Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Rayvaxx

Ici & là.
Retrouvez-moi sur Facebook
Rayvaxx

On arrive bientôt. Les parents nous laissent “quartier libre” pour la fin d’après midi et, rapidement, l’un de nous propose de plonger dans la piscine. On a tous encore bien chaud et bien envie de se rafraîchir.
Je monte au grenier avec ma demoiselle et fouille dans mon sac à la recherche de mon maillot. Je me rends vite compte de l’affreuse réalité : il semblerait que je l’ai oublié! Je retourne mes affaires un peu paniqué comme si cela allait changer quelque chose.

- Sabrina (me voyant tout stressé) : Toi tu trouves pas ton maillot?
- Moi : En effet non, je crois que je l’ai pas amené.
- Sabrina : Bah demande à Erwan de t’en prêter un.
- Moi : J’aime bien l’idée mais jamais je rentrerais dans un des siens.
- Sabrina : À t’entendre, il fait dix tailles de moins que toi.
- Moi amusé : Non c’est pas autant certes mais c’est suffisant pour que ce soit comme si j'avais rien, si tu vois ce que je veux dire.
- Sabrina : Je vois bien oui, demande quand même : ça se trouve, Jean-Louis en aura.
- Moi résigné : Oui d’accord.
Je regagne la chambre d’Erwan et j’y rentre alors qu’il se change.
- Moi ressortant : Oh pardon.
- Erwan : Rentre, idiot!
- Moi rentrant à nouveau : Merci pour l'idiot!
- Erwan (se dénudant comme si de rien n’était): Désolé, mais avoue t’es bête tu m’as déjà vu nu.
- Moi : D’accord.
- Erwan enlevant le slip : Qu'est-ce que tu voulais?
- Moi regardant son sexe au passage: J’ai oublié mon maillot, est-ce que tu en aurais un en rab à ma taille? Ou est-ce que Jean-Louis en aurait?
- Erwan : Hum, je pense qu’ils sont trop petits, je vais demander à Jean-Louis, il en a peut-être lui, mais tu va nager dedans.
- Moi taquin : N’est-ce pas le but de nager dans une piscine?
- Erwan en tenue : T’es con.
- Moi blasé : Merci!

Erwan sort de sa chambre avec comme seule couverture un maillot de bain ; d’ailleurs celui ci est très différent du premier dans lequel je l’ai vu. Déjà ce n’est pas un boxer mais un slip. Qui plus est, d’une marque connue : ADIDAS®.
Étrangement je trouve qu’il y paraît plus adulte que le boxer “tête de mort” de l’autre fois. Il est bien plus sobre : de couleur bleue avec juste quelques bandes cyan sur les côtés et sur le tour de taille.
570
129
2
111
Rayvaxx

La semaine suivante débute sur les chapeaux de roues. Je demande donc l'autorisation de passer la nuit hors de l’internat, ce n’est pas particulièrement difficile : je dois simplement donner les heures d’absence et obtenir la signature d'un adulte qui se porte garant.
Je préviens également Erwan sans lui donner de détails concernant la personne chez laquelle je vais ; je lui dis que c’est quelqu’un de ma classe et qu’on va travailler ensemble mais à aucun moment je ne lui révèle qu’il s’agit d’une fille. Je ne voudrais pas qu’il en parle à Gwen et qu’elle le dise à Sabrina, je ne sais pas comment réagirait celle-ci.
Je récupère le formulaire et demande à Émeline de le faire remplir par ses parents pour le lendemain. C’est un peu à la dernière minutes mais en même temps je n’ai pas eu le temps de m’en occuper avant, on n'en a parlé que vendredi dernier.
Dès le lendemain, je reçois le papier dûment rempli et je sais que le soir même j'irai chez elle. Je pose le papier à la vie scolaire durant la pause déjeuner et je prépare également un petit baluchon que je glisse dans mon sac de cours.
L’après midi, je me pose beaucoup de questions sur Émeline et notamment sur ses intentions. Comme depuis un moment déjà je ne sais pas trop à quoi m’attendre, je garde en tête qu’elle avait remarqué la bosse naissante dans mon slip de bain lors d’une des séances de piscine.
Après tout, elle n'était probablement pas la seule et cela ne veut peut-être rien dire. Je préfère donc ne pas trop y penser car c’est très hypothétique. Je me prépare simplement à une soirée révision en sa compagnie et si plus il devait y avoir, je verrais le moment venu.
La fin des cours sonne et je retrouve Émeline qui m’attend à la sortie de la classe, elle n’a pas oublié bien entendu et nous marchons d’un bon pas vers son domicile tout en discutant des cours de la journée.
Ce n' est pas très loin. La maison est plutôt mignonne d’extérieur. Je fais très vite connaissance de ses parents qui me font bientôt beaucoup penser aux grands parents d’Amandine. Ils semblent un peu stricts et sévères.
Après un bon repas, calme et sérieux, au cours duquel j’apprends peu de chose en dehors du fait qu’Émeline est bien fille unique : je ne sais pas vraiment pourquoi et je n’ose pas poser trop de questions de peur de “déranger” ses parents et d’aborder un sujet potentiellement gênant. J’estime que s'ils avaient eu envie de me dire pourquoi, ils l'auraient fait.
Dès le repas terminé et sans qu’on propose d’aide à ses parents, Émeline m’invite à rejoindre sa chambre. Je ne m’oppose pas et la suis sagement ; elle ne me fait pas non plus visiter le reste de la maison.
Sa chambre est très moderne mais très féminine, avec une alternance de violet et de blanc plutôt bien dosée. Pour une chambre marquée “fille” je trouve que c’est plutôt joli. Je me demande qui est l’auteur de cette décoration très réussie. Je ne tarde pas à remarquer qu’elle est même dotée d’une télé.
97
0
0
89
Rayvaxx

Je me pose à côté de ma douce Amandine, je suis allongé complètement nu et elle complètement habillée. Petit à petit mon sexe retrouve son calme, je suis comblé ma chérie s’est occupée de moi d’une magnifique façon et j’ai bien l’intention de lui rendre la monnaie de sa pièce un jour ou l’autre.
Je reste nu uniquement pour lui faire plaisir, et j’espère que c’est le cas. Je ne sais pas si c’est son fantasme mais je suis content de lui avoir fait ce petit strip tease. Je n'imaginait pas un seul instant ce qui allait se passer en venant ce soir. Je commence à avoir un peu frisquet la nuit commence à tomber dehors et la température redescend.

- Moi : Je vais me rhabiller, j’ai un peu froid.
- Amandine : D’accord.

J’enfile mes vêtements et m’allonge à nouveau à côté de ma chérie, on se prends dans les bras et on s’embrasse. On profite de ce moment en amoureux. Mon téléphone vient malheureusement encore interrompre ce moment en sonnant.

- Marie [sms] : Désolée de vous embêter, mais c'est Jean il te cherche.
- Moi [sms] : Il veut quoi ?
- Marie [sms] : Toi -_-’
- Moi [sms] : Bah je vais pas tarder…
- Marie [sms] : Ok, je lui ai passé ton numéro
- Moi [sms] : Ok

- Amandine : Au fait, pour les vacances ?
- Moi : Oui ?
- Amandine : C’est confirmé ? J’ai demandé a mes parents ils ont rien cotre….
- Moi : Ok, faut juste que Marie confirme attend je lui demande.
- Amandine : D’accord

- Moi [sms] : Au fait, tu viens ou pas pour les vacances ?
- Marie [sms] : Attend je demande a ma copine si elle peut m’héberger.
- Moi [sms] : Ok.

- Amandine : C’est pratique les téléphone hein ?
- Moi : Grave, je gagne un temps fou !

- xxx [sms] : Bon tu rapplique ?
- Moi [sms] : Jean ?
- Jean[sms] : Oui qui d’autre!
- Moi [sms] : Ques tu me veux?
- Jean [sms] : Viens je te le dirai
- Moi [sms] : C'est vraiment urgent ?
- Jean [sms] : Bah j’attendrai pas 3h. Tu fais quoi ?
- Moi [sms] : Je suis pas seul ….
- Jean [sms] : Ah ok !
- Moi [sms] : Je viens dans pas longtemps !
- Jean [sms] : Ok.

A peine le temps de sortir de la discussion que Marie m’écrit à nouveau.

- Marie [sms] : C’est bon !
- Moi [sms] : C’est sûr ? Tu veux vraiment pas y aller ?
- Marie [sms] : Non, en plus Thib risque Être là !
- Moi [sms] : Je suis pas sûr que tu arrives à faire quoi que ce soit
- Marie [sms] : On verra bien.
- Moi [sms] : Ok merci a +.
- Marie [sms] : a+

- Amandine : Hey bien t’es très demandé !
- Moi taquin : Que veux tu maintenant que j’ai enfin un téléphone.
- Amandine : Ça change hein ?
- Moi : Ouai !
- Amandine : Bon je vais peut-être rentrer moi.
- Moi : Déjà ?
- Amandine : Bah oui quand même, on s’envoie des messages pour se dire se qu’on fait demain ?
- Moi : Ok

On s’embrasse en se faisant de douces caresses, puis après un long moment d’échange, on se séparent non sans un dernier baiser et quelques regards complices.
209
0
0
111
Rayvaxx

On mange tous ensemble ce délicieux repas. Ce repas est de nouveau préparé par nos filles, et j’espère qu’on aura l’occasion de leur montrer toute notre gratitude. Je me dit qu’il va falloir qu’on trouve un stratagème avec Papa et Jean pour cela.
On mange bien de façon relativement calme. Puis après s'être repus, on a reçu le numéro du grand-frère. On l’a redonné à Maman et on est tous à attendre notre tour pour la salle de bain.
Jean a été le plus rapide à s’y enfiler, et visiblement cette fois Papa et Maman semble dans les starting-blocks. Visiblement ce soir nous serons les derniers Amandine et moi.
La salle de bain étant prise Amandine et moi nous sommes installé dans la chambre. On se câline un moment.
Mon téléphone vient interrompre ce délicieux moment. Je me demande bien qui c'est, ça faisait un moment qu’il n’avait pas sonné. Il me semble que depuis le début qu’on est ici, je me demande d’ailleurs qui ça peut bien être.
Je dévérouille, et je lit le prénom de ma soeur Marie juste avant d’ouvrir le message.

- Marie [sms] : Salut les amoureux ca gaz ?

Je partage le message avec ma douce Amandine. Ensemble ou répond alors à ma soeur.

- Moi [sms]: Coucou ma soeurette ! Ca va et toi ?
- Marie [sms] : Nikel, bien passé ces premiers jours ?
- Moi [sms]: Oui oui, l’arrivée a été un peu compliqué mais ca va.
- Marie [sms] : D'accord qu’est-ce que vous avez fait ?
- Moi[...] : on s’est acheté une superbe bouée flamant rose, on a visité des marais salants et on s’est baignée bien-sûr.
- Marie [sms] : Cool
- Moi [sms]: Et toi ?
- Marie [sms] : Bah moi rien de spécial je suis chez ma meilleure amies on se fait des sorties et on profites de vacances.
- Moi [sms]: Cool aussi.
105
0
0
101
Rayvaxx

Le reste du week-end est passé assez rapidement et nous sommes redevenus plus sages, fini les bêtises. Je retrouve mon ami Erwan et non plus le sexe addict prêt à tout pour une nouvelle dose.
Nous avons profité de l'absence de Jean pour parler avec Marie, elle a confirmé à Erwan qu’elle le taquinait plus qu’autre chose. Elle le trouve effectivement bien trop jeune, Erwan est déçu bien entendu mais Marie le réconforte.

- Marie : Bah tu as eu mon frangin c’est déjà bien !
- Erwan : Si tu le dis.
- Marie : Bah quoi?
- Erwan : Difficile de juger sans tester
- Moi : Han le voyou!
- Marie amusée : J’avoue il a pas peur!
- Erwan : Je devrais?
- Marie amusée : Non mais avec d’autres filles tu aurais pris une baffe depuis longtemps.
- Erwan : Ah bon.
- Moi : Peut-être qu’il aime ça.
- Marie : Ha tu n’as pas essayé la fessée?
- Moi pouffant de rire : Non!
- Erwan : Heureusement!
- Marie : Tu devrais : ça se trouve tu aimerais.
- Erwan souriant : Je ne pense pas non.

J’ai compris depuis un moment mais Marie taquine Erwan et il tombe dans le panneau. Et finalement Marie obtient des informations sur lui sans même qu’il s’en rende compte : elle a déduit qu’il est vierge des filles. Erwan s’ouvre sans réserve à Marie.

- Erwan : J’aime la pipe.
- Marie : Tous les hommes aiment.
- Erwan : Ah bon!
- Moi taquin : Tous aiment la recevoir.
- Marie amusée : Oui effectivement ; pas forcément la donner!
- Erwan : Moi les deux.
- Moi taquin : Oui peut-être un peu trop même!
- Marie taquine : Profites-en mon cochon!
- Moi amusé : Ça va aller!

Et voilà Erwan reparti à parler “cul”! c’est l’un de ses sujets préférés et je pense qu’il en a le pantalon qui le démange. Je ne dis rien, j’espère juste qu’il ne dira rien sur Jean : pour le moment, ma sœur ne sait pas qu'Erwan nous a vus nus tous les deux et à vrai dire je préfère qu’il en reste ainsi.
Je me plais à imaginer Erwan en train de bander. Il est très probable que ce soit effectivement le cas. Et de le savoir excité devant ma sœur m’amuse beaucoup et j’aime à penser qu’elle le devine elle aussi et en joue.
Erwan avoue certaines choses dont je me serai bien passé mais le “mal” est fait : il est questionnée par Marie qui apprend sans détour que lui comme moi avons “goûté” la semence de l’autre.

- Marie : Hé bien mes coquins!

Je n’assume pas tellement cette révélation et j’en veux un peu à Erwan de l’avoir dite mais c’est un juste retour des choses ; après tout, j’ai dit qu’il avait porté de la lingerie. Il n'empêche : c’est pas cool de sa part.
24
0
0
71
Rayvaxx
Pierre et un jeune homme qui fait ces expériences au gré des possibilités qui lui sont offertes en ce moment, mais il faudra peut-être qu'il se fortifie un peu
227
0
18
143
Rayvaxx

Je viens à peine de jouir dans un ultime gémissement assez audible et malgré cela Amandine ne semble pas rassasiée vu qu’elle poursuit ses mouvements de bassin.
Je ne ressens presque plus rien malgré le fait que mon membre soit encore bien dressé.J’ai déjà essayé de continuer à me masturber juste après avoir joui et ce n’est vraiment pas simple- C’est un peu cette même sensation que je ressens actuellement.
J’hésite un petit instant et avec humour je décide de taquiner ma douce.

- Moi taquin : Hé bien tu t'arrêtes plus !

Amandine me sourit mais ne s'arrête pas pour autant.

- Moi : Tu n’as pas joui ?
- Amandine amusée : Si mais j’ai encore envie !
- Moi : Hé bien ! Ça vaut la peine de ne rien faire pendant quelques jours !
- Amandine : Contente que tu le prennes comme ça ! Tu penses que tu peux continuer ?
- Moi : Je n’ai jamais essayé ….
- Amandine : Et tu n’as rien contre ?
- Moi : Non !
- Amandine : Par contre à un moment ou à un autre il faudra qu’on change de position.
- Moi : Tu fatigues ?
- Amandine souriante : Un peu oui.

Malgré la fatigue dont elle vient de me faire part, Amandine poursuit ses mouvements de bassin. Elle réussit finalement à me faire de nouveau ressentir un peu de sensations. Je suis tout doucettement excité et j'éprouve à nouveau de douces et agréables émotions sur cette partie si sensible de mon anatomie..
Je ne pense pas être sérieusement au maximum de mon excitation mais ça remonte petit à petit. Je profite du regain de motivation pour effectivement retourner la situation, je pousse sur une de mes jambe afin qu’Amandine bascule sur le côté.
Surprise elle se laisse tomber et attend de voir ce que souhaite faire son chevalier. Je ne sais pas trop comment me placer. Je me contente donc de la position classique et m’allonge sur elle.
Avant de m’introduire en elle, je décide de changer de préservatif car celui que je porte est déjà bien rempli. On a fini la boîte que mes parents m'ont donnée. J’ouvre alors celle achetée à la pharmacie l’autre jour.
La pharmacienne nous a expliqué que “durex” est une marque connue et de plutôt bonne qualité, elle a été de très bon conseil en nous disant qu’il existe de nombreux “modèles” différents. Ne connaissant pas nos préférences elle avait présenté un modèle classique.
112
0
0
124
Rayvaxx
Pierre vis son premier amour avec Amandine et il s'ouvre au autres il est loin ce triste enfermement
211
0
14
118
Rayvaxx
Pierre s'est retrouvé libéré un peu par hasard et il doit oublier ce triste moment
205
0
0
151
Rayvaxx

Le voyage a été long, très long, malgré le fait qu’il n’y ait pas eu de bouchon, la route nous a semblé interminable. La morosité fut le lot d’une grande partie de notre voyage. Je repense à tout ce qu’on y a fait et je suis ému en me disant que possiblement je ne reviendrai pas ici l’an prochain….
Jean, lui de son côté, est calme mais plutôt content de rentrer. En même temps il n’a pas vraiment pu profiter à cause de ces coups de soleil. Je me mets à m'interroger sur la façon dont se serait passé notre séjour sur le bateau si Jean avait été présent.
Je me dis que dans ce cas nous n'aurions probablement pas pu faire de bêtises avec Laura et qu’il est plus que probable que Pascal abusât un peu de son innocence. Cette idée me fait un peu froid dans le dos la différence d'âge entre les deux est telle que je n’aime pas imaginer la chose.
Finalement même si ce n’est pas très sympa pour lui, c’est aussi bien qu’il ne soit pas venu car je pense que Pascal ne se serait pas gêné. Je me dis encore que des choses plus “négatives” se seraient très certainement passées. J’ignore exactement lesquelles et j’en imagine déjà quelques unes.
On arrive enfin à la maison, Marie n’est pas là, je me dis qu’elle est probablement chez Mathieu son nouveau chéri. Jean, Amandine et moi avons regagné l’étage.On se contente juste de sortir le linge sale de notre valise et le mettre dans le panier prévu à cet effet. On sait très bien que si on le trie pas notre linge sale immédiatement on risque de se faire gronder.
Après avoir fait notre tri rapidement, nous sommes tous les trois réunis dans ma chambre. mais nous n’avons pas rangé le contenu de nos valises étalé sur le lit. Nous nous allongeons donc sur mes fauteuils.

- Jean : Allez les amoureux dites-moi tout !
- Moi : De quoi ?
- Jean : Dites moi ce que vous avez vraiment fait sur le bateau.
- Amandine : Bah, on l’a déjà fait.
- Jean : Oui mais je veux la version non censurée.
- Amandine amusée : Et qu'est-ce que tu veux savoir ?
- Jean : Tout !
- Moi taquin : Surtout si c’est sexuel c’est ca ?
- Jean rougissant : J’ai rien contre effectivement !
- Amandine Le petit curieux n’a pas vraiment changé….
- Jean : Rooh allez je me suis tellement ennuyé durant les vacances !

Je suis épaté que Jean ose demander ça devant Amandine. Je ne le reconnais pas, lui qui il y a peine une semaine venait timidement me demander de voir Amandine nue, il ose demander des détails sur notre sexualité!
131
0
0
102
Rayvaxx

Amandine et moi remettons les vêtements enlevés précédemment. J’en suis très attristé, j'avais fait le plus dur, nous allions passé un superbe moment. Mais non Jean a décidé de nous couper dans notre élan.

- Amandine : T’en fait pas on reprendra après.

Trouvant un sourir, je lâche un son qui est entre l’espoir, l’amusement et bien sûr la déception. Amandine a bien compris que j’étais un peu frustré a la suite de cet imprévu elle est très gentille de me réconforter.
Une fois à nouveau habillés et le jeu caché j'ouvre la porte de ma chambre. évidemment Jean est planté là. Il rentre et s'assied sur mon lit.

- Moi m'asseyant : qu'est ce qui t'arrive ?
- Jean : Je suis vachement emmerdé.
- Moi : A cause de … ?
- Amandine : Fanny je suis sûre.
- Jean séché : Oui mais comment tu as deviné.
- Amandine : Bah qu'est-ce tu veux je suis trop forte.
- Moi amusé : Oui dit plutôt que tu as cerné le Jeannot.
- Amandine : Oui effectivement c’est pas très difficile à deviner.
- Jean : Ah bon.
- Amandine : Bref qu'est ce que tu veux savoir ?
- Jean : En fait j'ai peur.
- Moi : De quoi ?
- Jean : J'ai jamais vu de fille nue….
- Amandine amusée : Oui et alors ? Pierre non plus.
- Moi : En effet avant Amandine en dehors des films cul….
- Amandine amusée : Tu regarde des films de cul toi ?
- Moi : Oui mais tu le sais.
- Amandine amusée : Oui mais c’était rigolo de le dire.
- Moi amusé : Oui j'avoue.
- Amandine : Et donc Jean, qu'est-ce que ça fait ? C'est normal en fait tu est jeune. Il y a une première fois à tout.
- Moi : Après le complexe de taille maintenant tu as peur de voir une fille nue ?
- Jean bafouillant : Bah euh…… oui, non enfait. … euh
- Amandine : Le complexe de taille ?
- Moi : Ah oui pardon tu n'es pas au courant. Jean je peux lui dire ?
- Jean après un moment de réflexion : Je vais le dire, en fait mon zizi est petit il a pas grandi.
- Moi : Oui pas encore.
- Amandine souriante : Ça viendra faut pas t'en faire.
- Moi : Je lui dit tout le temps.
- Jean : Oui c'est passé.
- Moi : Oui grâce à ton amour avec Alan.
- Jean : Oui possible.
- Amandine : Tu t'inquiète pour rien Jean dit toi qu'elle non plus ni connais pas grand chose voir rien du tout
120
0
1
99
Rayvaxx
Pierre un garçon gentil, réservé vit de nouvelles aventures et fait ces premiers pas d'homme à la veille de l'age adulte
117
7
7
137
0