Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Lisa Giraud Taylor

Née à Marseille, mais élevée partiellement en Dordogne, je pratique l’écriture et la photographie depuis mon plus jeune âge. Au quotidien, je suis assistante de direction.

Ma monographie sur un village du Périgord (« Saint-Martial Viveyrols, ancienne possession templière ») parue en 2008, a bien été accueillie par la presse locale. Depuis trois romans sont venus étoffer mes publications : un thriller d’anticipation (« Liverpool Connexion »), une comédie romantique loufoque (« Noble Semaine(s) en Famille(s) ») et un roman historique (« Karl et Nina »), qui entre dans le cadre d’un triptyque sur le devoir de mémoire.

J'écris donc aussi bien des romans (six non publiés à ce jour) que des chroniques musicales et cinématographiques ainsi que des billets d’humeur et d’humour (« Les Aventures de la Smala Tomes 1 et 2 »).

Je possède son blog qui est un condensé de coups de cœur sur les humeurs, les livres, les voyages, la musique, le cinéma, etc.

J'aime également voyager, la littérature étrangère, l’Histoire, la musique, le cinéma, le dessin et la peinture.

Je suis membre de :

- la Société Historique et Archéologique du Périgord (SHAP),

- des Agences Régionales du Livre PACA et Aquitaine (ECLA)

- la Société des Gens De Lettres (SGDL).

Bibliographie :

- « Saint Martial Viveyrols – Ancienne possession templière » - Pilote 24 Editions – 2008 (primé lors du concours des Clochers d’Or en 2010)

- « Les plus belles rencontres sur Facebook » - Trinôme Editions, 2012

- « Liverpool Connexion » - Trinôme Editions, 2013

- « Les Aventures de la Smala – Tome 1 » - The Book Edition, 2015

- « Noble Semaine(s) en Famille(s) » - The Book Edition, 2015

- « Les Aventures de la Smala – Tome 2 » - The Book Edition, 2016

- « Karl et Nina » - P.L.B. Editeur, 2017

- « Louis Geandreau, poète, dramaturge et poilu disparu dans la Grande Guerre » - The Book Edition, 2017

- « Ein Brera » - The Book Edition, 2018

Contribution(s) :

- Recherche/écriture pour : Section « Commune de Saint Martial Viveyrols » dans « Cluzeaux & Souterrains du Périgord – Cantons de Saint Aulaye & de Verteillac - Tome 4 », Serge Avrilleau, P.L.B. Editeur, 2008,

- Relecture/photographie pour : « Champagne – un village en Dordogne », Pat Heery, Imp. Services Ldt, UK, Copymedia 2013,

- Préface pour : « Réflexions Faites ! » Marie Barrillon - TheBookEdition – 2014

Dernières action(s) :

· Journée de la Francophonie Marseille 2015 –« Dis-moi Dix mots - Passeurs de poèmes » : auteur/photographe

· Intervention au Congrès de la Fédération Historique du Sud-Ouest les 10 et 11 septembre 2016 à Périgueux – « Louis Geandreau, Poilu et poète Périgourdin mort pendant la Grande Guerre »

Autre(s) activité(s) :

· Animatrice d’une émission hebdomadaire sur Liberté FM « Dans le panier de Lisa »

· Lectrice et animatrice d’un club de Lecture biannuel

· Participation à des ateliers écriture/lecture dans le milieu hospitalier.

Interviews radiophoniques :

Notamment :

Radio Liberté « A la Une » - 16 juillet 2013,

France Inter « Un temps de Pauchon » - 11 décembre 2013,

Radio Liberté « Les Sentiers Bucoliques » - 12 mai 2015,

Radio Liberté « Les Sentiers Bucoliques » - 4 août 2015,

Liberté FM « Les Sentiers Bucoliques » - 8 août 2016,

Liberté FM « Les Sentiers Bucoliques » - 22 août 2017.

Réseaux sociaux :

Blog : http://www.lisagiraudtaylor.blogspot.com

Facebook auteur : https://www.facebook.com/pages/Lisa-Giraud-Taylor-Auteur/161751567360302

Instagram : @itemliz

Emissions radio accessible : https://drive.google.com/open?id=0B3UDyuK1GdeRZXhLMW9TUkZ3VFk

40
œuvres
31
défis réussis
245
"J'aime" reçus

Œuvres

Lisa Giraud Taylor
Caroline Devis, capitaine de Police à Marseille, est confrontée, lors d’une banale enquête sur la mort d’une jeune femme isolée, à sa propre vie et ses propres blessures.

Petit à petit, les barrières tombent et elle doit prendre des décisions radicales pour ne pas se laisser engloutir.

De vrais mensonges en faux semblants, de vraie enquête en faux suspect, Caroline Devis brouille les pistes au risque de perdre le peu de relations qu’elle a encore.

Que cache-t-elle vraiment ?


NdlA : Comme le stipule "banale enquête" ceci n'est pas un polar mais plus un sujet délicat sur la douleur intérieure d'une jeune femme... qui en prend conscience petit à petit au cours d'une enquête... Elle se dédouble volontairement et interpelle le lecteur pour qu'il puisse prendre fait et cause pour elle....
35
85
200
118
Lisa Giraud Taylor

Ces discussions ont été rédigées sur la demande de certains de mes lecteurs du blog...
Après la "folie" et le succès des Aventures de la Smala (publiées depuis), on m'a demandé d'autres "aventures humoristiques à [ma] sauce"...
Voici les quelques épisodes qui ont été publiés sur mon blog....
Bonne lecture et riez, un peu, beaucoup... etc.
38
68
30
40
Défi
Lisa Giraud Taylor

Quand il est entré dans la salle du restaurant, tout le monde s’est arrêté de parler.
Pourtant, jusqu’à alors, cela discutait bruyamment et les deux serveuses complétaient le tableau en hurlant les commandes.
J’avais été surprise par le choix du lieu mais il y tenait : « un truc tout simple, un peu caché ».
J’étais éblouie de voir que ce petit restaurant de campagne pouvait exister dans un pays aussi grand et mondialisé.
Il était situé à la fin d’une longue route peu fréquentée à cause d’une autoroute gigantesque qui parcourait l’état, à quelques kilomètres. Cet interstate abritait des lieux de restaurations rapides, caloriques et peu chères mais largement moins intéressants que ce café.
Cela faisait vingt minutes que je l’attendais et guettais une voiture sur le parking. La serveuse, Lori, n’arrêtait pas d’explorer la salle et me demandait instamment de choisir.
A bout de course(s), le chef cuisto était énervé ; son tatouage bavait à la face du monde son amour et sa haine pour ladite serveuse.
En pénétrant dans la salle, il avait souri avec une tendresse et une simplicité faisant en sorte que même le plus petit des moustiques avait cessé (enfin) de me piquer.
Aucun expert n’aurait pu empêcher nos regards de l’admirer tant il était beau et charismatique.
Ce grand garçon d’une beauté sidérante était aussi l’acteur le plus doué de sa génération… et le plus nature de tous.
Sa croisade n’était pas le Graal mais la planète et les animaux.
On pouvait compter sur lui pour aider PETA et les autres causes pour l’environnement.
A son époque, en plein boom industriel, commercial et de surconsommation, il avait à coeur de se battre comme un chien... ne serait-ce que pour un chien.
Cette chose que l’on appelle l’amour, tout simplement… l’amour de la planète, de l’être humain, de l’Homme, tout simplement.
Il s’est assis, m’a tendu la main, m’a souri et j’ai oublié toutes les questions auxquelles j’avais pensé.
Nous avons parlé, de tout, de rien, de truc privé ou de son dernier voyage, des idéaux aussi.
Lori est arrivée, elle a souri, a pointé l’arc-en-ciel qui arrivait après la pluie et se reflétait sur une feuille, là-bas de l’autre côté de la route. Il a ri, moi aussi.
Elle était drôle, Lori ! Elle lui rappelait une fille qu’il avait croisée, jadis, sur un plateau de ciné.
Comme je soupirais, il a tendu sa main vers ma joue et m’a dit de ne pas m’inquiéter, que personne ne se ferait plus de mauvais sang désormais.
J’avais l’impression qu’il n’était déjà plus là quand les desserts sont arrivés. Il flottait…
Arrivés à la fin du repas, il m’a remis un petit bracelet, de sa confection, en gage de la liberté et de la vie, et m’a demandé de rester la gardienne de son esprit.
Puis, il s’est levé, m’a embrassée sur les joues, m’a soufflé un « merci pour tout et d’être venue de si loin ! J’espère que tu as aimé mon coin de nature ! ».
A peine le temps de lui dire « oui, beaucoup, on se revoit quand ? » qu’il avait entamé sa sortie, silencieuse au milieu des dizaines d’yeux captivés par son aura.
Il marchait tranquillement sur le parking du restaurant ; il s’éloignait doucement, dos à moi et j’ai ressenti un frisson.
C’était la dernière fois que je le voyais, en chair et en os… mais son esprit était là, dans ce bracelet…
Depuis ce jour, ce garçon n'a jamais quitté mon esprit, renaissant à chaque coin de rue, sur chaque berge de rivière, à chaque carrefour de ma vie.
5
47
13
3

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour faire partager mon univers, mes idées et faire avancer l'ouverture d'esprit.

Listes

Avec En bas, c'était la guerre..., Les Aventures de Glork, 1 la confrérie des mots, La Dame Ecarlate (version longue), L'éveil...
Avec Saga de Moliann Forholson, L'Univers des Possibles, Larme Noire, Balzac n'est pas mort, Murmures dans la brume...
0