Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

LolaLola

9
œuvres
5
défis réussis
20
"J'aime" reçus

Œuvres

LolaLola
Les réponses au projet Bradbury, toutes listés ici.
Le principe ? Un thème par semaine = un texte Et ce pendant 52 semaines. Un projet conséquent, mais qui à le mérite de nous contraindre à la réflexion...
2
4
2
7
Défi
LolaLola



Quand on est enfant, les monstres de l'obscurité, il y en a des milliers. Ils se réveillent à la nuit tombée, déplient leurs ailes noires, et font reluire leurs crocs saillants.  
Petite fille, j'entendais toujours leurs rires gutturaux, et je sentais leur présence effrayante.  Je me terrai sous ma couette, essayant d'oublier qu'ils pouvaient grimper sur mon lit, et m'imaginait les découper en rondelles de saucisson à grands coups d'épée.  
Le matin, la pieuvre derrière moi se rétractait,  et le diablotin sous mon matelas sonnait le signal de la retraite. Ils dormaient, tandis que je sautais de mon lit en hauteur, courrant pour qu'ils ne m'attrapent pas dans leur sommeil. Ainsi se répétait cet éternel combat chaque nuit. 


Quand on grandit,  le noir nous fait moins peur. On oublie la présence de l'horrible sorcière derrière notre bibliothèque,  de golum dans les recoins sombres, et des vampires suspendus au plafond.  On ne se préoccupe plus du petit peuple de l'obscurité. 
Quand on évoque les diables qui rient dans le noir, un " tu es trop grande pour croire encore à ce genre de chose " nous est rétorqué  avec véhémence.  Le simple fait d'évoquer d'anciennes terres nocturnes nous vaut les gentilles moqueries de nos camarades. 
" Bah alors, t'as encore peur du noir ? "


Ce n'est pas avoir peur du noir que de penser que des monstres se cachent encore sous notre lit. Ce n'est pas être enfantin de penser que les objets qui nous échappent la nuit sont voler par des petits lutins. 
Non, ce n'est pas faire fi de la réalité de sourire en sentant la présence des petits monstres qui sortent de sous le lit pour venir nous chatouiller la nuque à 4h du matin, tandis que l'insomnie nous a pris. 
Non !


C'est simplement le fait d'accepter la présence malicieuse des monstres sous notre lit. 

8
5
12
1
LolaLola
Réponse au défi, " Raconte moi un souvenir ". Les aventures d'une petite fille qui se prenait pour une pirate...
2
5
23
3

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Par un besoin étrange de canalisé une imagination débordante. Ma santé mentale ne survivrait pas plus de trois jours si je ne me vidais pas un peu la tête du capharnaüm de pensés qui y règne.

Listes

Avec Une femme de tête...
0