Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Blanche de Saint-Cyr

Comment gérez-vous les particularités belges de la langue dans vos textes ?

par Blanche de Saint-Cyr  il y a 3 ans
Bonjour à tous,
Cette question de langue vaut pour tous les français régionaux.
Alors, vous "francisez" vos textes en fonction de quoi ? de vos lecteurs ? du narrateur ou de la logique de l'histoire ?
Et pour les mots inconnus, en Wallon ou autre ? Notes de bas de page, index, qu'en pensez-vous ?
Partageons nos techniques, s'il vous plait :-)
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
https://www.youtube.com/watch?v=VLJWAWOR3e8

Ça parle d'écriture, des belges, d'accents, et des rêves :')
Image de profil de mariedanj
mariedanj
Je pars du principe qu’il y a plusieurs français. J’utilise des termes de chez moi sans gêne. Je peux parfois les expliquer comme j’expliquerais un terme inventé, surtout lorsque le mot est rare, mais je me dis qu’un lecteur aujourd’hui n’a qu’à googler — comme je fais moi-même lorsque confrontée à des termes trop “localement français” (lire “parisien” XD). Une autre méthode consiste à intervertir les synonymes. Si j’utilise “orignal” j’utiliserai plus tard “ élan”. La touche exotique est là avec la compréhension plus universelle. Je pense que de décentraliser le français standard lui permet de s’élargir et de mieux respirer. De se renouveler.
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Et pour le parlé les personnages, c'est quand même drôlement immersif ! :D
(Nooon ne pensez pas à l'accent dégueulasse du paysan de fantasy... y a sûrement de meilleurs exemples...)
Image de profil de Brad Priwin
Brad Priwin
Quand je lis un roman où un paysan apparaît et qu'il s'exprime dans son patois, je l'imagine avec un accent belge :'(
Image de profil de Mister Writer
Mister Writer
Bonjour à tous,
Ceci ne répondra pas à la question de Blanche de Saint-Cyr mais il s'agit d'un projet qui risque de vous intéresser en tant que belges.
Un concours d'écriture un peu particulier baptisé : Encre Éphémère.

Pendant tout un week-end, le 9 et le 10 septembre, plusieurs écrivains en herbe se retrouveront dans la ville de Mons pour écrire une nouvelle. Tout un week-end pour s'adonner à notre passion à tous, ici sur Scribay.

Tout est prévu, que ce soit pour le logement et les repas, pour plus amples informations:
Le site web de l’événement :
https://www.eventbrite.com/e/billets-encre-ephemere-48h-pour-ecrire-une-nouvelle-33957646234

Ou sa page Facebook :
https://www.facebook.com/encreephemere/?ref=br_rs

PS: non, je ne fais pas partie de l'organisation de l’événement ;) mais j'y participerai très certainement :)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
j'adore le concept merci pour le partage ;-)
Image de profil de Marion H.
Marion H.
Moi je les aime bien, vos belgicismes... Et je vous rejoins pour dire que septante et nonante, ainsi que le huitante de nos amis suisses, sont milles fois plus logiques que nos soixante-dix et compagnie ! Je me souviendrai toujours de mon instit au Lycée Français de Bruxelles, qui essayait de nous expliquer pourquoi il fallait s'emm... avec la version française de tout ça, puisque nous étions au Lycée français.
Je trouve dommage d'acculturer les expressions locales, d'où qu'elles soient, au pire la note de bas de page peut être la solution, en plus on apprendra de nouvelles choses :) Toutes les spécificités des uns et des autres font la richesse de la langue, à mon avis. Vive la Francophonie !
Image de profil de Brad Priwin
Brad Priwin
Il y a certaines tournures dont je ne sais même pas qu'il s'agit de belgicisme... L'exemple le plus criant est l'expression "J'ai facile" ou "J'ai difficile", qui n'existent pas en français de France. J'utilise aussi "septante" et "nonante" parce que je déteste les mots "soixante-dix" et "quatre-vingt-dix" que je trouve laids et illogiques (Vous pouvez me jeter vos tomates :D)
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
J'ai une question con : c'est quoi GSM ? :)
J'aimerai pouvoir dire à tous les locaux de garder leur localité dans leurs écrits, leurs expressions, leur argot, leurs couleurs.
De mon côté, française de france, je cherche à délisser ma narration, au contraire. :')
(Qui a dit qu'on n'était jamais content de ce qu'on avait ? x') )
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
aaaaaah oui, je me disais bien que ça me disait quelque chose. C'est un acronyme, du coup ? c'est quoi les mots exacts ? :)
Image de profil de Brad Priwin
Brad Priwin
GSM est la façon belge de dire "Téléphone portable", tout simplement ;)
Image de profil de Brad Priwin
Brad Priwin
Global System for Mobile Communications :)
Image de profil de mariedanj
mariedanj
Je suis fière de toi Lily. Montre l'exemple !
Image de profil de Dolhel
Dolhel
personnellement, j'essaie de ne pas écrire GSM ou certaines tournures de phrase. Mais lorsque j'écris à propos de certains lieux (le carré, ...) ou de certaines de nos petites spécificités comme les kots, je mets une note en bas de page.
Le plus souvent, lorsque je reçois les questions de lecteurs de Scribay, je cherche souvent un synonyme.
Image de profil de Blanche de Saint-Cyr
Blanche de Saint-Cyr
Oui pas mal les notes en bas de page ! Quand j'ai peur que ça casse trop le rythme, je tente d'englober le mot dans un contexte qui le rend compréhensible même sans définition. Mais ce n'est pas toujours possible.
Image de profil de Blanche de Saint-Cyr
Blanche de Saint-Cyr
Moi je francise sauf si mon narrateur est Belge, dans ce cas, ou dans les dialogues, c'est plus naturel de laisser en belge. Sinon j'ai acheté un dictionnaire de belgicismes car c'est incroyable le nombre de mots ou d'expressions qui nous sont propres et à cause desquelles les français pensent qu'on commet des fautes de grammaire !
Image de profil de Mister Writer
Mister Writer
C'est vrai qu'il m'est très difficile d'écrire les soixante-quatorze et toute sa bande, en partie une question de fierté mais surtout esthétique. Pour bien faire, la logique voudrait que l'on dise également octante ^^ Alors quand le nombre en lui-même importe peu à l'histoire je me contente d'arrondir à la dizaine du dessus ou de dessous, je l'avoue :) Après je pars du principe que j'écris en français donc, j'évite le plus souvent les belgicismes malgré tout.
Image de profil de Courtney Rayet
Courtney Rayet
Je mets les nombres en chiffres et j'essaie de ne pas dire GSM. Mais j'avoue que c'est compliqué. En générale, les lecteurs d'ici posent la question s'ils ne comprennent pas. Puis j'ai pas mal d'amis français alors j'imite leur façon de parler :) Et toi ? :)
0