Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Chanel Lackaday

Lyon.
Chanel Lackaday

Je me souviens qu'en 2011, au collège, nous devions attendre le bus durant une demi-heure, tous les Lundi soirs, je crois. Nous allions alors au CDI, en Salle de Permanence, ou dans les locaux, pour passer le temps. J'y restais avec mon ami Yoan, et souvent avec Chloé, Jonathan et Lisa.

Je me souviens qu'avant d'aller manger à la cantine, au collège, nous devions déposer nos cartables dans le local.

Je me souviens qu'au CDI, il fallait demander l'autoristation au documentaliste pour utiliser les ordinateurs. C'était très angoissant. Si vous aviez connu le documentaliste, vous auriez compris...

Je me souviens que le matin, Yoan et moi nous retrouvions à côtés du grillage blanc du parc pour enfant qui se situait non loin de l'arrêt de bus, sur la Place de Chollet, et nous attendions le bus.

Je me souviens qu'en Juin 2011 (ou 2012 ?), j'avais invité Yoan à aller à la Fête de la Musique avec moi. Toute la journée, nous avions esperé que la pluie n'entrâve pas nos plans du soir-même.

Je me souvienq que dans la Salle de Permanence, j'avais toujours peur qu'on me parle, et que je doive répondre ; je craignais d'être renvoyée par les surveillants.

Aux alentours de 2012, Yoan me fit jouer au jeu Zombie Tsunami pour la première fois, et je continuais d'y jouer durant quelques années.

En 2009-2010, les Silly Bandz étaient à la mode, et nous nous les échangions entre nous dans la cours de récréation.

En 2012-2013, il y eut la mode du "shamballa", un bracelet joli, mais qui faisait mal aux poignets.

En 2010, à l'école, je lus L'Enfant Océan, roman que j'adore toujours aujourd'hui.

En 2012, avec Monsieur R., je participais à un concert solliste, durant lequel je me produisis sur la scène de la Salle Culturelle du collège, le tout dernier jour de 6ème, avec la chanson Ne retiens pas tes larmes, d'Amel Bent.

En 2008, je découvris, à l'école, le livre Tistou les pouces verts, que j'avais tellement aimé à l'époque que j'avais demandé à Maman de me l'acheter. Je l'ai toujours, à l'heure qu'il est.

En Octobre 2013, à La Dauphinoise, nous assistâmes au spectacle musical du groupe Alizée Trio, qui était un groupe local. Durant le jeu de la soirée, nous gagnâmes leur CD... à deux reprises.

Entre 2010 et 2015, nous fréquentâmes le restaurant La Tablée Médiévale, à Crémieu, disparu depuis.

Le 26 Juin 2015, avec mes amies, après la fin de l'examen du Brevet, nous allâmes au McDonald's de Saint-Bonnet-de-Mûre. Ce jour-là, à Cash Center, j'achetais le DVD World war Z.

A la fin de la dernière année de collège, entre amis, avec notamment Chloé, Jonathan et Jérémy, nous fûmes invités à partager un barbeque, dans le jardin d'Amélie.

Entre 2008 et 2010 environ, les feuilles Diddle étaient souvent échangées comme des biens très précieux, dans la cours de récréation de l'école.

Entre 2011 et 2013, dans le bus pour aller au collège, Yoan et moi partagions les écouteurs de son téléphone, pour écouter des chansons. Nous n'avions pas toujours les mêmes goûts musicaux, mais cela nous permettait de partager quelque chose.

En 2012, beaucoup de gens (...dont moi, à l'époque, alors que cela n'arriverait plus aujourd'hui !!) craignaient la Fin du Monde, prévu le Vendredi 21 Décembre 2012.

En Automne 2015, le Samedi 2 Octobre ou le Samedi 2 Septembre 2015, j'allais à la Galerie Commerciale, avec Lisa. C'est la dernière fois que je partageais quoique ce soit avec elle.

Le Samedi 22 Novembre 2014, avec Chloé, ma meilleure amie de l'époque, nous allâmes manger au Memphis Coffee, un restaurant spécialisé dans la cuisine américaine (disparu depuis). J'y connus ma toute première "cuite" (imprévue !), à cause d'un granita à la Tequila ! Maman s'en plaignis : leur carte était très mal constituée, et les boissons sans alcools étaient avec les boissons alcoolisées... Le personnel s'excusa et ne fit pas payer la boisson.

Le Vendredi 8 Juin 2018, je dis adieu au Lycée JPS. Cela me fit mal au coeur toute la journée. J'étais boulversée.
27
8
1
25
Défi
Chanel Lackaday

Sybil caressa la rose lorraine fanée.
Maintenant, elle était seule dans ce monde ; toute seule avec sa rose entre les mains ; les autres étaient de l'autre côté de cette vitre en verre bleu tinté.
36
14
4
1
Chanel Lackaday
Journal de bord de l'apocalypse zombie... Les "Green blood" comme on les appelle... Paco et moi, on est seuls et on s'ennuie. Tout ce qu'il reste, c'est du papier et un stylo. Qu'est-ce que je pouvais faire, à part écrire?
14
10
4
12
Chanel Lackaday
Recueil de mes poèmes en anglais
17
0
0
6
Chanel Lackaday

Cher lecteur,
J'ai décidé de compiler certains de mes textes. Tous sont trouvables sur Scribay, mais j'ai pensé que faire un recueil complet de toutes ces oeuvres pourrait être une bonne idée.

Pour information : cette "compilation de textes" comportera deux parties.
1) Poèmes
2) Nouvelles et autres textes courts


Je vous souhaite bonne lecture,
Cordialement,
Chanel Lackaday.
0
0
0
85
Chanel Lackaday
Poèmes basé sur des musiques classiques. Liens des musiques au-dessus de chaque poème.
19
17
4
6
Chanel Lackaday
On me demandait une critique, en voilà trois! Au programme:
-Camel Spiders
-Les Crados
-Le Sadique Aux Dents Rouges
Amoureux de Cinéma, au revoir (rien que le pitch de ces films vous donneraient une crise cardiaque), amoureux de nanars, bonjour !
2
4
0
10
Défi
Chanel Lackaday

En ce moment, j'ai envie de plusieurs choses (qui sont, pour la plupart, pas tellement réalisables) :
1) Continuer d'écrire mon roman, que j'ai commencé le 8 Juillet 2019 (je suis coincée, je n'ai plus d'idées)
2) Aller au nouveau spectacle de mon humoriste favori (mais... personne ne veut venir avec moi, je n'ai pas de voiture, et je n'y connais rien aux transports en commun)
3) J'aimerais quitter l'Université, car ce que j'y "apprend" est purement basique et ne m'intéresse pas (...je ne peux pas partir, car autrement j'aurais fait deux années de Faculté dans le vent, et n'aurais aucun diplôme)
Bon, il y a sans doute tellement d'autres choses que je pourrais lister, mais c'est tout ce qui me vient sur le moment. Je n'ai pas envie que Lundi arrive. Pas envie de retourner dans ces classes débiles, et encore moins d'aller à mon cours de badminton qui me stresse plus que de raison. Parfois, je suis tellement angoissée que j'ai l'impression que je vais m'étouffer et tomber dans les pommes. C'est comme cette foutue anxieté sociale, j'en ai marre, je n'ai plus la force d'avoir l'estomac tordu tous les matins et tout le temps lorsque je passe vers quelqu'un que je ne connais pas. J'ai peur de ne pas avoir mon diplôme. J'ai peur de ne pas mener mes projets à bien. Je ne sais pas si c'est une phobie de l'échec, peut-être que c'en est une, mais savoir si oui ou non c'en est une n'avancerait pratiquement rien. Tous les jours, également, je croise les doigts pour qu'un jour je reçoive une réponse favorable à ma candidature pour Erasmus, mais en vérité, je ne suis pas certaine d'y croire à ce point. J'aimerais que cela m'arrive, j'aimerais aller en Angleterre en Septembre 2020, dans à peine sept mois... Mais parfois, je me dis : pourquoi moi, et pas une autre ? Pourtant, j'ai tellement envie de vivre cette expérience. Au moins, si la réponse à ma candidature est "Oui", rester à l'Université jusqu'à 2022 en vaudra la peine... Autrement, je ne vois pas pourquoi rester, si ce n'est pour obtenir un diplôme qui de toute manière ne me servira à rien, puisque je REFUSE de traduire des romans toute ma vie. Pour moi, voici ma vie idéale : dans une maison anglaise, isolée du monde, avec un ou une colocataire vivant avec moi. Si possible, cette maison se situerait près d'un lac/étang, ou de n'importe quelle source d'eau. Dans cette vie idéale, j'écrirais des chansons, des poèmes et des nouvelles, et SURTOUT, j'en vivrais. Malheureusement pour moi, en France, "écrivain", "parolier" et "poète", ce n'est pas une profession acceptable. A moins que vous soyez la chance sur un million qui parvient à se hisser en première place et à se faire respecter, comme J.K. Rowling. Soyons honêtes, il y a des milliers d'auteurs qui rêvent d'atteindre cela, et il y en a autant qui mériteraient de réussir, mais la société a décidé que certains réussiraient et d'autres non. Cela me frustre. Il y a des auteurs qui parviennent à avoir un petit succès, et dans six mois, on les aura oublié. Cela me fait même penser à la "Chanson la plus mystérieuse d'Internet", qui circule depuis les années 80. C'est frustrant de savoir que cela fait des années que des "détectives d'Internet" cherchent les auteurs de cette chanson new wave, et que, sans doute, on n'aura jamais la réponse à cette question brûlante. Je suis frustrée parce que ces gens-là méritaient le succès, mais ils sont tout simplement arrivés avec leur rêve au mauvais endroit, au mauvais moment. Qui sait où ils sont, aujourd'hui ? Sois des papys de 50-60 ans, sois morts, qui sait ? Sans jamais avoir pu toucher leur rêve du doigt ! Et allez savoir combien de groupes, combien d'auteurs, combien de rêveurs, auront droit à ce destin. C'est triste. Voici le lien, si vous êtes intéressés : https://www.youtube.com/watch?v=zPGf4liO-KQ
C'est fou que le moment où cette chanson a du succès, le groupe est purement inconnu. J'espère tout de même qu'un beau jour, on saura enfin qui sont les chanteurs de cette chanson. Pour l'instant, le mystère demeure. Mais on ne sait jamais, après tout il y a des chansons qui ont été identifiées après trente ans de recherche. C'est arrivé d'un coup, personne ne s'y attendait, alors je ne vois pas pourquoi ce serait impossible pour Like the wind (ou Blind the wind, on ne sait pas, on ne peut que spéculer quant au titre de la chanson). J'aimerais tellement aider mieux, mais à part écouter playlists sur playlists de chansons new wave inconnues des années 80, je n'ai pas d'autres solutions, puisque je n'ai ni Facebook, ni les connaissance nécessaires en Allemand (la chanson est sortie dans une radio Allemande, mais là où le mystère s'épaissit, c'est que personne ne sait si le chanteur/les chanteurs sont Allemands ou d'une autre origine. Je suis en train d'écrire un film en atelier scénario, c'est un projet personnel (avant, nous avions fait quelque chose en groupe de cinq personnes, un film "profond" sur Internet et notre lien à ce dernier) et je serais seule face à ma feuille de cahier. Je vais dédier ce film à ces gens inconnus qui ont vu leurs rêves partir en fumée, d'ailleurs, une dédicace pour eux, c'est la première chose qui apparaitra à l'écran. J'ai fais lire mon "dossier de projet" à ma professeure d'atelier scénario, qui m'a dit que l'idée était bonne, mais que réaliser ce projet serait sans doute long. Elle m'a demandé si j'étais prête pour cela. J'ai répondu que oui. Je suis prête. J'espère que je l'écrirais de la première page à la dernière, et que l'équipe de l'atelier vidéo saura retranscrire ce que j'avais imaginé.
En ce moment, je lis un livre sur les films perdus (brûlés dans les incendies de la Fox de 1937 et de la MGM de 1967, par exemple), et là, c'est la même chose, je suis terriblement frustrée que tant de films aient disparu par simple négligeance. C'est horrible, si on y pense. De nos jours encore, des films/séries/cartoons se perdent, c'est encore pire maintenant qu'il y a des sites de streaming. Et oui, on a les DVD, mais qui sait ce qui restera si les lecteurs de DVD disparaissent ? Si, c'est possible, puisque c'est ce qui est arrivé aux VHS. Obsolètes...
Bon, je vais arrêter d'écrire pour ce soir. Je me rends compte que laisser couler mes pensées m'a fait du bien. Je pense que je referais l'exercice plus souvent... Avec des pensées plus positives la prochaine fois, j'espère !
(Samedi 1er Février 2020.)
8
9
5
23
Chanel Lackaday


J’aime écrire.
J’aime les poèmes.
J’aime parler anglais.
J’aime les nanars.
J’aime les comédies.
J’aime me méfier des conspirations en tout genre.
J’aime lire.
J’aime dessiner.
J’aime peindre.
J’aime créer des personnages.
J’aime rédiger des histoires.
J’aime regarder et lire des choses qui me font peur.
J’aime les enquêtes sur des petits mystères (sans meurtres, par exemple).
J’aime l’Angleterre.
J’aime Londres.
J’aime voir mes amis, surtout Rachel et Maud, et toute la bande qui va avec.
J’aime me promener dans les parcs Anglais.
J’aime créer.
J’aime rêver.
J’aime voyager.
J’aime penser à mes souvenirs.
J’aime les nombres 6, 7, 8, 9, 16, 13, 14, 15, 16, 21.
J’aime penser au futur.
J’aime chercher des films sympathiques à regarder.
J’aime les thrillers psychologiques.
J’aime le film Les noces funèbres.
J’aime les films de Tim Burton, en général.
J’aime les dessins minimalistes.
J’aime les chansons de Lomepal.
J’aime la musique country.
J’aime utiliser ma synesthésie, pour mes nouvelles/poèmes/chansons (etc.)
J’aime les raisins (sauf les raisins secs).
J’aime le rose pâle.
J’aime le doré.
J’aime l’argenté.
J’aime la chanson Creep, de Radiohead.
J’aime le chocolat.
J’aime la mayonnaise.
J’aime cuisiner du tartare de saumon à l’avocat.
J’aime les avocats.
J’aime le rap (lorsqu’il ne consiste pas en une suite d’insultes).
J’aime mes amies.
J’aime les voyages en bus.
J’aime faire des listes.
J’aime faire de « to-do lists”.
J’aime les chansons tristes.
0
0
0
4
Défi
Chanel Lackaday
Un amour interdit.
16
23
15
1
Défi
Chanel Lackaday

Maxx, 23 ans, taille moyenne, courts cheveux noirs, yeux ambre, barbe de trois jours, joue souvent au vidéo, personnage "badass", sait se battre, recherche la justice, possède un poignard dont il n'hésiterait pas à se servir, personne dure mais sensible, a eu une enfance et une adolescence plus ou moins tragiques, se fiche de mourir jeune (et pense même que s'il meurt jeune avec de l'honneur, c'est une bonne chose), ne se considère pas comme un héros mais possède tous les traits de caractère d'un héros, solitaire, possède un revolver (mais préfère les armes blanches aux armes à feu, de manière générale), n'a pas peur de grand-chose,
8
6
0
7
Chanel Lackaday
Dans ce livre, je vais tenter de vous enseigner ce qu'est la synesthésie, une condition neuronale que j'ai et qui est partagée par très peu de personnes dans le monde. Pour information, la chanson que j'ai représenté visuellement sur la couverture est "The old man is dead", de Bruce Frye.
1
0
0
7
0