Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Zoeelie

Retrouvez-moi sur Twitter
Toute fraîche lycéenne de 15 ans, j'écris pour mon plaisir et pour satisfaire les autres. Je lis de tout (sauf des classiques, c'est ma limite, vraiment..), tout le temps et partout. Accro à twitter, je parle de tout, sauf de politique faut pas déconner non plus. Certains disent que je suis une folle, d'autre que je suis très énergique, je dirais juste que j'aime vivre.
6
œuvres
0
défis réussis
13
"J'aime" reçus

Œuvres

Zoeelie
Nous y voici, en Septembre, Mara Berruss fait sa rentrée dans le célèbre Manoir, cette école privée, n'acceptant qu'une certaine élite, où les familles ont fait étudier leurs héritiers depuis des générations et ce dans le plus grand secret. Mais que cache donc cette étrange école où le temps et les saisons semblent s'être arrêté et où les élèves sont tous plus étranges les uns que les autres ?
2
0
0
9
Zoeelie


Triste que de voir le monde se dérouler autour de nous comme une pellicule argentique sur lequel la lumière se fixerait.
Triste que d’observer les gens évoluer sans nous, rire, bouger, vivre.
Triste que de se sentir seul.
Triste de que de plonger dans l’abime de son âme sans une main pour nous permette de respirer et se relever.
Triste que d’attendre une verité, quelqu’un qui ne viendra jamais.
Triste que de se retrouver les pieds coupés comme on retire à la terre une partie de ses enfants.
Triste que de vivre pour mourir et de mourir pour arrêter de vivre
Triste que de quitter ceux qu’on aime et qui nous aime pour d’autre qu’on aime moins et qui nous aime moins.
Pathétique que de regarder le monde derrière nous en le regrettant.
Pathétique que d’espérer que les choses iront mieux sans que l’on se bouge
Egoïste que de croire qu’un jour quelqu’un viendra nous sauver sans que l’on ne demande rien
Egoïste que de ne pas aider son prochain et d’esperer que justement on ne le fasse pas pour nous.
Nulle, celle que je suis et celle que je serais encore et toujours
Nulle, sommes de mes erreurs et de mes réussites
Faible, celle que je n’étais pas mais que je suis devenue par excès de confiance en moi.
Faible, ce contre quoi je me bas.
Faible, celle que je suis et qui n’a pas la foi de répondre aux insultes.
Faible, celle que les autres ne voit pas mais qui pourtant est bien la.
Confiance, ce dont je manque
Confiance, ce que je n’arrive pas a construire
Confiance, ce qui me fait défaut et m’empêche d’évoluer.
Confiance, cette partie de moi que j’ai envie de massacrer pour que les gens arrêtent de voir du bon en moi et voient la verité.
Verité, ce que personne ne voit mais que je sais.
Verité, ce que je suis.
Mensonge, ce que les gens voient en moi mais que je ne suis pas.
4
6
9
1
Zoeelie

C'est assez drôle et triste à la fois de voir comme le temps peu passé vite, comme il peut s'égrainer à la vitesse de la lumière comme nous donner l'impression que tout c'est arreté. Le temps, cette chose qui régit notre monde, que chacun peu exprimer à sa manière, le temps qui passe, le temps qui s’arrête, les minutes qui s’étirent. Le manque de temps dans certains moment et le trop plein qui rend la situation lourde et étouffante dans d'autre..


C'est comique comme une situation peut changer du tout au tout en à peine une année, les situations s'inversent et nos erreurs ou nos faiblesses nous reviennent en pleine face. Pourquoi faut il que l'on comprenne nos erreurs quand elles nous reviennent, tels des boomerangs, les boomerangs du passé, du présent, du futur. Des boomerangs là pour nous rappeler nos faiblesses et pour nous remémorer ce que nous sommes. Un ami m'a dit un jour que à son goût le temps était trop lent, les heures de cours, les moment passés avec ses amis, mais justement, n'est ce pas au moment ou nous voudrions qu'il s’étire qu'il est le plus court ? N'est ce pas quand on en manque que nous en voulons le plus. Il faut savoir perdre quelque chose pour se rendre compte de son utilité. N'avez vous jamais regretté quelque chose ? Ne pas pouvoir en dormir la nuit, en vous demandant si vous avez fait les bonnes choses, en vous memorant tout ses souvenirs et en vous en mordant les doigts comme jamais ? Je suppose que les choses arrivent comme elles doivent arriver et que c'est l'ordre inévitable des choses.  Cependant, si nous ne pouvons pas effacer le passé, nous pouvons passer outre, mais l'humain est il assez fort pour le faire, pour arriver à pardonner, pardonner au point de tout recommencer. Ne gardera t'il pas toujours au fond de lui une rancune, douce et vicieuse ? Je n'en sais rien mais je pense que l'on ne peut pas tout oublier, que certaines choses, sont ce qui définissent ce que nous sommes et que donc, invariablement, les oublier ou les supprimer, reviendrait à abandonner une partie de nous.


Je ne sais pas exactement ce que je souhaitais écrire ici, je suppose que j'en avais juste besoin, mais comme le disait un certain Pangloss, "Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin, si vous n'aviez pas été chassé d'un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l'amour de Mlle Cunégonde, si vous n'aviez pas été mis à l'Inquisition, si vous n'aviez pas couru l'Amérique à pied, si vous n'aviez pas donné un bon coup d'épée au baron, si vous n'aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d'Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches."


Je rajouterais que, même si quelque chose de mauvais nous arrive, il faut tout faire pour passer outre et s'en sentir grandit.


A bon entendeur.
1
0
0
2

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour me libérer, pour partager une expèrience, pour me dire que ce que j'écris peut aider d'autres personnes.

Listes

Avec Droit de rire accordé, L'antimanuel pour écrire un livre [Essai], Un nouveau job, Le pari silencieux...
0