Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Ju_mafili

3
œuvres
2
défis réussis
115
"J'aime" reçus

Œuvres

Ju_mafili
Maloe Garcia souhaitait simplement vivre une vie tranquille, obtenir son diplôme, aller au travail et passer inaperçu.
Le destin en a décidé autrement, tout change en une décision, en une nuit et en une accusation.
Sa vie ne lui appartient plus, il doit maintenant la partager et accepter l'aide de la personne qui lui a tout pris.
Arrivera-t-il à accepter sa nouvelle identité ?
112
11
75
236
Défi
Ju_mafili

Elle est encore là, je fais semblant de ne pas la voir, j'essaye d'ignorer sa longue robe blanche couverte de sang, ses cheveux blond devenu roux et cette énorme plaie qui traverse son cou. Je donne le change à mes amis, je leur parle, danse avec eux en essayant d'oublier sa présence. J'essaye de ne pas tenir compte de sa démarche, de son corps qui se rapproche du mien. Alors je bouge en espérant que me perdre dans la musique suffira, je me concentre sur cette magnifique femme qui se tient entre mes bras, et qui se colle à moi. Mais ça ne suffit pas, ça ne suffit jamais, comment faire pour l'ignorer alors que je ne voie qu'elle, elle fait tache dans cette soirée, les jeunes jouent, boivent et rigolent, ils irradient de vie et de joie.
Elle n'est pas comme eux, le poids de la mort l'entoure, elle pleure la vie qu'on lui a pris, elle ne sait pas comment s'apaiser. Je suis sa seule chance nous le savons tous les deux, alors dans sa douleur, dans son désespoir elle me supplie. Je détourne mon regard et tente de me perdre dans le visage enfantin de ma cavalière. Mia me regarde en souriant, elle m'embrasse suavement, elle est belle. J'ai été attiré par sa douceur et par son innocence. Quand je l'ai vu pour la première fois, j'ai espéré qu'elle puisse être mon salut, j'ai eu l'audace de penser que ses caresses, ses sourires et son amour pourraient effacer les cicatrices qu'ils laissent sur mon âme. Je me suis trompé, encore une fois, même si son âme est pure, elle n'est pas ma rédemption. Elle ne peut pas me sauver de l'horreur, elle n'est pas mon équilibre.
La tristesse m'envahit, je vais devoir la laisser partir, pas maintenant, pas ce soir, j'ai trop besoin de cette normalité, ce soir, je veux simplement être un jeune homme transit d'amour alors dans un geste désespéré je la sers plus fort contre moi et plonge ma tête dans ses cheveux. Je ne vois plus rien c'est mieux ainsi.
Ce n'est pas suffisant, ça ne l'est jamais, je frissone, une main charnue et froide vient de parcourir mon dos. Elle m'a atteint, je peux sentir l'odeur de la mort, du sang et de la terreur remplaçant le parfum de rose de ma compagne de danse. L'impuissance m'envahit, je ne peux rien faire pour échapper à ces spectres qui me poursuivent. C'est mon fardeau, ce pour quoi je suis né, je suis le gardien des âmes perdues, je suis celui qui répare les tord et punit les meurtriers.
Je regarde le spectre qui se tient maintenant à mes côtés. Ses larmes noires strient ses joues, son visage est pâle, la lacération à son cou est profonde, cette femme a été égorgée. Je peux ressentir sa peine et sa souffrance mais ce qui me dérange est sa stupeur, ce sentiment de trahison qui la ronge, elle connaissait son meurtrier, non c'est pire que ça, elle l'aimait.
Je ferme les yeux de tristesse, je me sens envahi par la laideur qu'elle me montre, je peux le sentir, je ne ressortirais pas indemne de son histoire. Comme les autres avant elle, une fois ma mission finie elle emportera une partie de mon âme et de ma pureté avec elle. Je me demande combien de temps encore je pourrai tenir, quel spectre m'amènera à la folie ou à la mort ?
-"Tu vas bien Cael ?" me demande la douce voix de Mia
Elle me regarde avec inquiétude, ses beaux yeux bleus m'observent avec attention. Que voit-elle ? Peut-elle percevoir la noirceur qui m'habite ? Remarque-t-elle mon âme brisée ?
Je lui souris tendrement, ses traits s'apaisent et elle m'embrasse avec enthousiasme. Non, elle n'en est pas capable, comme les autres autours de moi, elle ne perçoit que mon masque, je ne suis à ses yeux qu'un jeune homme un peu renfermé, calme et robuste, je lui plais. Elle aime, mes petites attentions, mes conseils et mon écoute. Mais cet homme qu'elle croit aimer, ce n'est pas moi. Je voudrais tellement lui montrer qui je suis. Arrivera-t-elle à accepter le sang qui recouvre mes mains? Comprendra-t-elle les choix que j'ai dû faire? Acceptera-t-elle de me partager avec ces esprits qui me hantent et qui ont tellement besoin de moi pour échapper à l'horreur dans lequel des monstres les ont plongés ? Non, elle ne pourrait pas comprendre, elle est bien trop ancrée dans son bonheur, je n'ai pas le droit de lui prendre sa clarté, elle aussi je dois la protéger des ombres. Alors sur cette piste entouré par les rires et par l'excitation de la vie et de la jeunesse, je prends la décision de partir, pour elle, pour la préserver, je n'aurais aucun regret. Elle ne sombrera pas avec moi, je ne le permettrai pas. Je l'embrasse une dernière fois, c'est un baisé profond au goût d'adieu que l'alcool l'empêche de comprendre. Je lui souris, me dégage de ses bras et pars sans me retourner. Aucun regret, aucune attente ne me détournera de mon nouveau but, j'ai un meurtrier à arrêter et un fantôme à libérer. C'est ma malédiction, je suis né pour les guider, je suis hanté.
1
2
7
4
Défi
Ju_mafili

Dans toutes mes histoires d'enfant, lorsque je faisais vivre mes jouets, il y avait un être sur lequel mes personnages pouvaient toujours compter. C'était une belle panthère noire, elle n'était pas comme les autres. Elle était plus grande, plus agile et plus forte. Elle n'était pas seulement féline, elle possédait des ailes, de belles ailes d'ange. Je ne me souviens pas comment elle a été créé, elle a juste toujours été là comme une amie loyale. Elle aidait mes personnages à affronter les difficultés. Elle était prête à se battre pour eux avec ses crocs et ses griffes. Elle consolait les malheureux en les choyant et en les câlinant.
Elle n'était qu'une invention, un animal qui avait choisi d'accompagner mes héros dans leurs quêtes. Puis petit à petit elle est devenu autre chose, elle était la guerrière qui faisait fuir les monstres sous mon lit, elle me laissait la caresser lorsque la tristesse m'envahissait. Dans mon âme d'enfant elle a pris vie et m'accompagnait dans chacune de mes difficultés. Elle était ma force car avec elle je n'étais jamais seule.
Aujourd'hui mon voeu le plus cher serait de la retrouver, car je l'ai trahie. Mon amie loyale en grandissant je t'ai oubliée. Tu as au fil des ans disparu j'aime à croire que c'était ton choix qu'en disparaissant de mes pensées tu as voulu faire de moi cette femme indépendante et équilibrée que je suis devenue. Pourtant je voudrais te revoir, je voudrai parfois quand la vie devient trop dure, quand la fatigue me submerge me cacher derrière toi. Je voudrais que tu me rouvres les portes de ton monde, ce monde où des créatures magiques et des héros courageux existent. Tu ne dois pas croire que je veux fuir, non ce n'est pas le cas, tu m'as donné toutes les armes dont j'ai besoin pour apprécier et aimer ma vie d'adulte, je suis heureuse n'en doute jamais. Ma demande est juste une façon de me ressourcer, je suis nostalgique de ce temps où aucune limite n'existait, où tout était possible. Je veux revoir ces beaux dragons arc-en-ciel et ces petits lutins bleus, je veux redevenir cette enfant qui évoluait dans ses rêves.
Je ne sais pas comment faire pour te retrouver, mais je ne veux en aucun cas t'oublier alors je graverai bientôt sur ma peau une image de toi, peut-être sur mon omoplate ou peut-être sur mes reins. Je n'ai pas encore décidé de l'endroit, mais tu seras là pour me rappeler qu'enfant je n'étais pas seule et qu'un monde incroyable m'était ouvert. Je le ferai bientôt car c'est mon souhait, en souvenir de l'enfant rêveuse que j'étais à l'époque et de la femme que je deviens aujourd'hui. Peut-être qu'un jour je te partagerais, je raconterai à mes enfants ce que tu as fait pour moi. Peut-être qu'à leur tour, ils vivront de merveilleuses aventures avec toi. Je l'espère de tout mon coeur car avec une amie comme toi, leur avenir ne sera que prodigieux.
Merci d'avoir été là, ma belle panthère, mon amie loyale.
2
4
9
2

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Tous simplement parce que j'aime ça. Je passe mon temps à rêver, à me créer des personnages, des histoires et des univers. L'écriture me permet en quelque sorte de donner un corps à mes personnages, ils ne s'effacent plus avec mes pensées. En ayant un support à leur histoire, je peux prendre le temps de faire murir et de leur créer une véritable vie. avec l'écriture mes histoires ne sont plus éphémères, elles évoluent avec mes envies.
0