Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 10207923477177101

Cécile POMMEREAU

J'écris depuis quelques années maintenant. J'ai écrit un premier roman de Fantasy, pour lequel je suis actuellement en recherche d'éditeur.
Ici, je vous présente principalement "Immortel Ad Vitam", dont le pitch m'est venu un beau jour dans le train sans que je ne sache vraiment qu'en faire. Je suis heureuse d'avoir fini par trouver :)

J'apprécierai toute aide que vous pourrez m'apporter, mais je préfère vous prévenir, j'ai pour habitude de ne modifier un texte que lorsque je l'ai terminé, il faudra donc attendre un peu avant que vos commentaires soient pris en compte.

Je vous remercie d'avance :)
4
œuvres
0
défis réussis
22
"J'aime" reçus

Œuvres

Cécile POMMEREAU
Fred n’est pas un loup-garou, ni un ange gardien. Il n’est pas de ces pâles suceurs de sang qui font tomber comme des mouches des lycéennes au brushing impeccable. D’ailleurs, tout le monde sait que ces bestioles-là n’existent pas. Fred a un physique banal et les poches trouées. Il n’arrive pas à garder une fille plus de trois semaines et sort de prison. Pour couronner le tout, c’est le jour où il essaie de se foutre en l’air qu’il apprend qu’il est immortel. Fred n’a pas de chance.

Jean, lui, est flic. Il pensait avoir tout vu après trente ans passés a la Crim’. Mais voilà qu’un beau jour, un de ses cadavres se paye le luxe de se tirer de la scène de crime. Pour lui c’en est trop et il est bien décidé à le retrouver. Il ne manquerait plus qu’il parte en retraite avec une affaire non élucidée...
15
4
0
10
Cécile POMMEREAU
Recueil de nouvelles sur le thème animalier.
Un bon moyen de réunir en un même point toutes mes ébauches!
3
1
0
23
Cécile POMMEREAU
Pas que l'idée d'explorer
Ton corps pâle de rouquine
Soit de nature à m'échauder,
Mais j'aurai sans doute préféré
Caresser ta peau fine
Plutôt que de l'entailler
Te sentir moins raide sous mes doigts,
Prête à t'offrir à moi.
Ma lame glisse sur ta peau froide
Tandis que sans à coups tu te dévoiles
J'aurai voulu voir ton cœur de moins près
C'eût été mon plus grand souhait.
Désormais je n'ai plus qu'une seule obsession
Répondre à cette question
Celle que l'on m'a posé
Lorsque l'on m'a présenté
Ce corps froid que je viens d'autopsier
Qui t'a tué?
3
0
1
0
0