Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

greg_dcx

France.
Retrouvez-moi sur https://meetingurself.com

Écrire ou se décrire ?

Je suis la somme de tant d'expériences, que je vous invite à me découvrir par l'échange.

Je prendrai le temps de vous répondre, et peut-être qu'un jour, prendrai-je le temps de me décrire. Mais pas maintenant.

On se revoit donc bientôt ;)

6
œuvres
3
défis réussis
38
"J'aime" reçus

Œuvres

Défi
greg_dcx
Pierre et Jade vont se marier, ils sont si heureux, en apparence.

Pourtant, la peur de l'engagement poussera Jade à détruire leur bonheur en se perdant dans des bras malveillants.

Chaque acte a ses conséquences, Pierre trouvera-t-il la paix dans la vengeance, ou le pardon ?
17
37
201
46
greg_dcx

Et que faites-vous pour le Réseau ? Demanda Gary.
- Je développe des codes pour le service local du Ministère Mondial du Commerce. Répondit-elle machinalement.
Devant le silence et le regard appuyé de cet homme, elle lui expliqua plus en détail les contours de son activité.
- En fait, tous les systèmes de vente sont automatisés. Vous savez que depuis la première pandémie, l'Unité a remplacé les interfaces humaines par l'Intelligence Artificielle du Réseau. Comme tous les échanges commerciaux du monde se font par cet intermédiaire, ses réponses et ses actions doivent être comprises par toutes les cultures. C'est là que j'interviens.
- Et vous faites quoi ? Concrètement...
- Concrètement...J'intègre le profil et la culture de chaque consommateur pour personnaliser son interaction avec le Réseau. Ainsi, tous les achats que nous faisons, nous donnent l'impression d'un échange humanisé, pourtant, ce n'est que de l'Intelligence Artificielle.
- Intéressant.
Cette réponse sans saveur commença à agacer Julie. Elle était venue dans ce lieu discret, pour apprécier un cocktail avec ses amies, afin de prolonger la soirée surprenante qu'elles venaient de passer; et elle se trouve à devoir discuter avec un parfait inconnu; au demeurant séduisant; mais qui ne suscita chez elle, qu'un vague intérêt visuel.
- Si vous me le permettez, je vais rejoindre mes amis, mes crédits se font rare.
- Bien évidemment. Retrouvez moi plus tard, j'alimenterai vos crédits pour que le temps ne soit pas un obstacle.
Surprise et décontenancée, Julie le frôla alors qu'elle portait les verres à la table de ses amis. Tout le long de la courte marche qui la sépare de la table, elle sentait son regard, posé sur elle.
- Alors ma jolie, tu te fais aborder par le meilleur parti du Réseau ?
C'était Mélanie. C'est toujours Mélanie. Elle perçoit avec une aisance déconcertante les intentions des hommes, et même des femmes. Pourtant, Audrey avait choisi le Discreet, pour la discrétion offerte par son administrateur. Les identités sont partiellement bloquées et les indices d'émotion sont effacés par un code élaboré. C'est la raison pour laquelle nombre de politiques et de personnes influentes des affaires se réunissent ici. Les négociations sont très souvent abrégées par la rapidité des solutions trouvées, sans affect.
- Tu le connais ?! Il m'a bloqué le passage pour me demander ce que je faisais dans la vie. J'avais les bras chargés de vos verres, les filles. Il a profité de la situation. Mais quelle idée de venir tenter de draguer ici, j'ai eu l'impression qu'un Agent m'interrogeait.
- Ne dis pas de bêtise, tu sais très bien que c'est impossible, Julie. Aucun Agent de l'Unité ne peut accéder à cette zone du Réseau, lui répondit Mélanie en la regardant avec sévérité.
- Je sais, mais son attitude était étrange. Bref, peu importe.
Julie leva son verre, accompagnée de ceux de ses amies.
- À cette étrange soirée interdite !
La nuit poursuivit son cours, les cocktails s'égrenaient au rythme des minutes qui s'écoulent. De temps en temps, Julie scrutait le bar, pour vérifier si l'inconnu qui l'avait abordé était encore assis devant le comptoir. Il ne semblait pas avoir bougé depuis qu'elle l'avait frôlé, comme si son esprit l'avait quitté et que son corps était définitivement figé.
- Au fait, Julie. C'était Mélanie, qui se rapprochait d'elle, comme pour lui souffler une confidence interdite dans le creux de l'oreille. Je connais ton charmeur.
Julia la regarda, surprise, comment pouvait-elle le connaitre, alors que le Discreet est justement le lieu où les identités sont effacées, le temps d'une soirée.
- C'est Gary Kinnon.
- Gary Kinnon ?! Le Gary Kinnon ? Celui qui a piraté le réseau de la Défense avant la première pandémie?
- Celui-là...
- Mais je croyais qu'il était détenu à cause de son intrusion.
- En fait, il semblerait que tout n'ait été qu'une couverture. Il semblerait qu'il est à la l'origine de la création du Réseau, mais que ses autorisations lui auraient été retirées dès le déploiement du système.
- Je ne comprends pas, pourquoi l'auraient-ils accusés d'une infraction pour ensuite l'employer sur un projet sensible ?
- Réfléchis ma belle. Il a pénétré le système informatique de La Défense, un tel talent devait être utilisé. Sauf que notre cher Gary a dévoilé certains secrets...
- Je comprends, c'est pour ça qu'il a été discrédité et condamné. Les secrets du monde doivent vivre cachés...
- Tu as tout compris. Bien sûr, ils n'allaient pas l'enfermer pour si peu, ils l'ont utilisé pour développer le projet sur lequel il était tombé, et qui avait déclenché son arrestation. Ils ont attendu qu'il déploie le Réseau, sa grande œuvre, puis ils lui ont retiré toutes ses accréditations.
- Il lui ont retiré son bébé...
- Exactement, mais tu connais l'Unité, son silence vaut de l'or. Il se murmure qu'il détient un compte UniC avec des crédits illimités. Tu me suis. Il peut être connecté en illimité sur le Réseau...
Mélanie plongea son regard dans la profondeur de l'émeraude de ses yeux, puis, d'un geste mécanique, vida son verre et se leva.
- Bon les filles, se fut un plaisir, je me déconnectes, je commence mes réunions très tôt demain matin. Bonne nuit les filles, je vous aime ! Puis elle disparut.
Elles se déconnectèrent les unes après les autres.
- Tu restes ici Julie ? Audrey s'inquiétait pour son ami. Elle restait terriblement pensive depuis les dernières confidences de Mélanie.
Julie n'en revenait toujours pas, cet homme était le créateur du Réseau, l'homme providentiel.
- Non, je vais profiter de la discrétion du lieu. J'ai besoin de rester un peu seule.
Audrey la regarda, suspicieuse.
- Tu es sure que tu vas bien ?
- Oui, ne t'inquiètes pas. On se revoit vite ?
- Bien évidemment. Aller, fais attention à toi ma jolie.
Audrey disparut. Elle venait de se déconnecter du Réseau.
Gary Kinnon...Julie se remémora les confidences de son amie. Comment le connaissait-elle ? Pourquoi avait-il engagé une conversation avec elle ? Pourquoi lui a-t-il proposé d'alimenter son compte UniC alors qu'ils ne se connaissent pas. Julie pensa que son compte méritait quelques instants d'échanges avec cet homme.
Lorsqu'elle tourna son regard vers le bar, elle remarqua que Gary était toujours au même endroit, et qu'il la fixait avec intensité.
Julie sentit un frisson parcourir son corps. Était-ce une sensation agréable, ou un signal émit par son corps, l'invitant à fuir ? D'ailleurs, pourquoi ressentait-elle cette sensation, alors que le Discreet a justement pour particularité de masquer les signaux émotionnels du corps. Julie sentit qu'elle perdait le contrôle, elle n'avait qu'un désir, fuir, immédiatement. Pourtant, elle en était incapable. Figée, elle ne put que constater que Gary s'approchait d'elle avec détermination.


4
6
2
7
Défi
greg_dcx
Au milieu de la nuit, les sens sont exacerbés. Les pleurs de mon fils sont le catalyseur des sensations les plus opposées.
12
24
11
3

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Un appel constant et impossible à fuir, qui me pousse à prendre mon stylo pour noircir les pages de mon Moleskine, ou ouvrir mon macbook air pour y saisir les mots qui m'assaillent.

Listes

Avec Le jardin des possibles, OCTOBRE NOIR, Wish you were here, Le ruban, Marie, Nanofictions, Intacte, Tattooed Heart, Bière, mon amour!, Moi Aurore, 25 ans, Escort, L'essence de la vie...
0