Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Neru

Peaufinage, finitions et réécritures !

par Neru  il y a 1 an

Bonjour

Ca parle de tout et de rien ici mais je n'ai pas trouvé de discussion sur les réécritures (ou alors il faut impérativement que je change de lunettes ^^') du coup quoi de mieux que de dédier une discussion à cette activité chronophage !

Le but de cette discussion est d'échanger astuces, conseils et autres méthodes. De papoter sur les détails qui nous bloquent dans nos réécritures : dialogues, descriptions et j'en passe ^^

Enfin voilà, en espérant que cette discussion puisse vous être utile :)

Image de profil de Maioral
Maioral
Oui, j'allais dire qu'il y a réécriture et réécriture. La réécriture dont tu parles c'était plutôt la correction, l'ajout de détails finaux... Personnellement, comme je ne sais déjà pas moi-même comment finira mon histoire, je ne sais pas tous les détails et parfois, un chapitre me semble mal ficelé...
C'est le début aussi, pas l'habitude des scènes où le héros recherche des indices, ni celui des combats... Faut s'y faire, s'habituer et surtout s'imprégner de son histoire et de son propre style...
Alors pour cela, je peux clairement dire qu'il y a des chapitres qui risquent entièrement de changer car, au fil de mon histoire, il me manquera des détails sans doute utiles pour la suite, etc. :)
Je pense aussi notamment des défauts au niveau du personnage, quelque chose cloche pour une raison ou l'autre mais j'ai pas envie de m'y attarder alors j'avance je continue à écrire et je verrais bien ce qu'en pensent mes lecteurs :) Selon leurs avis, je déciderai peut-être de le modifier ou non, ou juste de " l'améliorer" comme tu as dû le faire ;)
Image de profil de Mansuz
Mansuz
Je n'ai jamais compris le but des réécritures ? Ne faut-il pas écrire lentement mais surement ? Avancer doucement, proprement justement pour éviter d'avoir gros chantier de réécriture décourageant ?
Perso lors de l'écriture d'une phrase, je m'y reprend à plusieurs reprise avant de trouver la bonne. Mais je ne réécrirais par exemple jamais de paragraphe entier.
Image de profil de Ālغx |
Ālغx |
J’imagine que chacun sa méthode. Personnellement je n'arrive pas à écrire lentement, j'oublie mes idées et j'ai l'impression de perdre le fil. Je préfère écrire une page ou deux et reprendre par la suite.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Il se peut qu'avec le temps, expérience, maturité tu veuilles revoir ton texte. C'est une démarche petsonnelle et chacun fait à sa sauce je dirais.
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Même en m'y reprenant à huit fois pour une phrase (et je n'abuse pas), même en ayant mon scénario tout tracé, dessiné même... Il y a, et il y aura, toujours des choses à modifier, parce que les choses bougent dans ma tête au fil du temps. Je ne sais pas qui a dit ça plus bas, mais ne serait-ce que pour le style, il change d'un an à un autre, surtout pour des amateurs comme nous. Ce qui est très bon à nos yeux aujourd'hui peut s'avérer horrible l'année d'après. D'où la nécessité d'opter pour une réécriture plus tard.
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Ça fait 6 mois que je suis dessus (je la termine là), ma première réécriture m'avais pris 7 mois. C'est dur à faire avec le travail et mes modifications n'étaient pas des moindres. Le volume à corriger était aussi assez conséquent (pour ma part).
Image de profil de moonbird
moonbird
J'ai écrit mon premier tome jusqu'à la fin en premier jet (j'avais testé mon histoire sur un autre site, mais c'est sur Scribay que j'ai pu faire évoluer mon histoire en gardant le cap que je m'étais fixé :)
Pour mon second tome, j'ai décidé de tenté l'aventure au fil de l'eau.
Les deux aventures sont différentes, mais pour l'instant ça va, je trouve des avantages dans les deux méthodes :)
Sinon je conseille également de faire des pauses lors des réécritures pour ne pas être trop démotivé ;)^^
Gardez courage et envie et continuer d'aimer vos personnages et votre intrigue.
Prendre du recul également.
Ne pas trop se flageller : l'histoire parfaite n'existe pas :)
Même les best-sellers ne sont pas aimés de tout le monde :)
Image de profil de Témise
Témise
Je suis (relativement) en plein dedans. En fait,je suis en train d'écrire le chapitre 15 du premier jet. Sauf que... Le début a beaucoup maturé (y compris grâce à vos contributions pour mon premier chapitre, qui ont été un "déclencheur" de la maturation).
Bilan : modifications très importantes des chapitres 2,3,4. Et dans ma tête, se superposent les chapitres 2,3,4,15... Et le premier chapitre de la deuxième partie de mon histoire en prime !
Mais je voudrais vraiment avoir terminé le premier jet avant de commencer la correction (pour moi la réécriture découle des corrections dont elle fait partie intégrante). Parce que je voudrais commencer en lisant intégralement mon histoire, comme le ferait un lecteur lambda, et commencer par sabrer les passages ennuyeux/inutiles et par noter notamment les cassures de rythme.
Et ensuite viendra tout ce qui est répétitions, grammaire etc.

Et si vous avez des astuces pour éviter que la réécriture vienne parasiter l'écriture, je suis preneuse
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
Tu souhaites impérativement poursuivre l'écriture pendant la réécriture ? C'est ça ?
Image de profil de Témise
Témise
J'aimerais tellement commencer la réécriture après avoir terminé le premier jet ! Mon problème est que quand une scène se joue dans ma tête en boucle, la seule manière de la sortir de là, c'est de l'écrire... Donc je suis incapable de continuer mon premier jet quand une scène du début se rejoue dans ma tête... Sauf en reecrivant d'abord cette scène du début pour l'évacuer...
Image de profil de Témise
Témise
Quand la scène vient tout entière, je procède comme ça oui (et j'avance bien,j'ai le sentiment d'avancer). Mais en ce moment, c'est souvent une phrase qui me vient. Au mieux, un paragraphe. Tantôt un chapitre, tantôt l'autre. Et à l'arrivée, l'impression de faire du sur place... Très frustrant comme truc...
Image de profil de Témise
Témise
Je n'ai pourtant jamais vécu ça comme une frustration. Mais toujours comme une libération. Qu'est-ce que vous trouvez frustrant dans l'écriture ?
Image de profil de GauzHramm
GauzHramm
Pour avoir passé 6 années de ma vie a réécrire (et c'est pas fini), je pense que c'est bien un des rares sujets où je peux donner des conseils XP

Lutécia a raison je trouve, plus tu relis un texte, moins il va te plaire. Je pense que c'est important de concentrer une réécriture sur un thème particulier (que ce soit la cohérence, l'orthographe, ou autre...). Si tu pars dans une réécriture générale, t'as pas fini malheureusement... Mais bon, le problème reste quand même après une réécriture spécifique. C'est comme retaper une vielle bâtisse : une fois que tu as changé les volets parce qu'ils étaient pourris, tu rends compte que les fenêtres qui étaient derrière donnent l'impression d'être en carton... Un défaut en masquant d'autres, plus tu vas en enlever, plus tu vas en avoir (c'est mon opinion en tout cas).

Après, l'autre problème de la réécriture c'est que (à mon sens), tu changes ton texte pour quelque chose qui te plait à l'instant T, mais rien ne dit que ça te plairait toujours, et que reviendras pas remodifer cet aspect par la suite. Le temps te fera évoluer, modifiera tes priorités et ton texte en sera impacté. Ce que tu corriges, c'est la vision que tu avais auparavant, t'auras beau la changer pour y mettre ta vision d'aujourd'hui, elle ne sera plus valable demain... Un texte, ça se corrige à l'infini je pense, y a toujours moyen de faire mieux, comme tes critères du "mieux" évoluent... (Comment ça je cherche à me convaincre que j'ai pas perdu six années de ma vie ? Mais non, ça n'a rien à voir !)

Je rejoins Dim dans son idée de laisser s'écouler du temps entre des réécritures, j'irai même plus loin en conseillant même de faire une pause complète dans l'écriture. A trop rester dans son univers (surtout pour le World Bulding) on finit par considérer certaines choses (comme les règles ou les conditions qu'on peut appliquer à certains personnages ou pouvoirs) comme étant assimilées et comprises par le lecteur. Or, toi t'es dans ton monde, tu le construis, tu sais comment il fonctionne, du coup, tu peux passer sur certaines choses qui te semblent évidentes, mais qui ne le sont en rien. Faire une coupure, ça permet de perdre le fil et de se demander "mais pourquoi j'ai fait ça comme ça, déjà ?" ou "mais qu'est-ce que j'ai voulu dire ici ?" une fois qu'on y revient. Ça aide à gagner en clarté, mais après, ça dépend de ce que tu veux comme texte.

Mais bon, dans tous les cas, la réécriture c'est comme l'écriture : ça dépend de pourquoi tu le fais. Si ton but final est d'être publié, je pense qu'il vaut mieux savoir dire stop au bout d'un moment, pour fixer sur une version.

Enfin... Ça reste les conseils d'une fille qu'est tout heureuse de tourner en rond dans son histoire, alors qu'elle sait qu'elle la finira jamais... Je pense qu'il faut prendre en compte cet aspect avant de considérer mes "conseils" XD
Image de profil de Neru
Neru
J'aime beaucoup tes comparaisons :)
C'est vrai que réécrire est plus fastidieux que de pondre un premier jet, on peut recommencer autant de fois qu'on le souhaite, pour peu que l'on soit un(e) insatisfait(e) chronique, ça peut durer looooongtemps, très loooongtemps.

Mais je pense qu'il faut savoir dire stop. Rien n'est parfait, notre écriture continuera d'évoluer et nous aussi. Je pense (et oui tout ça est très théorique) que tant qu'un tome est cohérent dans son histoire et sa syntaxe (pas d'évolution visible du style de l'auteur) alors il tient la route. Par contre, rien n'empêche les autres tomes d'être plus évolués car le style et les idées auront mûris.

Un auteur est humain, son évolution n'est pas une mauvaise chose en soit. Si dans une série son style se précise, son histoire n'en sera que plus savoureuse.

Je suis d'accord avec beaucoup de commentaires, mais je voulais essayer d'apporter une petite nuance ^^.
Image de profil de Ālغx |
Ālغx |
Je n'ai pas beaucoup d'expérience dans la réécriture, j'abandonne souvent avant .. :)

Mais actuellement, j'aime à redessiner le squelette de mon chapitre/scène en revenant aux bases et en me posant certaines questions essentielles: Pourquoi ? Dans quel but ? Quels personnages ? Ça me permet de vérifier l'équilibre des informations, vérifier que les intrigues sont logiquement disposées ect..

De plus, comme j'aime écrire à l'instinct, sans planifier de trop, ça m'aide énormément de tout reposer à plat. Ça aide aussi pour intégrer de nouvelles scènes, ou des infos. Plus facile pour visualiser l'ensemble.

Ensuite, si la scène est bonne, je la garde comme telle en modifiant et corrigeant ce qui doit l'être. Sinon je la réécris souvent après avoir listé les points négatifs et les choses améliorables. Ça prend un peu de temps, mais le résultat est là.

Enfin, j'aime à relire l'ancienne version suivit de la nouvelle. Ça permet de se rendre compte du changement, et ça gonfle un peu l'égo (mais ça, chut, il ne faut pas le dire) ;-)
Image de profil de Dim
Dim
Le meilleur conseil que je peux te donner, issu de ma propre expérience, c'est de ne pas réécrire avant d'avoir laissé couler un long laps de temps entre le moment où tu as publié le texte et celui où tu veux le corriger. Idéalement, je dirais de ne pas y toucher tant que tu n'as pas fini ton histoire, ce qui n'est pas évident, surtout dès lors que tu veux ajouter des éléments de clarification/des éléments en plus qui te viennent par la suite. Mais rien ne t'empêche de noter toutes tes idées quelque part et de les utiliser par la suite.
Le temps, du moins par rapport à l'utilisation de Scribay, te permettra :
1) D'avoir plus de lecteurs sur le long terme, et donc d'avoir des avis divergents avant de t'attaquer à la réécriture. C'est con, mais, tu réécris ton premier chapitre en prenant note des avis d'un relecteur, qui à la lecture de ses annotations te paraissent sensés, et puis un autre se ramène, te dit tout le contraire, et à la vue de ses annotations, cela te parait sensé de nouveau. Rien de tel que de pouvoir faire la part des choses entre les avis des uns et des autres, tout en gardant ton fil rouge en tête, pour pouvoir faire les meilleurs choix.
2) Le temps te permet de devenir bien meilleur correcteur de ton propre texte. Cela vaut pour l'orthographe, les répétitions, la ponctuation et les erreurs de grammaire ou de conjugaison. Quand on a le nez plongé dans son texte, on sort difficilement de la structure des phrases que l'on a créée, et on remarque à peine des doublons de mots (p.e. : de de mots). Il faut vraiment du temps avant de sortir de cette vision de l'histoire qu'on a dans la tête pour mieux coller à l'histoire qu'on voudrait raconter.
3) Les annotateurs, malgré leur bienveillance, annotent parfois, voire souvent selon ce qui leur semble mieux, sans jamais se poser la question du long terme de l'histoire, question à laquelle ils ne peuvent pas répondre puisqu'ils ne l'ont pas lu. Je pense que nous sommes tous plus où moins concernés par cela, à part ceux qui ne corrigent que la grammaire, la conjugaison ou l'orthographe. Pour les autres, bien souvent ils croient bien faire, et souvent ils font très bien, mais parfois il arrive que des annotations dénaturent le sens de ce que tu voulais dire. Sur le coup d'une correction directe, tu ne t'en rendras peut-être pas toujours compte. Par contre, en corrigeant sur le long terme, tu auras bien plus conscience de ce à quoi tu voulais arriver, et seras bien plus à l'aise pour juger le bien fondé d'une annotation de style/de tournure de phrase.

Il y aura toujours à redire, on aura toujours affaire à quelqu'un qui a une meilleure manipulation de la langue que nous, et nos textes ne seront jamais parfaits. Mais, selon moi, corriger rapidement alors que l'histoire est toujours en cours d'écriture, c'est le meilleur moyen de perdre du temps inutilement et de s'enfoncer dans l'insatisfaction constante de son écrit. Après tout, il n'y a aucun rush, à ce que je sache, aucun d'entre nous n'a la pression de sa maison d'édition pour remettre son texte avant un certain délai oppressant. Du coup, pourquoi ne pas laisser à la phase de premier jet tout le loisir de se développer à son aise, n'ayant pour objectif que de construire jusqu'au finish l'histoire ?

My two cents, ce n'est bien entendu qu'un point de vue personnel.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je dirais quand même qu'il y a rush quand il s'agit d'orthographe ! ^^ mais c'est mon côté grammanazi ;-P
Image de profil de Neru
Neru
Dim, j'aime beaucoup ton point de vue !
Image de profil de Dim
Dim
J’avoue, Gloria, les erreurs d’aurtögrâffe, on les corrigerait volontiers, même les erreurs de répétitions et autres. Le problème en faisant ça, c’est qu’on perd la version annotée. Elle existe toujours, mais la réécriture devient plus fastidieuse quand tu dois jongler entre plusieurs versions.
Neru content si mon point de vue peut t’aider un peu. J’essaye de l’appliquer au mieux, mais je t’avoue que parfois je craque et corrige un texte en prenant en compte toutes les annotations, du coup (quand il s’agit d’œuvres sur le long terme, bien entendu).
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Bon, en effet. En fait en lisait cette discussion je réalise pourquoi je me sens peu concernée... j'ai réécrit mille fois mon histoire avant de passer chez Scribay et d'ailleurs la publication ici était une énième réécriture. A voir pour la seconde moitié où je vois la "différence" par contre, je suis plutôt satisfaite de ce que j'ai écrit pour le revoir à part les coquilles ! XD est-ce grave, docteur ?!! XD
Tout ceci pour dire qu'effectivement, c'est une très bonne "recette" l'attente, par contre, je ne pense pas qu'il faille attendre la fin de l'histoire (en corrigeant le "début" ça devient plus "clair" pour la suite / fin). Bref, c'est mon vécu. ^^
Image de profil de Neru
Neru
Au moins la première partie si c'est en plusieurs tomes, parce que bon courage pour corriger une trilogie d'affilé ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ben, j'oserai dire : JK Rowling ne s'est pas lancée de suite sur les 7 bouquins, elle en a fait le 1er, a dû sûrement le travailler mille fois avant de se faire éditer, mais elle avait son idée en tête. A méditer :-)
Image de profil de Neru
Neru
Oui, il faut se laisser le temps de réfléchir, de développer son idée
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
J'ai tenue compte des premières critiques de mon texte et j'ai décider de le réécrire, du coup il a énormément changer au niveau de la longueur, puisque le soucis principale était le manque de développement de mon histoire.

Je préfère la nouvelle version qui à complètement absorbée voir fait disparaître la première dans le sens ou il ne reste presque plus ou peu de ligne de cette version précédente. Comme j'ai la première version sous les yeux je pense conserver assez facilement le propos de mon histoire.
Ce que je trouve compliqué, c'est de manière générale, garder le dynamisme tout au long de l'histoire, c'est ce qui me cause le plus de difficulté
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Je suis en plein dedans et j'avoue que je suis pas contre une bonne méthode parce que j'ai failli me décourager dès le 1er chapitre et que j'ai de furieuses baisses de régime par moment ^^'

Pour ma part, j'ai noté toutes les critiques "négatives" que j'ai considéré comme pertinentes avant de me lancer, puis j'ai écrit à chaque début de chapitre tout ce que je voulais modifier.
Je me suis aussi posée la question de ce que je voulais, de quelle était la finalité de mon texte, même si je l'avais fait auparavant, mais à force d'écrire, bah on évolue et on n'a plus forcément envie des mêmes choses, ou alors on les voit différemment.

Je demande l'avis des gens aussi, en tout cas de ceux qui ont émis des réserves (style, crédibilité, action) et avec qui j'ai pu avoir des échanges intéressants.

Et finalement, j'ai commencé à réécrire dans mon carnet, puis je me suis lancé sur pc tout en continuant à écrire et poster le tome 2 (qui sera de toute façon remanié lui aussi). Le fait d'avoir deux écrans est assez pratique, puisque j'ai l'ancienne version avec toutes mes notes et la nouvelle sous les yeux. Après je divise mon temps, un jour sur la réécriture, l'autre sur la suite, ce qui me permet de ne pas avoir l'impression de stagner. Et puis quand j'en ai marre, je souffle et je fais autre chose (genre lire ou regarder des séries sur netflix ^^' )

Voilà voilà :)
Image de profil de Neru
Neru
Je connais bien ce découragement spécial réécriture (j'ai commencé à réécrire la première partie de mon histoire, y'a du boulot ! Si je flanche au premier chapitre, ça va pas le faire ^^')
Image de profil de moonbird
moonbird
Neru On va t'envoyer le plein de bonnes ondes pour que tu ne te décourages pas, vu la qualité de l'histoire ce serait dommage d'abandonner ;)^^
Image de profil de Neru
Neru
Oh, merci ! C'est gentil :D
*accepte les bonnes ondes avec reconnaissance*
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
En plein aboutissement de ma deuxième relecture/réécriture, je vais participer à l’ouverture de cette discussion.
Alors déjà, pourquoi procéder à une tâche si ardue ? Parce qu’il le faut. Avec les premières lectures les coquilles et défauts se dévoilent. Il faut donc les corriger. Cela peut être aisé et être fait immédiatement (fautes par exemple) mais quand on commence à touche au squelette du récit, ce qui est censé le faire tenir debout (le scénario, les personnages…) c’est tout de suite plus compliqué. Alors face aux critiques et même face aux erreurs que j’ai moi-même décelées, j’ai procédé à deux réécritures. Deux parce que la première était imparfaite. Mais deux bien séparées du coup (un an d’écart).

Alors conseils :

1/ Prendre son temps | Pour les longs récits avec du détail et de la subtilité, ça semblera une éternité, mais ça vaudra le coup. Alors ne baissez pas les bras !
Il y a des parties plus dures que d’autre à remanier. Pas de soucis, ne butter pas dessus pendant 8 jours ça va vous saouler. Passer à une autre partie et il arrive que votre problème se débloque seul. Personnellement, je fais souvent un dodo ou je vaque à quelque chose de totalement différent.

2/ Demandez de l’aide | Vous pouvez consulter ceux qui vous ont mis dans ce merdier de réécriture, ceux qui vous corriger :p. Non sans rigoler, il est très important que vous les consultiez pour que vous puissiez résoudre les problèmes qu’ils avaient décelés. Bon, si vous les aviez notés au fur et à mesure, à quoi bon les contacter ? Pour leur demander de relire des passages problématiques rafistolés par exemple. C’est tout à fait possible et même bénéfique.

3/ Apprécier vos progrès |Comparer vos anciens textes avec les nouveaux. Appréciez la différence : ce pour quoi vous avez décidé de faire cette réécriture. C’est bête, mais ça fait vraiment du bien et ça motive.

4/ Dialogues | Au cours de la réécriture de dialogues, essayez de vous les faire à vous-même. Ça permet de déceler leur consistance et leur vie. Un dialogue trop plat ennuiera le lecteur. Donnez-leur de la consistance avec des (inter)actions (qu’elles soient entre les personnages qui dialogues ou même leur environnement). Avec ça, vous avez l’impression de vivre une vraie conversation. Rien n’est jamais figé dans une conversation, il se passe des choses dans les interlocuteurs et autour d’eux ;). Alors jouez vos dialogues !

5/ Description | Relisez vos descriptions et demandez-vous si tel ou tel information sert réellement à visualiser, si elle est utile. Relisez-les et demandez-vous si vous n’allez pas ennuyer le lecteur de par les longueurs des descriptions ou de leur enchainement… Demandez-vous aussi si vous ne nuisez pas à la « liberté d’imagination » de votre lectorat par l’imposition trop forcée de détails… C’est important ;).

6/ Surveillez la forme | Grammaire, orthographe, syntaxe et tout le tralalali. Là c’est vraiment le truc qui serait idéal de faire sur un logiciel de traitement de textes. C’est la raison pour laquelle, personnellement, je préfère taper tous mes chapitres sur un software.
Armez-vous de vos dictionnaires, de vos synonymes, de vos règles de français… Tout sera utile pour rendre votre texte plus sexy à l’œil et même à l’écoute. Oui à l’écoute, j’y viens…
Traquez sans relâche répétition et mots inutiles ou « lourd » qui affaiblissent votre texte. Il y a beaucoup de tournures ou de mots réputé pour n’être pas beau à entendre et… si on les répète à outrance, le résultat n’est pas top. Du coup, avec le peu d’expérience que j’ai dans la lecture de récits amateurs, je vous transmets vos ennemis principaux : les adverbes en –ment, participe présent –ant, phrases longues (ou longues, mais mal équilibrée), nom du personnage trop de fois répété, mot censé éviter la répétition du nom du personnage trop de fois répété, incises à outrance…
Utilisez tout ça avec modération (je dis ça hein, mais je suis le premier à le faire). Il est aisé de traquer tous ces défauts par la lecture à voix haute par ailleurs.
Pour ce dernier point, je conçois qu'il soit difficile à mettre en oeuvre, d'une part, pour une première réécriture et, d'autre part, lorsque l'on doit déjà veillé sur tous les autres points... Une aide extérieure peut aider, et l'expérience bien plus encore ;)

Je n’ai rien d’autres qui me vient en tête pour le moment. Alors zou je retourne à ma réécriture !
Image de profil de Ālغx |
Ālغx |
Merci du partage. Je crois que je vais garder ton petit sous le coude. Je suis moi même en pleine réécriture, et tous tes conseils tombent parfaitement. ;-)
Image de profil de moonbird
moonbird
Merci pour tous ces précieux conseils Aelliusal
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Tu as besoin des lunettes ! XD
Non, tu fais bien d'initier la discussion :)
Ben c'est chiant comme étape ! Hyper chiant car :
- l'éditeur Scribay a tendance à manger des lettres / mots lorsqu'on corrige... (quand il fait sauter le curseur et on ne se rend pas compte, ou ce sont des petits lutins)
- il faudrait idéalement avoir une copie identique sur un vrai éditeur de texte, mais c'est hyper compliqué à gérer. (pourquoi idéalement ? personnellement, j'ai besoin d'avoir l'oeuvre dans son intégralité pour la retravailler, pas de chapitres isolés)
- le passage Scribay / éditeur de texte implique la perte du format (surtout les cadratins!!!) donc c'est chiant !

Alors si vous avez une réponse / solution / astuce à cela, je la prends !

*** J'avoue que je me suis concentrée sur la forme alors que tu cherchais plutôt sur le fond :) pour cette partie, je trouve que ça vient tout seul avec le recul :)
Image de profil de Neru
Neru
Euh quand je copie-colle mon texte de word à Scribay, il me grignote pas mes tirets cadratins ^^'

Toi aussi quand tu commences à taper un mot l'éditeur te met la première lettre après la seconde ?
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Mhhh. On parle bien du cadratin et pas de tiret simple ? J'utilise les cadratins de l'éditeur Scribay. Je passe par notes (ce qui efface le style) car j'avais des trucs étranges ! ^^

Oui, l'éditeur le créé une nouvelle faute quand je corrige si j'ai une minute d'inattention ! XD
Image de profil de L V
L V
Je suis victime du même problème avec le curseur qui grignote des lettres à la correction xD
Par contre, tout comme Neru , mes cadratins restent tels quels et ne bougent pas quand j'effectue le copier-coller. La seule chose qui s'en va en passant de Word à l'éditeur Scribay (sur lequel je ne pourrais définitivement pas travailler), c'est l'alignement qui n'est plus justifié et les alinéas, que je suis obligée de refaire un par un ^^
Image de profil de moonbird
moonbird
Je confirme G.E. parfois quand je passe par la case Scribay pour étoffer mon histoire, le curseur se déplace avant la lettre, ce qui fait que ça ne ressemble à rien ce que j'écris (du genre je veux écrire maintenant et le curseur se met devant le m ce qui donne amintenant ;)^^ heureusement souvent je m'en rends compte ;)^^
Image de profil de Dawn Sparrow
Dawn Sparrow
Oh que oui cela va être utile. Je suis en quête de méthode ^^
0