Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 409448702541718

Lauren Oliel

J'ai soif de vivre. Je l'aime quand elle est rock la vie, un brin trash mais remplie d'amour. J'aime entendre dans la rue les éclats de rires, et rentrer à pas d'heure la nuit dans Paris à vélo. C'est pendant ces nuits que je trouve ma force, que je trouve mon sourire et que je sens la vie comme un souffle d'eau de vie.
J'ai faim de rire et de malice.
J'écris des courts métrages que je réalise, pour la montrer comme je l'aime la vie. Je joue au théâtre pour la jouer comme je la rêve la vie. Et je fais du vélo pour savoir comment je veux la vivre ma vie. Je danse et je découvre tout un tas de trucs trop cools que vous me donnez au croisement d'une rue ou quand je lève la tête pour regarder la lune.
32
œuvres
0
défis réussis
52
"J'aime" reçus

Œuvres

Lauren Oliel

N’oublie jamais d’oublier, ça aide au présent
N’oublie surtout jamais que le temps, que le temps c’est comme du sable,
Ça coule entre les doigts
Que le temps c’est comme de l’eau, ça s’évapore,
N’oublie jamais qu’ici c’est l’illusion de partout.
N’oublie jamais qu’on est là, qu’on t’aime,
N’oublie jamais que nous on te regarde,
Qu’on te pleure pas, mais qu’on t’aime
N’oublie jamais d’où tu viens, tu sauras mieux vers où aller
tu es ton point de repère
On est toi,
On est là juste tous les trois
Alors n’oublie jamais, n’oublie jamais qu’il y a toujours, qu’il y a toujours quelqu’un quelque part, quelqu’un qui te regarde,
Quelqu’un qui te regarde de tendresse.
 Mais N’oublie jamais d’où tu viens, pour mieux te souvenir d’oublier
Pour mieux te rappeler d’aimer
Pour oublier le temps
Pour te souvenir que le monde, c’est qu’une tranche de vie.
 
14
6
0
1
Lauren Oliel
Elle c'est Léa, belle à faire tomber la galerie, triste à refroidir la terre. 
Solitaire dans l'âme, solidaire dans le cœur. Tiraillée entre ses deux caractères elle erre dans Paris. 
Lui c'est Alexandre, frêle comme un roseau mais solide comme un chêne. Musicien dans l'âme, il parcourt paris à la recherche de sa muse. C'est la nuit qu'il cherche ses proies. 
C'est la nuit que la silhouette de la femme est un hors d'œuvre. 
Perchée sur ses talons de 15 cm Lea est encore de sortie ce soir. 
Elle a les cheveux long, de grands yeux verts et la bouche en cœur. Elle les fait tomber, tous. Tous les gars. Tout les mecs et les parisiens et même les filles. De plus en plus les filles se retournent sur son passage. Elle devient de plus en plus androgyne. 
Alexandre fait le badaud le long du canal Saint Martin. 
Il cherche le reflet de son cœur au travers de l'eau trouble. 
C'est Théo, son meilleur ami qui le suit depuis sa tendre enfance qui le ramène à la réalité. "Alex, on va se la prendre cette bière?" 
Mais Alexandre est perdu. L'eau lui a révélé un nouveau reflet sur le pont près d'Antoine et Lily, une boutique ultra kitch sur les quais de Valmy. 
"Et Alex, putain tu va pas me la refaire ! Je rentre chez moi sinon. J'en ai ras le bol de tes voyages dans la lune" 
Alex sourit. Voyage dans la lune... Il vient d'atterrir. 
0
4
0
1
Lauren Oliel
Scribay est un site pour la liberté. Alors à la Liberté, soyons Charlie <3
7
2
0
1

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Et si je vous demandais pourquoi vous souriez?
0