Disparition sur l'Hyperloop

de Image de profil de balthazbalthaz

Apprécié par 6 lecteurs

Disparitions lors du trajet d’un Hyperloop entre Paris et Saint-Pétersbourg: Pour rappel, dans un soucis de sécurité des passagers, la longueur maximale des trajets exécutée d’une traite est limitée à 2200 km, ce qui correspondait exactement à celle séparant ces deux villes. La direction des transports rejette toutes implications. Il semble que les deux victimes aient provoquées volontairement leurs anéantissement. En effet, l’une d’entre elles était un membre du personnel naviguant et avait accès au grand central terminal où transitent toutes les capsules avant de rejoindre leur point de départ. Les deux passagers auraient pris place dans le compartiment bien avant le départ de Paris, chose qui expliquerait l’accident.

Antoine Beschamel écarta le journal avec humeur. Évidemment le journaliste qui avait pondu cet article n’avait pas saisi tous les tenants de l’histoire. Lui savait très bien ce qui s’était passé. Ah ! Les sacripants l’avait bien roulé dans la farine ! Et dire qu’il ne s’était douté de rien. Sa femme l’avait tanné depuis des mois avec cette idée de voyage : Saint-Petersbourg, Le palais d’hiver, la cathédrale Kazan, le musée de l’ermitage... « Allez, » lui susurrait-elle chaque soir pour le convaincre, « cela me ferait tellement plaisir ».
Et puis l’Hyperloop était le moyen de transport qu’il fallait absolument avoir emprunté alors que les lignes étaient à peine achevées et les tarifs encore prohibitifs. Il faut avouer que le prix du billet était salé. Les deux allers-retours lui avait couté plus d’un mois de son salaire. Mais il avait finit par céder.
Il ne s’était douté de rien quand elle avait prétexté un déplacement de dernière minute à la veille de leur départ. « Ne t’inquiètes pas, on se rejoindra à la gare. » Il l’avait retrouvée dans la capsule, déjà installée, souriante. L'énervement passager l’avait quitté instantanément dès qu’il l’avait retrouvée, elle était tellement ravissante. Il savait qu’elle ne l’aimait plus, il vieillissait, perdait de l’allant, et elle était beaucoup plus jeune que lui. Il devait bien céder à ses caprices de temps en temps s’il voulait la garder.
Le voyage s’était bien passé. Elle n’avait qu’effleuré ses récentes occupations et n’avait cessé de décrire toutes les choses qu’ils devraient visiter une fois arrivés. A mi-parcours, un jeune homme était venu les rejoindre. Les présentations furent faites.
C’était un cousin à elle, elle l’avait perdu de vue depuis des années et ils avaient eu l’air très émus de se retrouver. Une de ces coïncidences surprenantes qui arrivent pourtant de temps en temps. C’était plausible ...
L’homme était sympathique, il avait participé à la conversation et le trajet n’en avait paru que plus court. Et puis peu avant d’atteindre leur destination, ce flash éblouissant, et il s’était retrouvé seul devant un banquette vide, terminant machinalement une phrase que plus personne n’écoutait.


Oui, il savait maintenant ce qui s’était passé. Elle savait qu’il se serait battu jusqu’au bout pour la garder. Elle était tombé amoureuse, elle voulait profiter de la vie avec l’autre sans attendre. Alors ils avaient manigancé ce plan.
Pour la majeure partie des gens, les paradoxes temporels ns sont que des vues de l’esprit. Même lorsque l’on peut en mesurer les effets dans la vie réelle, l’esprit se refuse à les croire. Le déplacement de Hyperloop, avec cette combinaison de vitesse et de propulsion magnétique avait en partie ouvert la porte aux voyages temporels. Le phénomène avait été mis en évidence dès les premiers essais sur de longues distances.
A mesure du trajet, on gagnait du temps ... vraiment ! Au bout d'un moment, les secondes défilaient à l'envers, à tel point que l’on pouvait même finir par arriver avant d’être parti. Sauf que dans ce cas de figure, on n’arrivait pas, on disparaissait. Nul ne peut se trouver à deux endroits en même temps.
Que se passait-il alors ? Selon certaines théories vous étiez projeté dans un monde parallèle, selon d’autres vous étiez anéantis. D’où la fameuse barrière des 2200 km. L’effet de compression temporelle se résorbait avec le temps, il fallait respecter des pauses d’une demi-heure entre chaque trajet maximal. Un peu comme un plongeur doit se plier aux paliers de décompression quand il remonte des grands fonds.
Ah! Ils l’avaient bien eu ! Car il savait maintenant ce qu’ils avaient en tête, l’autre avait abordé le sujet durant le voyage, visiblement très amusé de devancer à l’aide les mots ce qui allait advenir. Il existait une troisième théorie, plus marginale mais qui avait quelques défenseurs. Les disparus étaient absorbés dans une boucle temporelle, hors du temps commun. Il revivaient leur voyage, indéfiniment...


Clara ouvrit les yeux. C’était comme si elle se réveillait d’un très court sommeil. La capsule filait à toute allure dans son tube de métal. Le bruissement des champs magnétiques emplissaient le silence de ce léger chant de criquets aisément reconnaissable. Elle se blotti contre l’homme qui l’entourait de ses deux bras. La capsule ne contenait plus que deux passagers. La fenêtre virtuelle, près d’eux, affichait une vue de Venise défilant au ralenti. Mais il pouvaient la modifier, ils avaient le choix entre tous les plus beaux panoramas du monde. Et le wifi embarqué couplé à la vision en 3D leur proposerait autant de distractions qu’ils pouvaient en désirer... 

Tous droits réservés
1 chapitre de 3 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Cinq minutes en Hyperloop

Lancé par Jules Verne
Ce concours est terminé. Il a été remporté par Valérie Musset avec le texte Cinq minutes en Hyperloop.

Il y a plus d’un siècle, j’écrivais et publiais Cinq semaines en ballon. Comme je le déclarais à un journaliste quelques années plus tard : « J’ai eu la chance d’entrer dans le monde à un moment où il existait des dictionnaires sur tous les sujets possibles. Il me suffisait de trouver dans le dictionnaire le sujet sur lequel je cherchais un renseignement, et le voilà. »

Laissez-moi vous dire que je trouve formidable cette époque où tant d’informations sont accessibles de chez soi ! Afin de fêter les merveilles de la science, de la technique et de la modernité, je vous invite à relever un défi mettant à l’honneur un véhicule extraordinaire de votre époque.

Imaginez une histoire se déroulant pendant cinq minutes dans l'Hyperloop (Wikipedia), le futur mode de transport destiné à changer notre façon de voyager.


Vous avez jusqu'au 6 juillet à minuit (heure française) pour relever ce défi et y répondre.

La réponse la plus appréciée (Conditions) par la communauté sera mise en avant sur Un mot après l'autre, le blog de Scribay dédié à l'écriture, ainsi que sur les comptes Facebook et Twitter de Scribay !

Commentaires & Discussions

Disparition sur l'HyperloopChapitre9 messages | 5 ans

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0