longuet, un brin chiant, parfois lourd et parfois avec des mots tiroirs. Et on obtient un truc sans goût.
J'ai le descriptif et les éléments, mais sous une forme fade. Et en relisant le texte en entier on s'aperçoit parfois de raccourcis, de choses qu'on peut synthétiser via des termes plus précis. Moins fourre tout et qui intéresse le lecteur.
Souvent le niveau de langage d'un passage s'affirme, le langage courant s'efface devant des mots plus contextuels qui prennent du sens. Cette relecture a pour effet par fois de rehausser mon niveau de langage.
0