Voyage au-delà du trou noir...

de Image de profil de Patrice LucquiaudPatrice Lucquiaud

Apprécié par 6 lecteurs
Image de couverture de Voyage au-delà du trou noir...

-      Qu'est-ce que tu nous chantes là encore Vincent ? L'hyperloop c'est quoi ce monstre ? Un engin à grossir le moindre laps de temps pour réduire les distances ou le contraire ?...

-      Mais tu n'y est pas mon pauvre Hector, ce n'est pas une loupe c'est un compartiment de train supersonique qui se déplace dans un tube géant...

-      Ah je vois et on jaillit de ce tube comme du dentifrice dès le Signal du départ… hi ! Hi ! Hi !

-      Tu le fais exprès de ne pas comprendre... arrête de dire des conneries... écoute plutôt mes explications puisque je l'ai pris la semaine dernière le lendemain du voyage inaugural.

-      Et d'où es-tu parti ? Vers quelle destination ?

-      Mais bon sang de bonsoir, tu ne lis pas les journaux ni ne regardes la télé ! C’était mardi dernier entre Belouville-le-Vieux et Saint-Miroir-Auzalhouët distant de 108 kilomètres dans la région Crêpes & Cidre*… on a assez parlé tous ces jours-ci.

-      Oh mais je ne suis pas comme toi, mon cher Vincent, suspendu aux nouvelles du jour, à me scotcher pendant des heures devant un écran quelconque ou à dévorer les bafouilles des quotidiens à chaque petit-déjeuner. 

-      Cesse de faire le grincheux blasé et regarde donc cet article dans le « Sac à DOS » de ce matin. Jean de la Source, chroniqueur en chef, nous conte son voyage . Lui sera mieux que moi te convaincre puisque tu ne me crois pas :

-      Attends, je vais chercher mes lunettes, pour lire, moi aussi, j'ai des hyper-loupes...

 

« Il est 8 H45… Avec 18 autres membres de la presse, invités pour le voyage inaugural du  « Pousse-au-train N° 0001 » nous pénétrons dans le sas d'embarquement. Bruit très atténué de portes coulissantes... 20 longues secondes d'auto-rotation et nous sommes projetés tout en douceur dans le compartiment qui nous est réservé. Incroyable, sans nous en être rendu compte, chacun se  retrouve bien assis et parfaitement sanglé à la place correspondant à son billet.

8 : 59. 55. Vrombissement strident... léger tremblement sous nos pieds... retour au silence feutré. L'éclairage du compartiment vire du bleu au violet puis pâli...

9 : 00. 00.  Une phénoménale poussée nous fait entrer dans la mousse ADP (Auto-Déformante Progressive) de nos sièges intégraux... j'ai soudain la nausée, dans mon estomac, mon petit déjeuner prend le parcours inverse...

9 : 00. 04. L'accélération a cessé aussi subitement qu'elle avait commencée au moment du départ. Nous émergeons de la mousse. On est parfaitement bien assis et calé dans nos fauteuils. Mon petit déjeuner a retrouvé sa juste place en panse...   

9 : 00. 08. la ravissante hôtesse rousse de notre compartiment s'est dégagée de son harnais de sécurité. Eulalie de Montenlère, c'est ainsi qu'elle se présente, sert là chaque passager le soucho-calva traditionnel.

9 : 01.00. Une voix suave annonce. "Chers heureux passagers du Pousse-au-train N° 0001, nous venons de franchir avec succès la vitesse du son. L'Hyperloop  va atteindre sa vitesse maximum dans 15 secondes nous nous déplacerons alors, à 1444 km/h pendant 2 minutes et demi, avant d'amorcer la décélération."

9 : 03. 34. Notre charmante hôtesse réintègre sa place et son harnais de sécurité. Elle nous a recommandé de ranger nos verres dans le fourre-tout de l'accoudoir gauche de nos sièges.

9 : 04. 00. L'éclairage d'ambiance se fait plus intense.. du violet, il vire au bleu azur. Un bref et vif effet de souffle vient nous rafraîchir.

9 : 04. 09. Je sens les sangles de mon harnais presser de plus en plus fort contre mon thorax. De part et d'autre de l'appui-tête sortent deux mordaches courbes garni de mousse qui se rejoignent pour enserrer ma tête au niveau du front... la décélération a commencé... Je suis comme pétrifié, les membres dur comme du bois, la langue desséchée, le gosier en zinc,  les yeux exorbités...

9 : 04. 47. fin de la compression... je découvre que mon voisin de siège à ma droite est une passagère...elle me sourit ...

9 : 05. 00. Nous voici de nouveau dans le sas d'embarquement  parvenus là, on ne sait comment. Je cherche du regard ma voisine... elle a disparu... panique... je me retrouve tout seul … la lumière s 'éteint  et voilà que tout se met à tourner autour de moi…  un bruit sourd… »

 

Ding-ding-dong !...


-      Madame Pillet ?

-      Oui, c'est moi… c'est à quel sujet ?...

-      On vient de transporter votre mari à l'hôpital Bonsoin...

-      Hector ! Mais qu'est-ce qu'il lui est arrivé encore ?...

-      Rassurez-vous, rien de bien grave... on l'a retrouvé ce matin sur le chantier de la Courneuve  entrain de délirer, lové dans une bétonnière. Quand on l'a sorti de là, non sans mal, il n'arrêtait pas de nous demander s'il était bien arrivé à  Saint-Miroir-Auzalhouët. Vous savez où ça se trouve ?

-      Non !... Connais pas ce bled... mais alors, il devait encore tenir une sacrée cuite, mon Hector...

-      C'est bien possible car à peine rendu à l'hôpital  il a sauté sur la première infirmière qui passait à ses côtés en criant : « Ah ma jolie voisine d'Yperloop ! Vite, il faut vous débarrasser de votre harnais... allez ! Allez ! On est arrivé ! » et le bougre, il voulait absolument dégrafer son soutien-gorge. Il a fallu quatre infirmiers pour le maîtriser...


NB : * "Crêpes & Cidre", nom des ex régions réunies : Bretagne et Normandie... 


Humour
Tous droits réservés
1 chapitre de 4 minutes
Commencer la lecture

En réponse au défi

Cinq minutes en Hyperloop

Lancé par Jules Verne
Ce concours est terminé. Il a été remporté par Valérie Musset avec le texte Cinq minutes en Hyperloop.

Il y a plus d’un siècle, j’écrivais et publiais Cinq semaines en ballon. Comme je le déclarais à un journaliste quelques années plus tard : « J’ai eu la chance d’entrer dans le monde à un moment où il existait des dictionnaires sur tous les sujets possibles. Il me suffisait de trouver dans le dictionnaire le sujet sur lequel je cherchais un renseignement, et le voilà. »

Laissez-moi vous dire que je trouve formidable cette époque où tant d’informations sont accessibles de chez soi ! Afin de fêter les merveilles de la science, de la technique et de la modernité, je vous invite à relever un défi mettant à l’honneur un véhicule extraordinaire de votre époque.

Imaginez une histoire se déroulant pendant cinq minutes dans l'Hyperloop (Wikipedia), le futur mode de transport destiné à changer notre façon de voyager.


Vous avez jusqu'au 6 juillet à minuit (heure française) pour relever ce défi et y répondre.

La réponse la plus appréciée (Conditions) par la communauté sera mise en avant sur Un mot après l'autre, le blog de Scribay dédié à l'écriture, ainsi que sur les comptes Facebook et Twitter de Scribay !

Commentaires & Discussions

Voyage au-delà du trou noir...Chapitre5 messages | 4 ans

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0