Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Jenny33

BORDEAUX.

Née sur terre mais la tête dans les étoiles, j'aime découvrir de nouveaux horizons, si possible en dehors de notre système solaire.

Fées, lutins, méjanage, ourfins, azrog sont autant de personnages qui prennent place dans ma tête sans laisser beaucoup de place pour autre chose.

Et c’est un mélange de cocasse féérie et de douce noirceur que j'aimerais partager avec ses lecteurs.

Mon seul regret ? Que tous ces personnages ne puissent pas profiter, comme moi, d’un bon verre de vin rouge en terrasse, un bon rock en fond sonore.

1
œuvres
0
défis réussis
4
"J'aime" reçus

Œuvres

Jenny33

sRJ se dandinait devant le tableau d’affichage. Il cherchait du regard son nom pour savoir si la fin de ses études était enfin arrivée. Ses pieds nus dans les nuages se frayaient un chemin plus près des feuilles punaisées sur le liège.
- Ah! dit-il en pointant son nom.
Son doigt glissa au bout de la ligne jusqu’au mot « Diplômé ». Il sourit et poursuivit la lecture jusqu’au mot suivant. « Mention très bien ». Il n’en crut pas ses oreilles et il se les frotta pour bien voir ce qu’il voyait. Oui, il avait bien obtenu La mention, celle qui permettait d’intégrer directement le club très sélect des Dieux Merveilleux.
Le noeud qu’il avait dans le ventre se défit et vint faire tambouriner sa poitrine.
- Merveilleux ! cria-t-il.
Il se tourna vers les visages de ses compères. Devant certaines mines déconfites, RJ se mordit les lèvres. Il avait de la chance mais certains allaient redoubler leur dernière ère d’étude.
RJ observait sa penderie. Aujourd’hui, il allait rencontrer pour la première fois le Conseil d’entrée du Club des Dieux Merveilleux et il ne savait pas comment s’habiller. Il tenait à la main un drap blanc éclatant avec une ceinture lumineuse.
- Trop prétentieux !
Il attrapa un drap blanc cassé avec une ceinture grise.
- Trop fade ! Pas assez merveilleuse. On va penser que je ne prends pas ma tâche au sérieux.
Il sortit encore quatre, cinq tenues qui ne trouvèrent pas grâce à ses yeux. Au final, il opta pour la simplicité, du blanc argile avec une ceinture beige.
Arrivé devant la porte du Conseil, il ne put s’empêcher de se recoiffer une dernière fois et de lisser les plis de son drap. Il poussa des deux mains les portes en bois massif et une musique solennelle résonna dans l’entrée au plafond vertigineux. RJ fit deux pas hésitants à l’intérieur quand une grosse voix l’accueillit.
- Bienvenue RJ ! Le Club des Dieux Merveilleux est heureux de te compter parmi eux. N’aie pas peur, avance.
Il s’exécuta et se posta au centre de l’entrée sombre. Les portes se fermèrent toutes seules derrière lui et une lumière vive se déclencha. Devant lui, une estrade pleine de Dieux Merveilleux. Il sentit la chair de poule sur sa peau et en même temps une grande suée lui traversa le dos. Il sentait les petites gouttes de sueur glisser entre ses omoplates jusqu’au drap enserré autour de sa taille. Il ne savait pas quoi faire. Toutes ces ères d’étude ne l’avaient pas préparé à ça. Il fit un semblant de courbette mais l’interrompit en voyant les sourcils de son interlocuteur se lever.
- Quel nul, se dit-il à lui-même.
- RJ, tu viens enfin de terminer tes études de bondieuserie et tu as obtenu La mention qui te permet d’intégrer le club des Dieux Merveilleux que nous sommes.
- Merci…je voulais…
Le Dieu Rajuzetc en face de lui leva la main pour le faire taire et continua son discours. RJ croisa les mains derrière le dos et se tortilla les doigts.
- En tant que Dieu Merveilleux, tu vas avoir la charge comme nous tous ici, de gérer une planète occupée par un nombre très important d’espèces différentes. Le Dieu Albujetc est gravement malade et ne peut plus gérer sa planète. Aujourd’hui, en apprenant qu’un nouveau Dieu intégrait le Club, il a accepté de laisser sa place pour prendre le temps de se soigner. Nous sommes tous attristés par son départ, lui qui a fait un travail exemplaire jusqu’à maintenant.
RJ avait entendu parlé d’Albujetc. Il était un Dieu Merveilleux depuis très très longtemps. Mais en étudiant sa planète pendant ses études, il avait un doute sur l’exemplarité de son travail.
- Ainsi, nous te confions la tâche de reprendre la gestion de La Terre, termina le Dieu Rajuzetc. Nous te convoquons à nouveau dans trois ères pour que tu puisses nous présenter l’état de ta planète. Pour te guider Qushiodetc sera là.
Un Dieu Merveilleux se leva un peu plus haut à droite. Il portait un drap rouge avec une ceinture d’or.
- A toi de faire tes preuves RJ. Tu sais ce qui arrive aux Dieux qui ne passent pas le cap des trois ères. Bannissement du club des Dieux Merveilleux et attribution de planètes non peuplées. Autrement dit, un pur travail administratif. Les Dieux Merveilleux te souhaitent du courage pour ta tâche.
RJ déglutit un peu trop fort. Les Dieux se levèrent les uns après les autres et quittèrent la tribune par les côtés. Bientôt il ne resta plus que Qushiodetc qui descendit pour le rejoindre. Il posa une main bienveillante sur son épaule et lui dit.
- Tu vas voir. La Terre est formidable et Albujetc y a créé une espèce formidable qui se renouvelle de jour en jour. Les humains ! Ils sont tellement drôles, tu verras.
Il lui tendit un dossier énorme qui sortait de nulle part et le posa lourdement dans ses bras.
- Tu as la nuit pour étudier ta planète. Je te retrouverai dès demain pour voir avec toi ce que tu comptes faire.
Et il laissa RJ en lui tapotant l’épaule de sa main merveilleuse. Ce gros dossier ne lui faisait pas peur. Il était rentré chez lui en courant sur les nuages moelleux de cette fin de journée et avait hâte de découvrir les coulisses de la Terre.
4
11
26
18

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

J'écris parce que j'aime avoir écrit, j'aime avoir réussi à passer à travers la forêt maléfique des blocages en tout genre et pouvoir lire une histoire qui la plupart du temps me fait rire. J'écris aussi des histoires moins drôles pour exprimer certaines opinions sur notre société grâce aux dystopies.
0