Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Myulalie

Nos héros découvrent des complots... mais ils viennent d'où, ces complots ?!

par Myulalie  il y a 1 an

Bonjour !

Nos héros découvrent souvent des complots (gouvernement corrompu, sombre secret...) qui menacent l'équilibre de leur univers et tentent de les contrecarrer. On connait par coeur leurs aventures et les obstacles qu'ils rencontrent dans leur quête... mais voulant mettre en scène mon propre complot, je me retrouve soudain démunie. Par où commencer ? Où donner de la tête ? J'ai mon personnage principal, son univers, une vague idée du système politique et je sais qu'un sombre complot sera découvert au cours de l'aventure... Mais justement, je suis totalement perdue, il faut bien créer ce complot pour que mon personnage le découvre. J'ai donc décidé de me tourner vers vous :D

Avez vous déjà été confronté à ce problème ? Comment vous y prendriez vous pour créer un complot ? Vous commenceriez plutôt par la fin pour ensuite démêler tout ça et comprendre comment on en est arrivé là ou au contraire vous avanceriez par étapes, un personnage corrompu, ses projets, ses alliances... ? (En écrivant je réalise que ce qu'il me manque, c'est le complot exact justement...)

Merci d'avance aux âmes charitables qui prendront le temps de réfléchir avec moi :D

Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Salut ! :) Tu as sans doute déjà trouvé la réponse à tes questions depuis le temps, mais tant pis, je me permet de répondre ! ;)

Pour le complot, généralement je préfère commencer par le commencement... je trouve un personnage ou un groupe de personnages, j'imagine un peu leur histoire, par quoi ils sont passés, ce qu'ils désirent, leur position actuelle pour ensuite leur faire tisser une toile de machination... :) Après, c'est vrai que beaucoup de complots sont devenus assez récurrents au fil des ans (complot contre le roi ou l'héritier du royaume, alliance avec royaume ennemi, complot avec forces du mal/magie ténébreuse...). Perso, je trouve qu'un bon complot, c'est celui qui est gris, autrement dit qui ne peut pas être catégorisé comme "mauvais" ou "bon". Un complot contre un roi tyrannique est souvent totalement justifié, mais contre sa descendance qui n'a rien fait ? Cela peut être aussi un complot visant à mettre sur le trône un héritier illégitime...
Les complots sont pour la plupart politiques ou religieux mais il en existe d'autres. Les mariages arrangés, les meurtres déguisés, les guerres orchestrées, les naissances effacées des registres... bref, y a l'embarras du choix ! :) Le tout est de donner une vraie voix et substance à tes personnages comploteurs. Le font-ils pour assouvir des désirs personnels (richesse, pouvoir, gloire, amour inaccessible, luxure, vengeance ?), par amour de leur patrie, loyauté/promesse envers une personne proche ?
Le complot peut avoir pour cible la monarchie, la religion, le monde en lui-même ou juste une seule personne sans grand intérêt politique (magicien, paysan qui refuse céder sa terre, l'élève trop parfait que d'autres prennent en grippe et cherchent à faire renvoyer, guilde des voleurs ou des alchimistes car ont découvert un secret ou juste par jalousie, espion trop gênant...) ;)
Image de profil de EpsicrOnn
EpsicrOnn
J'approuve ce que tu dis. D'ailleurs, même si l'auteur à pu trouver entre temps une réponse à sa question, ton message peu être utile à d'autres personnes (un peu comme moi )
:)
Image de profil de Jeane
Jeane
Pour ma part, j'ai fait en sorte que les héros sachent qu'ils sont victimes d'un complot et en subissent les conséquences mais n'en connaissent ni les comploteurs ni la raison. Il est plus intéressant à mon avis de voir la réaction face à une machination plus grande que nous.
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Je commence par la fin en mes posant plusieurs questions comme:
1°)Qui sont les comploteurs? (nom, fonction, rang s'il y en a)
2°)Pourquoi est-ce que ces gens s'associent? (lien de parenté, d'amitié, désir commun pour le pouvoir, besoin de vengeance)
3°)Quels sont leurs moyens d'agir?( financier, armé, diplomatique, chantage)
4°)Sont-ils tous impliqué de la même manière? partagent-ils tout leurs secrets ou y a-t-il des grades dans leur organigramme? Qui dirige et pourquoi?

Et de là j'essais de créer un complot.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Des questions très pratiques que je note sagement, merci :D
Image de profil de GoM
GoM
J'ai plusieurs styles de complots dans les Terres Reculées cela va du Complot purement politique (putch - épuration des intellectuels) au complot Racial jouant sur l'éthique, à la question presque propre à nos héros (complot à large spectre).
Cela va donc de la simple intrigue politique qui n'est qu'une histoire parmi d'autres, à des évènements beaucoup plus impactant pour l'histoire et les héros.

Dans mon histoire, il y a trois types de complots. Les complots entre humains, les complots entre races du monde civilisées et le complot incluant les Terres Reculées.
Les complots entre humains sont des jeux de pouvoir qui si les évènements sont intéressants ne cherchent qu'à remplacer un dirigeant par un autre. Cela peut inclure la religion, mais c'est aussi des jeux de pouvoir religieux. Les motivations sont toujours "gagner du pouvoir". Ce n'est donc pas là où mes héros - qui sont des antihéros - vont le mieux s'épanouir.

Le complot racial est quant à lui - une interrogation des moeurs et des droits. Doit-on savoir qu'une race se cache parmi les hommes ? Les apports et bénéfices compensent-ils le simple secret de cette race ? Ce complot est presque plus une interrogation profonde des motivations de mes héros. Il y a certes complot, mais tous les complots sont-ils extrêmement négatifs ? Doit-on juger ce que nous ne sommes pas, doit-on mettre en danger un système de vie face au droit de savoir ?

Le dernier est un complot qui fait face aux énergies et valeurs profondes de mes héros. Ce complot est une remise en question large d'un existant dans un conflit quasiment personnel. Il faut alors remonter la piste et interroger la finalité de chacun de mes personnages principaux.
Ce dernier complot se construit autour de ce qui fait mes personnages, c'est un complot avec de graves répercussions personnelles. C'est aussi ce qui les rassemblent et crée le fil rouge de l'histoire, mais qui relie Terres Reculées et monde civilisé.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
C'est très intéressant de voir ces trois complots dépliés ainsi et mis en perspective, je te remercie d'avoir pris le temps de rédiger ce commentaire ! Les questions que tu poses et les enjeux rendent vraiment les complots dynamiques, un objectif que j'aspire à atteindre avec ma propre histoire !
Image de profil de GoM
GoM
Oui enfin ça c'est le plan. Mais dans les faits il me reste plein de choses à définir pour que cela marche, soit crédible avec une fin pas trop tirer par les cheveux.
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour,
J'étudie actuellement une intrigue dans laquelle un complot se déploie.
J'ai commencé par essayer de comprendre ce que le terme complot recouvrait : en fait un complot se déroule dans le secret (ça peut aller de l'organisation d'un anniversaire surprise à la dissimulation de la présence d'extraterrestres sur terre.)
Une fois cette évidence exposée, on doit définir les objectifs poursuivis, ils doivent être suffisamment cohérents avec les motivation des acteurs.
je pense que la deuxième étape consiste à identifier les actions qui doivent être entreprises pour l'atteinte de l'objectif.
Ces actions peuvent se définir selon des objectifs, des moyens nécessaires (argent, hommes, informations) une chronologie et un ordre.
Par exemple : des braqueurs de banque doivent repérer les lieux, trouver les armes et explosifs, les véhicules, avoir un plan de fuite, connaitre les dispositifs policiers... Pas la peine de se lancer dans cette idée si on ne sait pas conduire ou des trafiquants d'armes.

Dès lors que le plan (la succession d'actions, d'étapes) est complète, la chronologie établie, on peut découvrir les indices que les comploteurs vont laisser sur leur route en lisant le complot
Pour reprendre l'exemple du braquage : les caméras de surveillance, les vols de voiture, les indics, les comparses...
Cela aide à la construction du plan d'action des "héros" qui vont découvrir les différents éléments au fur et à mesure de l'enquête.
J'insiste que les objectifs poursuivis doivent être à la hauteur des risques encourus et des motivations des protagonistes.
Un autre facteur important à prendre en compte : un secret ne le reste que si le nombre de personnes au courant est réduit (très réduit)
Je m'arrête là pour l'instant.
A+
GEO
Image de profil de Myulalie
Myulalie
En te lisant je me demande pourquoi je n'y ai pas pensé toute seule mais c'est exactement l'exemple expliqué dont j'avais besoin alors merci :D
Image de profil de Daegann
Daegann
C'est pas forcément évident et il y a plusieurs façon tout aussi valable d'aborder le problème. Je dirais que ça dépend de l'inspiration du moment. Je suis déjà resté bloqué de long moment lors de l'écriture de scénar de jdr pour trouver un plot interessant et cohérent, ça fini généralement par se débloqué au moment où on trouve un élément qui nous plait sur lequel s'accrocher. A partir de là il suffit de dérouler les tenants et aboutissant et de complexifier le tout.

Ne connaissant pas ton univers, tes personnages, les problèmes auxquelles tu as prévu de lui faire faire face, ce n'est pas évident. Et d'ailleurs, si tu as déjà prévu dans les grandes lignes ces épreuves et ce qui va se passer, alors ça devient plus compliquer car on s'enferme dans un carcan pour réfléchir et on tourne vite en rond...

Deux-trois conseils un peu random et généraliste qui peuvent aider quand même : Commence par te demander de quelle nature va être le complot ? Politique pour gagner des élections via des jeux d'alliance, pouvoir derrière le trône avec une société secrète type illuminati qui manipule plein de monde, un personnage est un traître et revend des informations a des gens louches ou des nations /entreprises ennemies, manipulation de la part du crime organisé à base de chantage pour obtenir des marché publique ou pour avoir le champs libre sur certains trafic, etc.

Voit par rapport à ton cadre, tes personnages, le thème de ton histoire, bref à ce que tu as déjà mis en place et à ce qui t'inspire. A partir de là ça te donne un axe de réflexion et ça permet de brosser un peu mieux les différents acteurs et leurs motivations : Dans un premier temps défini quels sont les principales entités à être impliqué (un partie politique, une entreprise, un gang, un personnage bien précis) et voit quel peut être leur plan pour arriver à leur fin. Ensuite ajoute une couche de complexité en détaillant les acteurs de toutes ces entités et amuses toi à leur donner à eux aussi des motivations et objectifs personnel, qui peuvent ne pas coller parfaitement avec leur entité (cela apportera des imprévues, des twists et rendra l'intrigue plus complexe et vivantes - attention à pas trop en faire non plus et à éviter tout ce qui ne trouveras pas d'explication logique ou explicite dans le récit). Et enfin voit comme les actions des uns et des autres (et notamment du perso principal de l'histoire) va impacter les plans de chacun et comment ils vont réagir. Quand tu as tout ça, ben tu as déjà quasi tout ce qu'il te faut, plus même car tu auras peut-être imaginer plusieurs intrigues secondaires au passage en passant en revue les motivations de chaque personnage.

Alternativement, tu peux partir d'un personnage que tu souhaites être important dans ton intrigue et imaginer quel va être son agenda. De là tu vois quels sont les entités qui vont interagir avec son plan et à nouveau tu étoffes à partir de là en prenant en compte les motivations et objectifs de chacun des acteurs.

Aussi, on peut partir d'une idée de scène (un final, une scène d'action, un moment de tension, etc). Dans ce cas on va se demander comment on en est arrivé là et pourquoi (enfin plus globalement toutes les questions du QQOQCP) et à partir de là, on va à nouveau déterminer les acteurs, leurs motivations etc. Exemple une scène de prise d'otage sur un bateau. Pourquoi ? Disons pour voler quelque chose à un passager => Voler quoi ? Pourquoi pas un énorme bijoux. Pourquoi une prise d'otage ? Peut-être que le bijoux à en fait disparut (voler par un autre passager ?) et que les preneurs d'otage avait un plan moins subtile et se retrouve maintenant à devoir enquêter dans le bateau pour retrouver le bijoux (ou des documents classifié ou autre), il y a donc une course contre la montre et pas mal de tension. On peut imaginer donc qu'on a au moins trois groupes ici : celui qui possédait l'objet, les preneurs d'otage et celui qui a en sa possession le bijoux. On a également le personnel du bateau et les passagers. Pour complexifier, parmi les passagers, il y a peut-être des types qui vont vouloir coopérer (ou tenter de fuir) parce qu'ils veulent pas rester otage, ou un type qui va vouloir jouer les héros et déclencher une mutinerie ou saboter le bateau en pensant bien faire, etc Bon, c'est pas un complot mais en 5 minutes il y a un truc interessant qui émerge. Tu peux reprendre le principe en l'adaptant à une scène collant à ton univers et voir si tu peux exploiter ça pour ton histoire (mais si tu as déjà plein de choses d'épreuve et autre de prévu c'est compliquer de trouver un truc qui match avec tout ce qui est prévu en partant d'une scène en général)

Sinon, si tu n'es vraiment pas inspiré, essaye de brainstormer en jetant des idées en vrac. Des mots clés qui vont bien dans ton univers ou des thèmes que tu souhaites aborder. Quand l'un de ces termes te plait ou t'inspire, jette de nouvelles idée autours de ce thème et voit si tu arrives à relier entre eux ces idées. Une fois que tu as un enchaînement d'idée qui te viens, tu peux broder autours comme dit plus haut.

Enfin, n'hésite pas, quand tu écris le background d'un personnage, d'une entité ou autre, à laisser des petits plot hook. Des petites zones de mystères ici et là qui peuvent intriguer : un partie politique qui reçoit un financement notable d'un ou plusieurs donateurs anonymes, la disparition dans des circonstances mystérieuses d'un proche d'un personnage, une cicatrice dont le personnage refuse de donner l'origine, une corporation en conflit avec une autre sur des histoires d'espionnage industriel, une rivalité entre deux lieutenants mafieux, etc bref des éléments qui ne sont pas développé de prime abord et dont on ne saura jamais vraiment le comment du pourquoi mais qui, si on veut, peuvent devenir des intrigues à part entière (ou des éléments insignifiants)
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Entre temps j'ai beaucoup travaillé mon univers et étoffé mes personnages et c'est définitivement ce qui me manquait car en faisant ça le brainstorming c'est enclenché et j'ai tout de suite accroché à quelques idées comme tu le mentionnes à la fin de ton commentaire. Tes remarques m'aident à structurer tout ça, merci pour les conseils !
Image de profil de Daegann
Daegann
Pas de soucis, content d'avoir pu être utile :)
Image de profil de toxie
toxie
Un complot, ce n'est pas forcément provoqué par un personnage corrompu, il peut aussi se créer dans de bonnes intentions et déraper lorsqu'il prend de l'ampleur. Il peut même ne pas être de nature nocive tant qu'il est dans le secret et commencer à changer de bords une fois qu'il est connu.
L'idée qu'il y ai un méchant qui monte une machination dans le secret pour s'accaparer richesse et pouvoir est assez conventionnelle. Tout dépend de l'histoire que tu racontes, mais je dirais qu'un complot pourrait être traité comme un personnage. L'imaginer se perdre dans son idéal, être hors de contrôle selon les péripéties encourues, ne plus savoir qui il est et pourquoi il se bat… Je préfère l'envisager comme tel plutôt qu'une arme au service d'un bad guy.
Tout ne se décide pas forcément que par un seul personnage, ça peut être un groupe de personnes qui façonnent cette machination et qui n'auront aucun contrôle seul face à elle. Il y a plus d'enjeux à mon sens dans une conspiration lorsque ce n'est pas juste une tête pensante mais bien plusieurs protagonistes, même sans se connaître, qui peuvent la faire vivre malgré eux.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Merci pour ce rappel très pertinent ^^
Image de profil de Julien ~
Julien ~
Hum idée à creuser : si ton héros est bien pensé, il a une faiblesse (morale et/ou psychologique). Il faut s'arranger pour que le héros surpasse cette faiblesse s'il veut le déjouer. En d'autres termes, la faille du complot est intimement liée aux faiblesses de ton héros :) Enfin ce n'est qu'une possibilité ; à toi de voir si elle est intéressante pour ton roman :) Bonne journée ;)
Image de profil de Laurent Delépine
Laurent Delépine
Personnellement, avant de créer le complot, je commence par la motivation du comploteur : la puissance, la richesse, l'hégémonie, ou tout simplement le racisme. Ensuite, je pose les forces en présence sur ma table de travail. Toute les forces, celles du comploteur, celles de la cible, mais aussi les autres. Et également les faiblesses. C'est important, la raison d'être d'un complot c'est que le comploteur n'a pas la force d'une attaque frontale, il doit donc ruser pour arriver à ses fins.

Une fois ces éléments posés, je peux monter mon complot, voir ce que le comploteur peut utiliser contre son adversaire sans se dévoiler. Il est important de bien visualiser tous les aspects du complot, en particulier ses faiblesses, puisque c'est par là que le héros va le contrer.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Je trouve que c'est un angle d'approche très naturel, c'est noté merci :D
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
J'aime beaucoup l'idée d'un complot autogéré, et c'est quelque chose qu'on peut parfois retrouver IRL. Quand on s'intéresse à certaines pensées pour le moins... étranges, et qu'on remonte les esprits manipulés, on finit pas toujours sur une entité précise, comme si la chose s'alimentait toute seule, sans tête, comme si les individus manipulés se manipulaient entre eux. Même dans des cas avec de nets leaders les sciences ont déterminé un double effet, je sais par exemple qu'on soupçonnait beaucoup Hitler d'avoir été "façonné" par la foule, par mimétisme, tout autant que lui la façonnait.

Et donc si j'écrivais un complot immense (et c'est le cas dans un de mes bouquins), à la tête il y aurait pas forcément une figure politique, mais plutôt quelque chose de l'ordre de... la nature ? la conscience collective ? quelque chose qui s'impose dans une époque donnée, et qui fait de tous les acteurs des pantins.

Giraudoux décrit ça magnifiquement dans "La guerre de Troie n'aura pas lieu", cette tendance pour l'époque elle-même de prendre les rênes et de décider pour les hommes.

Et c'est d'autant plus intéressant quand ça concerne des complots plutôt de gauche, puisqu'ils sont souvent moins portés sur la hiérarchie et la tête pensante, donc la chose est plus diffuse et plus susceptible d'être hors de contrôle. Orwell touchait très vaguement ça avec sa double-pensée, avec un gouvernement à l'emprise tellement parfaite que même ses élites s'empêtraient dans leurs propres mensonges, et se faisaient victimes d'elles-mêmes.

Evidemment c'est moins facile à écrire, parce que ça fait un méchant en moins qui gère tout au sommet, et donc un moyen en moins de résoudre l'intrigue en le mettant hors d'état de nuire.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Un "auto complot" en quelques sorte ? Idée intéressante.

Il faut aussi voir comment le mot est utilisé, style : "Tss, tu vois des complots partout. " Un moyen facile d'évacuer l’évidence. ^^
Image de profil de Myulalie
Myulalie
C'est très intéressant cette idée d'un complot auto-géré et ça a du sens D:
Image de profil de Lysandra
Lysandra
Et quand tout le monde entre dans le complot, on finit par appeler ça la société ^^
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Haha, pas faux
Image de profil de Daegann
Daegann
A noter aussi que ce que beaucoup de monde peuvent souvent prendre pour des complots, n'est que l'exploitation d'opportunité (créer par un certain contexte, ce qui peut rejoindre l'idée de "l'auto complot" ou par un accident).

Par exemple, une entité A découvre par hasard ou par surveillance que son ennemi l'entité B a commis une faute. L'entité A va alors se débrouiller pour faire fuiter l'information pour qu'elle devienne publique et nuisible à l'entité B. Celle-ci peut se défendre en parlant de coup monté et à partir de là ceux qui la soutiennent (ou qui se sont fait manipuler par elle) vont voir de fausse corrélation entre plein de chose (y compris via "l'absence de preuve" qui pour eux est une preuve) qui selon eux accréditerons la thèse d'un complot de A pour faire tomber B. Ce qui ne sera pas vraiment le cas. On peut même imaginer qu'à la base c'est une entité C qui avait eu l'information et l'avait fait fuiter mais comme ça arrange principalement A, ils ont juste un peu enfoncé B par des déclarations mais sans rien avoir fait. Bref on a ici un complot qui n'en est pas vraiment un... ^^
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Alors, en toute logique, tu dois d'abord trouver la Faille, avec un grand F. Ce complot vise à masquer quelque chose. Quelque chose chose de 1) suffisamment grave pour que des gens haut placés veuillent le cacher (on a jamais vu des péons comploter, en général, c'est toujours des gens un minium CSP+). Et 2) quelque chose qui doit soit impacter la vie de ton héros du début, soit être en travers de sa route lors de ses pérégrinations initiales.

En résumé : un complot nécessite un secret. Un vilain secret dégueulasse qui causerait la remise en cause radicale des personnes au pouvoir, ou de leur autorité, ou causerait une panique telle que les gens au pouvoir, dans leur grande sagesse, veulent le cacher (genre les extra-terrestres).
Pour pouvoir découvrir ce secret, on considère, en général, que ton héros doit être concerné par ce secret, ou quelqu'un proche de lui ou d'elle. Descendant.e du Christ, persécuté à cause de sa naissance;.. Bien souvent, l'existence même du héros compromet le secret, ce qui explique que tant de gens soient après lui pour le tuer. Ou, dans les années 80, c'est parce que le héros est journaliste et a une éthique sur laquelle on peut tordre une barre d'acier, mais bien souvent, le secret le ou la concerne directement (enfants/parents malades à cause du secret, voire morts, voire disparu) ou quelqu'un vient le chercher pour ces raisons.

Quand je fais des intrigues policières, effectivement, je met d'abord en place le mobile, le point d'arrivée, et je pars de la fin pour disséminer les indices du début, et poser l'action en fonction. C'est pas forcément facile, mais c'est ce qui me correspond le mieux.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Alors comme ça, tu " fais des intrigues policières" ?

L'affreux ! ;-)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Oh, non, un Pepito ! Me voilà refaite !
J'en fais, j'en défais, j'en en-fais-rme, j'en ef(fr)aie, ô affreux :D
Image de profil de Myulalie
Myulalie
J'aime beaucoup l'idée de "la faille", je note ! Merci d'avoir pris le temps de répondre, ça m'aide beaucoup à réfléchir et construire ce fameux complot !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Nan parce que soyons honnêtes, un complot pour planquer un pot de beurre de cacahuètes, c'est un peu disproportionné ^^. Il en faut au moins deux ! XD
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je maintiens que cela n'est valable que si ton histoire TOURNE autour du complot et non pas quand elle est ACCESSOIRE
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Oui, mais je pars de ce principe. Parce que du coup, un complot accessoire, ça donne quoi ? Un petit complot sur le côté au passage ? Ou l'histoire est accessoire au complot ?
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ha Gobbo t'as qu'à lire Le violoniste pour comprendre ! XD nérenère !!! ^^
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Tu sais que plus tu insistes, moins je me sens encline à le faire ? :p
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Mais j'ai fait mon deuil ma Gobbolinette XD ! Je te donne juste un exemple et je me marre parce que ja sais que tu ne liras pas (et tu devras chercher un autre exemple mouhahahaha !)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Pour quelqu'un qui a lâché l'affaire, tu m'as l'air encore bien accrochée XD. Enfin, je sais comment te filer une crise cardiaque, si jamais un jour le besoin s'en fait sentir : suffira que j'ailles annoter ^^.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ha ha mais tout de suite la mauvaise foi ! Moi qui suis de nature altruiste je ne fais que donner un exemple ^^
Heu, j'adore ton côté "si jamais un jour le besoin s'en fait sentir..."
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Je savais que ça te ferait marrer XD.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Gobbo la faucheuse killeuse !
Image de profil de Laurent Delépine
Laurent Delépine
Ça dépend de l'âge du héros. Pour une gamine de 4 ans, mettre sa poupée hors de portée du cruel grand frère de 6 ans, ou s'assurer des réserves pour ne pas mourir de faim entre deux repas peut entraîner la mise en place d'un complot pour neutraliser cet atroce criminel.
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Si tu veux mon avis, c'est par ce complot que tu aurais dû commencer.
C'est ce que j'ai fait pour ma part. J'avais le complot, j'ai fignolé les détails telles que: motifs, Justificatifs, revirement de situations ou même le pourquoi du début de ce complot. Ensuite il ne me restais plus qu'à y adjoindre mes personnages et suivre le rythme en y ajoutant quelques idées en cours de route,
Mon histoire se déroule sur deux temps. Passé et présent. Cette partie "présent" n'était pas du tout prévue jusqu'à ce que je me lance. L'idée m'est venu une fois confronté au syndrome de la page blanche. Mais comme le complot et son déroulement coulait de source, l'improvisation à été assez simple en fin de compte.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Je pense que tu as raison, malheureusement l'idée du complot n'est venu qu'après l'idée d'origine pour étoffer mon histoire. Je reprends donc depuis le début ^^' Merci :D
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Pour contredire tous, moi mon complot il est venu après car ce n'était qu'un MacGuffin au départ ;-P
Image de profil de R. F. Castel
R. F. Castel
Oui, il faut effectivement jauger quelle part occupe le complot. Savoir s'il n'est que dérisoire, omniprésent ou permanent.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Le complot doit être prévu dès le départ de la kriture, mais être révélé par à coups. L'idéal, des fausses routes en cours de récit et le final... à la fin. ^^

Voyons, au choix :
- Bilderberg/Conseil national de la Résistance
- Guerre en Lybie/Vente de Rafales
- Guerre en Syrie/ Islamic Gas Pipeline (IGP)
- 7 familles et médias divers
- ...
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Oui c'est bien ce que j'ai réalisé en me retrouvant au pied du mur, je recommence donc depuis le début ^^ Merci :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Alors on va dire oui j'ai été confrontée (oh que oui ! ^^). Pour info ce mois-ci ou le dernier il y a eu une édition spéciale du Monde diplômatique je crois sur les complots. Tu devrais y jeter un coup d'oeil.
Sinon c'est vague et je ne sais pas comment t'aider. En gros il y a forcément une entité puissante (gouvernement, famille, organisation criminelle, organisation tout court, etc.). Ils ont des intérêts à protéger et le héros (pour X raisons) doit se retrouver soit à les pourrir soit il est une pièce dans l'échiquier. Tu as besoin d'un méchant of course et des hommes de main pour faire les sales besognes. Je te conseille d'avoir un agent double, ça peut toujours servir XD. Le héros doit aussi avoir des alliés car il n'arrivera jamais seul. Voilà donc dans les grandes lignes. Si tu n'as pas d'idée et le complot n'est pas le centre du récit, tu peux en faire un MacGuffin (cherche le terme).
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Oh merci pour les références et la liste d'éléments, ça va m'aider !

Plus j'y réfléchis plus je réalise que le complot n'est pas le centre du récit mais un aspect secondaire pour étoffer ce dernier. L'histoire se concentre sur l'évolution du personnage et sa montée dans la hiérarchie. L'idée du complot m'est venue pour rendre cette évolution plus concrète mais il reste secondaire. Il n'empêche que je veux le soigner pour qu'il apporte vraiment quelque chose à mon histoire !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Dans ce cas là un MacGuffin suffit (un truc dont on parle mais on ne sait jamais ce qu'est).
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, bah je pense que le souci vient du fait déjà que tu n'aies qu'une vague idée de ton système politique, qui donc prend une place importante ici. Je te conseille déjà de réfléchir à l'univers dans lequel aura lieu ton histoire et bien articuler ton système politique.

Après, rédige la fiche perso des protagonistes importants dont ceux qui complotent ainsi que leurs motivations.

Après, regarde dans les polars ayant lieu dans des pays corrompus genre sud américains, ou des enquêtes de journalisme ?
Image de profil de Myulalie
Myulalie
J'avais commencé à regarder quelques enquêtes et polars, je vais continuer. Merci pour ta réponse, je vais suivre ton conseil :3
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
"Pays corrompus genre sudaméricains" non mais quels préjugés ! XD
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
On peut ajouter la France aussi (pis, pour les pays sud américains, j'avais lu ça dans un reportage madame :p)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
M'enfous ! Le Mexique n'est pas sudaméricains XD
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
J'ai pas parlé du Mexique ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Tu as bien fait
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
(Même s'ils y baignent aussi lol)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Comment oses-tu ;-P
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Si tu n'as pas le complot exact, c'est dur de t'aider. Ton histoire doit s'articuler autour. Le complot doit comme être un des piliers fondamentaux qui va permettre de bâtir ton histoire, ton œuvre. Si tu ne l'as pas, pas d'édifice, pas de récit. S'il est imprécis, inexact, pareil, tu auras un récit pas très net. Réfléchis déjà à ce que tu veux que ton "méchant" veut faire, pourquoi il veut le faire, pourquoi ça va à l'encontre de la moral...
Tu dois te poser un tas de question pour le construire.
Image de profil de Myulalie
Myulalie
Ton message confirme ce que je soupçonnais en ouvrant la discussion ! Merci pour les remarques ça me donne un point de départ :3
0