Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Fred L'Écrivaine

Dans un autre monde....
Fred L'Écrivaine
Orpheline depuis toujours (et oui, c'est beaucoup de temps, ça), Marie-Louise Donovan est une enfant un peu perdue dans les nuages. Elle est victime des moqueries de toutes ses camarades et des punitions sévères de son institutrice Mme Charlebois. Rêvant de partir parcourir le monde, elle fugue une nuit et marche durant des heures et des heures sur la seule route qui quitte Estherville, pour finalement atterir à un drôle d'endroit peuplé de gens plus qu'extraordinaires qui ne lui ai pas du tout familier. C'est endroit, c'est Oscartown.
0
0
0
18
Fred L'Écrivaine
Le bonheur ne se trouve pas, il se construit.
2
2
0
1
Défi
Fred L'Écrivaine
Réponse au défi Une Scène d'action
1
2
0
3
Défi
Fred L'Écrivaine
Ceci est une réponse au défi «Décrire une scène de guerre». J'ai rédigé ce texte en tant qu'épilogue de mon roman.. puis j'ai trouvé ce défi et je me suis dit que ça pouvait convenir. ;)
3
9
31
2
Fred L'Écrivaine

J'aurais aimé vivre un jour où les étoiles étaient encore visible à travers le clair de lune d'une soirée d'été. J'aurais aimé m'allonger dans un pré, en oubliant que la vie continue. J'aurais voulu grandir comme un de ces grands chênes derrière la maison, en gardant sa posture, en proliférant sa splendeur. J'aurais voulu pouvoir être quelqu'un dans ce monde.
À chaque jour qui passe, le temps est compté en jours, en minutes, peut-être même en secondes. À l'intérieur, les couleurs sont vives et des rires de la télévision résonnent. Alors que si nous posons un pied dehors, les couleurs sont ternes, le vent monotone, et personne n'ose s'adresser la parole. C'est comme un masque qui nous garde captif d'un idéal qui pourtant, n'existe pas. C'est comme une boucle de vie, qui nous empêche de respirer.  J'ai réalisé que le monde parfait dans lequel je vis, est une arrière-pensée. Que je n'ai jamais vu la lumière du jour, que je n'ai jamais parcouru la Terre. Elle est restée plate, sans vision du futur. La Terre est plate, car au bout il y a une fin. Elle tire à sa fin. Mais ce n'est pas la dernière page d'un livre parmi tant d'autres dans la bibliothèque. Ce sont les derniers mots de l'humanité. 
Les derniers mots, quels sont-ils? Les derniers mots de tous, qui résumeront notre existence. Destruction, pollution, extinction, guerre... Nous vivons dans un monde où les deux grands facteurs de mortalité sont la famine et l'obésité. Comment expliquer? 
J'aurais voulu parcourir la Terre, sans qu'il n'y ait de fin. J'aurais aimé pouvoir garantir de l'air pur pour ma famille, pour mes enfants, mes petits-enfants. Je n'ai que quatorze ans, et autour de moi, je vois mon monde s'effondrer et laisser des traces qui s'effacent sous ses chaînes qui se dérobent. J'aurais aimé être quelqu'un de fier du monde dans lequel il vit. Mais je suis prisonnière d'une vie sans sens, puisque tout tire à sa fin. Je rêve du jour où la Terre deviendra ronde. 
2
1
0
1
Défi
Fred L'Écrivaine
«Pourquoi voudrais-je des pieds puisque j'ai des ailes pour voler? »
- Frida Kahlo

Un court texte poétique qui remet en question le temps, les rêves, la liberté. Qu'est-ce que sera la vie que vous déciderez d'accomplir?
1
2
2
2
Fred L'Écrivaine
C'est un texte spécial. Le genre de lignes que tu rédiges en pyjama dans ton lit, avec un bol de crème glacée, entrain de pleurer et remettre en doute ta vie entière. C'est seulement le fruit de toutes mes émotions en tant que personne bizarre.
3
6
0
2
Fred L'Écrivaine

Elle m'appelle en rafale
La voix au bord de mon esprit
Elle me fait sentir sale
Triste, détruite, pleine de vert, de gris


Détachée, je suis perdue
Sans bouée, sans issue
Je succombe et je sombre
Emportant avec moi mon mensonge


Pourquoi ne pas me libérer
Des chaînes par millier
Qui pousse et tire mes pensées
Qui me suivent depuis tant d'années


Au bord de la falaise
J'étire le bout de mes pieds
Coincée dans un rêve
Je cherche la réalité

Que faire si je ne la trouve guère?
Enterrée parmi ces misères
Il n'y a pas de sortie permise
Au bord de ce précipice


Et malgré mes remords
Je me meurs encore
Mes chaînes n'ont pas cessé
Elles ont brisé ma réalité


Qui sera là avant que je ne tombe
En attendant, mon avenir me ronge
J'hésite à écouter la voix
Qui m'interpelle tout en bas



Au bord de la terre
Je ne pars pas, bien sûr
J'ai déjà trop souffert
Je guéris mes blessures


0
0
0
1
0