Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Mlle_Evangeline

Syndrome de la page blanche : des remèdes?

par Mlle_Evangeline  il y a 10 mois

Bonsoir tout le monde!

Depuis quelques temps, je n'arrive plus à écrire... (ou du moins jamais plus de quelques phrases -qui sont loin d'être terribles de surcroit-...) Et pourtant ce n'est pas l'envie qui manque... Je me demandais donc si vous aviez des trucs et astuces à me donner.

Comment luttez-vous contre la page blanche?

Image de profil de EpsicrOnn
EpsicrOnn
Personnellement, je n'ai jamais subi ce phénomène de la page blanche. En effet je passe 70% du temps à réfléchir à mon récit en amont. Le fait d'écrire, ce n'est que la trace de ma pensée, le moyen de la partager. Sinon tout est déjà décidé, le début comme la fin mais aussi les grandes lignes de ce qui va se passer. Après je ne suis pas psycho-rigide non plus. De nouvelles idées apparaissent, et généralement je les inclus à mon histoire lorsque cela fait sens. Cela fait donc de moi un éternel insatisfait.
Image de profil de Lillyannha
Lillyannha
Bonjour. On t'a déjà donné plusieurs conseils, c'est certain. Mais je veux apporter ma part au gâteau. Se forcer n'est pas une chose à faire. Dans mon cas, quand je n'arrive pas à écrire, je regarde des films, des séries ou lit des livres en rapport avec le genre principal de mon histoire. J'ai la chance que cela fasse tourner mon cerveau à plein régime. Sinon, il y a aussi la musique. Cherche des choses que tu ne connais pas, cela pourra t'ouvrir l'esprit.
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour,
Mes trucs :
- Travailler les idées
- Faire un plan
- regarder des œuvres d'art
- Lire
- tenir un journal
- se poser la question suivante : est-ce bon moment pour raconter cette histoire là ?
- avoir une routine d'écriture (j'écris dans le RER en allant au boulot, tous les jours de la semaine)
- se forcer, même si c'est mauvais, tu en tires TOUJOURS quelque chose.
Voilà (je pense que ma liste n'est pas terminée)
A+
GEO
Image de profil de Zadkhiel Van Seidhe
Zadkhiel Van Seidhe
La musique, d'après moi, est la meilleure des médecines pour ce genre de syndromes
Image de profil de Lou-Anne
Lou-Anne
Écrire sur une page jaune
Image de profil de DLD
DLD
Non
Image de profil de Nicolas Raviere
Nicolas Raviere
Je pratique une technique qui fonctionne du tonnerre : l'écriture libre, (free writing), rien à voir avec l'écriture automatique.

Si tu as quelques minutes à perdre, j'explique ce que c'est et quels sont les bénéfices ici (non, ce n'est pas une secte)

https://www.scribay.com/text/423485468/projet-bradbury---carnet-de-bord/chapter/115677

(ouuu la vilaine pub)
Image de profil de Keir O'Riyerdan
Keir O'Riyerdan
Je n'ai jamais eu le syndrome de la page blanche, c'est même plutôt le contraire ( trop d'idées), mais je pense que se trouver un "thème" peut aider à décoincer. Le principe des défis proposé par Scribay est, à mon sens, un bon point de départ pour cela.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
La meilleure solution c'est de ne pas réfléchir à ce que tu écris. Essaye de ne pas programmer ton récit, une idée générale suffit. Moi je ne connais pas la page blanche, j'écris sans réfléchir, sans chercher des idées, elles viennent toutes seules. Essaye d'imaginer tout ce qui fait référence au titre principal et laisse couler.
Image de profil de Pierre Janin
Pierre Janin
Une solution qui sans doute du revenir plusieurs fois mais je dirais ... la musique ! Parfois je me pose devant ma p'tite page word, toute blanche et rien qu'à l'écoute (même en fond) mes mains bouges toutes seules ! (bon c'est pt'être satan ou un début de maladie mais osef au moins j’écris !) . Autre chose et bien... toi-même, tes émotions du moments, ton passé, ton avenir, tes "et si j'ava....." :)
Image de profil de Youg
Youg
Ecrire sur ordinateur. Adieu la page blanche. Bon tu te retrouves avec un écran blanc, mais au moins tu t'es débarrassé de la page !
Plus sérieusement, je pense que ce syndrome apparaît quand tu as l'idée mais que tu ne sais pas la matérialiser (la peur d'écrire mal, de ne pas réussir à transposer correctement, etc...)
Mon conseil c'est de s'en foutre. D'écrire. N'importe comment, n'importe quoi. Le tout est de commencer, tu auras bien le temps de rectifier après. En général ça débloque :)
Image de profil de < >
< >
Ce que tu peux faire, c'est démarrer une toute autre histoire, qui n'a rien à voir avec celle qui te pose soucis. Il va te venir des idées tout fraîches forcément, et qui finalement vont peut-être coller avec la première histoire.

Tu peux aussi regarder un film, écouter un album, regarder des photos, des tableaux car « L'art se nourrit de l'art » selon André Malraux.

Enfin, en dernier recours, tu as la drogue ! (nan, j'déconne)
Image de profil de Mlle_Evangeline
Mlle_Evangeline
Merci pour les belles petites citations (celle-ci et celles du commentaire précédent!), je pense que je vais les afficher partout! haha Pour ne jamais oublier que la page blanche c'est pas grave après tout!
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ceci dit < > a bien raison XD bon je n'ai jamais tenté la drogue mais il paraît que de grands écrivains ont écrit leurs meilleures oeuvres shootés à quelque chose. Sinon l'art est une bonne option ! ^^ regarder des photos un peu "spéciales" m'a beaucoup inspirée, même un personnage loufoque (genre ils ont quoi dans la tête les gens qui prennent ce genre de photos).
Image de profil de < >
< >
Par exemple, je sais pas vous mais moi quand je vois un bon film, une bonne pièce de théâtre, une bonne expo... en sortant, je me sens toute reboostée ! (bon, chez moi, on dit plutôt "requinquée")
Image de profil de Eva Lord
Image de profil de Mlle_Evangeline
Mlle_Evangeline
Complètement vrai! Merci pour cette réponse!
Image de profil de Anaëlle Cesbron
Anaëlle Cesbron
Je vois l'écriture et l'imagination comme un muscle, plus tu les travaille, plus c'est facile de s'en servir. Pour moi, la page blanche n'existe pas vraiment, tout comme la divine inspiration. Si tu te force un peu a ecrire, comme a courir, tu verra que ce sera de plus en plus facile et tu n'auras plus de crampes au stylo.
Image de profil de < >
< >
Et comme l'a écrit Charles Baudelaire : « L'inspiration est décidément la sœur du travail journalier ». Et pour Max Weber : « L'inspiration ne vient normalement qu'après un travail acharné. ». Je suis d'accord avec Anaëlle Cesbron : il faut écrire, toujours, régulièrement même si ce que tu as écrit ne te plait pas, continue et tu vas voir, au bout d'un certain temps, hop, ça va te revenir ;)
Image de profil de Mlle_Evangeline
Mlle_Evangeline
@Anaëlle Cresbon@ et < > : avec mes études (les partiels qui approchent, le mémoire de droit et un autre dossier à rédiger) et la vie en général, je pense que mon "muscle" est fatigué et plus aussi puissant que d'habitude... J'ai hâte d'être en été pour vraiment me remettre à écrire!

Merci pour vos commentaires!
Image de profil de hersen
hersen
Bonjour Evangeline,

Un peu schématiquement, je divise les écrivants en deux catégories : les impulsifs et les méthodiques. Mais je remarque que les deux sont touchés périodiquement par le syndrome de la page blanche. Peut-être le voyons-nous de façon négative alors que cela pourrait être l'inverse ? Que nous avons besoin de nous "nourrir" de temps à autre et qu'on ne peut pas pomper la source indéfiniment ? Bref, la self-sufficiency intellectuelle ? ou plutôt sustainability.

Car écrire est une chose, mais écrire en est une autre.

Je suis arrivée il y a peu sur S et je n'étais pas en très bon état d'écriture. Après un petit temps d'adaptation, pour comprendre a minima comment fonctionne la bête, j'y trouve une ambiance propice à l'écriture. les défis, les échanges, les annotations, rendent ce jeu égoïste qu'est l'écriture diversifié et convivial.

Je lis par ton post précédent que tu sembles avoir déjà remis le pied à l'étrier, et mon point de vue tombe peut-être à plat; Mais c'est juste histoire de partager mon point de vue.
Image de profil de Mlle_Evangeline
Mlle_Evangeline
Merci d'avoir partagé ton point de vue! :)

Je ne saurai pas où me placer dans ta catégorisation! Je suis un peu impulsive et un peu méthodique haha

Les questions dans ton premier paragraphe portent à réflexion je trouve. je n'avais pas vu cela sous cet angle! :)
Image de profil de Mlle_Evangeline
Mlle_Evangeline
Je vous remercie tous/toutes d'avoir pris le temps de me répondre!

Je pense avoir suivi un peu les conseils de tout le monde pour le coup!

Le moral n'était pas au beau fixe en ce moment, alors j'ai écrit en vrac tout ce qui n'allait pas, ce qui me contrariait, me frustrait, me stressait etc... Puis je suis allée me coucher. Ce matin, j'ai commencé à prendre des notes dans mon petit carnet et à regarder des images sur Pinterest pour les descriptions des lieux et maintenant cela va beaucoup mieux! Un petit fond musical accompagne le bruit des touches de mon clavier!

Merci encore pour tous vos conseils! et désolée si le problème avait déjà été traité ailleurs dans une autre discussion... :$

Bonne nuit à tous et à toutes! :D
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Il n'y a pas meilleur remède que l'écriture ! ^^ les soucis sont mieux sur une feuille que tu peux jeter que dans ta tête. Bon courage !
Image de profil de Maddy Moon Rhodian
Maddy Moon Rhodian
Mieux ne vaut pas forcer, tu pourrais laisser ton histoire quelque temps de côté et faire d'autre chose, comme sortir te balader, lire, regarder la télé ou peu importe, tant que ça te stimule le cerveau. Tu verras après ça viendra tout seul. Les idées, elles peuvent te venir pendant "par exemple"que tu fais la vaisselle ou en pleine discussion avec un inconnu.
Image de profil de Arnaud Lavalade
Arnaud Lavalade
Cet article pourrait vous intéresser :
https://www.scribay.com/blog/2016/08/05/dix-methodes-pour-lutter-contre-la-page-blanche/

Bon courage à vous ! Scribay est né de l'envie de partager l'une de nos techniques anti-page blanche (et anti-procrastination), avec Manuel Darcemont. J'espère que vous pourrez vous débloquer à l'avenir.
Image de profil de DLD
DLD
Profite-en pour lire, avaler des kilomètres de mots...
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Hello, j'ai eu le même souci récemment. La solution est de ne pas forcer. Fais autre chose, pars sur un autre projet, sors, vois des amis, vis ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je crois qu'il y a déjà des discussions là dessus. Mais en synthèse pose ton stylo et va marcher ^^
Laisse-toi porter par l'écriture automatique. Ecris ce qui te revient dans la tête même si ça n'a pas de sens. Tu le fais pour toi pas pour être lue, ça "décoince". Petit à petit tu pourras raconter une histoire. Prends un défi si tu es en manque d'inspiration.
Image de profil de Peter Dussoni
Peter Dussoni
Coucou :)
Écouter de la musique peut aider aussi :)
Image de profil de Sin
Sin
Parfois je pars de défis pour stimuler ma créativité, ça m'évite de partit de rieN
Puis, de fil en aiguille, je me remets à avoir de l'inspiration. :)
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Je dirais qu'il faut savoir ce que tu veux raconter. ça a ses avantages d'écrire pour écrire, ce qui nous passe par la tête, des jolies phrases, des personnages qu'on découvre au fur et à mesure, mais si ça a un inconvénient c'est sûrement la page blanche. Et je pense que quand t'écris avec un plan, ou en tout cas une idée principale en tête, quand tu sais de quoi tu veux parler, le problème se pose beaucoup moins. ça peut être un sujet qui te parle, ça peut être une morale que tu veux donner, ça peut être une chute autour de laquelle tu brodes un récit. L'idée c'est de ne pas partir de rien. Si tu te poses devant ta page blanche à vide, elle a quelques chances de le rester. Mais si tu te poses déterminée et avec une ligne d'arrivée en tête, c'est un peu moins complexe
Image de profil de DAVID
DAVID
Des remèdes ... Pas vraiment, d'autant plus que je suis en ce moment... à marée basse, voilà un vieux truc qui m'étais venu dans une période similaire.https://www.scribay.com/text/346422360/blanche
0