Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Enumera

Partout et ailleurs.

Depuis toute petite, j'ai une imagination débordante, j'aime me plonger dans les livres. Parfois, je suis tellement absorbée par les lignes que plus rien autour de moi ne compte. J'apprécie autant la littérature classique (les liaisons dangereuses, candides.) Que les thrillers de Stéphan King ou l'univers fantastique de Cassandra Clare ou de J R.R Tolkien.

Mais depuis plusieurs années maintenant, je suis devenue accro à la romance, et c'est d'ailleurs à partir de ce moment que j'ai décidé de me lancer dans l'écriture. Je suis passionnée parmi tant d'autres, c'est une obsession. Chacun de mes personnages est mon bébé même si certains sont loin d'être des anges.

Je veux que mes lecteurs sentent les émotions que je tente de transmettre. Pour moi un bon livre est celui qui nous fait aller du rire aux larmes, qui nous bouleversent, nous hante à un tel point qu'on n'arrive plus à s'arrêter. Selon moi, un roman doit nous marquer d'une manière ou d'une autre.

J'aime utiliser les clichés dans mes écrits, mais qu'est-ce que c'est réellement ? C'est une idée que l'on retrouve très souvent répétée, ce qui devient banal, usé... Mais que se passe-t-il quand celui-ci se voit revisiter et qu'il devient original et presque inattendu. La plupart de mes romans d'amour en ont, mais je les travaille avec finesse, j'en joue pour qu'au final, cela n'en soit plus vraiment un.

C'est pour cela qu'il ne faut jamais se fier aux apparences surtout lorsqu'on parle de romance.

Je terminerai avec l'une de mes citations préférées de J.R.R Tolkien « La magie n'opère que si l'on veut bien consentir à se laisser emporter par elle »

2
œuvres
0
défis réussis
58
"J'aime" reçus

Œuvres

Enumera
« On veille l'un sur l'autre jusqu'à ce que l'aube apparaisse »

Le propre de l'homme est sa différence. Sur 7 milliards d'êtres humains, il n'y en a pas deux pareil ; c'est en l'acceptant que l'on devient unique. Mais il arrive qu'elle soit trop grande, trop dure, entachée de sang, de larme et ce n'est qu'un euphémisme.

Camélia Rojas a toujours tout eu, notamment grâce au soutien infaillible de sa famille. Sortant d'une université réputée, elle décide d'aller mener sa propre vie à San Francisco comme elle a toujours rêvé. Sauf que dès le premier soir elle remarque un trafic juste en bas de son immeuble, où un homme au regard ténébreux la fixe intensément.

En le rencontrant, jamais Camélia ne serait doutée que sa vit prendrait un tel tournant. Comment aurait-elle pu imaginer que la passion dévorante qui l'anime pour lui la pousserait à sa perte ? Malgré leurs désirs inconditionnels l'un pour l'autre, rien ne pourra empêcher le sang de couler dans les rues de San Francisco. La souffrance n'épargne personne et la réelle question est à qu'elle point peut-on endurer cette douleur avant d'attendre le point de non-retour.

Il ne faut jamais oubliée que la vie ne tient qu'a un fil et que celui-ci peut-être couper si facilement. Surtout lorsqu'on se met en travers des affaires de Nicétas Viazmikine.
51
21
293
214
Enumera
Avant j’étais étudiante en criminologie. J’avais un travail, peu gratifiant certes, mais qui payait mes factures. Ma vieille Ford m’avait emmenée jusqu’à l’État d’Oklahoma, loin de tout ce que j’avais connu, pour mener une meilleure vie.

Cela me parait si loin maintenant, désormais je suis leur captive. J’avais toujours eu cette sorte de fascination pour les tueurs en série, j’aimais comprendre le fonctionnement de leurs esprits, jusqu’à ce que je sois en face d’eux. Je me retrouve entre leurs griffes acérées et ensanglantées ; attachée nuit et jour à d’autres victimes, subissant leurs sévices.

Mon temps est compté et chaque inspiration me rapproche d’une fin atroce.

******* Pour un public averti, 15 ans + *******
7
0
0
64

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

J'écris pour m'évader, c'est une façon pour moi de garder le contrôle sur les événements.
0