Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Chams Al-Exander

J'aime les livres qui, par leur lecture, créent un big bang cérébral !

Après de nombreuses lectures, j'ai eu envie de passer de l'autre côté et de tenter d'aboutir à
"quelque chose" de construit.
Pour l'instant je ne fais que des nouvelles mais j'espère parvenir à les développer davantage.

A mon sens, chaque conseil est bon à prendre.
4
œuvres
0
défis réussis
13
"J'aime" reçus

Œuvres

Chams Al-Exander
Poèmes et autres textes brefs selon les divagations du moment
5
2
2
2
Chams Al-Exander
En réponse au défi Queneau
4
3
8
3
Chams Al-Exander

« I’am the passenger,
And I ride and I ride…. »

Aux premières notes d’Iggy and the Stooges ma tête se mit à bouger et mes doigts à tapoter le volant. J’étais sur la route depuis hier, point de déchargement prévu : Rotterdam. Un itinéraire long mais très calme. J’avais laissé derrière moi les trottoirs droits, les bâtiments sagement alignés et les véhicules garés et circulant en ligne droite. Même les arbres qui auraient pu rompre la monotonie géométrique urbaine étaient taillés de façon rectiligne. Tout était en ordre, chaque chose à sa place, tout était sous contrôle.

« I look through my window so bright,
I see the stars come out tonight… »

Je parcours l’autoroute, la nuit les lumières des phares et celles des éclairages rythment le trajet. La régularité des poteaux électriques est ennuyante, fatigante, endormante. Partout, où que se posent mes yeux je ne distingue que le même schéma se déclinant à l’infini. Tout est pareil, tout le temps, partout.
Entouré, cloitré entre deux séries de lignes pointillées longues et courtes. Ces scélérates sont les témoins de ma « bonne » conduite. Je reste entre les lignes, surtout ne jamais les franchir sans considération, cela pourrait être dangereux !

« And everything looks good tonight… »

Restons bien entre les lignes, restons droits, droits dans nos actes, droits dans nos pensées puisque ce monde nous y invite. Non, nous y oblige. Conditionnés pour que tout aille bien et sans accrocs.

« All of it was made for you and me
‘Cause it just belongs to you and me
So let’s take a ride and see what’s mine… »

Il est temps de faire une pause, je m’arrête sur une aire. Je sors et je m’époumone en compagnie d’Iggy avec des « la la la la la la la la lalala » égayant la nuit d’une voix fausse et rageuse. J’ouvre les portes du camion et je fais quelque chose d’extraordinaire. J’ouvre tous les paquets, je lis tous les mots et balance le tout en vrac à l’arrière en laissant les portes grandes ouvertes. Puis je remonte dans la cabine en riant. Emballez c’est livré. Ils riront moins demain matin chez UPS. Une bonne pub bien gratis que je leur offre.

Iggy mon bon Iggy, la transition naturelle après the Passenger c’est In the death car.
3
4
7
2
0