Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de GoM

Problème de syntaxe, écriture lourde

par GoM  il y a 1 an

Bonjour,

J'ai ce petit problème qui me hante c'est l'écriture lourde. Je m'explique quand j'écris je forme mes phrases de façon passive ou à l'envers. Du coup, souvent sur un texte sérieux, descriptif ou long, la formulation est un peu pompeuse et pas facile à lire.

J'essaye de simplifier, alors ça marche pour les moments plus actions, dialogues ou les textes plus courts. Mais en forme romancé, mes textes restent chargés, avec des "qui + négation..." des "que + douze adjectifs + nom ...". A part avec un dictionnaire dans la tête, plus dictionnaire des synonymes, il est difficile de faire plus fluide.

J'ai quelques astuces, comme préférer l'indicatif à une formulation à base de "que". Découper plus mes phrases. Faire plus simple et éviter les longueurs. Mais malgré tout en lisant d'autres auteurs je me rend compte de la difficulté de mes textes (pas en terme de mots savants, mais bien en terme de fluidité).

Avez-vous le même problème ou l'avez vous eu ?

Avez vous des astuces qui permettent d'allègé la syntaxe et de rendre les phrases plus claires et lisibles ?

Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
Le lecture à haute voix. Je ne vois que ça. Ce n'est pas une solution, mais c'est un révélateur infaillible.

Tu étoufferas toute seule si les phrases sont trop longues ou mal ponctuées, tu n'arrêteras pas de faire des aller-retours si elles sont alambiquées, et tu bafouilleras si elles sont trop lourdes.

Pour alléger la syntaxe, il faut prendre sa machette et couper les adverbes en trop, les verbes et expressions "molles" et vagues, les idées inutiles qui ne vont pas dans le sens de la scène, ...

Je l'ai dit à une jeune auteure ici : une idée complexe n'a pas besoin d'être écrite de manière compliquée. La profondeur d'un propos, ce n'est pas ce que le lecteur lit, mais ce que la lecture des mots va lui évoquer. Si je dis "l'Amour est une maitresse infidèle", c'est profond (oui, enfin, c'est un exemple !), pourtant c'est sujet-verbe-complément.

Sinon, la lecture est un bon moyen d'analyser comment font les autres, et surtout ce qu'ils ne font pas.
Image de profil de YAEL TOBOGAN
YAEL TOBOGAN
J'ai le même problème. Heureux ceux qui ne l'ont pas connu ! ^^

Je suis d'accord avec ce qui a été dit : lire de bons textes, lire ses textes à voix haute, se relire et simplifier, etc
Mais j'ajouterais : enregistrer ses textes (par exemple avec Audacity et les écouter), simplifier certes mais surtout chercher le mot juste, le sens juste. Et puis visualiser pour bien décrire et ne pas se fourvoyer. Puis, lire de bons auteurs mais pas seulement : prendre du temps à les recopier car on apprend ainsi comment sont structurées les phrases.
Et pour finir, le truc qui t'assomme avant de commencer à croire que tu peux écrire : ce n'est qu'en travaillant qu'on s'améliore sur ce point. Alors, surtout écrire !

Comme d'autres, je manque de vocabulaire, et c'est un point essentiel à la qualité d'un écrit. Or je n'en manque pas à la lecture (je comprends ce que je lis sans dico) mais j'en manque à la pratique. Je n'appartiens pas à un monde littéraire et je n'emploie donc pas oralement le vocabulaire que je connais. Et du coup, il a du mal à sortir quand j'écris. Pour ça, je ne vois pas trop de solution : soit fréquenter un bon cercle littéraire, soit apprendre à déclamer de bons textes, voire se mettre au théâtre ^^
Image de profil de GoM
GoM
Je suis un peu seul dans mon délire là où j'habite. D'ailleurs, je viens essentiellement ici car il n'y a pas vraiment de cercle littéraire ou d'amis près à accorder du temps à mes histoires.
Image de profil de YAEL TOBOGAN
YAEL TOBOGAN
Pas mieux de mon côté ^^

Mais à force d'écrire, tu verras que ça va venir. Au début, je m'étais dit : j'apprends à écrire en 6 mois. J'ai vite déchanté ^^ Cela fait 4 ans, j'apprends tous les jours et je vois juste qu'il me reste un sacré taf pour arriver là où je veux en venir ;)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Tu donnes de bons conseils Yael, mais je suis perplexe quant à "recopier". Enfin, chacun sa méthode, mais l'écriture reflète notre âme, c'est très intime. Copier dénature. A la limite lire un passage et le réécrire à sa façon (de mémoire), pourquoi pas. Mais le mot copier me fait grincer les dents. ;P
Image de profil de YAEL TOBOGAN
YAEL TOBOGAN
Gigi Fro je ne parle pas de copier dans le sens imiter, juste copier des passages, et penser à changer d'auteur, Même pas très longs, les passages, une dizaine de ligne par jour et on apprend beaucoup. Même une dizaine de ligne par semaine, c'est tout bénef. C'est juste que l'on écrit moins vite que l'on lit et qu'en plus, en écrivant autre chose que ce qui vient de soi, on bute sur les tournures et du coup on apprend, parce que ça interroge. Et ne t'en fais pas, quand on écrit et que ça vient de soi, on garde son identité. Je ne dis pas de copier un style, je vois ça comme un apprentissage de la syntaxe.
Image de profil de GoM
GoM
Oui faire des défis d'écriture "à la manière de" ça aide.
Je suis d'accord avec toi Yael, recopier a du bon, en dessin d'art on nous dit de copier la réalité. Pas pour taire notre expression artistique mais pour apprendre les "vrais formes" pour savoir tracer et coloriser. On reproduit pour avoir une carte mentale, mémoriser ce qu'est un geste propre. Après on peut retourner travailler notre propre coup de crayon, mais au moins on a des bases correctes.
Image de profil de Navezof
Navezof
Je vais principalement rebondir sur ce qu'a dis Lucas Dalva. Parce que je suis globalement d'accord. La preuve, je vais commencer par ne pas etre d'accord ^^

"Lire beaucoup", pas forcément )à mon avis. "Lire mieux", plus. C'est à dire séléctionner des auteurs de "qualité" (par qualité, je te laisse juge pour définir la qualité) où que tu apprécie me parait plus pertinant.
Lire des styles différents peut aussi aider je suppose.

"Travailler toujours plus ses textes pour la fluidité"
Ca, tu ne pourras pas y couper. Lire à voix haute est aussi une excellente méthode. Que quelqu'un te lise ton texte à voix haute doit aussi etre pas mal efficace.

Laisser reposer le texte pendant un moment est aussi une bonne méthode. En tout cas ça a marché pour moi :)

"Oser simplifier ses phrases".

Oui, cents fois oui. Il faut tailler. Rapport à ce point il y a déjà eu une (plusieurs?) discussion sur ce sujet sur scribay. J'ai aussi écrit un article là dessus sur mon blog (je vais mettre juste le lien parce que pas envie de recopier : https://noussommeslarouille.wordpress.com/2017/07/06/ecrivain-ou-tailleur-de-pierre/)

Mais en gros, vire de tes phrases tout ce qui n'est pas vraiment, vraiment nécessaire :D
Image de profil de Lucas Dalva
Lucas Dalva
Et je confirme toutes tes précisions :D
Image de profil de Lullaby-K6
Lullaby-K6
Hello!
Il m'est en effet arrivé d'avoir ce "petit" problème. Mon style lourd tenant particulièrement à des phrases à rallonge. Pas de solution miracle malheureusement, j'ai dû redoubler d'attention pour les écourter, ne pas m'emballer trop pour certains passages (je ne suis honnêtement pas sûr d'avoir réussit ^^')... Mais ça c'est un conseil bidon parce qu'évident.
La seule autre astuce que je peux te proposer pour les phrases longues, c'est de faire attention aussi à la ponctuation, qui permet de ne pas changer de formulation, mais qui peut aussi rendre plus lisible. En plus ce genre de détail t'obligeras à faire plus attention à la structure des phrases!
Image de profil de Aakash Ganga
Aakash Ganga
Hello là dedans ^^
Moi aussi, j'ai souvent eu ce problème. Tout vouloir dire en une phrase et se retrouver avec des constructions tarabiscotées, ça me connait. >
Image de profil de GoM
GoM
mon problème s'expose souvent dans la description, quand je veux mettre en avant un élément, un détail, comme un effet de loupe.
Cependant ma phrase explose et devient franchement dure, aux regards d'autres constructions sur ce site (sinon tout seul j'ai du mal à m'en apercevoir).

Exemple : Le temps est gris et dans ce tumulte de plomb se cache un nuage blanc, qui, comme un mouton dans un vert pâturage fait tâche.

Alors que au plus simple : Le temps est gris. Seul un nuage blanc fait tâche.
Image de profil de Aakash Ganga
Aakash Ganga
bon je voulais modifier mon commentaire mais j'y arrive pas.. donc je te propose la technique "Explique à Mamie"
Fait en sorte que ton texte soit compréhensible pour feu ma grand mère qui a arrêté l'école à 12 ans et qui sait à peine lire ;)
En clair : des phrases simples et courtes. Quelques comparaisons/métaphores parlantes pour illustrer. etc
Ca implique d'être patient et très clair dans sa tête ^^
Image de profil de Brad Priwin
Brad Priwin
Je viens encore une fois apporter ma nuance, sûrement erronée. Selon moi, il ne faut pas chercher la syntaxe la plus simple mais la plus belle. La langue française regorge de possibilités, et si on se cantonne au plus simple, les phrases que l'on écrit risquent de ressembler à ce que n'importe quel autre auteur peut écrire. J'utilise souvent un exemple du wiktionnaire pour illustrer :


"Maintenant, il subodorait, d’un groin irrité, le fafiot libérateur, le magique et fastueux billet de cinquante qui permettrait à la maisonnée de bouffer raisonnablement deux ou trois fois dans la semaine."

"Mon bide a fait un gros bruit creux, j'avais une super dalle. En comptant vite fait, je me suis rendu compte que ça faisait bien deux ou trois jours que j’avais rien bouffé."

Le premier passage est plus "complexe" que le second, mais il est aussi plus beau, plus fluide, plus littéraire. Et, personnellement, je préfère lire des livres dont le style se rapproche du premier plutôt que du second. Attention, je ne dis pas qu'un texte simple ne peut pas être beau, au contraire, c'est tout à fait possible, mais cela requiert aussi beaucoup d'efforts.
Image de profil de Aakash Ganga
Aakash Ganga
c'est beau c'que tu dis...
Image de profil de GoM
GoM
Comme la poésie d'après guerre, des mots qui sonnent sans forcément de sens. Le beau son d'un ensemble de mots, formant un tout mélodique.
Image de profil de Lucas Dalva
Lucas Dalva
Hello, même problème chez moi !

En fait, ça va paraître bête, mais il faut bosser +. Ce problème vient de plusieurs facteurs... Et je peux conseiller plusieurs choses :
- Lire beaucoup (tiens, je viens de jeter un coup d'oeil à ton profil, et je vois que tu lis pas tant que ça... bah voilà !)
- Travailler toujours plus ses textes pour la fluidité (lecture à voix haute, etc)
- Oser simplifier ses phrases (ça c'est une étape super cool qui m'a permise de fournir le minimum légal : être compris) : donc faire des phrases courtes, sujet verbe complément quand tu arrives pas à faire autrement.

Bon courage ;)
Image de profil de GoM
GoM
Oui c'est aussi pour cela que je viens ici, le mode de fonctionnement encourage à la lecture d'autres textes et généralement les gens viennent aussi faire leur annotation. Je me relis assez souvent, mais mes phrases ne me paraissent pas bizarre. C'est au regard d'autres textes que je vois que les miens ne coulent pas de sources.
J'ai appris à simplifier, mais il me reste des progrès à faire, mais cela passe aussi par une connaissance d'un vocabulaire plus riche, précis et technique. Parce que je fais du sujet verbe complément, mais des fois cela à bien moins d'impact que la même phrase produite par un autre mais avec "le mot juste".
Image de profil de Lucas Dalva
Lucas Dalva
Clairement, le vocabulaire riche aide énormément, moi j'en ai pas un non plus. Encore une fois lire peut combler un peu ce manque. Quand je parle de lire, je parle plutôt de grands classiques, aussi.
Image de profil de GoM
GoM
C'est vrai que dans ma bibliothèque y a surtout, une ou deux saga de Fantasy. Bien écrites et recherchées, mais je ne sais pas si on peut les appeler "des grands classiques".
Image de profil de Neru
Neru
Salut !
J'ai le même problème que toi :/. Histoire complexe et style lourd et approximatif ne font pas bon ménage ^^'. Pour l'instant, la seule "solution" que j'ai trouvé c'est de laisser le texte reposer et d'y revenir. De cette façon, j'ai plus de recul et j'ai une vue plus objective, ce qui me permet de déceler ces couacs stylistiques. Après les annotations aident pas mal aussi, juste le faire de voir des phrases coloriées avec le commentaire "lourd" permet de se corriger
En espérant d'avoir un peu aidé :)
Image de profil de GoM
GoM
L'idée des couleurs n'est pas mauvaises et même franchement bonne :)
il est vrai que parfois je sens qu'un passage coince et qu'il ne sonne pas aussi fort, aussi précis qu'il le devrait. Cependant, il est noyé dans le texte et je ne me focalise pas sur ça correction ou sont amélioration.
Des moments j'ai l'idée de la force du passage, de l'impact que je veux transmettre au lecteur et je l'oublie, noyer dans mon écriture à venir.
Image de profil de Neru
Neru
Hum dans ce cas-là pourquoi ne pas te faire un brouillon récapitulant les grandes étapes? Peut-être qu'en subdivisant ton texte, tu verras plus facilement les phrases à remanier si elles sont moins noyées dans la masse.
Image de profil de GoM
GoM
Je fais beaucoup de préparation, de notes et de plans. Mais au final, peu m'ont servi dans l'étape d'écriture. Parce que j'écris en un seul jet.
Le soucis serait que je ne reviens pas assez sur mon sujet et que je ne reprends pas mes notes. Mais je ne peaufine pas, car je me dis toujours que je n'ai même pas fini mon histoire.
Image de profil de Neru
Neru
Alors là on rentre dans le débat du faut-il continuer à écrire ou solidifier les bases? ^^'. Je dirai que si tu sais comment poursuivre et jusqu'où poursuivre ton histoire tu peux te permettre de réécrire. En gros, tu as une idée bien défini, tu peux réécrire, ton style s'amélioreras et tu ne te paumeras pas dans te réécritures puisque tu sais ou tu vas (avis personnel bien sûr u.u ). Après si tu ne sais pas où tu vas, je te dirai de continuer, ton style s'amélioreras aussi à force de pratiquer par contre faudra pas avoir peur de réécrire les premiers chapitres ensuite. Donc deux possibilités : soit tu avances, soit tu réécris. Après bien sûr tu peux combiner les deux à condition de savoir où tu vas.
Image de profil de GoM
GoM
Mon gros problème en général est de laisser les choses non finies, j'ai rarement dépassé les 10 ou 20 pages d'écritures pour un même récit. Je ne suis pas mauvais sur des choses au coup par coup, mais il faut relativiser. Une histoire courte ne demande pas les mêmes choses qu'une sorte de saga.
Image de profil de Neru
Neru
Je pense que Scribay peut t'aider pour ça, avoir des retours devrait te motiver à poursuivre ton histoire.
Image de profil de GoM
GoM
Oui j'ai d'ailleurs, plus d'envies, plus d'idées. Mais bien souvent chez moi, c'est plein de nouveaux projets qui fleurissent. Au moins avec quelques lecteurs attentifs ça ne me donne pas envie de laisser tomber mon histoire.
Image de profil de Neru
Neru
Note tes idées de projet et tu y reviendras après avoir fini ton histoire principale :)
Image de profil de GoM
GoM
oui je sais, j'ai déjà une flopée de notes sur pleins d'autres histoires.
0