Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

hereiam

hereiam

Ca fait quoi quand on te brise ta confiance?
Moi, ça me ronge. Ca me démange. J'ai la rage. Accorder ce que tu as de plus précieux, à un être que tu penses précieux, jusqu'au jour où, tu ne réponds plus à ses besoins ou encore, que tu es une corvée à son égard. Et oui, je suis cette énième bléssée, ravagée de trahison, qui croit en la thérapie de l'écriture. Ecrire son mal être, peut être y aura-t-il des gens qui s'y reconnaitrons, peut être personne. Ou encore une personne, ma soeur qui me lira j'en suis sure, et me dira qu'elle aimera, parce qu'elle m'aime et que je l'aime. By the way, j'ai 4 soeurs, j'espère que chacune croira que c'est elle. Mais je sais qu'une en particulier y sera certaine.
Bref, trahison, disgrace. L'esprit du mal est marqué sur sa face. Tu l'as fait avec la musique? Moi, oui.
Et non, j'abuse c'est pas un esprit du mal, c'est moi qui lui ai accordé ma confiance, aveuglée par mes propres valeurs et pensant qu'il réagirait comme je pense qu'il est normal de réagir. Bref, j'arrive pas a passer à autre chose. Ca me hante, t'imagine? Je me lève a 6h du mat avec cette angoisse là. Tu es dans ton lit, tu demandes rien à personne et tu vois quoi? Lui qui viens torturer tes rêves et en plus, il est pas tout seul. Ahhh comme j'aurais aimé t'insulter, mais ma religion ne me le permet pas, parce que mes bonnes actions te seraient transmises, et si j'en ai pas, tes mauvaises actions se verront à mon compte. Non merci, je ne te ferais pas ce plaisir. Je me retiens de parler et je prie mon Seigneur de me pardonner d'avoir de telles pensées. L'effort est là, ça va, je ne te médis pas, ni ici, ni ailleurs. Mais crois moi, j'ai confiance que "la roue tourne". Mais en fait, c'est juste une expression, la vérité c'est que mon Seigneur est Juste et que si j'ai cette épreuve, c'est certainement pour apprendre quelque chose.
«Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allâh qui sait, alors que vous ne savez pas.» Sourate Al Baqarah verset 216
J'y crois, et oui je deteste cette chose. Mais je crois que quelque chose de bien mieux en découlera. Du moins, j'essaye d'en avoir la certitude, parce que étant dans la religion depuis quelques temps, j'essaye de cheminer vers la certitude, celle qui exclut le doute. Pourquoi je me justifie d'avoir une foi faible? Bref.
Peut être que tu te dis mais c'est quoi cette trahison du futur? Rien d'énorme, mais plus on place d'attentes envers une personne, plus c'est gros. Et plus tu rages.

A suivre, je dois aller au ciné avec ma cousine et je suis en retard.
2
3
16
2
hereiam

Derrière chaque mal se cache un bien. T'es tu déja retrouvé en une autre personne? Evidemment, je parle du point de vue psychologique. Je continue. Comme si ton monde, c'était cette personne. Si tu ne la pas vécu, je pense que tu peux comparer ce sentiment avec ta passion. Imagine, cette sensation de la perdre. Mais bon, c'est tellement plus fort et je n'ai pas les mots pour la décrire, je te laisse te référencer aux livres d'amour.
Aimer comme ça, c'est penser trouver sa raison d'être. Tu es esclave, perdu, soumis, lourd. Certains l'appellent l'amour fou. Et il détruit. Il m'a détruit mais j'ai eu l'espoir d'une reconstruction.
Je lui disais, ta présence me fait souffrir et ton absence encore plus.
Pourquoi sa présence me faisait-elle souffrir ? Maintenant que j'y pense, pourquoi ? Je crois que c'est parce que je n'étais pas comblée par sa présencee. C'est contradictoire mais je m'explique. Quand tu crois que c'est avec du jus d'orange que fonctionne ton moteur, tu auras toujours besoin de jus d'orange et tu n'identifieras pas qu'il fallait autre chose, ou que ton moteur ait besoin du carburant adéquat. Au fil du temps, ton moteur commence à rouiller, mais comment se douter que c'est à cause de ce que tu n'aurais jamais cru en être la cause?
Oui, j'ai longtemps cru que c'était à lui de combler le vide de mon coeur. Trés longtemps. Et c'est au moment de son éloignement que j'ai finalement compris qu'en fait, il est un homme et il n'est pas parfait.
Et pourtant, je pouvais écrire des livres entiers, tellement il comblaitmes pensées. Des livres autour de mon aveuglement, parce que j'étais amoureuse de l'homme que j'aimais, qui n'était pas lui au final, puisque je l'idéalisais. L'amour rends aveugle. Je met 10/10 à la personne qui a sortit cette phrase.
Tu te rends compte j'écrivais des poèmes sur lui? Et la j'écris sur lui. L'esprit humain est fascinant, son coeur acablant.
Enfin, j'étais amoureuse et je me pardonne. Je ferme les yeux afin de me rappeler, mais je devrais plûtot fermer les yeux sur cette histoire. Je ferme les yeux, je sens déja cette boule au coeur et les larmes monter. Mon sourire disparait. Je vois tes yeux me regarder, tes yeux noirs me fixer, ma respiration s'accélère et les larmes remplissent les miens. C'est fait, une première larme coule juste en me rappelant cet instant. Notre premier regard. Celui qui fût suivi par ce baissement de tête. Celui qui a tout déclancher. Revenir au moment présent me rends mieux, il était temps, je n'ai pas tenu 10 secondes face au passé. Je respire et c'est bon, c'est fini. Je n'arrive pas à le detester malgré la noirceur de ses actes, j'aurais aimé dire celle de son âme mais qui suis-je pour en être assez informé? Comme je veux l'insulter afin de dégager l'humiliation que j'ai.
Vous l'aurez compris, c'est cet homme qui fût l'un des élements déclencheurs d'une déchéance caractérisé par le mot destruction. Mais je vous l'ai dis, derrière un mal se cache un bien. J'ai appris à trouver le bon carburant au moteur et ça n'a pas de prix. Puisque le jus d'orange, ça te fait avancer mais c'est épuisable, alors que le pardon, l'espoir, la lumière, la volonté, c'est infini et il ne faut pas aller au supermaché pour les trouver, ni payer le prix.
Il était l'image du miroir que je renvoyais, mais il reste un reflet. J'ai cru alors que j'étais cette personne mais je ne savais pas que le miroir déformait. Que je suis heureuse d'avoir pu trouver le bon miroir! Celui qui ne trompe pas, celui qui ne ment pas. Mais comme je veux l'insulter, je ne digère toujours pas ce que tu as fait.
Je me reveilles toujours en pensant à lui, à elle. Forcément, un homme ne vous délaisse pas comme ça, il passe du temps avec vous et quand il trouve "mieux" il disparait. Mieux? Ce n'est pas le bon terme, parce qu'est ce que 'mieux' veut dire? En fait, il a juste trouver quelque chose de mieux. Je lui en veux parce que, il ne m'a rien dit. Il a disparut du jour au lendemain, sans prévenir. Emmanuelle me disait : " Comme c'est lâche! ".
Les gens s'en vont mais la façon dont ils sont partis reste. C'est tout.
Le beau pardon est de pardonner sans reproches. J'essaye de lui pardonner, mais quand le soir vient, mes pensées s'alertent, mon coeur se serre, je n'y arrive pas.
Pardonner et accepter. Mais, pourquoi je tiens à ces valeurs? Je peux me venger! C'est tellement simple. Je le connais par coeur, lui, ses failles, ses habitudes, sa famille, son travail, chez lui, ses amis.
La réponse est que je laisse le destin s'en charger, et je m'occupe de la meilleure vengence qui soit, qui est de s'occuper de soi, de lacher prise au lieu de m'y accrocher. De ne plus laisser cela m'affecter, de ne plus me voir à travers ses yeux mais à travers les miens. La meilleure vengence, c'est de penser à moi, et d'être finalement moi.

0
2
22
4
0