Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Mélanie

2
œuvres
2
défis réussis
2
"J'aime" reçus

Œuvres

Défi
Mélanie

- Un vœu ?
- Oui, je vous laisse le choix de celui-ci. N'oubliez pas que vous n'avez le droit qu'à un seul vœu. Je reviendrai demain à la même heure, au même endroit, réfléchissez bien.


    J'ai songé toute la nuit à ce fameux vœu.. On me donnait enfin la chance de réaliser un de mes souhaits les plus chers, mais lequel choisir ? Au plus profond de moi j'en avais des dizaines qui sommeillaient en attendant de prendre enfin vie. Demander une voiture flambant neuve ? Une maison où voir grandir mes enfants ? La suzuki gladius que je désire tant ? Je ne savais point.. On souhaite généralement tant de choses. On ne s'attend jamais à ce qu'un inconnu nous aide. Je me suis toujours battue afin d'obtenir ce que je souhaite, et là, quelqu'un me tend la main.
    Cette nuit là j'ai vu les heures défiler, et Morphée n'est point venu m'accompagner.. Le lendemain je suis retournée voir ce " magicien du destin. "


- Alors vous êtes décidée ?
- J'ai enfin la réponse à tout ses songes qui ont hanté mes pensées cette nuit.. Mon vœu le plus cher à ce jour est : être publiée. J'écris depuis de nombreuses années, et je dirai même que je suis tombée amoureuse de l'écriture.. J'ai également écrit un roman, dans lequel j'ai mit tout mon cœur, et tout mon temps. J'ai glissé en lui mes espoirs les plus profonds, et je souhaite qu'il soit visible aux yeux de tous ! J'ai écrit le livre que j'aurai voulu lire étant plus jeune, un vrai petit conte de fées. Je souhaite être publiée afin que des lecteurs se laissent bercer par mes mots. Oui je risque d'être déçue par certains constats, certains détails déplaisants que je n'ai point perçu auparavant. Mais au fond de moi, je désire vraiment que des jeunes se laissent bercer par mon flux imaginaire. Je veux que d'autres connaissent l'histoire du Secret des fées, et qu'on en discute ensemble. J'ai longuement réfléchi, et je pense que c'est mon plus grand souhait. Je serai enfin parvenue à mes fins, et mon rêve le plus cher prendra enfin vie ! Alors voilà le vœu que j'ai choisi : que mon livre soit publié.
1
3
0
1
Défi
Mélanie


    Comme chaque matin je vais chercher mon courrier, en espérant que cette fois-ci les publicités seront arrivées ! Victoire ! En ouvrant ma boite aux lettres, de nombreux prospectus se mettent à déborder. Je les prend rapidement et retourne au chaud à la maison. Parmi eux, quelques lettres s'étaient faufilées. Factures, factures, et .. oh .. Mon adresse écrite à la main attira particulièrement mon attention, c'est tellement rare la trouver en manuscrit de nos jours ! 
    Comme à mon habitude je retourne la lettre, mais aucun renseignement me permit de dévoiler l’identité de l'émetteur.. Je l'ouvris donc, et me plongeai dans celle-ci.

    Je du me reprendre à trois ou quatre fois afin de réussir à comprendre exactement le contenu. Celui-ci stipulait : « Vous avez le pouvoir de remonter le temps une seule fois à l'époque que vous désirez.» Je pensais à une simple blague, une amie qui voulait rire cinq minutes. J'ai contacté les principales personnes de mon entourage, et toutes me répondaient ne pas être au courant de cela. Soit elles mentaient très bien, soit elles n'étaient pas l'émetteur ! Je décidai de jouer le jeu juste pour voir le résultat. À la fin de la lettre je trouvai donc la clé « Il vous suffit de garder la lettre près de vous, de dire la date où vous voulez vous retrouver, et la raison de cela. Deux fois de suite, et vous y serez. » Cela me semblait tellement simpliste, si irréaliste !

    Je suis tellement curieuse que je ne pu m’empêcher d'essayer ce fameux « pouvoir » ! Je pris la lettre dans mes mains et je prononçai « ramène moi au 2 avril 2006 afin de le retrouver, ramène moi au 2 avril 2006 afin de le retrouver ! » À ma plus grande surprise je me suis retrouver dans un parc, avec mes meilleurs amis d'enfance ! J'étais alors âgée de dix ans, et je jouais sur mon fameux vélo rose avec Quentin, Alexia, Pauline et Chloé ! Je n'y croyais pas, je revivais pour de vrai cette journée du 2 avril 2006 !

    À un moment quelqu'un m'appelait « Mélanie ! Mélanie ! » Je reconnu la voix de ma maman. Elle était au niveau du portail, au même endroit qu'elle m'appelait lorsqu'elle souhaitait que je rentre à la maison. Je m'écriai depuis mon vélo « Oui maman ? » « Viens dire bonjour à ton oncle il est là ! »

Mon oncle ? Oh mon Dieu merci ! Je vais enfin le retrouver, lui qui nous a quitté le 3 avril 2006.. « J'arrive ! » J'accourais à toute vitesse, au rythme des larmes qui s'écoulaient sur ma joue. Ce moment que j'ai tant désiré, que j'ai tant rêvé prenait enfin vie ! J'entrai dans la salle à manger, et couru dans ses bras, les joues pleines de larmes.. « La gamine tu es là ! » s'exclama t-il.

    Gamine.. Cela fait neuf ans que personne ne m'a jamais appelé comme ça.. Neuf ans que je rêve que quelqu'un m'interpelle comme cela, et qu'en me retournant je le découvre enfin.. Je le serrais dans mes bras sans oser le lâcher, en ayant aucune envie que le futur nous sépare à nouveau.. Délicatement il essuyait les larmes présentes sur mes joues, comme il savait le faire.. Il me demandait pourquoi est-ce-que j'étais triste. Je lui répondis qu'au contraire j'étais heureuse de le retrouver, et qu'il m'avait atrocement manquer.. Il me sourit en me répondant qu'on s'était vu la veille.. Mais si il savait..




– Tu restes toute la journée tonton ?

– Non je suis juste venu vous embrasser..

– Je t'en prit reste, dort ici !

– Mais ma puce pourquoi tu veux que je reste, j'habite à quinze minutes je vais rentrer.

– Je t'en supplie ! Reste..




    Si seulement il savait que demain matin en se réveillant, il fera faire un arrêt cardiaque.. Si il savait qu'il tombera suite à cet arrêt, et que la chute le fera se vider de son sang.. Peut-être restera t-il.. Je contemplai sa main, et vit sa chevalière.. Celle que je porte chaque jour depuis mes quinze ans.. Je décidai qu’aujourd’hui je ferai tout pour que jamais quelqu'un d'autre n'ait à la porter que lui.. Je restais toute l'après-midi sur ses genoux, ne souhaitant partir.. J'essayais d'enregistrer sa voix au maximum afin de ne jamais l'oublier.. Je lui fis de nombreux câlins, pour me remémorer la façon dont il me prenait dans ses bras.. Je lui posais mil et une questions, afin de tout savoir sur lui.. Je lui ai même dit comment je serais plus tard, et il m'a sourit en me souhaitant cette belle vie !




    À un moment il dit la phrase « Je vais rentrer je me sens mal, je vais me reposer.. » Et rien que je puisse dire, moi, enfant de dix ans, le fit changer d'avis.. Je pris discrètement le téléphone maison, et composa le 18. « Venez vite, il va mourir. Il va faire un arrêt cardiaque, il va mourir ! » Je misais toute mes chances sur cet appel.. Celui qui changerait peut-être ma vie à tout jamais.. J'arrivais à retenir mon oncle quinze minutes de plus grâce à quelques larmes versées.. Venant d'une enfant de dix ans, ça fonctionne toujours !

    Les pompiers ont fini par arriver, et je ne vous raconte pas la fessée que je me suis prise ! Mais ça valait le coup ! Il fut amener aux urgences pour un contrôle, et l’hôpital a préféré le garder en observation pour la nuit. Qu'elle ne fut pas ma joie ! Mon plan fonctionnait à merveille ! Le soir avant d'aller me coucher maman m'a encore remonté les bretelles pour l'appel passé, même si d'un côté j'avais bien fait ! Elle me promit que demain après-midi je pourrai aller le voir.

    Le lendemain matin je me suis réveillée si tôt que toute la maison dormait encore.. J'ai marché jusqu'au lit de ma maman pour la réveiller. Je voulais de ces nouvelles, mais il était si tôt que je me suis rendormis contre elle. À neuf heures maman composa le numéro de l’hôpital, et ils ont été plus que rassurant ! Je me mis à pleurer, telle une enfant.. Il y à neuf ans à cette heure là il était déjà décédé depuis minimum trois heures sans que personne ne le sache.. On le découvrira que le soir à neuf heures..

    Je suis allée le voir l'après-midi pour mon plus grand bonheur ! Je l'ai serré si fort, que j'ai entendu un « aie ». Je lui ai demandé de ne jamais plus me quitter, ce qu'il me promit.




    Je me suis retrouvée chez moi, comme avant de voyager dans le temps.. Assise avec la lettre dans les mains, et je me suis mise à pleurer.. Je me suis laissée avoir comme une enfant, me laissant voyager par mon imaginaire.. J'y ai tellement pourtant.. Ça paraissait si réel.. Je pleurais.. Ne pouvant contrôler cette vague d'émotions..

    Quelqu'un toqua à la porte, je me précipitai pour retirer mes larmes, me moucher, et me dirigeai vers la porte.. Je ne voulais voir personne en ce jour.. J'appuyais sur la poignet et :




– Bah alors gamine tu es toute seule ?

– Tonton ! m'exclamais-je avant de le serrer contre moi..

1
2
0
5
0