Une nouvelle page se tourne pour Scribay et ses créateurs

Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle

On commence par la bonne : tous les frais associés à Scribay sont couverts par les adhérents à l’Académie depuis plusieurs mois !

On ne les remerciera jamais assez pour leur confiance et leur soutien. Après cinq années à financer sur nos fonds personnels la plateforme, nous sommes heureux de vous annoncer que Scribay est désormais autonome grâce à leur appui !

La mauvaise, c’est que nous ne pouvons pas vivre de Scribay.

Les plus anciens s’en souviendront : nous avions quitté nos emplois respectifs en début d’année 2016 avec l’ambition d’en vivre. Deux ans plus tard, nous reprenons donc un emploi salarié et nous continuerons à nous occuper de Scribay en parallèle.

Une telle démarche semblera difficile aux yeux de certains membres, mais c’est pourtant un rythme que nous avions déjà tenu par le passé, plusieurs années… et dans un contexte bien plus difficile ! Autrefois, tout était encore à faire et nous ne pouvions compter sur le soutien d’une communauté de passionnés.

 

Aujourd’hui, nous sommes plutôt sereins face à l’avenir pour plusieurs raisons

 

Scribay n’est pas prêt de s’arrêter

La plateforme subvient désormais à ses propres besoins. Vous pouvez d’ailleurs vous rassurer : si Scribay connaissait la moindre difficulté financière à l’avenir, nous pourrions de nouveau mettre la main à la poche, comme nous le faisions autrefois.

Au-delà des aspects financiers, toute la plateforme a été conçue afin d’être gérée au quotidien sur notre temps libre. Et pour cause : on a toujours gardé à l’esprit les périodes intenses durant lesquelles nous consacrions nos soirées, nos week-ends et nos congés à Scribay ! Nous allons donc retourner à ce rythme de vie mieux préparés, organisés et équipés qu’auparavant.

De plus, les tendances actuelles sont enthousiasmantes : la communauté n’a jamais été aussi active et l’Académie n’a jamais connu autant d’adhérents ! On reçoit avec régularité des petits mots gentils de membres qui se sont lancés ou remis à l’écriture grâce à Scribay et sa communauté, ce qui nous fait dire que nous sommes sur la bonne voie !

 

On garde le cap !

Nous avons lancé Scribay afin de bâtir la plateforme d’écriture de nos rêves… et ça n’est pas un changement dans nos vies personnelles qui va nous faire dévier de notre route. Nous resterons ainsi guidés par des règles strictes que nous nous sommes imposés dès le lancement du projet.

Concrètement : on ne revendait pas vos données personnelles hier, on ne le fera pas demain. Par le passé, on a refusé des rentrées d’argent qui nous semblaient déroger à nos principes et cela continuera d’être le cas à l’avenir. Nous préférons reprendre du service comme salariés plutôt que de déroger à nos valeurs.

Nous continuerons à faire évoluer Scribay comme un espace de création, d’apprentissage et d’entraide. C’est un chantier gigantesque, un peu fou, qui nous occupera durant les années à venir, et nous sommes heureux de pouvoir poursuivre un tel projet en restant fidèles à nos principes.

 

On a plein d’idées pour la suite…

Nos contraintes sont plus fortes mais notre passion ne faiblit pas. À vrai dire, nous retrouvons les mêmes plaisirs que nous avions aux prémices de Scribay. La plateforme va poursuivre son développement, sa communauté va continuer à s’étendre et nous ne perdons pas une once de notre enthousiasme. Nous planchons actuellement sur de futures évolutions et nous avons très hâte de vous en parler !

Nous profitons d’ailleurs de cet email pour remercier tous les membres qui nous ont accompagné ces dernières années et qui ont apporté leur brique au projet, chacun à leur façon. Nous tournons une nouvelle page de l’histoire de Scribay en sachant que nous ne sommes pas seuls.

 

Si vous souhaitez réagir ou en discuter, nous avons ouvert une discussion dans l’espace Échanger de Scribay où vous pourrez nous poser vos questions !

Arnaud et Manuel

4 commentaires

  1. Reymondin Michel Répondre

    Bonjour,

    Écrire est une façon de s’exprimer par la pensée. Poser les mots les uns après les autres nécessitent une réflexion pouvant aboutir sur des échanges d’idées. Partager ses tourments et ses joies trouvent un écho favorable sur une page blanche qui peut se mouvoir vers des directions inattendues. L’écriture permet de réunir ou distendre les personnes entre elles. Mais nous pouvons être certain que ce support n’est pas prêt de s’éteindre. Non seulement l’Homme possède cette faculté de parler mais également de communiquer à travers ce support, avec l’expression cunéiforme né au Néolithique accompagnant les premières civilisations. L’écrit n’a cessé d’accompagner notre quotidien pour nous aider à mieux évoluer. Si tant est que nous sachions en profiter!

  2. Christine Répondre

    Vous faites un travail tout à fait remarquable, donnez aux frileux dont je suis l’impulsion, et c’est juste fabuleux, car nous sommes tous perfectibles.

  3. Marchal Répondre

    Tout ceci est parfaitement juste. J’ai passé une dizaine de jours à Mexico.
    Beaucoup de gens, dans le métro (construit par les français) ne savent pas lire. Il y a des petits dessins pour représenter les stations et ces dessins sont plus gros que les noms des stations, ce qui fait que lorsqu’on sait lire, il faut vraiment se rapprocher des indications pour être en mesure de lire.
    Lire et écrire, compter également, j’ai eu la surprise, dans le passé de voir que dans la fonction publique, parmi les fonctionnaires, il y avait plus de 10% de la population au travail qui avait besoin d’une remise à niveau en lecture, et bien sûr, on ne parlait pas de l’écriture, plus approximative.
    C’est très profondément caché.
    Inutile de vous préciser, je pense, que la population des fonctionnaires, en France, a un niveau plus élevé sur le plan culturel que la population moyenne en France.
    L’éducation nationale représente le plus gros budget civil de notre république.
    Scribay ne bénéficie d’aucun fond public et joue un rôle positif.
    Chacun de nous peut avoir une influence positive pour la lecture et pour l’écriture.

  4. Jacques Blanchart Répondre

    Moi, j’arrive ici, tout beau, tout neuf. Je veux dire que c’est mon arrivée qui est toute belle et toute neuve. En ce qui me concerne, mon grand âge m’interdit les illusions…hi,hi…
    Enfin, je ne suis pas ici pour parler de moi mais de Scribay.
    J’ai traîné mes guêtres ici ou là. Avec des « plus » et des « moins ».
    Ici, après quelques jours de présence, cela me paraît plus que sympathique.
    J’admire ce que vous faites, cette plateforme, vos choix professionnels qui ne sont probablement pas très aisés à assumer. En un mot : bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *