Relevez des défis littéraires sur Scribay !

L'imagination est un muscle. Inscrivez-vous à Scribay et entraînez-vous en participant aux défis littéraires !

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !

Tous les défis littérairesLe constat d'un monde fragile

Florian Pierrel Officiel  vous lance un défi !

Bonjour, vous connaissez ce défi, je réexplique : un chapitre écrit par un auteur ( pas de double participation ! )

Voici le résumé et le lien de l'histoire puis la partie écrite dernièrement renouveller à chaque participant, bonne chance :

écrit multiple : Léonore est atteinte d'une maladie incurable percutant la mémoire, elle veut vivre et fera un constat d'un monde fragile, son courage fera son honneur. Elle voyagera et se fera filmer par un ami Laurent, et laissera sa trace sur Terre pour une humanité riche.

https://www.scribay.com/text/614868118/--defi-projet---le-constat-d-un-monde-fragile

Chapitre trois : Découverte ou souvenir ? Écrit par Katia Dericke

Elle le dit à haute voix..

C'est joli ce que tu dis là. Souhaites-tu le répéter, je n'étais pas en train d'enregistrer

Répéter quoi ? Demanda-t-elle avec un rictus mi triste mi en colère ? Tu sais bien que ma mémoire immédiate défaille. Je ne me souviens déjà plus.

La mémoire immédiate sera atteinte en premier avait dit le docteur, d'un ton docte et professionnel....

Elle connaissait la suite de son discours, ça, elle n'avait pas pu l'oublier. Un matin, elle se réveillerait comme une page blanche et plus rien de ce qui la retenait à ce monde n'existerait. Elle serait enfermée en elle-même jusqu'à ce que son corps lâche et que les battements de son coeur s'arrêtent à tout jamais. Ca pouvait durer des années, emmurée en elle-même. Déjà les mots s'effaçaient petit à petit, les mots qu'elle avait toujours aimés. Ceux qu'elle avait murmurés au creux d'oreilles sensibles, amicales, aimantes, ceux qui l'avaient laissée bouleversée sur le bord d'un chemin ou dans une chambre d'hôtel, ceux qu'elle avait écrit en lettres de feu dans ses jeunes années.

Allons, tu sais bien que tu as encore le temps avant tout ça

Et quand sais-tu, lança-t-elle, ,amère et désemparée. Je suis encore jeune, j'ai déjà bien vécu mais j'aurais voulu plus, plus, plus et encore plus...

Les larmes perlaient au coin de ses cils délicatement maquillés. Comme des gouttes de rosée au petit matin sur la plus belle des roses.

Alors il lui prit à nouveau délicatement la main tant elle lui paraissait frabile et ils restèrent ainsi tous les deux. Si les mots devenaient trop faibles, alors il restait le doux contact d'un autre, la caresse d'une main amicale. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps mais il avait accepté ce job un peu bizarre, suivre cette femme, abîmée par la vie dans un tour du monde un peu déjanté. La filmer et la regarder, l'écouter et l'enregister pour que chaque minute du reste de sa vie soit désormais accessible au monde entier. Il avait créé un blog et les résultats dépassaient ses espérances. 3 millions de vue en deux jours et ça ne cessait de grimper. Elle était émouvante, triste et joyeuse, abattue ou jouette, les mots commençaient à lui faire défaut mais il s'était attaché à sa silhouette gracile, à son incommensurable appétit de vivre. Savait-elle où elle était, où l'avait entraîné ses pas?. La liste avait été mise au point par sa famille, ses parents, son mari et ses enfants encore petits. Elle les avait laissés pour vivre cette folle aventure. Parcourir ce monde avant qu'il ne soit trop tard, demander aux autres le chemin des mots qu'elle ne réussissait plus à cerner, transmettre, et dire que vivre passait avant tout, vivre jusqu'au bout, même si le destin était plutôt moche avec elle.

Elle respirait doucement à présent, comme apaisée, comme suspendue entre les montagnes courbées qui l'ensserraient et cette main bienveillante qui tenait la sienne. Etait-elle déjà passée par ici, pourquoi avoir ajouté ce pays dans sa liste. Elle ne se souvenait plus et ça ne ferait qu'empirer. Elle lança une prière muette vers le ciel.

Laissez-moi encore un peu de temps s'il vous plaît, laissez-moi encore quelques mots pour exprimer toute la beauté du monde.

La cameraman repris son rôle et l'observait désormais à travers l'oeil inquisiteur de la caméra. Il saisait l'instant magique où toute sa fragilité était à la fois sublime et tragique.

Et le nombre de like augmenta encore

Chapitre quatre écrit par ???

0