Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Aðenar

Bonjour, je m'appelle Tristan,

Je débarque sur ce site par le conseil de ma belle-soeur, avec déjà un univers tout prêt, et un tome 1... un peu moins.

J'ai mon univers en tête depuis déjà quelques années, et l'envie d'écrire quelque chose depuis toujours.
Il y a donc un jour où j'ai décidé de m'y mettre mais évidemment ce n'est pas parfait.

J'espère trouver sur ce site des avis et peut-être des conseils d'écriture (même si mon amateurisme appelle au syndrome de l'imposteur) et j'espère aussi y trouver des histoires qui me plaisent.

Euh, voila...Bisou.

3
œuvres
2
défis réussis
6
"J'aime" reçus

Œuvres

Aðenar
Dans un monde aussi dur et cruel que poétique, la vie est fragile et éphémère. Rien n'aurait pu laisser douter le jeune Aðenar du destin qui lui était réservé quand il fut entraîné dans cette chasse à l'homme, mené par la force et l'empathie.
Suivez son aventure à la découverte de son univers, et de sa destinée qui la mènera plus loin qu'il n'aurait pu lui-même imaginer.

_______________

Fulljorden est un monde inspiré de la mythologie nordique, installant un décor tribal scandinave, une faune imaginaire sauvage et dangereuse dans un décor alpin et gelé.
3
10
0
36
Défi
Aðenar

"Le combat ne commencera que quand les sabres seront dégainés.
Si l'un des opposants quitte l'arène, il perd et meurt. Si l'un des opposants lâche son sabre ou le rengaine, il perd et meurt.
La victoire ne sera remportée qu'à la mort de l'adversaire et le vainqueur se retrouvera libre.
Rien ne peut interrompre le duel.
Telles sont les règles de l'Arène de la Justice."

Le Juge avait à peine fini sa dernière phrase, que le condamné pour homicides aggravés arracha son arme de son fourreau. Il criait aux tribunes qu'il n'avait aucune chance de perdre et qu'il était déjà libre.

S'étant élancé en direction de son adversaire, les arbitres le prirent en joue, car le vieillard n'avait toujours pas son arme à la main.

Le vieil homme, n'ayant plus la force de se battre, n'osa pas regarder la brute lui faisant face.

Et tandis que l'assassin commençait à s'impatienter, le vieillard parti s'asseoir calmement dans un coin ombragé de l'arène pour méditer.

Le tueur, comprenant les intentions de son ennemi, explosa de rage, s'adressant au Juge, impassible. Il se résolut à patienter que son adversaire daigne se sacrifier, faisant les cents pas.

Tandis que le flot du temps ruisselait de sa source intarissable, les spectateurs déçus quittaient les lieux. La nuit arriva avec la fatigue. L'organisation ne savait pas comment résoudre ce nouveau problème auquel ils étaient confrontés sans briser les règles de l'Arène.

Mais il suffît d'une seconde de fatigue, pour que le meurtrier échappe son arme de ses mains, et se retrouve criblé de balles.

Le vieillard se releva, remplit les formalités auprès de l'organisation qui travaillait déjà à ne plus rencontrer ce cas de figure, et disparut, libre, accompagné de ses crimes atroces.
1
8
5
1
Défi
Aðenar

Je me disais que j'allais décrire ce que chaque titre peut représenter mais je pense que c'est plus amusant de laisser à chacun imaginer ce qu'ils signifient :
Un simple voyage
Tout le bonheur/malheur du monde
Pour un simple regard
Pas plus tard qu'aujourd'hui
Comment c'est arrivé
Plus jamais
Toujours la même histoire
J'ai deux mots à vous dire
Rien d'intéressant
Chanceuse maladresse
N'y crois pas
C'est déjà fini
La beauté amorphique
À vous d'en décider
2
1
0
0

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Par plaisir. J'ai trop de bordel qui tourne dans ma tête, donc pour pas les oublier et comme je suis pas réalisateur, bah je les écris. (À quand le crowdfunding pour inventer la pensine)
0