Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Fanny

Discussion entre étudiants !

par Fanny  il y a 1 an

Bonjour,

Je suis étudiante dans un domaine aux antipodes (non à l'apogée :p ) de l'écriture (Ingénieur géomètre), j'ai toujours souhaité faire ce métier. Cependant, choisir sa voie trop jeune peut engendrer des regrets. Entre temps j'ai découvert tellement de sujets et activités qui auraient pu me plaire.

Bref.

Les études supérieures prennent du temps et personnellement j'ai du mal à tout concilier. Par exemple, au lieu de vous écrire je devrais réviser de l'astro-géodésie - -' J'arrive à bac+5, je suis fatiguée.... Ce qui me fait tenir est l'assurance de trouver un emploi rapidement.

  • Que faites-vous comme études ?
  • Regrettez-vous votre choix ?

PS : êtes-vous aussi dans une structure qui vous fait apprendre un nombre incalculable de matière pour n'en utiliser que 10% dans le monde réel ?

Merci à vous,

De la part d'une nana qui a besoin de ne plus se sentir seule au monde !

Image de profil de vivikakashi
vivikakashi
Salut ! Pour ma part, je suis diplômé d'une école d'ingénieur généraliste suivi d'un master Recherche en Machine Learning (Intelligence artificielle) soit un bac+6 donc ne t'en fais pas, tu n'es pas toute seule à être partie sur des études longues pas "très" liées à l'écriture :D

Le choix de carrière et d'orientation, c'est un débat sans fin et en France, cette étape est très mal faite: Trop tôt, trop spécifique avec peu de reconversion possible... Même si ça commence à changer. Et on ne parlera pas du fantasme bien français où tout le monde doit faire des études longues pour "réussir sa vie"...

Pour en revenir à ta filière, honnêtement, tu es loin d'être dans une situation si désespérée car, en étant ingénieur, tu as un profil assez malléable et tes domaines d'application sont bien plus vastes que la plupart des autres filières. Une reconversion est donc bien plus aisée que pour d'autres. Néanmoins, ta branche n'est pas la plus généraliste mais le bagage mathématique te permet (normalement) des possibilités d'évolution assez larges.

Pour le nombre de matière "inutile", c'est vrai et faux à la fois. Tu es ingénieur et en France, un ingénieur n'est pas un technicien expert. Tu dois donc avoir des connaissances et une culture large... Même dans les secteurs qui ta passionnent pas le moins du monde ! C'est le deal en choisissant cette filière, ce qui contraste avec la fac en général bien plus spécifique et ciblée. Et on ne parlera pas des cours de "formations humaines" que la plupart des étudiants appellent matière Bullshit ou pipeau...

Les études, ça a ses qualités et ses défauts mais dis-toi qu'avec un diplôme d'ingénieur, tu auras un boulot sans trop de difficulté (normalement) et plutôt bien payé avec une possibilité d'évolution et de changement de secteur assez importante. Si demain, tu veux tout plaquer pour élever des chèvres dans la Creuse, rien ne t'en empêchera et tu pourras même revenir à ton ancienne vie si au final, ce n'est pas trop ton délire après quelques années, ce que peu peuvent se permettre à cause d'un manque de poste disponible. En étant ingénieur, tu trouves un boulot en 1 mois maximum (pas forcément le boulot de tes rêves mais un boulot paye les factures). Tu es donc loin d'être dans la situation la plus chaotique qui soit !

Niveau regret, je ne sais pas si j'en ai. J'aime ce que je fais même si être derrière un bureau à gratter des lignes de codes, ça ne fait pas rêver tout le temps. Un petit retour à la vie sauvage et simple ferait du bien mais comme pour beaucoup, il faut prévoir l'avenir et payer les factures :D
Image de profil de Nelliama
Nelliama
Je fais une formation pour devenir éducateur comportementaliste canin. J'ai mes cours à la maison, et je fais mon emploi du temps comme je veux. Je ne suis pas du tout faite pour les longues études, ni les matières qui n'ont rien à voir avec mon futur métier. Je suis ravie de ce que je fais, même si je n'ai pas encore assez confiance en moi, du coup j'ai un peu peur de commencer à travailler.
J'ai beaucoup de temps pour écrire, du coup, mais c'est pas pour ça que j'écris plus...
Image de profil de Karu
Karu
Bon, alors, moi je suis étudiant en Lettres Modernes (je ne sais toujours pas pourquoi ça s'appelle comme ça vu que j'ai étudié entre autres: la Bible, des épopées grecques, byzantines et perses, en bref des trucs anciens.). Je fini ma troisième année, littéralement, mon dernier cours commence dans une heure. Et je vais continuer sur un Master Arts, Lettres et Civilisations (spé' comparatisme). Donc, comment dire, je ne regrette pas vraiment ce choix. Je sors d'un Bac S et j'ai fait deux ans d'économie, ce qui m'a relativement tué. J'ai bossé un an dans la ferronnerie, c'était sympathique, mais pas non plus mon truc. Et donc j'ai fini par me retrouver là et je vais mieux depuis. Vu que j'aime la littérature et comprendre ce qui se cache derrière mes études me parlent, ont du sens. De plus, j'ai la chance aussi de pouvoir parfois laisser ma créativité s'exprimer et c'est toujours gratifiant d'avoir des retours de prof' spécialistes ou même de pairs sur ce que l'on peut produire. Après tout n'est pas rose, concrètement, je ne sais pas vraiment où je vais professionnellement. Dans un métier de la culture, je suppose, mais je ne sais pas lequel m'attirerait le plus voire si je trouverai un job ou pas.

Tout ça pour dire que oui, les études ça peut être gavant et crevant et yep t'es pas la seule à faire autre chose que réviser ou plancher sur des dossiers à rendre le jour même x). Tu dois garder espoir (c'est cucul, mais bon, c'est vrai.) surtout si à la fin de ton parcours, tu as des débouchés sur le métier que tu veux faire.
Pour répondre à ta dernière question, à part faire l'intellectuel cultivé en soirée ce que j'apprends ne me sert pas vraiment dans le monde réel haha.
Image de profil de DLD
DLD
ça veut dire quoi : "Je suis étudiante dans un domaine à l'apogée de l'écriture" ?
Image de profil de Fanny
Fanny
beaucoup de matières théorique scientifique avec des milliers d'équations. Je n'appelle pas ça de l'écriture :) J'aurai pu dire littéraire sinon.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Je crois que ce serait plus à l'antipode qu'à l'apogée, non ? ;)
Image de profil de Fanny
Fanny
Oui et non :) L'apogée est la distance la plus longue entre un des foyers d'une ellipse par rapport à un endroit sur cette ellipse elle-même. Le périgée étant le plus proche. C'est un peu un synonyme de l'éloignement, c'est un abus du fait de mes études je suppose. Cependant je pense que ça reste correcte :/
Même si l'apogée est souvent utilisée pour parler d'une culmination au quotidien.
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
souvent on utilise "être à l'apogée" pour dire "être au top, au sommet", du coup c'est vrai que ton message pouvait sembler vouloir dire le contraire de ce que tu disais

(mais bon je ne suis pas étudiant, que fais-je ici ?)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
WOW on apprend des choses ! ça sert à ça les études :)
Image de profil de DLD
DLD
Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement. Et là, ce n’etait Pas clair... merci pour la mise au point. Je ne vous souhaite pas de faire long feu dans vos études !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Etudiante en thèse de littérature anglaise, après avoir repris mes études.

Je ne regrette pas ce choix, parce que c'est mon second. Durant mes premières études (sociologie), je me suis très vide demandé ce que je foutais là, pourquoi, et ce que j'allais bien pouvoir faire de ma vie après. Je suis restée quatre ans, pour diverses raisons, mais autant dire que c'était difficile à mener.

Ensuite, j'ai taffé deux ans, dans un job de m....

J'ai fini par faire une dépression, et c'est là que j'ai décidé de reprendre mes études, pour faire quelque chose qui me correspondait plus.

J'aimerais dire que j'ai toujours aimé l'anglais, mais c'est faux, j'ai seulement commencé à l'apprécier à 17 ans.

A la base, étant déjà "âgée" (aujourd'hui, je ri) je comptais juste me faire un cycle rapide (3 ans) puis chercher du boulot comme traductrice technique.
Arrivée en 3me année, bah je m'en sortais bien, j'adorais ça, et je me suis rendu compte que je préférais enseigner que traduire. J'adore toujours traduire mais l'enseignement m'appelait plus (j'étais tutrice, ça m'a permis d'expérimenter), et en plus ça me paraissait un choix "plus sûr".

Donc grand moment de wtf avec mon copain, qui m'avait soutenu depuis 3 ans quand même, pendant lesquels je ne taffais plus qu'à mi-temps. J'arrivée "Mon coeur, en fait j'aimerais bien faire un master"... Bon, il a ri, en fait il s"en doutait depuis ma L1... Bref.

Du Master je suis passée en agreg, et là donc je fais la thèse, pour pouvoir enseigner à la fac... Et la différence est grande avec mes études 1, cette fois-ci j'ai vraiment l'impression d'être à ma place.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ha, on a eu les mêmes rêves de "grandeur" à un moment donné :) je rêvais d'être traductrice / interprète aussi, puis j'ai vu le prix des sacs à main Lancel, puis Chloé, puis LV et j'ai décidé de changer de filière XD
Image de profil de Tendris
Tendris
On retrouve là le petit robot vénal ! ^^
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
C''est intéressant ça raconte nous tes rêves de grandeur, et puis aussi la décadence qui s'en est suivie... je prends des notes ;-)

edit: désolé fanny pour le HS, c'est juste une blague bébette par rapport au défi scribay "grandeur et décadence"
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
en effet, la décadence se traduit par un sac Desigual acheté en outlet XD
Image de profil de Kathelyn Hemet
Kathelyn Hemet
Salut Fanny :)
Je suis étudiante en droit, mais en cycle court (3 ans), je ne suis qu'en deuxième année mais je ressens la même chose que toi ! J'ai choisi cette filiale parce qu'elle me semblait la plus appropriée pour la police (mon projet professionnel ) du coup oui sûrement que tout ce que j'apprends je m'en servirai jamais (bien que le droit serve tous les jours et c'est en partie pour ça que je suis rentrée la dedans)

Après bac+5 je pense que tu es presque au bout non ? Je peux comprendre ta fatigue, mais il ne faut pas baisser les bras ! Pense à l'avenir, au moment où tu auras le temps pour tout ça car tes études auront facilité ton entrée dans la vie professionnelle c:

C'est ce que j'essaie de me dire quand je me rends compte qu'aucun des cours ne m'intéressent : courage, un mal pour un bien, au moins je pourrais me vanter de l'avoir fait

Après il faut accepter certain sacrifices oui, et il faut être prêt à les faire, mais ce ne sont que des sacrifices temporaires, c'est ce que je garde en tête :)
0