Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

MissAliceLC

4
œuvres
0
défis réussis
59
"J'aime" reçus

Œuvres

MissAliceLC

Le froid giflait mes jambes nues, les branches griffaient mon visage, mais je continuais de courir, à en perdre le souffle.
Mon cœur frappait à mille à l'heure comme si lui aussi avait senti venir sa dernière heure.
Au loin, le soleil se levait sur les collines de ma petite ville natale. J’aurais donné n’importe quoi pour l’admirer encore une fois à la fenêtre de ma chambre, sentir les rayons du soleil brûler ma peau et mes cheveux flotter au vent. Mais j'entendais ses pas derrière moi encore et toujours, insatiable, son ombre me suivait, me chassait et me pourchassait sans aucune trêve.
Je le savais, je n’avais plus aucune chance, mais je ne m’arrêterai pour aucune raison. Comme un instinct de survie animal qui dépasse ma raison, ma conscience.
Et puis soudain, la chute, la forêt est infinie et mes jambes me lâchent, je m’effondrais, condamnée.
L’ombre me surplombe, je sens une douleur contre ma tempe et d’un coup…
Le silence, seul le filet de sang sur la blancheur de ma robe me signifie la fin de mes souffrances
9
5
57
56
MissAliceLC

Doucement, comme si j'entrais dans une eau gelée, je me suis glissée dans les bras de Morphée. J'y étais si bien et le grand astre nocturne était si haut que je n'eus pas la force de bouger. Ainsi, ce fut sur le roman dans lequel sont couchées et enlacées les milliers de pensées qui sillonnent mon esprit que je me suis endormie. Dans les profondeurs oniriques, j'ai rencontré d'innombrables créatures étranges qui s'apparentaient en aucune mesure à ce que j'avais déjà pu imaginer. Dans leurs chants endiablés, elles me priaient de les suivre, mais je préférais les observer danser sans fin autour d'un feu aux mille couleurs agitant bras, jambes, ailes et cornes de toutes sortes au son d'une musique sortie de nulle part. Sans que m'en soit aperçue une merveilleuse créature s'était installée à mes côtés. Sa chevelure couleur des cieux ne fut que peu de surprise face à ses bras en fines branches de cerisier. Elle évoluait simplement agitant, au gré de ses mouvements, les feuilles dépareillées qui couvraient son corps. Je n'étais que peu sûre de ce qu'elle était, mais je n'eus pas le cœur à donner du sens à une telle vision. Lorsque les créatures entamèrent un nouveau chant tout aussi indescriptible que le premier, elle attrapa ma main et je sentis son cœur battre contre ma peau. Ou alors était-ce les tambours vers lequel elle m’entraînait ?
Nous sommes entrées dans la danse à notre tour et je fis vœu de ne jamais en sortir. Ses cheveux flottaient dans un vent imperceptible et son sourire blanc comme les premières neiges semblaient éclairer l'atmosphère à lui seul. Je ne pouvais détacher mon regard de cet être fantastique qui semblait faire tourner le monde autour de ses yeux émeraude. Je fus bien triste quand vint le jour qui me ramena à la réalité monotone, laissant disparaître dans la brume l'étrange féerie de mes rêves.
2
0
2
1

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Par passion tout simplement. Écrire, c'est un peu comme respirer pour moi, c'est évident , j'en ai besoin pour vivre. J'ai besoin de partager mes histoires pour me libérer de leurs emprises sur mes pensées.
0