Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 538493169669723

Lyhn Adrena

Retrouvez-moi sur Facebook

J'ai arrêté d'écrire, merci de ne pas lire ces vieux écrits d'adolescentes, je ne les laisse que par nostalgie.

6
œuvres
3
défis réussis
23
"J'aime" reçus

Œuvres

Lyhn Adrena
Je m’appelle Bénédicte. J’ai mon petit monde dans lequel chaque personnage joue un rôle qu’un terrien normal pourrait jouer. Je vais vous raconter votre histoire mon enfant.
14
18
4
9
Défi
Lyhn Adrena

    Tu sais, K, j'aimais beaucoup rejoindre ce banc. C'en était un jeu qui consistait à y laisser un mot, tout simplement. Ce jeu, je l'avais appelé "Sulfure rouge". C'est joli non? C'est l'abréviation de "Cinabre de mercure rouge". J'y jouais avec toi, K. C'était fort amusant, nous écrivions, nous écrivions, nous riions, nous riions... C'était enfantin. Te souviens-tu de la poupée de porcelaine ? Elle, elle se souvient de toi, K.
     Tu sais, Lecteur, nous voulions nous voir malgré la distance qui nous séparait, lui et moi. Le rêve était insuffisant, alors nous nous sommes donnés à la décorporation, oui, ça faisait parti du jeu. Nous créions, nous créions, nos rêves, nos envies, nos craintes. Tout était irréel, tout. "Dormons maintenant." Heureusement, K était là.
    Tu sais, mon Amour, j'aimais bien lui parler à K, il m'aidait beaucoup. Il maintenait mon cœur en forme, de façon à ce qu'il ne batte pas trop vite en ta présence...  Mais mon Amour, où es-tu aujourd'hui ? Pourquoi tout ne redevient pas comme avant ? Ce n'était pourtant pas grand chose. Nous nous enlacions, nous nous enlacions... Nous tuions le temps. Nous nous tuions. Mutuellement. Nous profitions, nous profitions, de ce silence, oh, ce silence...


    Hey K, mon très cher ami imaginaire, rends-moi mon Amour, qui est à l'origine de ta création. Je ressentais un sentiment si fort envers cet Amour, que je ne me rendais pas compte qu'il m'aimait lui aussi. Exactement comme moi. Alors je t'ai créé, pour combler ce vide que je m'auto-infligeais.


    Hey Lecteur, je suis toi, la lectrice de mon propre passé. Te souviens-tu, toi ? Nous pleurions, nous pleurions, Lyhn, poupée de porcelaine, souviens-toi et détruis-moi. Brise la porcelaine. Libère-toi de cet Amour manqué.


    Hey... Mon Amour... Le jeu n'est pourtant pas fini. Nous le savons.
Nous le savons.


Lyhn
5
0
0
1
Lyhn Adrena

Bordel mais qu’est-ce que j’ai foutu à passer ma nuit à traîner dans les bars tout ça pour une fille que je ne connais même pas à qui je n’ai même pas réussi à parler à cause de cette putain de timidité et me voilà face à ses longs escaliers à monter mais quelle idée d’habiter au sixième étage enfin tu sais bien toi pourquoi avec cette et cet isolement j’ai enfin la solitude que je voulais puisque tu m’as abandonné pour rejoindre tes copains les anges mais ne t’inquiète pas moi aussi je te suivrais comme j’ai suivi cette fille aujourd’hui à qui je n’ai… Ouais, ouais, stop c’est bon je vais juste tranquillement monter ces escaliers jusqu’au bout d’ailleurs c’est bientôt le bout la porte le paradis bordel il faut que j’arrête de penser à toi mon cœur  car tu me manques trop au point d’en attraper froid attraper la crève oh oui c’est ça moi aussi je veux attraper la mort et devenir un petit ange qui viendra te réchauffer toi aussi qui doit te sentir seule après m’avoir abandonné en faisant sauter l’hôpital psychiatrique dans lequel tu étais internée même si aujourd’hui j’espère que tu es heureuse un minimum d’avoir réussi cet exploit qui je l’espère ne t’as pas amené aux portes de l’enfer mais plutôt à cette porte oui la porte de chez moi la porte de mon cœur… Non, quand même pas abuser je ne suis pas poète ou je ne sais pas quoi bien que le grincement de cette porte me fasse penser aux scénarios de film d’horreur quand un gars va se suicider après avoir aperçu la plus belle vue que son étage puisse lui procurer car oui ces ruines sont l’œuvre de toi ma chérie et j’espère me fracasser le crâne contre l’une de ces pierres que tu détestais tant afin d’y laisser mon sang mon âme et mes organes et rester aussi fou que je le suis… Ah… Ahah… AHAHAHAH ! Oh, bordel ça fait mal ! Arrête de rire… Cette douleur… Finalement… Finir empalé sur je ne sais trop quoi. C’est… Ahahah ! Une putain de belle mort… Mais ou vais-je désormais ? Arrête d’être conscient ! Meurt ! Meurt ! Je veux mourir, aide moi mon amour… C’est tellement long… Je ne sais plus quoi penser mais il faut que je pense si je veux oublier cette putain de douleur ! Oh bordel ! Tu viens encore d’y penser pense à autre chose putain en fait c’est super long de mourir c’est totalement différent des films de guerre ou le gars semble crever en deux secondes ou simple..ment.. co..men..cer m à.. per..dre consc…
1
0
0
2

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

J'ai commencé à m'intéresser aux rêves, à écrire les miens, et plus le temps passait, plus ces rêves étaient clairs et longs. J'avais envie d'aller au delà de tout ça. J'écris, j'en ai besoin, je ne peux pas garder toutes mes idées en tête, j'aurai l'impression que c'est du gâchis.
0