Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Alphonsine

Une phrase, une citation d'un autre pour démarrer

par Alphonsine  il y a 3 ans
Ceux qui ont vu et/ou participé à mes défis ont pu voir qu'il y a un type de sujet qui revient pas mal, peut-être plus que les autres. Il s'agit d'écrire à partir d'une phrase, d'un extrait de texte déjà écrit. Par un autre.

C'est quelque chose qui est très fréquent en fait dans mon processus de création. Je lis beaucoup, et il y a des phrases, comme ça, que je note, parce qu'il me semble qu'elles ouvrent des mondes que l'auteur n'a pas forcément explorés. Ça me permet de prolonger aussi l'émotion ressentie à la lecture.

Alors je ne fais pas forcément figurer la phrase dans le corps du texte, intégrée au reste. Je n'ai pas toujours cette audace (et au fond, je me dis que c'est dommage), mais j'aime la mettre en épigraphe au début.

Je voulais donc savoir si vous aussi, vous aviez parfois des inspirations qui vous viennent directement des mots d'un auteur, si c'est fréquent, et ce que cela donne ensuite (des textes proches du texte d'origine, des trucs qui n'ont rien à voir, etc.) Est-ce que vous utilisez directement les phrases source dans votre texte, et si oui, comment ; si non, pourquoi ?

Voilà voilà :)
Image de profil de Ingirum Nocte
Ingirum Nocte
je suis souvent inspiré par des souvenirs de lecture, des bouts de textes et des citations, que je garde dans un coin de mon esprit... en général quand je cherche à retrouver le te, soit je ne le retombe pas dessus, soit il est sensiblement différent de mon souvenir ! Mais c'est pas grave, c'est bien aussi d'être inspiré par des citations rêvées :D
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Je commence toujours mes ouvrages par une citation d'un auteur, d'un musicien, d'un poète....

le dernier s'ouvre sur « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent sans rien faire. […]»

Sinon, pour la musique, elle m'accompagne toujours... la plupart du temps, deux de mes groupes préférés ouvrent le bal ;)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Pour ma part, ce n'est pas vraiment des textes d'autres auteurs qui m'inspirent, mais des musiques et des clips vidéos ! Par exemple, mon œuvre "Débris Sensoriels" est tiré du clip vidéo d'Elie Goulding "Still Falling For You".
En revanche, mon "Ode aux Rêves" est tirée d'une citation de Jacques Brel : "Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns."

C'est que je ressens vis à vis d'une musique qui m'inspire le plus. Je me fis très régulièrement à mes sens.
Image de profil de phillechat
phillechat
Je suis fou du titre : Through the Looking Glass.
Tous mes livres et poèmes ne parlent que de cela :
Je passe de l autre
côté, résolument sans
regret ni retour
Image de profil de Clara Sombrio
Clara Sombrio
J'aime bien glisser de petites phrases par ci par là dans mes textes pour y laisser des traces de mes sources d'inspiration. Actuellement j'ai une période d'inspiration plus cinématographique que littéraire, alors ce n'est pas la même chose. J'aime bien que ces allusions soient discrètes, souvent il y a que moi que les vois ; ça fait cette partie égocentrique de mon écriture où je m'adresse plus à moi qu'aux lecteurs et mets des barrières à leurs interprétations.
La phrase que je met en épigraphe au début est rarement celle qui avait inspiré mon texte, c'est plutôt celle qui le résume et qui m'est venue à la fin du travail.
Image de profil de Alexis Garehn
Alexis Garehn
Des romans me donnent envie d'écrire et me stimulent, rarement de "simples" phrases.
Image de profil de Alphonsine
Alphonsine
Merci de ta réponse, Alexis. Tu aurais un exemple ? :)
Image de profil de Alexis Garehn
Alexis Garehn
Le dernier en date, ça doit être "Dalva" de Jim Harrison.

Mais ça a été aussi Brett Eason Ellis, Céline, Houellebecq ou Hemingway !
Image de profil de Jonas
Jonas
Je lis souvent certains auteurs en fonction des passages que j'ai envie d'écrire. Simplement pour le souffle, le rythme, les couleurs et les associations d'idées qui me permettent d'avancer.

Parfois, je relis Julien Gracq avant de me lancer dans des scènes où la nature tient une place importante (sur le registre des sensations, le rapport de l'homme à la nature) ;
Quand l'inspiration me fait défaut à l'heure d'attaquer des scènes d'action, j'ouvre Stephen King, ou encore Dan Simmons, ou bien un autre. Il suffit la plupart du temps d'une phrase (qu'on ne retrouvera pas dans mon texte) pour "lancer la machine".
Quand aux scènes où l'amour et le désir s'invitent entre mes lignes, je ne dédaigne jamais une mise en condition "baudelairienne".
En plus déconnecté de textes en écriture, un peu comme toi, je note parfois des phrases auxquelles j'ai été particulièrement sensible. Même si je ne les utilise pas, je suis convaincu que, par des processus forcément alambiqués, elles nourrissent mon imagination.
Image de profil de Alphonsine
Alphonsine
Ah bah je fais pareil, surtout quand j'ai du mal à trouver le ton juste. C'est même un peu inconscient chez moi, mais j'essaie de trouver une lecture qui fasse écho à ce que j'ai envie de faire passer, à l'atmosphère que je cherche... et j'imagine qu'elle m'influence assez pour que ça "marche" à peu près...
0