Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Gérard Legat (Kemp)

Gérard Legat (Kemp)
39 micronouvelles (Fantastique, Science-fiction, contemporain, frisson, humour, contes et légendes, amour). Des personnages étranges, démesurés, certains estimables, d'autres odieux, tous inattendus. Ils voyagent dans le temps et dans l'espace. Ils sont de toutes les époques et ne sont pas toujours des humains, mais ils ont un point commun : ce qui leur arrive est insolite.

Dernières nouvelles publiées :

La vie après les mots (11 janvier 2020)
Promotion féerique (27 octobre 2018)
L'inconnu (19 octobre 2018)
Un bouquiniste pas comme les autres (14 octobre 2018)
Sidonie Clermonde (12 octobre 2018)
Nouveau monde (3 octobre 2018)
Le miraculé (1er octobre 2018)
Le sablier (29 septembre 2018)
L'album photo (15 septembre 2018)
La grande évasion (11 septembre 2018)
Une prison modèle (4 septembre 2018)
Laissez-nous rêver (31 août 2018)
L'île aux livres (20 août 2018)
Sagesse artificielle (15 août 2018)
La passementière de Belleville (13 août 2018)
510
886
1766
154
Gérard Legat (Kemp)
Inspirées de mon quotidien où retrouvées dans mes cartons, ces pensées, incipit, textes expérimentaux et courtes histoires, valent deux fois rien, c'est toujours mieux que rien. Attendez-vous à tout !

Mes pensées sont profondes, alors je vous invite à creuser.

Sérieux s'abstenir ! Quoi que...
366
389
93
39
Gérard Legat (Kemp)
Laplace disait que dans tous les domaines l'invention consiste dans le rapprochement d'idées susceptibles de se joindre et qui étaient isolées jusque-là. "La terre est bleue comme une orange." Paul Eluard.
120
118
32
10
Gérard Legat (Kemp)
Pensées, critiques et commentaires rédigés au fil de mes lectures et de l'actualité. "Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe". Jules Renard
15
33
37
18
Défi
Gérard Legat (Kemp)
Un défi coriace, pas sûr d'aller au bout, tant pis je me lance. Sept chapitres très courts, avec 10 mots imposés par chapitre, soit 70 mots imposés pour l'ensemble de l'histoire. Aujourd'hui, dernier Chapitre ! : Chapitre 7 - Derrière la porte
28
51
17
7
Gérard Legat (Kemp)
Un essai sur l'amour des livres où j'explique comment j'ai constitué ma bibliothèque, comment je continue de l'enrichir aujourd'hui et quel usage je fais des livres.
J'écris aussi des nouvelles sur la thématique des livres, de la lecture, des bibliothèques :
L'île aux livres :
https://www.scribay.com/text/1962647919/micronouvelles--preludes-et-croquis-/chapter/186966
Laissez-nous rêver :
https://www.scribay.com/text/1962647919/micronouvelles--preludes-et-croquis-/chapter/189805
L'érudit :
https://www.scribay.com/text/1962647919/micronouvelles--preludes-et-croquis-/chapter/13332
Le livre magique :
https://www.scribay.com/text/1962647919/micronouvelles--preludes-et-croquis-/chapter/15106
50
72
39
9
Gérard Legat (Kemp)
Un texte à savourer... J'espère qu'après lecture vous en resterez comme deux ronds de flan ou baba, selon votre préférence.
3
1
0
2
Gérard Legat (Kemp)
Compte-rendus de lecture d'un vagabond voyageant sans boussole au pays des livres.
Mes impressions de voyage du 17 octobre 2019 au 17 octobre 2020. Au programme prévu environ cent chapitres, soit un chapitre par livre. Chaque chapitre porte le titre du livre commenté.
Il ne s'agit pas de résumés de lecture proprement dit, mais d'un prétexte à réfléchir sur différentes thématiques d'actualité ou non et en tout cas de faire part des impressions que chaque lecture aura laissées sur moi. Mon intention est de partager mon goût pour la lecture et les livres en général.

« L’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même »
Robert Louis Stevenson
15
27
90
99
Défi
Gérard Legat (Kemp)
Texte en réponse au défi de EmilieTheMazeFan "Rédigez un hommage à votre auteur culte".
33
56
30
17
Gérard Legat (Kemp)
L'histoire d'une aberration mentale. Parfois devant l'inconcevable notre cerveau refuse d'accepter la réalité, alors il en conçoit une autre, plus agréable. Le cerveau d'un joueur d'échecs serait-il plus prédisposé à subir ce phénomène ?
2
7
7
6
Gérard Legat (Kemp)




Si j'étais la plume du président voici le discours que je lui proposerais de prononcer :
Chers concitoyens,
Le monde est de plus en plus complexe et les problèmes à résoudre sont multiples. Pour trouver des solutions efficaces il faut définir des priorités.
  La crise actuelle qui s'exprime par la colère est provoquée par la difficulté à comprendre le monde dans lequel nous vivons et à donner un sens à notre action. Nous manquons de repères et de vérités fondamentales sur lesquelles baser notre comportement.
  Pourtant il ne faut pas céder au pessimisme car "c'est lorsque nous prenons conscience de ce qui nous détermine que nous faisons le plus grand acte de liberté". (1)
  A l'origine l'humanité n'avait pour seul guide que la nature. Ce qui était sacré c'était le soleil, l'eau, la terre, les forêts. Aujourd'hui la technologie a remplacé la nature. Ce qui est sacré c'est l'objet issu du "progrès" technique : la voiture, l'ordinateur, le téléphone portable, la télévision.
  La technologie donne plus de puissance à l'homme, c'est en cela que réside son danger car elle lui donne aussi plus de moyens pour accroitre son emprise sur la nature ce qui à terme conduira à l'épuisement des ressources naturelles. Il y a aussi un décalage de plus en plus grand entre la puissance destructrice donnée à chacun et la capacité de l'homme à faire un usage raisonné de ce pouvoir accru. Car l'évolution technologique est exponentielle et l'évolution morale de l'humanité est lente.
  Nous ne vivons plus au rythme de la nature mais nous sommes soumis au rythme rapide de l'évolution technologique. "Le reflexe a remplacé la réflexion". (1)
 Il est temps de retrouver la raison et de se concentrer sur des valeurs fondamentales.
La vie est le bien le plus précieux, nous sommes tous d'accord la-dessus. Mais pour assurer le respect de la vie sous toutes ses formes il faut certaines conditions :
1) Préserver la nature et assurer la pérennité des ressources qu'elle procure à l'activité humaine.
2) Garantir les libertés, la justice et un partage équitable des richesses afin que chaque humain puisse disposer des moyens matériels pour satisfaire ses besoins fondamentaux : nourriture, logement, santé, éducation.
Ces principes sont repris dans un grand nombre de constitutions et déclarations de droits.
Pourtant si l'on dresse un bilan du XXe siècle du point de vue de ces critères, que constate t-on ? :
A) Famine et malnutrition :
 - 821 millions de personnes souffrent à présent de la faim soit une personne sur 9.
 - Dans le monde un enfant meurt de faim toutes les onze secondes d'après le programme alimentaire mondial (WFP).
B) Conflits armés :
231 millions de morts en 100 ans de guerre, le XXe siècle est le plus meurtrier de l'histoire.
C) Pollution :
 - Effondrement de la biodiversité
 - Pollution des océans et des terres cultivables.
 - 26 000 espèces animales ou végétales disparaissent chaque année, en 2048 il n'y aura plus de poissons comestibles dans les mers.
 - 7 millions de personnes meurent chaque année dans le monde parce qu’elles respirent un air trop chargé en particules fines. Tel est le dernier bilan macabre publié mercredi 2 mai 2018 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui sonne l’alerte.
D) Justice sociale et fiscale :
La concentration de la richesse s'est encore accentuée en 2018, selon le rapport annuel de l'ONG Oxfam sur les inégalités mondiales. 26 milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d'argent que la moitié la plus pauvre de l'humanité, dénonce l'ONG.
Dans le rapport de l'association ATTAC France il est révélé qu’entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entreprises du CAC 40 ont baissé de 6,4 % en valeur absolue, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3 % et les dividendes versés aux actionnaires de 44 % en valeur absolue également sur la même période, tandis que leurs effectifs en France ont baissé de 20 %.
Les entreprises du CAC 40 ont versé 57 milliards de dividendes à leurs actionnaires en 2018 soit 12,8 % de plus que l'année précédente, ce qui représente 62 % des bénéfices. Dans le même temps plus de 500 sdf meurent dans la rue chaque année.
Le dernier coup de pouce au SMIC remonte à 2006 (il y a 12 ans !) si l'on excepte l'augmentation de 0,6 % en juillet 2012 décidée par François Hollande.
Il est illusoire de penser que l'humanité puisse survivre si l'on ne met pas tout en oeuvre pour ėradiquer ces quatre fléaux : la guerre, la famine, la pollution, les injustices.
Les inégalités et les injustices sont les deux ressorts principaux des révolutions.
Mais pour que les grandes puissances puissent porter leurs efforts avec l'efficacité requise sur ces priorités et emporter l'adhésion de tous leurs citoyens dans ce combat, elles doivent d'abord instaurer la paix sociale à l'intérieur de leurs frontières en garantissant la justice sociale.
La survie de toute organisation sociale repose sur le traitement réservé à ses constituants les plus faibles.
En France il y a 8 millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté (1015 euros pour une personne seule).
Le poids électoral de cette minorité est trop faible pour que soit pris en compte leurs besoins. L'amélioration de leur sort passe donc par une prise de conscience générale des citoyens dont le niveau de vie est supérieur pour admettre que la priorité doit aller à cette catégorie.
Cette inégalité alimente les conflits sociaux qui empêche le pays d'avancer. On rentre ainsi dans un cercle vicieux qui pénalise tout le monde.
Il est temps de passer de systèmes de pensée isolés, individualistes et anthropocentriques à des schémas de conscience altruistes et planétaires
Pour répondre à tous ses besoins j'ai décidé de prendre les mesures suivantes :
1 - Augmenter le smic de 10 %.
2 - Taxer les Gafa.
3 - Diminuer la TVA sur les produits de première nécessité (pain, légumes, fruits, logement, transport (1)).
Supprimer ou réduire la TVA sur les billets sncf.
Augmenter la TVA sur les produits et services de luxe.
4 - Faire payer des impôts en France à ceux qui résident à l'étranger et qui perçoivent leurs revenus en France.
5 - Renforcer les moyens de lutter de manière efficace contre la fraude fiscale.
6 - Rétablir l'isf tout en accordant une exonération aux sommes RĖELLEMENT affectées à l'investissement dans les entreprises.
7 - Augmenter les tranches d'impôts.
8 - Augmenter les investissements dans la recherche fondamentale et dans l'éducation.
9 - La France doit prendre une part plus importante dans l'accueil des immigrés ayant quitté leur pays pour fuir la famine, les cataclysmes naturels, les guerres ou les dictatures.
10 - La France doit se montrer exemplaire dans l'aide aux pays les plus pauvres pour éradiquer les famines.
11 – Développer le marché des énergies renouvelables et de l'agriculture biologique. Interdire l'usage du glyphosate dès 2020.
12 – Stopper la désertification rurale, réouvrir les écoles, les hôpitaux, les gares, les bureaux de poste. Développer les moyens de transport public en zone rurale.
13 - Prendre en compte le vote blanc.
14 - Introduire 30 % de proportionnelle aux élections législatives.
15 - Maintenir la taxe d’habitation pour les 15 % des ménages les plus aisés.
16 - Réduire les avantages, privilèges et indemnités accordés aux anciens présidents.
17 - Créer des conditions matérielles et financières incitatives pour favoriser l'installation des médecins en zone rurale.
18 - Taxer le kérosène.
19 - Imposer aux industriels de limiter de manière drastique les emballages. Taxer davantage les grandes industries pollueuses, françaises et étrangères.
20 - Limiter le salaire des salariés les mieux rémunérés à 20 fois le salaire moyen (comme en Suède), en France il est 70 fois supérieur (3).
21 – Réduire et assujettir les allégements de charge (notamment le CICE) et soumettre ces allégements à des obligations de moyens et de résultats.
22 – Augmenter l'impôt sur les bénéfices.
23 – Favoriser l'installation des médecins en milieu rural par la fixation d'un revenu minimal garanti par l'Etat.
24 - Réindexer les petites retraites sur l'indice des prix à la consommation et rétablir les 5 euros d'APL.
25 - Maintenir sur tout le territoire français la limitation à km/h sur les routes secondaires.
Cette liste de mesures est loin d'être suffisante car nous ne parviendrons pas à opérer un changement radical de notre mode de vie par quelques lois ou règlement. Seule une prise de conscience généralisée de l'absurdité de notre économie capitaliste ultra libérale nous permettra d'ouvrir une nouvelle voie. La course effrenée à plus de profit et le chantage à l'emploi pour assurer la croissance doivent être remplacés par la reflexion philosophique sur le sens que nous voulons donner à notre vie. Capitalisme et écologie sont incompatible.
Nous utisons les objet techniques sans connaître l'origine des matières qui constituent ces objets, leurs processus de fabrication, le travail humain qu'il représente et leur impact social et environnemental.
La publicité est le vecteur de cet obscurantisme. La publicité est un fléau car elle occulte les questions sociales morales et politiques que soulève la technologie et ne fait rien d'autre que créer des besoins qui n'existeraient pas sans elle. Il en résulte une insatifaction permanente. Il faut cesser le matraquage publicitaire sous toutes ses formes.
Le monde qui mesure la réussite à l'aune du compte en banque est révolu.
La solidarité ne doit pas s'appliquer à une seule communauté ou corporation, elle doit s'étendre au monde entier. C'est la condition essentielle à satisfaire pour assurer l'avenir de l'humanité.
Comme le pape François et le Dalaï lama je vous invite à une révolution des consciences pour changer le monde.
Faisons le ménage chez nous pour accueillir notre part de la misère du monde.
Il n'y a pas de fatalité que l'homme ne puisse vaincre, la preuve c'est que j'ai pris conscience que j'avais gravement déconné !
Vive la France, vive l'humanité !
Emmanuel Macron
(1) Jacques Ellul
(2) Il ne parait pas souhaitable d'appliquer la baisse de tva sur la viande pour les raisons suivantes :
Une étude récente menée par 37 experts internationaux (Le Monde du 18 janvier 2018) indique que pour nourrir l'humanité il conviendra de consommer moins de viande rouge ou de sucre et plus de légumes.
De plus la production de la viande est une activité très polluante.
(3) proposition de @Jean-Luc Lys@
Il existe un moyen de réduire ces différences, au moins dans la fonction publique : quand une augmentation des salaires de 2 % est décidée, au lieu de l'appliquer sur chacun des salaires (ce qui contribue à accroître l'écart entre eux), appliquer cette augmentation sur la masse salariale, diviser la somme par le nombre d’employés, et donner à chacun la même la même somme.
11
70
23
7
Défi
Gérard Legat (Kemp)
Pourquoi j'aime lire. Réponse au défi de Marion Tmp.
18
30
14
2

Chargement...

0