Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Némésis317

De multiples points de vue dans un récit, telle est la question.

par Némésis317  il y a 3 ans

Bonsoir ou bonjour à tous,

J'aurai une question à vous poser.

Je travaille sur un projet d'écriture qui comporte un grand nombre de personnages, 32 pour être exacte (bon, il y'en a une quinzaine qui ne seront pas importants). Je voudrais savoir si les points de vue multiples dans un récit sont dérangeant? Par exemple, le chapitre 1 est vu sous le point de vue de Jean-Hubert, et le second, nous voyons tout depuis la perspective de Gertrude, et ainsi de suite. Mais avec une bonne vingtaine de personnages.

J'ai énormément de mal à décider si je devrais écrire à la première ou la troisième personne (en sachant que je n'aime pas écrire à la troisième). Le problème c'est que le récit se veut psychologique, jouant sur les phobies des personnages et leur manière de les affronter. Si je n'écris pas à la troisième pour avoir un point de vue omniscient, le "mieux" me semble le point de vue multiple. Mais je ne sais pas si ça pose problème aux lecteurs (j'ai moi-même eut des soucis à la lecture de "It" de Stephen King donc bon...).

Je vous remercie d'avance de vos réponses !

PS: Désolée si jamais cette discussion a déjà été ouverte auparavant.

Ném.

Image de profil de DB18
DB18
Je pense que tu peux écrire avec plusieurs points de vue. Vingt c'est peutêtre beaucoup mais si tu arrives à bien les différencier dans la tête du lecteur avec des vies et motivations différentes ça devrait aller. Dans Le trone de fer il y a énormément de personnages dont on a le point de vue et on arrive facilement à les différencier sans être embrouillés.
Image de profil de Victoria-Westhill
Victoria-Westhill
Oh, comme je connais ce problème... Pour ma part, j'écris un roman rédigé à la troisième personne avec quatre points de vues. Déjà, ça me parait difficilement faisable et j'ai peur que le lecteur se retrouve perdu. Alors imaginer 32 points de vue différents, ça donne le vertige!
Je pense que, vu la quantité de personnages que tu comptes incorporer dans ton récit, il vaudrait mieux utiliser la première personne, tout en précisant bien dans le titre du chapitre de quel personnage il s'agit. Après, c'est un conseil qui se base sur mon confort personnel, et j'imagine que tout le monde ne sera pas d'accord avec moi, mais je trouve que c'est plus simple de ressentir de l'empathie lorsque le récit est écrit à la première personne, surtout si tu comptes parler de phobies!
Image de profil de Symph'
Symph'
Slt le monde !

Je relance ce vieux sujet, car je tombe sur le même os, mais dans le sens inverse.

Je m'explique : je réfléchis à me lancer dans l'écriture d'une petite aventure dans un style medieval-fantasy , et j'étais parti pour faire vivre le récit sous le seul point de vue du personnage principal.

Mais... n'est-ce pas mieux d'inclure d'autres visions ? Permettant plus d'immersion dans l'histoire ?

Si cela ne pose pas de problème, y a-t-il des règles précises pour un seul point de vue, des conseils ou des pièges à éviter ?

merci par avance pour votre aide, frères et sœurs de plume :-)
Image de profil de PM34
PM34
Je ne crois pas que ce soit gênant ^^
Tu veux tout faire en "je", c'est ça ?
Image de profil de Symph'
Symph'
je pensais plus à la 3eme personne !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Je pense que ça dépend de ce que demande l'histoire. Est-ce justifié de n'avoir qu'un seul point de vue ?
Prenons différents exemples : dans GOT, les points de vu multiples permettent d'éviter le manichéisme et de nourrir l'univers car un seul point de vue ne permettrait pas à tout résumer.
Par contre, si tu regardes par exemple le premier tome de A La Croisee des Mondes, on ne suit que Lyra (de mémoire) car elle suffit et surtout, elle permet d'ancrer le lecteur dans l'univers et de préparer pour la complexification qui vient au tome 2. Et là on a 2 univers et donc 2 points de vue.
Pour le coup, merci d'avoir remonté la discussion car je viens de commencer une histoire qui requiert, selon moi, plusieurs points de vue et ça aide de lire est échanges ^^.
Image de profil de Symph'
Symph'
Gobbolino Merci pour ta rep !

Je n'ai pas vrmt pensé à ça... quand je réfléchis à l'histoire, ses tenants et aboutissants, je la vois être plus claire si je me concentre sur l'un de mes 2 personnages principaux, où comme je l'appelle, le super-principal ^_^ Mais c'est là où j'ai peur, de justement diminuer l'autre, si je n'aborde pas l'histoire de son point de vue à lui.

Après, moi, je n'ai pas réellement de doutes, je suis plus pour tout faire comme je l'imagine, avec un seul point de vue, mais est-ce que le lecteur le ressentira comme moi ? Ressentira-t-il une préférence pour l'un de deux perso, vu que l'autre sera toujours vu comme un "tu/il" et non un "je"

Sur ce coup, c'est moi qui me fait des noeuds aux cerveau -_-
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
C'est une bonne question, et je ne sais pas si cela pourra être résolu avant d'écrire XD. Il y a un coté organique à l'écriture qui fait qu'on vient à les appréhender au moment où on arrive à ce point.
Question: est-ce que d'autres manières sont envisageables pour introduire ton personnage un peu moins principal ? Genre lui donne du dialogue ? Comme ça il a quand même une présence et surtout une voix propre.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Salut ! :)

Gobbolino donne, comme toujours, de bons conseils et pose les bonnes questions ^^ Mais permets-moi de mettre mon grain de sel ! ^o^

Suivre un seul point de vue ça a des points forts et des points faibles ^^ Points forts : ton personnage est plus riche et plus développé, c'est aussi plus facile de faire des retournements de situations ou des révélations (puisqu'on a un seul point de vue) et on peut aussi plus facilement entretenir le mystère autour des certains personnages (exemple, dans Sherlock Holmes, on ne suit les enquêtes qu'à travers le ressenti du Docteur Watson et heureusement, grâce à ça, Sherlock nous semble mystérieux, étrange... si on suivait ses aventures de son point de vue, il perdrait un peu de son charme car on aurait ses pensées, ses réflexions etc.) ; de même, cela permet de rendre un personnage qui à la base est antipathique (comme Sherlock Holmes qui est hautain, froid et sans compassion) plus "humain" (de son point de vue, jamais Sherlock n'avouerait qu'il s'est inquiété pour Watson, mais, du point de vue de Watson, on voit les réactions de Sherlock, du coup on voit également qu'il a du mal à exprimer ses sentiments et du mal aussi à les comprendre...). Points faibles : si le lecteur n'accroche pas à ton personnage, il arrêtera la lecture de ton histoire, alors que si on suit plusieurs personnages, le lecteur a plus de chances d'en trouver un qui lui plait (et donc de continuer l'histoire malgré tout), avec un seul point de vue, tu offres une vision étriquée de ton univers (comme vu précédemment, c'est bien pour créer la surprise et les retournements de situations, mais c'est alors plus difficile d'instaurer du suspens et le lecteur ne peut pas changer d'angle par rapport à l'intrigue ; exemple, si on suit un prince qui évolue dans un palais avec son lot de complots et de machinations et qu'il voit son père comme un vrai tyran qu'il faut détrôner, le lecteur verra également ce roi comme un tyran alors que, du point de vue d'un autre personnage, il pourrait être un bon roi...), tu peux aussi perdre un peu la richesse des personnages secondaires (car changer de point de vue permet d'approfondir des personnages autre que le héros)...
Petite question du coup, comme tu es plus pour tout faire d'un seul point de vue, pourquoi optes-tu pour la troisième personne ? :) La première permet d'effacer encore plus la frontière entre lecteur et personnage et, quitte à ne faire qu'un seul point de vue, autant y aller à fond (après, je sais qu'on est pas tous à l'aise avec cette personne, donc fais comme tu le sens ^^)
Sinon, tu dis avoir peur de diminuer l'autre personnage (le héros donc) si tu abordes l'histoire avec un autre point de vue... mais cela dépend de l'importe que tu donnes à ce point de vue :) Si ce sont juste quelques paragraphes de-ci de-là, pour approfondir un point ou changer un peu de rythme, je ne pense pas que ça diminuera ton premier point de vue :)
Enfin, si tu veux que ton lecteur s'attache à ton deuxième personnage, il faut qu'il soit fort, autrement dit, qu'il laisse une forte impression. Généralement, le lecteur va s'attacher au héros, car il le suit depuis le début et c'est à travers lui que l'histoire avance, mais comme on reste de son point de vue, il faut que les personnages qui l'entourent soient suffisamment développés et atypiques pour qu'ils "vivent" même sans avoir leur point de vue. Si je reprends l'exemple de Sherlock Holmes : oui, Watson est le héros, celui qu'on suit, mais, même en étant "juste" un personnage plus secondaire, Sherlock ne peut que laisser une forte impression au lecteur : il possède une intelligence et une déduction incroyables, est maladroit avec les sentiments, est solitaire et mystérieux et enquête en tant que détective privé... Des personnages secondaires trop "fades" ou "ordinaires" risquent de donner l'impression que le héros est le seul vraiment digne de l'attention du lecteur... Aussi, n'oublie pas que le héros verra les autres personnages de son point de vue à lui... du coup, s'il est d'un naturel très ordonné, il peut voir le côté un peu désordonné d'un compagnon comme un immense défaut (exemple : A est très ordonné, B est plutôt désordonné, B invite A chez lui après avoir rangé, sauf que quelques affaires traînent encore sur son bureau... pour n'importe quelle autre personne, B serait quelqu'un de plutôt ordonné, malgré ces petites affaires, mais comme A, lui, est très ordonné de nature, il voit le bureau de B comme un meuble enseveli sous le bazar x) ) ; en gros, hésite pas à jouer sur le caractère de ton héros pour lui faire voir des choses atypiques chez les autres personnages qui l'entourent ;)

En espérant t'avoir un peu aidé ^^"
Image de profil de Symph'
Symph'
et bien ! sacré réponse, merciii Stéph Loup'tout et Gobbolino

Pour tout vous dire, le 1er chapitre (et seul actuel xD) introduisait déjà mes 2 protagonistes. J'avais justement choisi de raconter l'histoire à la 3eme personne pour éviter de trop m'impliquer dans un seul personnage. J'espérais ainsi garder assez de retrait pour que l'un ne prenne pas de place sur l'autre.

Mais, en vous lisant, je me dis que je suis peut-être le cul entre deux chaises...

Soit, je pousse d'autant plus une vision unique, et j'implique au maximum le lecteur en passant à la 1ere personne, ou je reste à la 3eme personne, mais j'aborde d'autres points de vue.

Rester sur une vision à la 3eme personne me semble... non optimale en y réfléchissant mieux.

Je vais y réfléchir encore un peu. Après, ça reste pour m'entraîner, je ne prévoie pas de me lancer dans un projet massif du gabarit de GOT ou LOTR. Je suis plus tentée pour jouer sur l'aspect épic et drama de l'aventure, que sur l'aspect découverte et plop twist. J'ai un style volontairement... brut xD Ce que je vais faire de mon mieux, c'est de ne pas donner l'impression d'être brouillonne, il faut être agressif, mais en finesse ^^

Suis-je claire ? J'ai peur que non :-)

L'histoire dont je parle est celle-là https://www.scribay.com/text/1704463877/le-gardien-de-la-montagne , il faut juste que j'arrive à trouver du temps pour la rédiger. Je suis très prise par le brad', pas la force d'écrire autant sur la semaine

La bise !
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Heureuse de t'avoir aidé ! :)

Après, même s'il est vrai que la focalisation sur un point de vue en troisième personne peut être considérée comme "avoir le cul entre deux chaises", elle a aussi ses avantages et certains auteurs sont plus à l'aise avec la troisième personne que la première ^^ Après tout, le premier tome de la Passe-Miroir de Christelle Dabos (hors prologue et introduction) est entièrement écrit du point de vue d'Ophélie, à la troisième personne et cela ne pose aucun problème. La troisième personne permet de ne pas tout livrer sur le personnage dont c'est le point de vue, de garder encore une certaine distance (et une ouverture sur de possibles et furtifs changements de points de vue ; ce qui est plus compliqué et moins naturel avec la première personne ^^). Donc, vraiment, fais comme tu le sens ! ;)
Perso, je suis sur une histoire (qui n'est pas sur Scribay) où le point de vue principal est à la première personne, toutefois, je change parfois de point de vue, passant alors à la troisième personne. Je suis consciente que ce n'est pas un changement "naturel" ou "fluide" (quoique j'essaye de faire du lien entre les changements de point de vue, par exemple, un paragraphe qui se termine par "je souris et tournai les talons.", l'autre commencera par un truc du genre "Elle le regarda s'éloigner de sa démarche altière qu'elle détestait tant. Lorsqu'il tourna à l'angle du couloir, disparaissant de son champ de vision, elle soupira..."), toutefois je ne m'imagine pas écrire sur mon héros à la troisième personne car c'est avec le "je" que je me sens à l'aise pour ce personnage, mais, d'un autre côté, j'ai parfois besoin et envie de changer de point de vue pour montrer d'autres facettes de ce personnage que le lecteur ne verrait pas s'il ne s'éloignait pas de lui ^^ En vrai, en écriture, on peut tout faire, tant que ça ne nuit pas à la qualité de l'histoire et des personnages :p

Pour en revenir à ton histoire... puisque tu hésites, pourquoi ne pas essayer d'écrire un passage (voire un chapitre) en deux versions (l'une avec une focalisation interne avec le "je" et l'autre avec une focalisation interne avec la troisième personne et en changeant de point de vue) ? Ainsi, tu pourras comparer à la lecture et à l'écriture avec quelle version tu te sens le plus à l'aise et quelle version te semble le mieux, selon toi :) Et puis... à la limite, si tu n'as que deux personnages principaux, tu peux alterner leur point de vue ! ^o^ Que ce soit en "je" ou en "il/elle", cela se fait assez bien ! ;) Même si ton héros aura plus de chapitres au final, l'alternance de point de vue pourra créer du rythme et de l'attente chez tes lecteurs ! ;) Après tout, qui n'a jamais lu de livre où on suit un héros ou un groupe d'héros, pouf le chapitre s'arrête sur une révélation de ouf, chapitre suivant, on suit un autre personnage, du coup on grogne un peu, on veut que ce chapitre passe vite pour retrouver l'autre héros/groupe de personnages et là, paf, ce chapitre s'achève sur une situation épineuse et du coup... revenir au premier héros nous fruste autant que l'avoir quitté xD
Le seul "danger" de ce procédé, c'est d'ennuyer les lecteurs si l'un des personnages est moins intéressant ou vit des choses moins palpitantes que l'autre. Le second tome d'Eragon m'a longtemps bloqué à cause justement de l'alternance des points de vue entre Eragon et son cousin... d'un côté on suivait Eragon, avec ses quêtes, ses combats et Saphira et, de l'autre, on avait son cousin, sans magie, avec quelques talents au combat, qui essayait d'amener les villageois dans un endroit plus sûr... résultat, j'ai fini par le lire en deux fois : une première avec juste l'histoire d'Eragon, en sautant tous les chapitres sur le cousin, la deuxième en faisant l'inverse XD). En autre exemple, on pourrait citer Le Seigneur des Anneaux, avec la quête de Frodon et Sam... sérieusement, qui se réjouit, après avoir regardé le trio Aralorn, Legolas et Gimli combattre et chevauché tout en sortant quelques savoureuses piques et autres traits d'humour, de repasser à Frodon et Sam ? D'accord, leur rôle est important mais... même si leur quête ne manque pas de danger, il y a nettement moins d'action et l'aspect plus psychologique du "l'anneau est de plus en plus lourd, il s'empare d'une partie de moi, je le sens..." devient vite lassant (à noter que je parle ici des films version courte et version longue, je n'ai pas lu personnellement les livres, mais les quelques retours que j'en ai s'accorde apparemment avec ce que l'on ressent en visionnant les films...). Mais bon, dans ces deux exemples, on suit des personnages qui sont éloignés les uns des autres, donc qui vivent forcément des choses différentes... Si tes deux personnages ne sont pas séparés physiquement, cela peut être drôle/intéressant d'avoir leur point de vue respectif ! ^o^ Cela pourra même mettre en lumière certaines de leurs réactions ou paroles qu'ils ont l'un envers l'autre (exemple, un personnage qui sourit tout le temps de manière narquoise quand il est gêné et ne sait pas quoi dire, et l'autre personnage qui s'énerve pour un rien en croyant qu'il se moque de lui... alors que non xD).

Sinon, je viens de zieuter le résumer de ton histoire et, franchement, j'adore déjà ! ^o^ Je file donc de ce pas lire ce premier chapitre ! ;)
Image de profil de Symph'
Symph'
Je sens que ça va la jouer au feeling, je vais un peu tout essayer et je verrai avec les commentaires comment le sentiront les lecteurs ^^

Tu m'étonnes légèrement pour le seigneur des anneaux.. Pour avoir lu la trilogie 3-4 fois, je ne ressentais pas une coupure si marquée entre les différents groupes. Bon, chacun est juge à ce niveau, par ex, j'ai déjà vu plusieurs fois des puristes du livre râler sur l'absence de Tom Bombadil dans les films... MAIS QUE C'EST CHIANT COMME PASSAGE ! Je suis tellement heureuse qu'on ne se soit pas coltiné la traversée de la forêt par les hobbits pour fuir la Comté ! C'est d'ailleurs un passage dans les livres qui en a rebuté plus d'un à continuer, ça et le délire autour de la Comté après que Sauron est été vaincu. Tolkien est incroyable, mais selon moi, il avait tendance à mettre trop de détails et de sous-intrigues dans ses oeuvres. Clairement, ça alourdit l'histoire pour pas grand chose..

Non sinon, j'ai lu Les Rois Dragons, une aventure style medieval-fantasy, pour m'imprégner du genre. Toute l'histoire était écrite à l'imparfait/passé simple avec plusieurs points de vue. En général, la plupart des histoires sont ainsi rédigées j'ai remarqué, c'est une raison pour laquelle j'avais commencé comme ça. Je suis plus à l'aise sur la 1ere personne et le présent d'habitude ^^
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Après avoir lu le début de ton histoire, je cerne mieux tes personnages et peux te dire que le fait qu'on ait pas le point de vue du gardien ne gênerait en rien... puisque Kethïll est plutôt observatrice et que le gardien est mystérieux, ça colle bien :) Bon, une alternance des points de vue serait cool aussi, parce qu'on aurait alors le ressenti du gardien... ce qui pourrait être très drôle xD (en mode "encore elle ? elle ne sait vraiment pas abandonner...") surtout pour les combats, on aurait alors sa vision à lui, peut-être même remarquerait-il ses progrès etc.
Sinon, si tu es plus à l'aise avec la première personne et le présent, sache que ça peut tout à fait se faire, même dans un récit médiéval/fantasy :) Le Dernier Guerrier-Mage de Paul Beorn est écrit à la première personne (mais au passé) et c'est juste génial ! C'est même un de mes livres préférés, car on est si proche du personnage de Jal, il est si vivant, drôle, touchant et humain... alors qu'à la troisième personne, clairement, il aurait perdu de son charme ^^
Le présent, même s'il est implicitement plus utilisé pour des oeuvres se passant dans notre monde et à notre époque, conviendrait aussi à une histoire médiévale/fantasy et ne me choquerais pas plus que ça. La série Hurog de Patricia Briggs est d'ailleurs racontée à la première personne au présent, avec, de temps à autre, changement de point de vue avec troisième personne et passé... et ça passe complètement. :)
Au contraire, pour ton histoire, avoir "je" pour Kethïll, la rendrait encore plus vivante ! :)

Pour Le Seigneur des Anneaux, encore une fois, n'ayant pas lu les livres, je ne peux m'appuyer que sur ce que d'autres lecteurs m'en ont dit ^^ Mais déjà je trouve que dans la version longue des films on s’appesantit trop sur la Comté XD Tolkien avait en effet l'art de donner des détails à foison ^^" Mais bon, à son époque, c'était déjà plus courant en littérature, alors qu'à la nôtre, ça passerait moins bien ^^

Et c'est vrai qu'en fantasy, la troisième personne imparfait/passé simple est la plus courante ^^ Comme toi, lisant beaucoup de fantasy, j'ai commencé à écrire avec cette personne et ce temps car cela me semblait le plus naturel... Maintenant que j'ai mûri au niveau de mon écriture et même si je suis toujours très à l'aise avec ce temps et cette personne et que beaucoup de mes récits fantasy sont encore écrits en Il/Elle imparfait/passé simple, je commence de plus en plus à écrire avec "je" ^^ Mon premier roman, d'ailleurs, s'il n'était pas en "je", était totalement écrit au présent alors que c'est un temps avec lequel je ne suis pas tellement à l'aise ^^ Bref, si tu es plus à l'aise avec la première personne et le présent, essaye de réécrire le combat de Kethïll à cette personne et ce temps, je pense que le combat sera encore plus immersif ! ;) Et si tu n'es pas trop à l'aise avec le vocabulaire ou le déroulement d'un combat, il y a des discussions sur Scribay qui ont déjà traîté de ce sujet et tu peux aussi aller jeter un coup d'oeil à cet article : http://www.monde-fantasy.com/ecrire-des-scenes-de-combat ^o^ Perso, il m'a beaucoup aidé ^^
Image de profil de Symph'
Symph'
Merci c'est gentil :) c'est plutôt l inverse pour les combats, je me force au calme, sinon j'écris des combats qui s'étalent sur 10 pages !
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
De rien ! :) Ah et j'ai fait une faute, ce n'est pas Le Dernier Guerrier-Mage mais le Septième Guerrier-Mage XD Honte à moi d'avoir écorché le titre de ce chef-d'oeuvre ! ^^

XD c'est sûr que des combats de dix pages, ça serait long ! Après, concernant le combat de Kethïll et du gardien, tu pourrais un peu plus utiliser le terrain/environnement ^^ On sait qu'on est sur les flancs d'une montagne (ou au sommet ?), mais on ne sait pas si Kethïll a atteint une sorte de plateau ou de sailli assez large... on sait juste que la neige n'est plus aussi profonde à cet endroit-là (magie ? flanc plus balayé par les vents ? gardien qui déneige ?) ; tu pourrais aussi t'attarder sur le sol, Kethïll s'entraîne dans une vallée, autrement dit sur un sol sans doute de terre meuble, alors que le sol en montagne est sans doute dur, rocheux, sans doute glissant avec la glace et la neige tassée, ce qui pourrait la déséquilibrer :) Mais encore une fois, ce n'est que de petites choses, des petits trucs que tu peux (ou pas, comme tu veux ^^) amplifier/améliorer, ton récit était déjà super bon de base (en tout cas la version que j'ai lue) :)
Image de profil de Symph'
Symph'
132 annotations j'ai reçu ^^

J'ai déjà passé plus de temps à le corriger qu'à l'écrire, ce chapitre !

Oui je vois le principe. Clairement, je n'aurai pas le courage de le réécrire en changeant le temps et la personne, mais je peux encore l'améliorer !
Image de profil de Darzel
Darzel
De manière générale, les changement de point de vue ne sont pas gênant. Je dirais même qu'ils peuvent apporter un vrai plus. Notamment, quand on a son personnage préféré, on a tendance à poursuivre la lecture jusqu'à tomber sur un chapitre sur lui.
Pour le nombre, la saga des sept soleils, de Kevin J. Anderson, comprends aussi énormément de personnages, et il change de point de vue à chaque chapitre. ça ne m'a pas dérangé du tout.

Pour le choix de la 1ère ou 3eme personne, c'est selon ce que tu préfères. Sachant que, personnellement, dans les points de vue multiples, j'ai un peu de mal avec la première personne. D'autant que chaque personnage va avoir une personnalité propre, et il faudrait que tu trouves une façon différente de raconter à chaque fois. Tout le monde ne raconte pas de la même façon. Du moins c'est ce que je pense.
Avec la troisième personne, tu racontes à ta façon à toi uniquement.

Je suis moi-même un adepte de la multitude. J'ai du mal à me contenter d'un seul point de vue. Et j'aime bien écrire avec beaucoup de personnages.
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
32 personnages, c'est beaucoup mais si le roman est conséquent, ça ne pose pas de problème. Pensez au Trône de Fer, au Seigneur des Anneaux, à Star Wars, à Harry Potter ...

La première personne ne pose pas de problème en soi, ça permet de jouer avec le lecteur et lui cacher plus de choses, sachant qu'ici, certaines choses seront révélées par d'autres points de vues.

En revanche, 32 personnages à la première personne, voilà qui risque de s'avérer indigeste. Ça présuppose 32 caractères à façonner et à rendre immédiatement identifiable, sans un narrateur omniscient pour les décrire. Très très compliqué. Très risqué.

Mais si tu te lances là-dedans, je suis curieux du résultat. Moi j'ai abandonné au bout de 3 narrateurs à la première personne dans la même histoire. Trop contraignant.
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Hahaha ! Ah ouais quand même !

Je suis consciente du travail que ça demande, mais ça reste un exercice intéressant quand même. Après, encore une fois, ce ne sera pas les 32 persos parce que ce serait beaucoup trop compliqué, mais dans l'idéal, une bonne dizaine.

Merci d'avoir partagé ton avis ^^
Image de profil de Navezof
Navezof
32 personnages ! Ca fait pas mal de monde.

Je suis moi aussi adepte des récits à voix multiples (cf Vertikal) à la première personne. Et l'une des plus grandes difficulté que j'ai eu a été d'avoir des "voix" bien différentes, et pas seulement un point de vue différent.

Le sujet a déjà été abordé, je n'arrive pas à retrouver le sujet, mais il y avait eu pas mal d'intervention très pertinentes.

Je pense que tu peux commencer par te poser la question : "Pourquoi?", est ce que c'est seuleument pour coller avec le nombre de pièce d'un échequier ? Qu'est ce que tu veux que la multitude de personnage apporte au récit ? Est ce que c'est suffisant pour justifier le travail énorme qui est de trouver un style différent pour chacun des persos ?

Dans Vertikal j'ai un total de 3 personnages différents qui s'échangent la parole et ça déjà été très dur de leur donner à chacune un style différent pour qu'on puisse les reconnaître rien qu'à l'écriture. Donc 32 ça risque d'etre très dur, enfin, c'est un bon exercice donc bon courage !
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Non, non je ne ferais jamais les 32 persos, juste les plus importants qui seraient une dizaine, peut-être plus. Et ça se ferait dans un but précis évidemment, pas juste pour le fun.

De toute, je ne suis pas encore décidée, puisque c'est un projet d'une envergure un peu plus grande donc bon.

Merci de ta réponse :)
Image de profil de Lull
Lull
Je pense que ça demande beaucoup de travail mais que ça peut-être très intéressant. Mes deux livres préférés sont La Zone du Dehors et La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, tous les deux à plusieurs voix. La Horde est à 23 voix. Ce n'est pas forcément très facile de rentrer dans le récit, mais une fois qu'on y est, c'est génial. Chaque personnage a sa manière de parler, de réfléchir, sans qu'il soit pour autant réduit à un stéréotype.
J'aurais tendance à encourager la première personne pour ce genre de choses, je pense que ça donnera plus d'épaisseur aux personnages.
Après c'est un vrai travail, plus tu auras de personnages plus ça te prendra du temps de les approfondir, de leur donner un style de parole, une psychologie.
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Oui bien sûr! Le surplus de travail ne me fait pas peur, juste l'incertitude, est-ce que ça plaira ou pas ^^
Merci d'avoir répondu !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Perso je trouve l'idée géniale! j'ai pensé à faire pareil mais avec moins de personnages. Par contre, ça peut être difficile à la lecture. Cela me rappelle "La mort d'Artemio Cruz" de Carlos Fuentes qui a ce côté multi-point de vue un peu indigeste à mon goût. Mais ce n'est que mon humble avis. L'oeuvre est considérée géniale sinon et l'idée du multi-point de vue est plutôt bonne. Je pense qu'il est important de situer le contexte au moins dès la première ligne pour ne pas s'y perdre.
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Je te remercie pour ta réponse :)
Image de profil de mariedanj
mariedanj
Oula, moi aussi le nombre de perso je le trouve lourd. Imagine que tu fais un film et que tu dois prévoir le budget pour les figurants... Alors bonjour les coupures! Regroupe dans un même perso ceux qui se ressemblent et réduit. On ne s'accroche pas avec des nouvelles figures continuellement, ça finit par manquer de familiarité. Ou est-ce l'effet recherché??
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Ben en fait, c'est une sorte de survival game qui se base sur les échecs donc qui dit échecs dit 32 personnages soit 16 persos par équipe. Alors oui, y'en a qui ne sont pas importants et leur point de vue ne sera pas prit en compte, mais il y'en a d'autres qui le seront.
C'était pour moi un challenge de pouvoir développer un grand nombre de personnage, après je peux comprendre que ça puisse déranger, d'où ma question pour avoir un plus grand nombre d'avis ^^ Je n'aime pas écrire pour avoir à tout recommencer à cause d'un point de vue mal choisit xD
Image de profil de mariedanj
mariedanj
Ah d'accord, tout un défi ! Malheureusement parfois, on append avec essai/erreur. N'empêche, concept intéressant...
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Merci :) de façon j'ai pas beaucoup de temps devant moi donc je vais plancher sur la question et à force d'écrire et de réécrire, on verra bien.
Image de profil de Marion H.
Marion H.
Bonjour Némésis,
Sur le principe, le fait de tourner entre plusieurs points de vue peut être intéressant d'une part si cela apporte quelque chose à ton récit, d'autre part si les points de vue et personnages en question sont suffisamment différents les uns des autres pour qu'on "sente" bien la subjectivité au fl des lignes.
Par contre, faire tourner 20 personnages me paraît vraiment compliqué à tenir, car comment leur donner à tous une épaisseur, un style, un ressenti ... ? j'ai peur que tu y passes beaucoup de temps et que tu prennes le risque de perdre ou de lasser tes lecteurs. Je te conseillerais plutôt de te recentrer sur 3 ou 4 personnages principaux maxi. Mais ce n'est que mon avis, pas du tout légitime ;)
Bonne continuation à toi
Image de profil de Némésis317
Némésis317
Merci beaucoup, Marion :) je prends note et réfléchis de mon côté.
0