Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 742261219495098

Aurélien Alaert

Retrouvez-moi sur Twitter
Aurélien Alaert
"Une grosse machine qui tourne parce qu'elle tourne, chaque engrenage emporté par d'autres, sans qu'on ne voie l'origine ni la fin du mouvement, un simulateur d'absence de rouille, qui ne sert qu'à combler le problème que pose sa création."
L'Absence de Rouille est un roman fantastique qui suit deux histoires en parallèle : celle de Boris, en 2015 et celle de Gottschalk, en 1975. Le premier est un trentenaire qui décide d'aider Yolande, la petite vieille patronne d'un bar où il a l'habitude de traîner avant et après son travail. Elle a des problèmes d'argent, mais un gigantesque coffre-fort dans son appartement semble être la solution idéale. Si seulement elle avait les clefs.
Gottschalk lui est un policier qui va enquêter sur le meurtre de la mère de Yolande, trente ans avant Boris. Les deux narrations vont finir par se croiser et on comprend que les deux héros sont bien plus liés que prévu. Alors que les époques se mélangent, le monde s'enfonce de plus en plus dans le bizarre et la situation déborde largement la banal enquête ou la vulgaire recherche de clefs.
Le roman est teinté de philosophie, notamment la relation entre l'impression du libre arbitre et la logique implacable du déterminisme. Influencé par Boris Vian et Romain Gary, mon style est aussi teinté des écrits de David Foster Wallace et Thomas Pynchon. C'est mon deuxième roman et celui-ci est en phase de relecture. J'attends des retours généraux ainsi qu'orthographiques, mais aussi des avis quant au caractère cryptique du scénario : si je n'aime pas prendre le lecteur par la main, j'ai peur que tout ceci ne soit un peu trop complexe.
J'ai sans doute aussi besoin de conseils pour écrire un synopsis et un résumé, à la vue de la mauvaise qualité de cette introduction.
6
10
99
117
Aurélien Alaert
Une nouvelle/conte, qui est l'adaptation d'un de mes rêves.

Que faire quand on ne sait que se battre et tuer d'autre gens, une fois la guerre finie ? On voyage et on va voir les merveilles du monde.
0
0
0
27
Aurélien Alaert
À La Guillotine est une novella de Fantasy écrite à la première personne. Ethan est un héros alcoolique qui essaye de survivre à son addiction au milieu d'une guerre entre deux Artistes, sorte de Dieux incarnés aux pouvoirs sans limite. Il gagne sa vie en affrontant les Terrestres, monstrueuses armures pilotées, aussi hautes qu'un immeuble. S'il est si doué pour exterminer ses énormités mécaniques, c'est qu'il a passé toute sa vie à tuer les Géants qui peuplent les terres du Nord.
0
0
0
27
Défi
Aurélien Alaert
Joseph est le préposé aux Êtres des bois qui font pousser les arbres. Il ne sait pas à quoi sert son travail, mais il est ambitieux. Au milieu des croyants, il est le seul à douter de l’existence des Êtres des machines qui font de la musique, aux Êtres du ciel qui font tomber la pluie ou aux Êtres des eaux qui font que la mer est salée. Il faut qu'il continue à graver les échelons des ministères, pour essayer de trouver la vérité. Au fur et à mesure que sa position s’élève, son monde devient plus étrange et sa santé mentale se dégrade.
8
7
5
21
Aurélien Alaert
Quand un fantôme essayer de contrôler son corps zombifié pour retrouver sa petite amie, le plus dur est de résister à l'appel de l'au-delà pour l'un, l'appel de la chair pour l'autre.
1
0
0
34
Défi
Aurélien Alaert
Je triche un peu pour ce défi "sans verbe". C'est une petite nouvelle que j'avais déjà écrite. Elle contient des verbes, certes, mais correspond bien au thème quand même.

Par contre c'est une tentative de penser le concept de Dasein de Heidegger dans la fiction. Donc c'est un peu nébuleux.
0
0
0
8
Défi
Aurélien Alaert

Mon vomi faisait de charmantes arabesques.
3
2
0
0
0