Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Falarys

La brocante aux histoires, partagez vos vieilles idées

par Falarys  il y a 1 an

Pour une histoire écrite, cinq premiers chapitres partent à la corbeille et douze pitchs tombent dans l'oubli. C'est une réalité à laquelle nous ne pouvons échapper : nous avons bien plus d'idée que de temps ou de motivation. Mais pourquoi abandonner toutes ces graines ? Ces idées de personnages qui nous arrivent en observant un étranger dans le métro, ces pitchs farfelus qui éclosent dans nos têtes à deux heures du matin. Il y a ici un terreau fertile qu'il serait dommage de gâcher. Allez quoi, faites profiter un peu aux copains !

L'idée de ce lieu est simple : partagez ces idées qui trainent dans vos dossiers, que vous avez abandonnées et ne souhaitez plus reprendre. Que ce soit des personnages, des pitchs, ou simplement des titres. Voyez ça comme un exutoire, ou un musée de la créativité immédiate. Un chaos fertile d'embryons d'histoires, dans lequel n'importe qui pourra se balader, et peut-être trouver l'amour.

Je m'emballe, je m'emballe. Pour faire bref : j'ai eu l'idée d'un lieu où n'importe qui pourrait partager ses idées de pitchs/titres/personnages abandonnées, et j'ai poussé la réflexion jusqu'à me dire que ça pourrait être cool. N'hésitez pas à poster des choses farfelues et originales, même si elles paraissent mauvaises, il n'y a pas de mauvaises idées. :D

Image de profil de Anne O'Delly
Anne O'Delly
Bonjour ! J'avais envie de discuter alors j'ai un peu flâner dans les discussion et je suis tombée sur celle-ci.


En comptant mes deux projets actuels, postés, j'ai six projets qui sont complexes, pas faciles à écrire de part les sujets que j'aborde. Par conséquent, je n'ai pas le temps (ni l'envie ?) de m'encombrer avec deux autres histoires.

La première est un roman adolescent. J'ai eu l'idée parce que j'en avais marre de voir le badboy qui terrorise tout le lycée et finit avec la gentille petite fille super chiante. RAS LE BOL !

Éliot est un lycéen en dernière année passionné d'astronomie et voudrait devenir astronaute. Fin, roux, d'un mètre 70, c'est un premier de classe qui excelle surtout dans les matières scientifiques avec ses 5 amis.

Brice est une fille à papa (famille riche) qui a tout pour plaire. Blonde, un mètre 80, elle enchaîne mec sur mec, qui tombent tous à ses pieds. Suite à la mort de sa mère trois ans auparavant, Brice a décroché en cours et risque de rater son bac (c'est aussi à cause de cette perte que son comportement a changé.) . Son père en a marre, souffre, bien que son travail lui prend bcp de temps (il a quelque part conscience qu'il délaisse sa fille). Il lui impose des cours à domicile avec comme prof Éliot. Ces deux là ne peuvent pas s'encadrer. Mais Brice n'a pas le choix si elle veut continuer à pratiquer du karaté, son sport favori dans lequel elle excelle. Elle veut d'ailleurs devenir championne du monde.
Elle va donc s'amuser à pourrir la vie d'Éliot. Sauf que ce qu'aucun n'avait prévu c'était que leurs sentiments s'emmêlent.

L'autre histoire est une histoire de science-fiction, avec des vampires et des loups-garous à la Harry Potter (oubliez les loups-garous Alpha super-sexy dans les romances surnaturelle). Dans cette histoire futuriste le gouvernement a crée une nouvelle espèce : des humains qui se transforment en loups-garous formés pour être des officiers/militaires très performants pour protéger l'espèce humaine contre les vampires, race née au fur et à mesure de l'évolution. Le changement a commencé à l'échelle de l'infiniment petit (les bactéries), puis au fur et à mesure, des humains devenaient complètement des vampires (pas des vampires à la vampire diairies, mais des vampires à l'apparence de ceux dans le film Van Helsing avec Hugh Jackman). Ces humains se transforment en vampire à chaque pleine lune. Ces vampires deviennent incontrôlables, tuent pour boire, ou juste pour le plaisir, des vrais monstres. Coralie est d'apparence humaine, mais qui à la capacité de se transformer, même sans la pleine lune, mais elle a besoin de se nourrir au sang pour survivre (la bouffe humaine lui permet de tenir un minimum, mais si elle ne boit pas de sang au bout de 24H, c'est l'apocalypse XD), c'est donc un secret qu'elle doit garder. Le gouvernement autorise toutes sortes d'expériences aussi horribles les unes que les autres sur ces vampires lorsqu'ils en découvrent. Un jour, Coralie, rencontre Stefan alors que celui-ci vient dans son amphithéâtre (elle est à la fac de médecine) pour une prévention avec deux autres officiers loups-garous (le gouvernement impose chaque année que des officiers viennent dans les salles de classes pour prévenir la population du danger, des risques qu'ils encourent s'ils cachaient au gouvernement des vampires etc.)

Bref, j'ai toujours trouvé cette histoire un peu nulle (voire très nulle), je ne me suis jamais attardée dessus. Ca reste donc très brouillon, des trucs pas clairs, incompréhensibles, idiots, clichés tout ce que vous voulez XD

Ah oui, j'avais aussi une idée sur le thème de la vengeance, elle m'avait bien plu, mais… la fleeeemme de l'écrire XD
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'avais, quelque part dans un carton, l'histoire d'une mission suicide pour aller ranimer le soleil. Oui, le pitch m'était venu comme ça en une phrase. Sur une planète où les extra-terrestes comptaient en base 8 (j'avais passé un temps fou à créer une numérotation), une civilisation aux premiers stades du développement spatial se rend compte que son soleil est en train de se refroidir et que donc, la seule solution est de lancer une fusée avec une charge nucléaire ou assimilée histoire de le booster un coup, le temps que le reste de la planète parte/trouve une solution/se suicide en masse. le gros soucis de l'histoire était qu'il allait falloir deux générations aux ET pour atteindre le soleil et que donc, fallait que les enfants soient OK pour coopérer.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
En dehors de gros pavés lourds de sens ou inutiles à l'histoire, je n'ai pas jeté grand chose. De plus, je ne les ai pas gardé.

Tout ce que j'ai, c'est les ébauches des deux œuvres suivantes qui ne verront certainement jamais le jour et une histoire en cours que je continuerais (peut-être) un jour.
Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Bha pourquoi pas, si cela peut aider une personne en panne, je veux bien donner de mon essence.

La fuite des merveilles: personnage tout juste sorti du lycée qui ne sait que faire de sa vie ou quel chemin prendre et quelle voix à écouter. Bref, un après-midi, alors qu'il/ elle est allongé sur l'herbe de son jardin, la tête enfouie dans le pelage de son chien. Un serpent rampe à ses côtés et s'arrête. un regard soutenu, une voix fait écho: " suis-moi". Il/elle ne va pas si trompé. Puis le soir, sur la terrasse le serpent revient. il /elle le suis, jusque dans un trou collé à un murée. De là, un nouveau monde apparaît. Un monde tordu/Quand il rentrera chez lui, vingt ans se seront écoulé. Il est devenu quelqu'un... mais ailleurs.

Inspecteur Devrai: des crimes sont commit à chaque demi lune. des crimes qui reprennent des contes. Blanche neige (empoisonné, une pomme entre le dent, rapunzel violé, les cheveux rasés, deux jumeaux à moitié dévorés, Cendrillon, jeune servante noire, retrouvée calciné dans une cheminée...)

voilà, de gros délires que je n'ai jamais utilisé...
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Quelqu'un m'avait mis au défi d'écrire une histoire sur une sorte de malédiction qui permettait aux femmes d'invoquer une entité pour se venger d'hommes de leur vie, et j'y avais rajouté un twist qui m'amusait pas mal, avant d'abandonner face à des difficultés d'exécution (problème de temporalité et pour intégrer proprement la partie fantastique)

Mais je crois que je vais me remettre sur ce texte-là, il se laisse pas faire mais la fin m'amuse trop pour que je le laisse dormir dans mes brouillons
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Chez moi, les "idées" se créent, se transforment, mais ne se perdent jamais. Je ne peux dont rien te mettre ici car je l'utiliserai un jour... peut être, qui sait ?
Image de profil de Daegann
Daegann
J'ai un peu tendance à faire pareil. Enfin, j'ai des idées d'univers qui peuvent me venir et dont je sais que je ne les développerait jamais mais je passe alors souvent à autre chose avant que l'idée n'ai pu suffisamment germer pour qu'elle mérite d'être noté...

Par contre quand je réfléchis à un scénario, de nouvelle ou de jdr, il y a plein d'idée qui fusent, la plupart sont trop liés à l’intrigue à laquelle je réfléchi pour que ça puisse être repris mais dans les autres cas, je les gardes et soit je parviens à les réutiliser d'une façon ou d'une autre plus tard, soit je les gardes pour m'inspirer pour de future création (bref, je fini par les utiliser quoi)
Image de profil de Megalion
Megalion
Je viens d'avoir (il y a deux heures) l'idée de créer un tome des sciences de Midgard, ou seraient abordé méli-melo la phylogénies des elfes, trolls, nains, hommes, orcs, la tectonique des plaques abordé via la migration des volcans et des débris de coquilles de dragons dans les couches sédimentaires, la mécaniques des roches sous pression des démons habitants les tréfonds, la pétrochimie du mithril et la paragénèse cristallographique des éléments l'accompagnant, l'incidence de la chutes des étoiles chondrites carbonées et chondrites lié à l’invocation magique et l'incidence de telles activités sur le réchauffement climatique via un graphique mettant en relation la population de magiciens pyromans, le taux de carbone dans l’atmosphère et la température moyenne de la terre du milieu Mais en même temps j'ai du mal à introduire de manière malicieuse deux collégiens dans leur école. Je suis trop dispersé.
0