Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Vis9vies

Quand un personnage secondaire passe au premier plan

par Vis9vies  il y a 2 ans

Bonjour,

On me dit, pour l'un de mes textes, que l'un de mes personnages, un personnage avec un rôle secondaire, crève l'écran.

Je n'arrive pas à vraiment comprendre le pourquoi de la chose ^^

Je n'ai pas d'attachement particulier envers ce personnage, ni d'affection particulière pour lui. Je n'ai pas l'impression de lui avoir donné un rôle plus important qu'aux autres. Bref, je ne saisis pas vraiment pourquoi ni comment il en est venu à passer devant.

Cela vous est-il arrivé ?
Avez-vous compris ce qui c'était passé pour qu'un personnage secondaire fasse de l'ombre à vos personnages principaux ? Compris le mécanisme narratif qui avait interchangé les places données ?

Je cherche à comprendre ce qui donne de la "substance" en quelques mots à un personnage, ce qui le rend attachant. Si vous avez la recette, n'hésitez pas à la partager ;)

(Je précise que dans mon cas, le personnage en question est une petite vieille, ni belle, ni intelligente, ni fine, ni riche ou pauvre, etc.)

Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Hello! Bienvenu au club et excellente question ! :)
La recette magique, je ne la connais pas! mais j'ai aussi 2 personnages secondaires qui ont leur fan club ^^ (un flic et un tueur).
Je pense que c'est dû à la personnalité que tu leur donnes, des traits de caractère qui font que les lecteurs s'attachent (dans mon cas l'un est froid, l'autre bavard).
La "substance" est propre à chaque personnage : son lien avec le protagoniste, son lien dans l'histoire, sa personnalité. Je pense que l'effet surprise joue pour beaucoup : dans mon cas pour l'un on ne sait pas à quoi s'attendre (en terme de cible), pour l'autre on se demande s'il va réussir à coincer le protagoniste. Je pense que cette attente peut créer un attachement.
Dans ton cas une petite vieille (gentille?) nous renvoie à l'image de la mamie et on s'attache (selon l'histoire de chacun).
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Mon personnage a justé été décrit en trois coups de pinceaux ^^ J'ai donc un peu de mal à comprendre qu'on s'y attache en si peu de mots. Il n'a encore rien fait ;) Et je pense qu'il est assez particulier pour ne pas ressembler à la mamie qu'on aurait eu.

Mais tu as probablement raison en disant que ce sont les traits de caractère qui font que les lecteurs s'y attachent. La question serait alors : comment les lecteurs se forgent-ils le caractère d'un personnage à la lecture d'une simple description physique ? ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Le sentiment d'attente! peut être tu décris une vieille et le lecteur s'attend à plein de choses sur ce personnage (que tu n'avais même pas prévu) : la voix de la sagesse, la figure câline, etc. Je serai intéressée de voir cette histoire (si ce n'est pas de la Fantasy ni SF ni avec des chapitres de 20 minutes ^^). C'est laquelle?
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
L'histoire, c'est "Jad", pour le défi des microstories ^^
https://www.scribay.com/text/196536840/jad (21 chapitres pour l'instant, de moins d'une minute chaque) Le personnage, c'est "La Mie". Tu peux lire le chapitre 18 qui la décrit ;)
Si tu as une idée du pourquoi elle plait autant, tu n'hésites pas ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
OK j'irai voir (si ça se trouve moi je ne vais pas m'attacher MUAHAHAHAHA)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ce que je trouverais plus normal ;))))
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ça pourrait être une grande perverse, dévoreuse de chair tendre ;p))
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
fais ça dans ta chute!!! MUAHAHAHAHAHA!!
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ma chute est déjà écrite :))
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Auteur inconnu
Mais de ce que j'ai compris, ce n'est pas parce qu'on aime (en tant qu'auteur) l'un de ses persos, que le dit perso est rendu attachant pour le lecteur. Dans Jad, j'aime bien Nestor ^^ Remarque, je les aime tous, y compris Léonard, et au début, partant de cette constatation, je me disais que ça allait virer au conte de fée. D'ailleurs, on ne doit pas en être très éloigné ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
c'est normal que tu aimes tous tes persos! si un auteur n'aime pas ses personnages c'est grave! (ça efface le personnage en soi) :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
effectivement, j'ai cliqué bêtement dans le lien :)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Pour en revenir à ton commentaire sous le texte, tu dis que c'est parce qu'elle est fragile qu'on s'y attache. Autrement dit, il faut créer un lien d'empathie, comme un besoin de protéger, qui marcherait peut-être aussi bien qu'une nécessité de haïr ^^ pour que le personnage soit adopté par le lecteur ?
Image de profil de Isabel
Isabel
J’avais écrit une nouvelle policière avec un commissaire et un groupe de policiers, eh bien je me suis attachée à la commandante, un personnage féminin, et j’en ai fait l’héroïne principale. J’ai tendance aussi à m’attacher à mes personnages, c’est comme si Spinoza, le chat existait vraiment :))
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Isabel nous nous attachons à nos personnages, heureusement, mais, malheureusement, le lecteur choisit SON personnage (quand on a la chance qu'il en choisisse un ^^), et ce n'est pas forcément celui qu'on aurait voulu mettre en avant. C'est ce mécanisme que je tente de décortiquer ;)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Vis9vies en fait on s'attache pour plusieurs raisons, l'empathie certainement soit l'envie de protéger, soit de compatir aux malheurs de quelqu'un, soit partager son sens de l'humour, soit de l'admirer. Dans mon cas, les 2 rôles secondaires auxquels on s'est attachés l'un est froid et mystérieux, comme peut être on a envie de l'être, et cela créé un attachement. L'autre me dit-on ressemble à Columbo (promis juré, je ne me suis pas basé sur lui! jamais vu en entier) et le fait qu'on trouve Columbo attachant, fait qu'on s'attache à quelqu'un qui lui ressemble (comme pour La mie et la mamie de notre enfance... pour ceux qui en ont eu).
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
D'ailleurs, j'ai posé une question dans le défi des microstories : parce que si les lecteurs téléchargent plein de petites histoires qu'ils vont lire -ou pas- tous les jours -ou pas, comment vont-ils s'y retrouver ?
Je crois qu'il y a une technique à appliquer à ce type de narration. Je suis en train de chercher la recette pour tenter de l'appliquer avant la date du banquet ^^
Sans rire, je crois qu'il faut raconter autrement, et très simplement. Pas forcément dans le style, mais plus dans l'intrigue et dans l'univers. Dans Jad, il y a trop de persos. Alors que faire ? Je vire des persos ? ^^
Ton histoire érotique était techniquement parfaite pour le rôle. Dommage que l'érotisme soit refusé ^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Vis9vies le secret est justement de créér l'attente, un climax à chaque micro chapitre. Pas simple ! Je ne connais pas les règles mais moi ça ne me dérange pas le format feuilleton. J'aime bien des bouts par-ci et là et attendre (im)patiemment le prochain épisode.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Quel climax ? (Littéral ou littéraire ;P) ** blague à 2 balles **
0