Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Michèle Devernay

Nouvelliste littérature de l'imaginaire.
Auteur de Regrets mécaniques, nouvelle fantastique parue aux éditions du 38.
5
œuvres
0
défis réussis
53
"J'aime" reçus

Œuvres

Michèle Devernay
Un matin d’automne, Manille est abordée, sur les bancs de l’université, par un journaliste désireux de l’entretenir de la disparition de son frère cadet, Lucent. L’homme prétend avoir mené sa petite enquête et découvert d’étranges corrélations entre le disparu, une maladie génétique rare, l’orage et la foudre. Effrayée, la jeune femme se défie immédiatement de lui, mais comment résister à l’appel de la vérité ? Déterminée à découvrir ce qu’il est advenu de Lucent, elle se lance dans l’aventure...
20
18
2
107
Michèle Devernay
Et si, au lieu d’explorer l’espace, l’humain s’intéressait plutôt à coloniser le fond des océans ? Cela faisait des années que les scientifiques du monde entier imaginaient toutes sortes d'habitats sous-marins, rêvant de reproduire la mythique cité de l'Atlantide. Victor De Vallois, lui, avait été beaucoup plus loin que le rêve ou l'imagination. Sa cité avait vu le jour, et ils seraient bientôt une petite centaine à embarquer pour l’expérience la plus dingue de tous les temps ! Passer dix ans de leur vie, en complète autarcie, dans une cité-bulle sous-marine…
28
16
4
140
Michèle Devernay
Cléo est mécanicienne sur une chaîne de montage, un travail pénible et dangereux. Pour s'évader du quotidien, elle passe beaucoup de temps dans une réalité virtuelle où elle a fait la connaissance d'Elie. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si Elie n'avait pas une obsession : celle de l'épouser ! Nouvelle écrite dans le cadre d'un appel à textes dont le thème était la revisite du conte de Peau d'âne.
3
2
0
31

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Parce que j'aime lire, depuis toute petite, et qu'à force de lire les histoires des autres, on finit par inventer les siennes tout naturellement.
0