Il faut bien survivre

de Image de profil de Christophe SparkleChristophe Sparkle

Apprécié par 1 lecteur
Image de couverture de Il faut bien survivre

Il avançait doucement dans les décombres, il ne restait de l’édifice qu’un amoncellement de gravats et de déchets divers, témoignage d’une époque révolue. L’humanité avait-elle sombré sous le feu de l’arme nucléaire ? Il n’en savait rien et d’ailleurs cela ne l’intéressait pas. Ce qui lui importait aujourd’hui était de trouver de quoi vivre ou plutôt survivre dans ces terres dévastées, cette grande cité, théâtre de la mort.


Un bruit se fit entendre, il s’arrêta net et tendit l’oreille ; des pas, des voix ! Quelqu’un s’approchait ! Il se cacha à l’ombre des décombres, la fin de journée aidant il trouva facilement un coin dans la semi-obscurité pour ne pas être vu.


************************


L’homme se frayait un passage dans ce qui semblait être les restes d’un hôtel. « Connerie » lâcha-t-il en s’adossant contre un pilier. Il sortit de sa veste une petite gourde et but une gorgée. Il regarda le ciel, le soleil commençait doucement à décliner, il estima qu’il devait être l’heure de se reposer, avancer maintenant était inutile, la route continuerait demain, une nouvelle fois.

Il décrocha son sac à dos et étala sur le sol une couverture, trouvant un coin pas trop difficile afin de pouvoir souffler un peu. Il avait fait aujourd’hui une soixantaine de kilomètres, au moins, et aucune âme qui vive. En général une rencontre finie toujours mal. Aujourd’hui il n’y a plus de justice, plus de barrière, c’est la loi de la nature, du plus fort.

Il maugréa dans sa barbe et s’allongea, malgré le sol un peu dur Cet endroit couvert le protégerait de la pluie, qui commençait d’ailleurs à tomber légèrement. Lentement il perdit connaissance, sombra dans le monde des rêves.



************************



Il attendit peut-être deux bonnes heures, il n’en savait rien. Il devait-être sûr que l’homme soit profondément endormi. Assez profondément pour pouvoir enfin mettre son plan en action. Il s’approcha doucement à pas de loup vers lui, sans bruit aucun.

L’homme n’eut pas le temps de s’en rendre compte, son visage fut ravagé par son agresseur, à peine Il eut à peine le temps de pousser un cri étouffé il vit les yeux rouge sang du rat, un gros rat noir qui venait de lui sauter au visage pour le tuer. Ainsi sont les nouvelles lois de ce monde apocalyptique. Le corps de l’homme fut secoué de spasmes, le sang giclait de sa gorge tranchée par les griffes acérées du rongeur. Il finit par s’éteindre lentement dans la douleur sous le regard du rat qui ne cessait de le fixer ; son repas était prêt.

Il faut bien survivre.


Nouvelle de Christophe Sparkle, écrit le 25 septembre 2016


Science-fictionAppocalypsescience fiction
Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

Commentaires & Discussions

Il faut bien survivreChapitre5 messages | 2 ans

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0